Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [ See the stone set in your eyes ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: [ See the stone set in your eyes ]   Dim 10 Déc - 2:19

Mulder venait d’être appelé en urgence le faisant quitter le terrain alors qu’il interrogeait une personne certifiant avoir vu un OVNI s’écraser à Roswell en 1947 alors qu’il n’avait que 16 ans. Il voulait le révéler à quelqu’un qui voudrait bien le croire avant de mourir et d’emporter son secret dans la tombe. Mulder était revenu sur Washington par le premier avion qu’il avait pu trouver. Le directeur Skinner ne lui avait rien de plus à part que c’était d’une extrême importance. La réunion au bureau de l’A.D. Skinner avait été d’une intensité telle que Mulder en ressorti cassé, fou de rage, une immense impression d’injustice : Pourquoi lui ?

Il ne savait où aller, il n’avait nulle part où aller pour exorciser cette rage qui commençait lentement mais sûrement à le ronger de l’intérieur. Il la sentait s’installer et grandir en lui. Et c’est machinalement qu’il se retrouva au sous-sol devant la porte de son bureau qu’il hésita un instant avant de franchir. Une femme de ménage avait dû passer, il sentait le propre ce qui n’était pas arriver depuis des années. Il leva son bras droit et accrocha sa veste sur le portemanteau où trônait celui de sa collègue mais celui-ci ne resta pas accroché plus de deux secondes qu’il tomba à terre en même temps que Mulder s’affaissa sur son fauteuil.

Une chose attira néanmoins son attention. Qu’était-ce ? Non cela ne pouvait pas être possible. Son esprit lui jouait probablement les tours. Enfin son esprit, tout du moins ce qui lui en restait, les seuls fragments de bon sens qui lui appartenaient toujours. Il s’approcha lentement et la ramassa. Sa veste. C’était bien la veste de Scully. A terre. Il la souleva et en sortit un pendentif. Il le reconnut aussitôt. C’était celui qu’il avait offert à Scully. Il le prit et le plaça contre sa poitrine :
- Oh Scully ! Pourquoi ?

- Je te demande pardon Mulder ?


Il regarda plus attentivement le bijou et de son pouce frotta l'inscription qu'il y avait fait graver au dos à la hâte pour avoir une cadeau d'anniversaire pour son amie. Les larmes coulaient abondamment sur son visage :

- Je te promets, je vais résoudre cette affaire, je te le promets !

Il remit la main dans la poche du manteau et en sortit un portefeuille et n'hésita qu'un court instant avant de l'ouvrir

- Quelle affaire Mulder ?

Elle ne semblait pas comprendre. Où voulait-il en venir ? Pourquoi était-il si perturbé ?

- Mais Mulder que fais-tu avec mon portefeuille ? qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Il le leva les yeux en l'air essayant de retenir les larmes qui voulaient dévaler ses joues.
- Scully, comment vais-je m'en sortir ? Je t'en veux tellement pour ce que tu as fait ? Je n'ai jamais réussi à t'en vouloir mais j'ai bien peur que cette fois tu aies réussie ! tu peux t'estimer heureuse...

Sa dernière phrase n'était qu'un murmure étouffé dans un sanglot, du revers de la manche il essuya ses yeux avant de sortir en claquant la porte des affaires non-classées.

Encore une nuit. Encore un réveil. Encore un matin où il ne savait que faire. Où Scully était-elle ? Cette question le hantait tel un Leitmotiv morbide, une plainte silencieuse, une imposture de la vie. Ce fut une sonnerie qui le tira de son état léthargique.
- Mulder.

- Bonjour Agent Mulder. Ici Skinner.

- Que se passe-t-il ?

- J’aurais besoin de vous au plus vite.

- Pourquoi ?

- Une nouvelle enquête.

- A quelle heure ?

- Dès que vous êtes près. Dans mon bureau. Il s’agit d’une affaire assez simple mais j’aurais besoin de vos compétences en tant que profiler.

- J’arrive.


ll raccrocha et alla se préparer. Une heure plus tard, la réunion avec les directeurs de F.B.I. avait commencée. Mulder était présent, mal à l’aise. Il aurait pensé qu’elle serait venue mais non. Devait-il s’en étonner ? Il lui en voulait tellement. Il essaya de se reprendre, ne pas laisser son trouble prendre le dessus surtout face à cette pléiade de directeurs guettant le moindre faut pas afin de le discréditer et ainsi pouvoir lui indiquer la porte de sortie du bureau fédéral d’investigation. La situation était trop pénible pour lui et Skinner le ressentit et afin d’abréger les souffrances de son agent, il décida de mettre fin à la réunion, ordonnant à Mulder de prendre le premier vol pour Seattle et de prendre connaissance du dossier concernant l’assassinat de cette pauvre jeune femme lors du vol.
Une fois arrivé dans une petite ville située non loin de Seattle, il se rendit directement au commissariat dans le but de prendre connaissance du dossier le mieux possible.

- ‘Jour, vous devez être l’agent Mulder ?

- Oui et vous vous êtes ?

- Brandon Lipsett. Je suis le shérif. On m’a prévenu de votre arrivée. Sale affaire hein ?

- Justement. Je pourrais voir le cadavre ?

- Bien sûr. Elle est à la morgue. Je vous y emmène si vous avez le temps ?

- Allons-y.


Ils marchèrent en silence pendant plusieurs minutes. Trouvant ce silence de plus en plus insupportable, Mulder entama la conversion le premier.

- Alors quelle est la cause de la mort ?

- Etouffement. Elle est la soixante-neuvième victime d’un tueur en série. Nous avons pu l’identifier grâce à des fibres trouvées sur ses vêtements et au sperme.

- Vous avez pu trouver à qui il appartenait ?

- Non. Il n’est répertorié nul part. Ni dans le banque de donné des criminels ni dans celle des pédophiles ou des violeurs. Il n’a jamais eu de problèmes avec la justice.

- Je vous remercie, je prends le relais ! Vous pouvez me donner tout ce dont vous disposer sur l’affaire ? Je sens que je vais encore avoir des nuits courtes …


C’est alors que le shérif réalisa le fait que l’agent ne semblait pas au meilleur de sa forme, de grosses cernes creusée sous les yeux, les cheveux en bataille, le col de sa chemise était froissé. Il était évident que cet homme avait peut dormi ces derniers jours.
Mulder sorti, le dossier de Sarah Ward sous le bras, il fallait qu’il y voit plus clair … lui qui ne voulait au départ pas de cette affaire commença à réaliser que son supérieur et ami n’avait pas eu tort de lui forcer la main.
Dans l’un des quatre Starbucks du coin d’une rue de Seattle, il s’installa à une table avec un Frapuccino chocolat late et un brownie et feuilleta son dossier, il passa au peigne fin toutes les photos dont il pouvait disposer, relu encore et encore les rapports de polices ainsi que les témoignages des proches à la recherche d’éventuels indices.
Sarah Ward, ce nom lui ne sembla soudainement pas si inconnu que ça, mais d’où cela venait-il ? Il fallait qu’il recherche dans ses dossiers personnels mais retourner au FBI lui coûterait trop cher et avec cette nouvelle réforme qui venait de passer stipulant que ‘tous trajets pouvant être évités seront facturés à l’agent’ il décida de ne pas retourner sur Washington et d’aller au cybercafé du coin. Il se releva, prit son frappucino et brownie avec lui mais ne tarda pas à les donner au premier SDF qu’il croisa. De toute façon, il avait l’estomac tellement noué qu’il n’aurait pas pu y manger ou alors pas assez rapidement car le premier cybercafé était déjà dans son champs de vision.
Devant le magasin, il tourna la tête et vit une dame devant un poste, il ne pouvait pas le croire ! Que faisait-elle ici ? « Forever yours » … cette phrase se mit à marteler son esprit, la jeune femme se tourna et il du se rendre à l’évidence, ce n’était pas elle. Il entra et commença les recherches.
Ce qu’il trouva le glaça d’effroi. Ce n’était pas possible. C’était donc elle Sarah Ward. La clé du mystère qui l’unissait à Scully et au fait qu'il n'était plus maître de lui-même depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
 
[ See the stone set in your eyes ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)
» Stone Cold Limited Edition Classic Deluxe Figure!
» gaze correction et boggled eyes ?
» un fish eyes 8mm pour 249 euros
» Roller Eyes du JOKER DX.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les Duos :: Timmy & Hélo-
Sauter vers: