Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tombe la neige...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Polly

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Tombe la neige...   Lun 25 Déc - 3:20

Auteur : Polly
Genre : Christmas fic...
Time-Line : saison 7, quand vous voulez...
Disclaimers : Rien e m'appartient, j'ai honteusement tout piqué, mais ne m'en voulz pas, c'est Noël! lol
Résumé : Un Mulder qui rumine son Noël car il est tout seul... (comme moi!!! Suspect )


Tombe la neige...


Mulder était avachi sur son canapé, remuant le fond d’une bouteille de bière largement entamée depuis un bon moment. Il observait le liquide qui tournoyait à travers le verre avec un intérêt démesuré.

Soupirant, il posa la cannette sur sa table basse, jetant un coup d’œil désabusé en direction de l’écran noir et blanc de sa télévision. En plus d’être seul à Noël, il devait se coltiner des films plus qu’ennuyeux, ne lui donnant qu’une seule envie : celle de sauter par la fenêtre. Le fait d’habiter au 4ème étage n’était alors pas pour lui déplaire.

L’heure n’était pas spécialement avancée, à peine vingt-deux heures, mais il n’avait aucune envie de passer la soirée en compagnie des Lone Gunmen, tentant de se convaincre que non, il n’était pas un cas désespéré ou un exemple concret d’une société de plus en plus individualiste.

Réfrénant un bâillement qui lui aurait décroché la mâchoire, il divagua dans l’appartement, se demandant ce qu’il pouvait bien faire pour apaiser son âme esseulée.

Scully devait être en train de passer les fêtes en familles, bavardant tranquillement avec Charlie, partageant une flûte de champagne et quelques souvenirs d’enfance avec Maggie ou encore, déchirant joyeusement le papier cadeau avec ses neveux. Parfois il l’enviait terriblement de posséder cette famille unie et aimante. Scully était si gentille qu’elle avait même été jusqu’à lui proposer de venir avec elle mais il s’était empressé de repousser l’invitation. Son prétexte avait été l’un des plus minables qu’il ai pu concocter, lui disant qu’il préférait terminer la soirée sur ses deux jambes et non estropié par son frère Bill. Elle avait rit et avant de refermer la porte du bureau, lui avait adressé un dernier regard, comme pour insister et lui faire comprendre que s’il changeait d’avis, sa porte serait toujours ouverte. Non, Scully n’était pas gentille, elle était trop gentille.

C’était ainsi qu’il c’était retrouvé seul en ce 24 décembre, à déambuler vainement entre ces quatre murs vides et impersonnels. Il aurait donné n’importe quoi pour revenir un an en arrière, ce soir où il avait lâchement dérobé les clés de Scully afin de l’obliger à passer ce Noël avec lui dans une maison hantée. Son este avait été pathétique et égoïste, mais malgré quelques frayeurs, il avait passé un agréable Noël. Ca n’aurait pu être autrement puisque Scully avait été présente, elle lui avait offert son sourire, ils avaient plus tard échangé des cadeaux et Mulder avait senti son cœur se réchauffer en un jour qui le laissait habituellement froid et abandonné.

Aucune décoration n’ornait les lieux, en avait-il seulement déjà acheté ? Des boules de Noël, des guirlandes ? Pour quoi faire ? Vêtir un sapin qu’il n’achèterait pas ? Fermant les yeux, il se laissa tomber de nouveau sur son sofa, une nouvelle bière, celle-ci fraîche, à la main. Il en but deux gorgées puis la petite bouteille verdâtre rejoignit les 3 autres qui étaient vides sur la table. Tout cela était affligeant.

Au loin raisonnaient des cloches d’Église, annonçant peut-être la fin d’un premier service. Devraient-ils s’y rendre ? A minuit, trouverait-il une âme bienveillante avec qui partager une fin de soirée aussi symbolique ? Tout à coup ses yeux se posèrent sur une silhouette familière et il comprit que c’était la sonnette de son appartement qu’il avait entendue.

Scully se tenait là devant lui, l’air concerné, le sourcil droit dressé et les poings refermés sur ses fines hanches. Son manteau était ouvert et laissait entrevoir une robe noire en soie qui épousait ses courbes avec volupté. Le tissu s’échancrait à partir des épaules, découvrant un délicieux décolleté, une vision prometteuse et ensorcelante. Ses jambes étaient drapées sous un fin collant, il ne pouvait voir ses genoux mais ses pieds étaient quand à eux élégamment maintenus par des talons aiguilles. L’avait-il déjà vue aussi belle ? Son visage était encore plus sensationnel que son corps. Ses yeux scintillaient d’un sombre fard à paupière orné de paillettes tandis que ses lèvres entrouvertes brillaient sous un rouge profond. Son teint pâle était parcouru des tâches de rousseur qu’elle couvrait habituellement et qui la rendaient à la fois naturelle et attirante.


« Scully ? » Murmura-t-il, comme s’il avait à faire à une pure vision.

« Mulder, je savais que tu serais resté seul, pourquoi n’es-tu pas venu avec moi chez maman ? » Questionna-t-elle sans changer de position.

« Parce que je ne voulais pas te paraître plus pathétique que je ne le suis déjà. » Répliqua-t-il en baissant les yeux, passant ses paumes de main sur son visage fatigué.

Un silence s’installa entre eux, comme un nuage cotonneux que personne ne veut rompre, le contemplant avec une admiration non dissimulée. Pourtant, Mulder se risqua à le briser, posant un regard troublé sur son amie.


« Que fais-tu ici ? Tu n’es pas avec ta famille ? » Demanda-t-il, intrigué par sa présence.

« Je… Nous avons ouvert les cadeaux pour que les petits n’aillent pas au lit trop tard et puis… Quand je me suis retrouvée parmi ces gens, avec ma mère et mes frères, j’ai eu l’impression que quelqu’un me manquait. » Confia-t-elle avec une assurance improbable.

« Quelq… » Commença Mulder avant qu’elle ne lui tende la main.

« Viens. » Fit-il doucement.

« Scully, j’ai un peu bu je ne suis pas sûr que… » Se défendit-il, comme s’il se cherchait une excuse pour ne pas la suivre malgré l’envie qui lui en brûlait le cœur.

« Moi aussi j’ai bu Mulder, viens. » Insista-t-elle, s’emparant de ses doigts et le conduisant vers la porte.

« Tu as conduit jusqu’ici après avoir bu ? » Fit-il, interpelé par son comportement.

« Mulder, j’ai pris un taxi. » Lui répondit Scully avec évidence, le menant jusqu’à l’ascenseur.

Avant de sortir de l’appartement, elle avait attrapé son manteau qui pendait sur un dosser de chaise dans l’entrée. Mulder le passa sur ses épaules une fois dans la cabine. Confiant, il n’avait pas fait attention au bouton qu’elle avait pressé. C’était Scully, quoi qu’elle fasse, il en ferait autant.

Les portes métalliques s’ouvrirent sur un palier qu’il connaissait mais dont il n’était pas particulièrement familier. Néanmoins, Scully savait où elle allait car sans lâcher sa main, elle marcha jusqu’à une porte qui se trouvait sur leur droite. Poussant la poignée, un vent froid s’engouffra dans la petite pièce et les frigorifia presque sur place. Ils refermèrent instinctivement leurs manteaux et malgré la fraîcheur, leurs doigts contractés se retrouvèrent.


« Scully… On va attraper une pneumonie ! » L’avertit Mulder alors qu’ils sortaient de l’endroit.

Elle n’eut nul besoin d’argumenter quand Mulder réalisa où elle voulait en venir. Ils se trouvaient désormais sur le toit, entourés par des flocons qui virevoltaient par milliers et abrités sous un ciel étonnement clair et parsemé d’étoiles, malgré les nuages chargés de neige.


« Viens. » Chuchota encore Scully, comme s’ils étaient épiés et que cet instant n’appartenait qu’à eux seuls.

Aveuglement, il la suivit jusqu’au bord, surmonté un muret. Ses yeux s’agrandirent quand il discerna une bouteille de champagne ainsi que les deux flûtes en crystal qui l’accompagnaient.


« Tu avais tout prévu. » Souffla-t-il, rencontrant son regard malicieux.

Hochant la tête, elle leur versa le liquide empli de fines bulles et lui tendit son verre. Leurs mains tremblaient affreusement sous l’effet du froid et quand ils portèrent un toast silencieux, ils eurent à peine besoin de se rapprocher pour que leurs flûtes s’entrechoquent.

Mulder n’en revenait pas, Scully avait quitté sa famille au beau milieu de la soirée parce qu’il lui avait manqué ! Et désormais elle se trouvait là, dans le froid, pelotonnée dans son manteau et enserrant un verre de champagne qu’elle buvait à fines gorgées. En la voyant pour la première fois portant une robe, il avait cru la voir plus belle que jamais. Pourtant il révisait son jugement et c’était en cet instant précis qu’elle était renversante, frigorifiée mais souriante, à peine discernable mais resplendissante, silencieuse mais pleine de révélations…


« Joyeux Noël Mulder. » Dit-elle soudainement, plongeant ses yeux pétillants dans les siens.

Mulder posa son verre et le sien puis il l’attira contre lui, l’encerclant de ses bras et essayant de lui apporter plus de chaleur qu’elle n’en avait mis dans son cœur par sa simple présence. Il la sentit se relaxer contre lui, noyant son visage dans son cou, cherchant sa peau et son parfum. Il n’avait aucun cadeau pour elle, il n’avait pas instigué de plan puéril et lamentable pour l’attirer à lui cette année.


« Mulder ? » Fit sa petite voix mal assurée.

« Hum… »

« Je n’ai même pas de cadeau pour toi… »
Se reprocha-t-elle avec honnêteté.

Pris de cours et tellement coupable qu’elle s’en veuille pour une raison aussi insignifiante, il recula son visage pour l’observer dans la pénombre.


« Tu viens de m’offrir mon plus beau Noël Scully. » Répliqua-t-il avec certitude, abaissant ses lèvres sur les siennes et les fondant en un baiser délicat et passionnée. « Joyeux Noël Scully. » Murmura-t-il en l’enserrant de nouveau.

« Le plus beau. » Affirma-t-elle, se reposant dans son étreinte amoureuse.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pauline.de.vries.free.fr
 
Tombe la neige...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caen: tombe la neige
» Défi n°3 (décembre 2014) : Tombe, tombe la neige...
» Tombe la neige ...
» Tombe la neige
» Comment figer la neige qui tombe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: PoLLy-
Sauter vers: