Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tous des anges. [Terminée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Tous des anges. [Terminée.]   Mer 3 Jan - 17:30

Auteur : Hélo.
Time-Line : saison 7.
Disclaimers : J'ai tout piqué mais soyez gentils c'est pour la bonne cause : L'anniversaire de lulu!
Résumé : L'histoire d'un tueur en série fétichiste.
Commentaire : C'est pour toi Lulu! Merci pour toutes tes idées et tous les fourires que tu m'as déjà donné. Je te souhaite un joyeux anniversaire un peu en retard!


Tous des anges.



Sa démarche était assurée. Son regard doux et sévère à la fois. Que faisait-elle là seule en ce jour si spécial ? Elle n’en avait pas la moindre idée. La vieillesse : Redoutable venin pour les femmes. Elle, elle était terrifiée. Effrayée de grandir. Pourtant, son age ne s’élevait toujours qu’à 22 ans. 23 dans une heure. Ne sachant pas quoi faire pour oublier, elle avait pris la décision de sortir. Oui mais où ? C’était comme ça, en errant dans les ruelles désertes, qu’elle l’avait rencontré. Il était beau. Tellement beau qu’elle avait du cligner des paupières plusieurs fois pour s’assurer qu’elle n’hallucinait pas. Il s’était présenté comme étant un employé de banque. Il devait avoir un peu moins de 30 ans. Des petites rides se trouvaient au coin de ses yeux : Voilà ce qui créait l’étrange perfection de ce personnage. Au début, elle se montrait méfiante, c’était vrai avec tous les malades qu’on voyait partout, comment pouvait-elle espérer que celui-ci soit différent ? Seulement, elle en avait assez d’être réfléchie et raisonnable. Après une soirée assez mouvementée en alcool et découvertes, il proposa de la raccompagner chez elle. Elle monta dans sa voiture et il se pencha pour l’embrasser. Oubliant toutes ses craintes et ses angoisses, elle s’abandonna et le laissa faire. Un fois ce doux baiser terminé, il enclencha le contact et commença à rouler vers nul part. Remarquant qu’il ne suivait absolument pas la route pour arriver chez elle, elle paniqua et s’agita. Il n’avait plus le choix : Il lui asséna un coup assez puissant pour l’endormir mais pas assez fort pour la tuer. Il l’emmena dans son sanctuaire habituel et la jeta sur ce sol. La porte métallique claqua dans un bruit sourd. Les portes de l’enfer venaient de se refermer sur elle.


Mulder et Scully s’étaient rendu au bureau aussi vite que possible. Skinner les avaient appelés chacun chez eux pour les prévenir d’une affaire de la plus haute importance. Sa secrétaire les fit entrer. Tous les grands patrons et les agents les plus haut placés étaient présents. La réunion commença. Kersh prit la parole, appuyant son discours de clichés.
- Lucie Laroque. 23 ans. Disparue la nuit dernière. La description de l’homme faite par l’employé du bar correspond à celle de notre tueur en série. Il a déjà fait 8 victimes. 8 femmes. Toutes jeunes, belles et apparemment seules. Le profil du tueur que l’agent Mulder avait établi était le suivant : C’était un homme âgé d’une trentaine d’année d’allure banale. Il devait effectuer un métier ordinaire comme employé dans une entreprise. Mais surtout c’était un psychopathe fétichiste. Pour les 8 premières victimes, il leur manquait leur index droit. Je veux tout le monde dessus. Celle-là il faut qu’on la retrouve vivante. Je veux notre tueur mort ou vif. Est-ce que c’est compris ?
Tous les agents répondirent un Oui unanime. Tous étaient épuisés par cette terrible affaire. Cela faisait déjà plus de deux mois que le FBI était dessus. Une victime par semaine. Jamais ils n’était parvenus à arriver à temps. C’était donc là une grand première. Ils n’allaient pas laisser leur chance de coincer ce salaud.
Mulder et Scully décidèrent de se rendre sur le lieux apparent de l’enlèvement pour interroger les clients et le barman.


Seule. Elle était affreusement seule. Uniquement le vide lui tenait compagnie. Aucune lumière n’était présente. Il faisait noir. Où était-il passé ? Qu’allait-il lui faire ? Qui était-il ? Autant de questions lui traversèrent l'esprit. En ce moment même, elle se dit que finalement elle aurait du rester chez elle, quitte à déprimer. Car vaut mieux être mal seule qu’être mal accompagnée. Et mal accompagnée là elle était terriblement vu qu’elle se trouvait dans l’antre d’un psychopathe. Mais le pire restait l’attente. Elle n’avait aucune idée du châtiment qu’il lui réservait. Et pour cela, elle aurait voulu mourir.


Dernière édition par le Dim 25 Fév - 4:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Tous des anges. [Terminée.]   Jeu 4 Jan - 1:13


-Comment était-elle ?
- Oh vous savez elle était comme toutes les jeunes femmes qui se sentent seules par moment. Je pense qu’elle voulait juste sortir prendre l’air. Elle n’avait pas l’air d’une de ces filles qui… vous savez. Elle voulait s’amuser c’est tout.
- Elle ne connaissait donc pas l’homme avec qui elle est sortie du bar ?
- Non, non il ne m’a pas semblé. Il s’est approché d’elle et s’est assis à sa table. Il n’avait pas l’air d’un tueur mais juste d’un type qui voulait prendre un peu de bon temps.
- Je vois. Nous vous remercions pour votre collaboration monsieur.

Carlos, le barman, les laissa pour repartir s’occuper des ses clients.
- Alors Mulder? Quelle est ta théorie ?
- Pour une fois je n’en ai pas. La seule chose dont je suis sur c’est que c’est lui Scully. Même mode opératoire, même choix de victime. Il n’y a pas de doute possible là-dessus. Maintenant comment le trouver ?
- Il n’y avait pas de vidéos de surveillance dans le parking ?
- Non. La seule était celle de la pompe à essence d’en face mais celle-ci était tombée en panne ce qui fait que nous n’avons absolument aucun moyen de retrouver notre tueur.
- D’après les autopsies que j’avais pratiqué, il tuait ses victimes lors du troisième ou du quatrième jour de séquestration. Ce qui nous laisse à peine 72 heures.
- Le FBI a fait diffuser son portrait robot partout dans le pays. Peut être que quelqu’un va le reconnaître. Pour l’instant c’est notre seule chance.
- Les autres agents s’occupent d’interroger sa famille mais je doute qu’ils aient beaucoup de choses à nous apprendre.
- Rentrons Scully. Ca ne sert à rien de perdre son temps. On va essayer d’étudier le dossier devant une tasse de café d’accord ?
- Je te suis.



Pendant ce temps-là, Lucie était à milles lieux de se douter des effectifs déployé pour la retrouver. Si elle avait su… Si elle avait su peut-être aurait-elle eu plus de courage ?
Un cliquetis attira son attention. Ses yeux et son corps convergèrent vers sa provenance. La porte s’ouvrit pour laisser place à cet homme. Cet homme qu’elle avait embrassé quelques heures auparavant. En y repensant maintenant, ce baiser lui donnait la nausée. Comment avait-elle pu poser ses lèvres sur celle de ce monstre ?
Il lui tendit un bol contenant une substance peu ragoûtante. Tout en le défiant du regard, elle envoya voler le pseudo plateau repas.
- Tu ferait mieux de manger.
Son ton n’était ni agressif, ni réprobateur, ni même méchant. Une sincérité déconcertante était même présente dans son regard.
- Qui êtes vous ?
- Tu devrais au moins essayer de manger.
- Pourquoi moi ?

Sa voix avait considérablement augmenté. Elle n’était plus la jeune fille patiente et timide mais elle était devenue la femme poursuivie et effrayée par un homme. Pire que cela, par un tueur ou un violeur. Finalement, c’était peut être mieux qu’il la tue plutôt que de la torturer. Non seulement elle vivait le martyre dans cette pièce qui n’aurait pas pu servir à un chien, mais en plus il allait probablement la torturer physiquement avant de l’achever. Il sortit. Elle resta seule. Encore et toujours.


L’horloge indiquait midi. Cela devait déjà faire plusieurs heures que Mulder et Scully travaillaient sur le dossier Laroque. Ils n’aboutissaient à rien. Ne trouvant aucune piste. Aucun lien susceptible de les relier à l’assassin. Rien. Quand le téléphone sonna, ils le fixèrent tous les deux. Finalement ce fut Mulder qui décrocha, comme d’habitude.
- Mulder.
- Bonjour vous êtes bien les agents chargés de l’affaire sur Lucie ?
- Oui. En quoi puis-je vous être utile ?
- C’est concernant le portrait robot que vous avez fait diffuser… Je crois l’avoir aperçu…
- Où ça ?
- Dans une librairie près de chez moi. J’étais partie acheter le journal et lui il achetait un paquet de cigarettes je crois.
- Quelle est l’adresse ?
- Rejoignez moi à la sortie de l’autoroute de Richmond, en Virginie.
- Vous vous appelez ?
- Ah oui excusez moi. Mon nom est Sarah Halliwell.
- Quand l’avez vu ?
- Il y a une heure de ça.
- Nous arrivons.

Il raccrocha et appela Skinner. Celui-ci déploya directement une brigade de policiers dans cette direction. Une demi-heure plus tard, ils fouillèrent la librairie : Aucune trace du tueur. Néanmoins, un pendentif attira son attention. Il l’avait déjà vu quelque part, mais où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Tous des anges. [Terminée.]   Jeu 18 Jan - 18:08

- Scully, viens voir ça.
De sa main droite il lui tendit un pendentif représentant un petit cœur brisé. Il remarqua tout de suite son trouble. Avant qu’elle n’ait pu articuler la moindre parole, il l’interrompit :
- Je sais.
- On l’a déjà vu quelque part, non ?
- C’est exact. Chez le copain de la première victime. Il lui appartenait et il lui avait repris juste avant qu’elle ne se fasse enlevée … Enfin à ce qu’il nous a dit.
- Mais ça voudrait dire qu’on a notre tueur depuis le début ?
- Juste sous nos yeux.
- Mais pourquoi tuerait-il toutes ses femmes ?
- Elle venait juste de le quitter… La peur de l’abandon ? Le refus d’être rejeté ? Un complexe de supériorité refoulé ? Ou peut-être était-ce tout simplement inscrit dans ses gènes.
- Comment ça ?
- Qu’est-ce qui fait que nous tuons ou que nous ne tuons pas ? Pourquoi certaines personnes commettent l’irréparable et pas d’autres ?
- Le déclencheur est souvent un événement, une émotion ressentie à un certain moment.
- Elle l’a quitté Scully. C’est suffisant.
- Et pourquoi toutes ces autres femmes ?
- Parce que les femmes sont toutes les mêmes !

Sourire aux lèvres, il emballa la pièce à conviction, la donna aux experts et leur ordonnèrent de faire des recherches d’ADN sur celle-ci. Pendant ce temps, Scully téléphona au bureau de Washington pour obtenir le nom et l’adresse de l’ex petit ami d’Andréa Shetland, la première victime. Finalement, il la rejoint à son tour dans la voiture.
- Alors on va où ?
- Lexington, Virginie.
- C’est là qu’il habite ?
- Oui. Mark Schnick. 32 ans. Employé de commerce. Il correspond à ton profil.
- Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?
- Mulder, on ne peut pas toujours tout trouver.
- Quand il s’agit de vies humaines si.



********



Personne. La demeure paraissait entièrement vide. Habitait-il toujours là ? Probablement vu l’état de la maison : Celle-ci avait été entretenue et plutôt bien gardée. Les fouilles commencèrent. L’effectif déployé par le F.B.I était tel que les agents se marchaient presque sur les pieds. Ceux-ci récoltaient cheveux, brosse à dents, médicaments, vidaient les poubelles à la recherche de tous ce qui pourrait le condamner une fois le procès entamer. Mais une chose était certaine : Il n’était pas ici et il n’y avait jamais amené ses victimes. Alors où était-il ? Mulder tournait en rond. Scully le regardait, impuissante. Skinner s’énervait. Tel une illumination divine ou plutôt une coïncidence, la vie en était remplie, le regard de Mulder fut attiré par une photo. Celle-ci représentait Mark et Andréa à cheval devant une espèce de grande ferme.
- Scully !
Elle n’eut pas besoin qu’il lui explique. Tout de suite, elle comprit qu’il l’avait trouvé. La communication. Voilà ce qui créait la perfection de leur relation. Non seulement de leur relation professionnelle mais aussi de leur relation personnelle, bien que celle-là ne soit pas très évidente. Un regard, un frôlement, un contact, un mot, un signe de tête et tout était dit.
- Prends le volant.
Durant leur trajet, Mulder ne prononça pas un seul mot. Il était bien trop occupé à espérer. Il fallait qu’ils la retrouvent vivante. Il le fallait à tout prix…
Scully, elle appela Skinner pour lui dire d’envoyer une équipe à l’adresse que Mulder avait trouvé au dos de la photographie.
Une fois sur place, une dizaine d’agents dégainèrent leurs armes et s’enfoncèrent dans les abîmes de cette ferme. Ce qu’ils y trouvèrent les glacèrent d’effroi : Dans la pièce principale avaient été pendues des dizaines de chaînes métalliques les plus effrayantes les unes que les autres. Une odeur âcre se répandait à travers tout le bâtiment. Sûrement du sang pensèrent les agents mais nul n’osa le prononcer à voix haute. Ils avancèrent encore de quelques pas quand un trébucha, il s’étala de tout son corps sur ce qui semblait être les restes d’un corps…Humain ? Son collègue l’aida à se relever et ils pénétrèrent dans l’avant dernière pièce de ce sordide couloir. Ceux qui pensaient avoir tout vu se trompaient grossièrement. Personne n’osa bouger le premier. Ce fut donc Mulder qui, arme à la main, ouvrit la lourde porte. Au milieu de la pièce une chaise, qui ressemblait étrangement à celles qu’on trouve chez les dentistes, avait été jetée maladroitement. Mais le pire restait ce qui se trouvait sur ce siège : Une femme morte. Tout du moins ce qu’il en restait car si on pouvait encore distinguer son corps, son visage n’était plus qu’un tumulte de coups et de cavités forgés de sang séché. De nouveau, personne n’aurait eu le courage de briser ce silence macabre qui s’était installé dans cette salle où l’irréparable, l’horreur commise par un être humain sur une femme avait été perpétré . Une femme seulement coupable d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Tous des anges. [Terminée.]   Dim 21 Jan - 3:35


Comme d’habitude, ce fut Mulder qui s’aventura le premier, suivit de Scully qui, plus par acquis de conscience qu'autre chose, vérifia la pouls de la jeune femme. Elle en vint à la conclusion que celle-ci était morte depuis plusieurs jours déjà. Une autre femme. Peut être une autre de ses petites amies ou une étrangère qu’il avait prit le soin de choisir. Elle l’imagina devant son écran d’ordinateur ou assis confortablement dans le fauteuil en cuir de sa voiture. Elle l'inventa se délectant du choix qui s’offrait à lui, examinant minutieusement les femmes, cherchant la perle rare, celle qui était différente, celle qui semblait parfaite. Révulsant la nausée qui s’était infiltrée en elle au moment même où elle avait mis un pied dans cet endroit elle inspira une bonne fois pour toute et poussa la dernière porte : Elle était là. Vivante. Lui se trouvait à genoux devant elle lui faisant Dieu sait quoi. Elle n’hésita pas une seule seconde : Elle poussa un cri sortant tout droit des enfers. Il ne réagit pas. Se moquait-il d’elle ? Une dizaine d’agents étaient présents et lui, non, il ne daignait pas bouger d’un seul millimètre. Ce fut quand l’idée qu’il allait lui tuer, ou pire qu’il lui avait des choses horribles et innommables, qu’elle appuya sur la détente. Il reçut une balle en plein dans le genoux et s’effondra sur le sol taché de sang. Son sang. Scully courra lui mettre les menottes pendant que Mulder se pencha sur Lucie. Il voulut dégager ses cheveux de son visage. Ses yeux. Il devait voir ses yeux. Seulement lorsqu’il approcha sa main, elle encercla fermement celle-ci.
- C’est fini maintenant. Je suis du F.B.I. Regardez, on vient d’arrêter votre agresseur.
Sa voix n’était plus qu’un murmure à peine audible. Ne pouvant plus résister de crier ou même de pleurer, elle se laissa faire. Elle releva son visage, croisa le regard de Mulder pendant une seconde et puis s’effondra dans ses bras. Ce qu’il put lire sur sa figure le troubla. Etait-ce de la fatigue ? Du dégoût ? Ou tout simplement de la haine ?
Scully posa légèrement sa main sur l’épaule de Mulder.
- Il faut qu’on la conduise à l’hôpital. J’ai chargé un des agents d’amener Schnick au commissariat la plus proche.
- Très bien.

Il cala Lucie tout contre lui, l’aidant ainsi à se maintenir droite et à pouvoir avancer. Il l’entendit chuchoter un faible Merci au creux de son oreille.


************



- Tu es sur que c’est la chambre 112 ?
- Puisque je te le dis Scully.
- C’est vrai que c’est un très bon argument venant de toi Mulder.

Pour seule réponse, il feignit de la frapper avec le bouquet de fleurs qui possédait dans la main droite.
Cela faisait maintenant deux semaines que Lucie se faisait soigner. Elle avait retrouvé le sourire grâce à quelqu’un. Quelqu’un qui avait refait surface dans sa vie après tant d’années. Ce quelqu'un s'appellait George.
Mulder poussa timidement la porte de sa chambre. Elle était couchée dans son lit et George était assis sur le lit.
- Hey agent Mulder, agent Scully. Entrez. Ca me fait plaisir de vous voir.
- Bonjour Lucie. Comment allez-vous aujourd’hui ?
- Mieux. Tellement mieux.

Pour appuyer ses dires, elle entrelaça ses doigts à ceux de son ami.
- Les médecins vous ont dit quand vous pourriez sortir ?
- Oui, demain normalement. Justement je voulais vous demander quelque chose.
- Oui ?
- Pour vous remercier de m’avoir sauvé la vie, j’aimerais vous inviter à manger ou à boire quelque chose.
- Vous savez nous avons juste fait notre travail…
- D’accord alors je recommence : J’aimerais bien vous inviter à manger quelque chose.
- Demain soir ?
- Si ça vous arrange.
- Oui pourquoi pas. Scully ?
- Ca serait avec plaisir.
- Parfait. A demain soir alors.
- A demain soir et reposez vous bien Lucie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Tous des anges. [Terminée.]   Dim 25 Fév - 0:30

Il arrivèrent à l’heure prévue. Bras dessus, bras dessous. Elle portait une jolie robe et lui un costume tout simple. Pas d’extravagance ni d’excès avait dit Lucie. Ils s’installèrent à une table. Ils restèrent dans cet position à discuter une petite demi heure puis Lucie arriva enfin.
- Excusez moi pour le retard mais il y avait des embouteillages.
- Alors comment allez vous ?
- Mieux je dois dire.

Un silence s’installa durant quelques minutes. Personne n’osant prendre la parole pour le briser.
- On commande ?
Scully était sur le point de lui répondre quand elle aperçut la silhouette d’un homme s’approcher. Elle l’avait immédiatement reconnu. Cet homme se prénommait George. Cette homme, Lucie en était amoureuse. Scully l’avait tout de suite compris.
Il s’approcha de la table, les salua puis fixa Lucie dans les yeux. Scully réfléchissait. Vite, il lui fallait trouver un plan. Un plan pour les laisser seuls. Après tout, elle pouvait bien faire cela pour Lucie. Depuis la nuit des temps, les femmes se sont toujours entre aidées. Elles deux n’allaient pas faillir à la règle. Remarquant le trouble de son amie, Mulder intervint :
- Ca va scully, tu parais songeuse d'un coup ?
- Non.

Mulder jeta un regard discret aux deux personnes à côté de lui. Tout d’un coup, il comprit. Elle approcha sa bouche de son visage et murmura le plus bas possible :
- Retrouve moi au fond à gauche de la salle.
Elle se leva. Une minute plus tard, il la rejoignit. Pendant ce temps, George et Lucie apprirent à se connaître. Une lueur inconnue et fluorescente illuminaient leurs deux regards. Mulder et Scully, quant à eux, passèrent leur soirée, assis le long d’un mur situé au fond d’une salle.
Dans un geste maladroit, Lucie laissa tomber sa petite cuillère. Pour la ramasser, elle dû se glisser en dessous de la table...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tous des anges. [Terminée.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tous des anges. [Terminée.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensées pour Lucie, David et tous les Anges du Forum
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Tous les personnages de la saison 3
» La plus belle scène de Manga ( tous mangas confondus )
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Hélo-
Sauter vers: