Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Instinct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samparker



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Instinct   Lun 8 Jan - 17:43

Plus de chasse, plus de fuites, encore moins d’affaires non classées. Mulder et Scully vivaient maintenant ensembles dans une petite ville de l’Oregon. Lui enseignant la criminologie, elle devenue médecin généraliste, ils avaient tout pour être heureux et vivre une vie paisible loin des tumultes de leur vie passée. Mais une chose venait entraver leur bonheur, une absence que l’on ne peut combler. Celle d’un enfant, leur enfant. Scully avait du s’en séparer pour le protéger et cette séparation devenait de plus en plus pesante pour l’un comme pour l’autre. Ils en parlaient très peu mais se rendaient compte que pour chacun d’entre eux la souffrance était présente.

Un soir, alors que Scully rentrait après une journée des plus éprouvante suite à une épidémie de gastroentérite, elle trouva Mulder devant la seule photo de William qui se trouvait chez eux. Bien qu’ils s’aimaient maintenant, les bonnes vieilles habitudes étaient restées et elle avait beaucoup de mal à l’appeler par son prénom :

- Mulder ?
- Bonsoir Mon Ange !
- Est-ce que ça va ?
- Bien sûr !
- Vraiment ?
- Oui …….. Je me disait juste que ….. Qu’il devait avoir beaucoup grandi.
- Depuis un an, c’est évident.
- Il me manque.
- A moi aussi, Mulder ……… Tu sais ………..Je n’avais pas ……

Il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras sachant très bien ce qu’elle était sur le point de dire et voyant de des larmes perlaient au coin de ses yeux :

- Je sais, je sais, Scully, tu sais déjà ce que je pense de tout ça. Tu as fais ce que tu devais faire pour sa sécurité et parce que tu ne pouvais pas faire autrement.
- J’aurai tellement voulu qu’il soit au près de nous.
- Moi aussi, trésor, est-ce que tu veux qu’on en parle ?
- Non, ça va.

Elle s’enfouit dans ses bras et le serra très fort avant de reprendre :

- Mulder, c’est toi et toi seul qui me permet de ne pas craquer……. Je t’aime.
- Moi aussi, je t’aime, mais il ne faut pas que tu gardes tout ça pour toi. Si tu as besoin d’en parler il ne faut pas que tu hésites.
- Tu sais très bien que je ne suis pas très démonstrative. Et je ne me confie pas non plus. Je veux juste passer une soirée avec toi.
- Tu sais très bien que je ne peux rien te refuser. Et puis ça fait tellement longtemps que ça nous est pas arrivé.
- Ça fait trop longtemps.

Il s’étreignirent nouveau et passèrent le reste de la soirée dans les bras l’un de l’autre avant de s’abandonner au sommeil.

Au milieu de la nuit , Scully dormait d’un sommeil très agité. Elle rêvait de William. Il pleurait et l’a demandait. Scully essayait en vain de s’approcher de lui mais plus elle avait plus elle avait l’impression que le siège où se trouvait William reculait; Le petit lui tendait les bras mais ne pouvait rien faire.
Il y avait quelques cubes posés sur la table de William, ils formaient le mot VIENT. A ce moment là, Scully se réveilla en sursaut. Elle était en âge, sa respiration é »tait rapide et saccadée. Jamais elle n’avait fait un rêve aussi réel. Elle y avait senti la souffrance de William et aussi la sienne qui maintenant qu’elle était bien réveillée grandissait de seconde en seconde.
Il lui fallut plus d’une heure pour se calmer et retrouver enfin le sommeil.

Le lendemain, elle y pensait encore. Elle décida donc d’en parler à Mulder pendant le petit déjeuner mais voyant que se dernier ne semblait pas plus inquiet que cela, elle passa donc à autre chose : LE travail.
Mais ce ne fut pas la journée qu’elle espérait passer. A plusieurs reprises, elle avait entendu un bébé pleurer et appeler maman. Elle essayait à chaque fois d’occulter ces pleurs mais ils devenaient alors plus forts et assourdissants. Elle pensait qu’ils venaient de la fatigue accumulée mais commençait à ne plus pouvoir se concentrer.
En fin de journée, elle dut ausculter un bébé. Il devait avoir à peu près le même âge que William et ressemblait beaucoup à ce dernier. Le petit n’avait qu’un petit rhume. Mais à chaque regard de ce dernier Scully ne rêvait que de le prendre dans ses bras.
Lorsque le petit se mit à babiller, elle ne put que lui faire le plus grand sourire. C’est à ce moment là qu’elle entendit encore ses pleurs qui l’avaient perturber toute la journée. Elle savait que ce n’était pas son imagination. Dès que sa journée fut finie elle rentra en informer Mulder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Instinct
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Samparker-
Sauter vers: