Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Elle est ma vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:36

Auteur: Thyss
Date: Janvier 2006
Disclamer: Tous les personnages appartiennent à Chris Carter.


Elle est ma vérité




14 avril 2000
Victorville,
Californie


Mulder et Scully roulaient en direction de Washington : une affaire de plus venait d’être élucidée. Mais ce n’était pas une affaire ordinaire, même si, aucune de leurs enquêtes ne pouvait être qualifiée de ‘‘ normale ’’.

Il faisait nuit noire, Scully avait du mal à distinguer la route malgré les phares puissants qui formaient un halo de lumière blafarde sur l’asphalte.
Elle était inquiète pour Mulder : il n’avait rien dit depuis leur départ, après avoir lu le journal de Samantha. ‘‘ Je me sens bien ’’ lui avait-il dit. Ces mots sonnaient faux tout à coup…
Elle jeta un rapide coup d’œil à son partenaire : il était immobile, le regard vide et terne, fixant la route sans la regarder pour autant.

Elle pensa alors aux réelles motivations de Mulder : il était entré au FBI dans le seul but de retrouver sa sœur… Bien sûr, il aimait son travail, les affaires non classées le passionnaient… Mais elle savait que la vérité qu’il venait de découvrir était loin d’être celle qu’il avait espérée secrètement, au plus profond de lui… Il avait rêvé de retrouver sa sœur, certes, mais jamais il n’avait imaginé à quel point ce serait funeste… Ou du moins, jamais il n’avait accepté l’hypothèse de sa mort.
La pensée de la revoir vivante était une des choses qui le raccrochait désespérément à la vie, elle était son unique chance de ne pas être orphelin… A présent il était seul…

‘‘ Mais je suis là, moi… ’’

Ces mots sortirent de sa bouche sans qu’elle en ait conscience. Lorsqu’elle s’en rendit compte, elle tourna le tête vers son passager : il s’était endormi. Elle sourit devant ce spectacle. Il avait l’air d’un enfant, serein, errant au pays des songes…
Sans doutes rêvait-il de sa sœur…

Elle était tellement absorbée dans ses pensées qu’elle ne se rendit même pas compte qu’ils étaient arrivés à l’entrée de Washington.
Lorsqu’elle arriva devant l’appartement de Mulder, elle arrêta le moteur. Elle regarda son ami… Son ami… Ces mots avaient une étrange consonance…
Elle lui caressa doucement la joue du dos de sa main : elle aimait le contact de sa peau contre la sienne…
Malgré tous les efforts qu’elle faisait pour ne pas succomber au charme de son partenaire, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle l’aimait… Oui, elle en était certaine…
Elle ne désirait qu’une seule chose : être près de lui, l’aider à surmonter cette épreuve, le serrer dans ses bras,…

Mulder émergea lentement… Il revenait peu à peu à la réalité, quittant les ténèbres où il était plongé. C’est alors qu’il comprit la raison de son réveil. Il posa sa main sur celle de Scully qui, à ce contact, s’immobilisa.
Il n’avait toujours pas ouvert les yeux : il profitait pleinement de cet instant si simple, mais qui signifiait tellement de choses…

‘‘ Mulder… ? ’’

Elle lui parlait d’une voix douce mais légèrement triste.
Lorsqu’il ouvra enfin les yeux, il lui lâcha la main afin de tourner la tête et de plonger ses yeux dans les siens. Elle le regardait intensément, les sourcils légèrement relevés trahissant son inquiétude pour lui.

Il esquissa un sourire du coin des lèvres et passa une main dans ses cheveux roux. Mais, tout en faisant ce geste qui se voulait rassurant, des larmes envahirent ses yeux verts.
C’en était trop pour lui : la perte de sa sœur, sa solitude, son amour inavoué pour Scully,… Il ne pouvait plus… Il fallait qu’il réagisse, qu’il reprenne sa vie en main avant qu’elle ne lui file entre les doigts.

Scully fût bouleversée par son regard, elle ne pût s’empêcher de le prendre dans ses bras… Aucun mot ne serait réconfortant, elle le savait. Un geste tendre valait plus que toutes les paroles du monde. De toutes façons, aucun son ne pouvait sortir de sa bouche, l’émotion lui nouant la gorge.
Mulder posa sa tête sur l’épaule de Scully et pleura silencieusement… Cette épaule, si frêle fût-elle, avait toujours été là pour lui dans les moments les plus durs. A cette pensée, ses sanglots furent plus violents.

Scully lui caressait doucement les cheveux. Elle lui chuchotait doucement ‘‘ Ca va aller ’’ et ‘‘ Je suis là… ’’.
Il se calma petit à petit ; sa respiration se fît plus régulière… Il se sentait un peu mieux, mais le mal qui le rongeait demeurait malgré tout.

Scully l’embrassa tendrement sur la tempe puis, pris son visage entre ses mains, captivant son regard avec le sien… Jamais elle ne l’avait vu aussi abattu.
Elle hésita un instant, puis, se risqua à lui demander :

‘‘ Tu veux que je reste avec toi ? ’’

Mulder fût touché par cette attention. Il savait qu’elle s’inquiétait pour lui et qu’elle voulait l’aider mais il voulait rester seul… Pourtant il avait envie d’être à ses côtés… Il ne se comprenait plus vraiment, il était perdu.

Scully sentit qu’il allait refuser et donc ne fût pas étonnée lorsque celui-ci lui dit :

‘‘ Non, ça va… Je préfère être un peu seul… ’’

Elle avait beau s’y attendre, elle fût blessée par ses paroles. Pourtant, elle comprenait sa réaction. Alors pourquoi réagissait-elle comme ça ?
Elle sentit que quelque chose n’allait pas mais elle décida de se taire et de le laisser tranquille.

‘‘ Oui… Bien sûr… Je comprends, ne t’en fais pas. Bonne nuit Mulder. ’’

Il sortit de la voiture, lui lança un dernier regard tout en murmurant un faible ‘‘ Bonne nuit ’’ et claqua la portière.
Lorsque la voiture démarra, il se retourna, regardant Scully s’éloigner… Il regrettait quelque peu sa réaction mais il fallait qu’il le fasse.

Il entra dans son appartement et s’effondra sur son canapé. Il resta là, pendant un instant, à se demander ce qu’il allait faire. Les larmes coulèrent le long de ses joues, elles lui brûlèrent les yeux et la peau… Il était tellement fatigué qu’il s’endormit sans s’en rendre compte.

Scully jeta négligemment ses clés sur la table de la cuisine. Elle se sentait lasse et décida de prendre un bain bien chaud.
Pendant qu’elle se détendait dans l’eau parfumée, elle repensa aux événements de la journée… Tellement de réponses en si peu de temps… Mulder avait dû subir un choc émotionnel.
Elle fût prise d’une irrésistible envie de le rejoindre mais elle se ravisa : il voulait être seul et elle respectait sa décision.
Elle sortit de l’eau et s’enroula dans sa serviette. Elle frissonna : elle avait froid. Alors, elle mit son pyjama et se glissa sous ses couvertures. Le sommeil ne tarda pas à l’emporter…


Dernière édition par le Mar 1 Aoû - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:37

15 avril 2000
9H04
Quartier général du FBI

Scully essayait de joindre Mulder depuis plus d’une demi-heure mais sans résultats. Son téléphone portable était éteint et il ne répondait pas sur son fixe. Elle aurait dû se douter qu’il ne viendrait pas travailler mais elle avait un mauvais pressentiment : il avait plutôt tendance à se jeter à corps perdu dans son travail quand il était déprimé…
C’est donc seule qu’elle entra dans le bureau du directeur adjoint Skinner.

‘‘ Monsieur le Directeur… ’’

‘‘ Agent Scully, je vous en prie, asseyez-vous ! ’’

Il marqua une temps d’arrêt en réalisant qu’elle était seule.

‘‘ Où est l’agent Mulder ? ’’

‘‘ A vrai dire Monsieur, je ne le sais pas moi-même. Il est injoignable depuis ce matin. Il doit sûrement être chez lui. ’’

‘‘ Avez-vous une idée sur la raison de cette absence ? ’’

‘‘ Eh bien… Hier, Mulder a enfin retrouvé sa sœur et…

Elle ne savait pas si elle devait lui dire ou pas… Mais après tout, Skinner était leur ami : il devait savoir.

‘‘ Et ? ’’

‘‘… Elle est morte Monsieur… Mulder est encore sous le choc. ’’

Le visage de Skinner de ferma. Il appréciait Mulder et cette nouvelle le chagrina.

‘‘ Bien… Prenez votre journée, il ne faut pas qu’il reste seul dans cet état. ’’

‘‘ Merci Monsieur. ’’

Elle se leva et se dirigea vers la porte mais Skinner la rappela :

‘‘ Agent Scully ! ’’

Elle se retourna et interrogea Skinner du regard :

‘‘ Oui ? ’’

‘‘ Présentez mes condoléances à Mulder… ’’

Elle lui sourit tristement. Skinner était quelqu’un de bien : elle lui était reconnaissante de tout ce qu’il avait fait pour Mulder et elle, tous les risques qu’il avait pris…

‘‘ Oui Monsieur… Au revoir. ’’

Elle sortit du bureau et retourna au sous-sol prendre son manteau et ses clés de voiture.


10H12
Appartement de Mulder


Scully s’arrêta devant la porte qui arborait le numéro 42. Elle leva le point, s’apprêtant à frapper quand un doute l’envahit : ‘‘ et si il était parti ? ’’. Elle secoua légèrement la tête : il fallait qu’elle arrête de dramatiser.
Elle inspira profondément et frappa deux coups sur le bois vernis. Au bout de quelques secondes qui lui parurent une éternité, elle entendit une voix encore endormie lui répondre :

‘‘ C’est ouvert… ’’

Elle actionna la poignée et entra dans l’appartement : il était plus désordonné que jamais. Mulder était allongé sur son canapé, il portait les vêtements de la veille et ses yeux étaient gonflés. Elle s’agenouilla en face de lui et pris sa main dans la sienne.

‘‘ Mulder est-ce que ça va ? Je n’arrivais pas à te joindre alors… ’’

Elle ne pût continuer sa phrase tant le regard de son ami la bouleversa : il souffrait énormément, elle pouvait le lire dans son regard…

‘‘ Mulder… Je me fais beaucoup de soucis pour toi. ’’

Il la regarda, ses yeux étaient troubles et ternes…

‘‘ Je suis désolé Scully… Je ne veux pas te causer plus d’ennuis que tu n’en as déjà. ’’

Il se releva mais elle le retint par le bras.

‘‘ Mulder ne dis pas de bêtises ! Tu ne m’ennuies pas, au contraire : je veux t’aider ! Je n’aime pas te voir dans cet état… ’’

Elle le prit dans ses bras pour confirmer ses dires. Mulder entoura sa taille de ses bras et la serra fort contre lui : sentir sa présence le rassurait et lui faisait un peu oublier sa sœur.
Ils restèrent ainsi quelques instants, puis, Mulder se détacha de son étreinte et la fixa de ses grands yeux tristes. Il lui effleura la joue et lui sourit tendrement :

‘‘ Merci… ’’

Elle lui rendit un magnifique sourire comme elle savait si bien le faire ce qui réconforta un peu plus Mulder.

‘‘ Je vais prendre une douche… ’’

Elle le laissa partir à regret vers la salle de bains… Elle avait la très nette impression qu’ils vivaient leurs derniers instants ensemble, dans l’intimité…

Pendant qu’il se lavait, elle leur prépara du café bien chaud. Elle sortit acheter des croissants à la boulangerie du coin : Mulder n’avait sûrement rien mangé depuis un moment…

Mulder laissa longtemps couler l’eau brûlante le long de son dos, délassant ses muscles meurtris par la nuit agitée qu’il avait passé sur le divan. Il sortit au bout de dix bonnes minutes, se sécha et enfila un T-shirt gris et son éternel pantalon de jogging.

Il entra dans le salon et s’installa dans le canapé, une odeur de petit déjeuner flottait dans l’air. Scully arriva avec un plateau qu’elle posa sur la table basse, puis, s’assit à ses côtés.
Mulder sourit devant cette délicate attention : Scully était vraiment son ange gardien. Il serait mort depuis bien longtemps si elle n’avait pas été là.

‘‘ Ouah ! Scully ! Tu me sors le grand jeu là ! ’’

Elle lui sourit : décidément, il ne changerait jamais… Même dans les moments les plus difficiles, il trouvait toujours le moyen de détendre l’atmosphère…

‘‘ Non, pas vraiment… Mange Mulder… Dans ton état ce n’est pas sérieux de jeûner. ’’

Il la regarda tendrement : décidément, elle ne changerait jamais… Il lui obéit docilement et mangea un des croissants.

Ils burent leur café en silence : aucun d’entre eux n’osait parler de ce qui allait se passer à partir de maintenant. Ce fût Mulder qui brisa le silence :

‘‘ Scully je… ’’

Il baissa les yeux, pris une grande inspiration et fixa les yeux étonnés de Scully.

‘‘ Je vais quitter le FBI… ’’

Scully fût comme frappée en pleine poitrine : sa respiration se coupa, son cœur s’accéléra et aucune parole ne pût sortir de sa bouche… Elle s’attendait à tout sauf à ça. Le FBI sans Mulder ? Elle ne pouvait l’imaginer…

Mulder savait qu’il l’avait blessée. Il voulut prendre sa main dans la sienne mais Scully se leva brusquement.

‘‘ Mulder tu ne vas pas faire ça ?! ’’

Il la regarda désespérément : il avait l’air vraiment perdu… Mais il avait aussi l’air sérieux…
Elle se rassit à ses côtés et posa ses deux mains sur les siennes, le fixant de ses yeux azurs…

‘‘ Mulder, je sais que tu traverses une période difficile mais quitter le FBI n’est pas une solution ! ’’

‘‘ Scully… Tu ne comprends pas… ’’

A ces mots, elle se braqua. Comment pouvait-il dire une chose pareille ? Elle était justement le seule personne qui le comprenait !

‘‘ Alors ça y est ? Tu abandonnes tout ? Tout ce que tu as cherché pendant des années, cette vérité dont tu parles si souvent ?… Mulder !! Tu n’as jamais été aussi près du but ! ’’

Il le savait mais il ne pouvait plus, il n’avait plus la force d’aller plus loin… C’était comme si une partie de lui s’était effondrée. Il la regarda mais ne dit rien.

‘‘ Tu ne peux pas faire ça Mulder ! Est-ce que j’ai quitté le FBI quand ma sœur est morte ? Non ! Et tu sais pourquoi ? ’’

Elle le regarda intensément, ses yeux étaient humides. Elle continua sa phrase mais d’une voix troublée par l’émotion :

‘‘ Parce que tu étais là… ’’

Une larme roula sur sa joue… Mulder ne supportait pas de la voir pleurer. Il essuya cette petite goutte d’eau salée à l’aide de son pouce. Il plongea son regard dans le sien et lui lâcha dans un murmure :

‘‘ Scully… Je quitte Washington… ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:39

Scully ne bougeait plus, ces derniers mots martelaient son esprit… Sa vie sans Mulder ? Sans l’homme qu’elle aime ? Les larmes lui brouillèrent la vue : des larmes de rage et de désespoir…
Elle se mit à trembler malgré elle, elle se sentait mal… Elle se déconnecta de la réalité, seuls ces trois mots traversaient son esprit : ‘‘ Je quitte Washington ’’.
Au loin, elle crût entendre la voix de Mulder l’appeler mais elle n’arrivait pas à reprendre ses esprits.

‘‘ Scully ?… Scully !! ’’

Mulder pris son visage entre ses mains et essaya de capter son regard mais il était vide : elle était en état de choc. Il lui caressa doucement les cheveux jusqu’à ce qu’elle revienne à la réalité.

‘‘ Scully ? ’’

Elle secoua légèrement la tête et fixa Mulder, les larmes coulaient abondamment sur son visage.

‘‘ Ca va mieux ? ’’

A ces mots, toute leur conversation lui revient à l'esprit. Ses yeux, qui étaient devenus ternes et vides, avaient pris la couleur de l'océan un jour de tempête, révélant la colère qui l'envahissait.
Elle se dégagea violemment de ses mains, le fixa un instant et le gifla avant de courir vers la porte.

Mulder resta quelques secondes immobile, interdit, avant de se jeter à sa poursuite.

‘‘ Scully !! ’’

Il la rattrapa dans le couloir et l’empoigna par les épaules. Elle se débattit mais il était bien plus fort qu’elle. Il l’attira à lui malgré ses protestations :

‘‘ Laisse-moi Mulder ! Laisse-moi… ’’

Elle abandonna vite ce combat inégal et se blottit contre son torse, secouée par de violents sanglots.

Mulder la serrait contre lui, la berçant doucement… Elle ne se clamait pas et elle respirait de plus en plus difficilement.

‘‘ Calme-toi… Je t’en prie… ’’

Malgré ses efforts, Scully n’arrivait pas à se canaliser. Mulder la souleva et l’emporta jusqu’à sa chambre. Il l’allongea sur le lit et lui caressa doucement les cheveux. Elle s’apaisa petit à petit et le sommeil la rattrapa…

Mulder l’observa un instant : il s’en voulait de la laisser seule… C’était aussi dur pour lui que pour elle mais il devait le faire : il le ressentait au fond de lui…
Il commença à préparer son départ pendant qu’elle dormait et décida d’appeler le FBI tout de suite.

11H04
Bureau de Skinner

Skinner décrocha machinalement le téléphone lorsque la sonnerie retentit :

‘‘ Skinner. ’’

‘‘ Monsieur le Directeur, c’est Mulder. ’’

‘‘ Agent Mulder ? Comment vous sentez-vous ? ’’

‘‘ Ca va, merci… Je vous appelle pour vous parler de quelque chose d’important. ’’

‘‘ Je vous écoute… ’’

‘‘ Je voudrais partir pendant environ un an : j’ai besoin de prendre du recul, de vivre différemment pour oublier… ’’

‘‘ … Je vois… Eh bien, je ne m’attendais pas à ça mais je comprend… L’agent Scully est courant ? ’’

‘‘ Oui Monsieur. ’’

‘‘ Très bien… Je vais faire les démarches nécessaires et je vous ferez parvenir les papiers dés que possible. ’’

‘‘ Merci Monsieur. ’’

‘‘ Prenez soin de vous Mulder et revenez-nous le plus vite possible. ’’

‘‘ Oui Monsieur, au revoir ! ’’

‘‘ Au revoir… ’’

Il raccrocha le téléphone, pensif. Un de ses meilleurs agents le quittait. Certes, il allait revenir mais… Enfin… En attendant il devait lui trouver un remplaçant pour aider Scully aux X-files.


11H10
Appartement de Mulder

Mulder termina de préparer ses affaires. Il n’allait pas tarder à appeler un taxi.
Il regarda Scully qui dormait toujours. Il la recouvra d’une couverture et replaça une mèche de cheveux roux qui tombait sur son front.

Il n’avait pas la force de la réveiller alors, il lui écrivit une lettre :


Scully,

Je suis désolé de partir comme ça, sans te réveiller. Je suis un lâche, j’ai préféré choisir la facilité, mais devoir affronter ta peine m’étais insupportable…
Je déteste te faire souffrir mais je n’ai pas le choix, je dois le faire, je le sens…
Je ne t’abandonnes pas Scully, je prend juste mes distances pendant un temps. J’ai besoin d’oublier, j’ai besoin de faire le deuil de ma sœur et je n’y arriverais jamais en restant ici… Je dois éviter toute chose qui me fasse penser à elle ou aux affaires non classées…
Je vais revenir… Je ne t’oublie pas…

Mulder.

Il déposa la lettre à côté de Scully et appela son taxi qui arriva cinq minutes plus tard. Il jeta un dernier coup d’œil à la femme qu’il aimait plus que tout et ferma la porte de son appartement, il ferma la porte sur sept ans de sa vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:40

11H44
Aéroport de Washington

L’avion de Mulder décollait à 12H12. Il s’acheta un sandwich qu’il mangea en vitesse avant de s’enregistrer à l’embarquement.

Il s’installa à sa place et regarda à travers le hublot : il partait pour San Fransisco.


12H34
Appartement de Mulder

Scully se réveilla un peu étourdie. Elle regarda autour d’elle : elle était toujours chez Mulder mais il régnait un silence inquiétant.
Elle trouva la lettre à côté d’elle et la prit en tremblant légèrement, sachant pertinemment ce qu’elle contenait.

Lorsqu’elle la lût, elle ne pût retenir ses larmes ; il était parti pour de bon.
Elle savait qu’il reviendrait mais quand ?

Elle nourrit les poissons et se dirigea vers la porte, la lettre à la main. Elle jeta un coup d’œil circulaire sur cet appartement si familier et pourtant si vide… Sans Mulder…
Elle ferma la porte à double tour et retourna chez elle.


12H56
Appartement de Scully

Son appartement lui semblai tout aussi vide que celui de Mulder… Elle s’allongea sur son lit, elle n’avait pas faim, elle n’avait envie de rien, juste de Mulder. Elle déprimait… Comment allait-elle supporter son absence ?
Elle se remit à sangloter à nouveau. La fatigue reprit le dessus et elle s’endormit à nouveau.

Elle se réveilla trois heures plus tard, toujours aussi morose. Elle décida de l’appeler, elle devait savoir où il était, comment il allait… Elle avait tellement de choses à lui demander…
Elle composa son numéro mais celui-ci n’était plus en service. Elle laissa tomber le téléphone par terre et elle s’effondra, en larmes : il était sorti de sa vie…

12H34
Appartement de Mulder

Scully se réveilla un peu étourdie. Elle regarda autour d’elle : elle était toujours chez Mulder mais il régnait un silence inquiétant.
Elle trouva la lettre à côté d’elle et la prit en tremblant légèrement, sachant pertinemment ce qu’elle contenait.

Lorsqu’elle la lût, elle ne pût retenir ses larmes ; il était parti pour de bon.
Elle savait qu’il reviendrait mais quand ?

Elle nourrit les poissons et se dirigea vers la porte, la lettre à la main. Elle jeta un coup d’œil circulaire sur cet appartement si familier et pourtant si vide… Sans Mulder…
Elle ferma la porte à double tour et retourna chez elle.


12H56
Appartement de Scully

Son appartement lui semblai tout aussi vide que celui de Mulder… Elle s’allongea sur son lit, elle n’avait pas faim, elle n’avait envie de rien, juste de Mulder. Elle déprimait… Comment allait-elle supporter son absence ?
Elle se remit à sangloter à nouveau. La fatigue reprit le dessus et elle s’endormit à nouveau.

Elle se réveilla trois heures plus tard, toujours aussi morose. Elle décida de l’appeler, elle devait savoir où il était, comment il allait… Elle avait tellement de choses à lui demander…
Elle composa son numéro mais celui-ci n’était plus en service. Elle laissa tomber le téléphone par terre et elle s’effondra, en larmes : il était sorti de sa vie…


7 février 2001
7H30
Appartement de Scully

Ca allait bientôt faire dix mois que Mulder était parti, mais Dana avait décidé de surmonter cette épreuve, si difficile fût-elle.
Elle n’était pas du genre à se laisser abattre, même dans les moments les plus difficiles, mais cette fois, elle avait du mal à redresser la tête.

Elle avait longuement analysé la situation. Mulder était parti mais il avait dit qu’il reviendrait, et elle avait confiance en lui. Elle comprenait son désir d’oublier ses malheurs et elle avait décidé de l’attendre patiemment. Jamais elle n’aimerait un autre homme que lui : il était son âme-sœur…
Alors, pour ne pas trop penser à lui, elle avait travaillé d’arrache-pied aux X-files, aidée par un agent insipide et mou qui était l’opposé de Mulder. Elle ne l’appréciait pas mais elle savait que c’était provisoire.


18H09
Une librairie de Georgetown

Scully se baladait dans les rayons à la recherche d’un nouveau livre : depuis qu’il n’était plus là, elle lisait beaucoup pour passer le temps. Elle s’était rendue compte à quel point Mulder et elle passaient du temps ensemble…
Alors qu’elle regardait les nouveautés, elle fût interpellée par un livre intitulé ‘‘ Elle est ma vérité ’’. Ce titre lui rappela immédiatement son partenaire obsédé par cette fameuse vérité. Mais lorsqu’elle lue le nom de l’auteur, elle ne pût s’empêcher de pousser un petit cri de surprise : Rob Petri.
Elle s’appuya dos au rayon, essayant de reprendre sa respiration : c’était le nom d’emprunt que Mulder avait utilisé lors de leur enquête aux ‘‘ Chutes d’Arcadie ’’. Ce ne pouvait être un hasard… Mais pour en avoir le cœur net, elle lût la première page qui était destinée à la dédicace :

Je dédie ce livre à une femme qui, j’espère ce reconnaîtra dans ce livre, une femme sans qui je ne serais pas là aujourd’hui à vous raconter cette histoire, une femme qui m’a sauvée, une femme à qui je pense nuit et jour malgré la distance qui nous sépare… Cette femme est ma vérité… Ma pierre de touche…


Elle ne pût aller plus loin car le papier s’imbibait des larmes qui coulaient de ses yeux bleus : des larmes de joie cette fois… Pour la première fois depuis son départ…

Elle devait le voir, lui parler, il était plus que temps. Elle aussi devait lui dire ce qu’elle ressentait, lui dire que sans lui elle n’était plus que l’ombre d’elle-même… Elle acheta le livre et rentra chez elle le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:44

18H40
Appartement de Scully

Scully s’installa devant son ordinateur et entreprit de rechercher Mulder. Elle savait, grâce à la préface , que ‘‘ Rob Petri ’’ était de San Fransisco. C’était sa seule piste.
Elle réussit à le trouver au bout de trois longues heures de recherches grâce à Internet, au moteur de recherche du FBI et à l’aide que lui avait apportée Skinner.

Elle réserva un billet d’avion en partance pour San Fransisco le lendemain matin à 9H17.
Après avoir préparés ses bagages, elle se coucha et s’endormit aussitôt, fatiguée par cette journée riche en émotions.


8 février 2001
Aéroport de Washington
8H58

Scully embarqua dans l’avion. Elle était exténuée mais l’impatience et l’excitation la gardait bien éveillée. Elle entreprit de lire une bonne partie de l’œuvre de Mulder durant les trois heures qui séparaient Washington de San Fransisco.

Scully était tellement absorbée par sa lecture qu’elle fût surprise lorsque l’hôtesse annonça qu’ils allaient atterrir.

Lorsqu’elle récupéra ses bagages, Scully se dépêcha de trouver un taxi. Elle communiqua l’adresse qu’elle avait trouvée la veille et arriva devant l’immeuble qu’habitait Mulder une demi-heure plus tard.
C’était un grand immeuble blanc, orné de nombreuses fenêtres et bordé d’un parc luxuriant. Cet environnement plût à Scully et c’est en souriant qu’elle entra dans le bâtiment.

Elle emprunta l’ascenseur pour se rendre au quatrième étage et se dirigea vers l’appartement numéro 4D.
Son estomac se noua : elle allait revoir Mulder, enfin… Elle ne savait même pas quoi lui dire… Malgré ses appréhensions, elle se décida à frapper à la porte.
Celle-ci s’ouvrit lentement, le cœur de Scully s’emballa lorsqu’elle aperçût la silhouette de Mulder dans l’entrebâillement.

Mulder resta muet devant le plus beau des spectacles qui lui ait été donné de voir : Scully qui lui souriait timidement sur le pas de sa porte. Lorsqu’il reprit enfin ses esprits, il parvint à lâcher dans un souffle :

‘‘ Scully… ’’

Il vit ses beaux yeux cobalts se brouiller de larmes. Elle lâcha son sac de voyage et se jeta dans ses bras, la tête dans le creux de son cou. Elle pleura silencieusement sous les douces caresses de l’homme qui, dans son esprit, n’était encore que son partenaire quelques minutes plus tôt… Puis, elle articula entre deux sanglots :

‘‘ Tu m’as tellement manqué… ’’

‘‘ Toi aussi Scully… Toi aussi… ’’

Ils restèrent ainsi quelques instants jusqu’à ce qu’un chien leur court entre les jambes et les force à se séparer.
Scully essuya ses joue d’un revers de la main et observa l’animal en question : il était jeune, pas plus de 8 mois pensa-t-elle.

‘‘ Tu as un chien ? ’’

Mulder s’agenouilla et caressa le jeune Golden Retriever. Scully s’accroupit à son tour et regarda son ami.

‘‘ Je te présentes Buck. ’’

Scully regarda intensément Mulder : elle vit une lueur de nostalgie traverser ses yeux verts.

‘‘ J’avais besoin de compagnie… Je l’ai appelé comme ça à cause de… ’’

Mais Scully avait compris le sens de ce nom, et c’est d’une voix brisée par l’émotion qu’elle termina sa phrase :

‘‘ … Starbuck… ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:44

Mulder baissa les yeux, il avait du mal à contenir ses émotions. Scully se releva, attrapant la main de son collègue pour qu’il se redresse également.
Il la regarda tendrement puis, réalisant qu’ils étaient toujours sur le palier, pris le sac de Scully et l’invita à entrer dans son appartement.

Scully regarda tout autour d’elle : l’appartement n’était pas plus grand que celui qu’il avait à Washington mais plus lumineux et étrangement mieux rangé ! Elle fût interrompue par la voix de Mulder :

‘‘ Ca te plaît ? ’’

Elle se retourna et lui sourit :

‘‘ Oui… Beaucoup ! ’’

Il rendit son sourire : il était tellement heureux de la voir !

‘‘ Je peux t’offrir quelque chose ? ’’

Elle sembla réfléchir un moment puis se décida :

‘‘ Je ne serais pas contre une tasse de thé. ’’

Il se décrocha difficilement du regard de Scully pour se tourner vers la cuisine. Pendant qu’il préparait le thé, Scully caressa et joua avec Buck… Elle avait l’impression que Mulder et elle prenait un nouveau départ, c’était comme si il reprenait leur relation à zéro… Cela devait être dû à leur longue séparation.

Mulder revint rapidement avec deux tasses fumantes dans les mains. Il s’asit aux côtés de Scully et lui en offrit une :

‘‘ Comment m’as-tu trouvé ? ’’

Elle avait le regard perdu dans sa tasse. Sans relever les yeux, elle lui expliqua :

‘‘ J’ai lu ton livre… ’’

Elle osa enfin relever la tête vers Mulder. Celui-ci la regarda, l’air partagé entre le bonheur de la revoir et la gêne qu’il éprouvait face aux révélations qu’il avait faites dans son livre.

Scully détestait ces silences pesants entre eux car il signifiaient trop de choses… Même si elle était venue dans le but de régler ces ‘‘ choses ’’ entre eux, elle sentait son éternelle angoisse refaire surface…
Elle brisa enfin ce lourd silence en lui demandant ce qu’il avait fait durant ces dix derniers mois. Ils en discutèrent un certain temps… Puis, Scully osa enfin demander :

‘‘ Pourquoi un livre Mulder… ? ’’

Il sembla réfléchir à sa réponse, la fixant de ses grands yeux nostalgiques…

‘‘ J’avais besoin de raconter tout ce que je ressentais au fond de moi… Ca me rongeait… Je me sentais mal à toujours refouler mes sentiments et j’avais, en quelques sortes, besoin de faire l’exorcisme de la mort de ma sœur… ’’

Sa voix avait faiblit à la fin de tes aveux… Scully l’observa, ses yeux bleus reflétant toute la compassion et toute la compréhension dont elle était pourvue en cet instant…
Elle connaissait mieux que quiconque la souffrance de Mulder, et, même si il avait calmé ses démons grâce à l’écriture, ils avaient laissés une profonde blessure qu’elle était ma seule à pouvoir apaiser…

Elle l’entoura de ses bras pour le réconforter, déposant un léger baiser dans ses cheveux bruns. Tout son corps sembla se relâcher sous cette étreinte et il posa la tête sur son épaule en lui soufflant :

‘‘ Je voulais que tu me retrouves… ’’

Elle sentit des frissons la parcourir, sachant la réelle signification de cette phrase.

‘‘ Je sais… ’’

Sa voix n’était plus qu’un murmure, l’émotion et l'appréhension l’empêchant de parler plus fort.

Mulder se redressa, la regardant droit dans les yeux. Il observa longtemps ce visage si familier, le visage de cette femme qu’il désirait tant… Il inspira lentement et se lança :

‘‘ Pardonne-moi de t’avoir abandonnée… ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   Mar 1 Aoû - 16:45

Mulder baissa les yeux, il avait du mal à contenir ses émotions. Scully se releva, attrapant la main de son collègue pour qu’il se redresse également.
Il la regarda tendrement puis, réalisant qu’ils étaient toujours sur le palier, pris le sac de Scully et l’invita à entrer dans son appartement.

Scully regarda tout autour d’elle : l’appartement n’était pas plus grand que celui qu’il avait à Washington mais plus lumineux et étrangement mieux rangé ! Elle fût interrompue par la voix de Mulder :

‘‘ Ca te plaît ? ’’

Elle se retourna et lui sourit :

‘‘ Oui… Beaucoup ! ’’

Il rendit son sourire : il était tellement heureux de la voir !

‘‘ Je peux t’offrir quelque chose ? ’’

Elle sembla réfléchir un moment puis se décida :

‘‘ Je ne serais pas contre une tasse de thé. ’’

Il se décrocha difficilement du regard de Scully pour se tourner vers la cuisine. Pendant qu’il préparait le thé, Scully caressa et joua avec Buck… Elle avait l’impression que Mulder et elle prenait un nouveau départ, c’était comme si il reprenait leur relation à zéro… Cela devait être dû à leur longue séparation.

Mulder revint rapidement avec deux tasses fumantes dans les mains. Il s’asit aux côtés de Scully et lui en offrit une :

‘‘ Comment m’as-tu trouvé ? ’’

Elle avait le regard perdu dans sa tasse. Sans relever les yeux, elle lui expliqua :

‘‘ J’ai lu ton livre… ’’

Elle osa enfin relever la tête vers Mulder. Celui-ci la regarda, l’air partagé entre le bonheur de la revoir et la gêne qu’il éprouvait face aux révélations qu’il avait faites dans son livre.

Scully détestait ces silences pesants entre eux car il signifiaient trop de choses… Même si elle était venue dans le but de régler ces ‘‘ choses ’’ entre eux, elle sentait son éternelle angoisse refaire surface…
Elle brisa enfin ce lourd silence en lui demandant ce qu’il avait fait durant ces dix derniers mois. Ils en discutèrent un certain temps… Puis, Scully osa enfin demander :

‘‘ Pourquoi un livre Mulder… ? ’’

Il sembla réfléchir à sa réponse, la fixant de ses grands yeux nostalgiques…

‘‘ J’avais besoin de raconter tout ce que je ressentais au fond de moi… Ca me rongeait… Je me sentais mal à toujours refouler mes sentiments et j’avais, en quelques sortes, besoin de faire l’exorcisme de la mort de ma sœur… ’’

Sa voix avait faiblit à la fin de tes aveux… Scully l’observa, ses yeux bleus reflétant toute la compassion et toute la compréhension dont elle était pourvue en cet instant…
Elle connaissait mieux que quiconque la souffrance de Mulder, et, même si il avait calmé ses démons grâce à l’écriture, ils avaient laissés une profonde blessure qu’elle était ma seule à pouvoir apaiser…

Elle l’entoura de ses bras pour le réconforter, déposant un léger baiser dans ses cheveux bruns. Tout son corps sembla se relâcher sous cette étreinte et il posa la tête sur son épaule en lui soufflant :

‘‘ Je voulais que tu me retrouves… ’’

Elle sentit des frissons la parcourir, sachant la réelle signification de cette phrase.

‘‘ Je sais… ’’

Sa voix n’était plus qu’un murmure, l’émotion et l'appréhension l’empêchant de parler plus fort.

Mulder se redressa, la regardant droit dans les yeux. Il observa longtemps ce visage si familier, le visage de cette femme qu’il désirait tant… Il inspira lentement et se lança :

‘‘ Pardonne-moi de t’avoir abandonnée… ’’


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle est ma vérité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle est ma vérité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Vérité et sa recherche
» La vérité est-elle toujours bonne à dire?
» ".. Tenez vous debout avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse .."
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Qu'elle est la meilleur 250 4t du marché?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Thyss-
Sauter vers: