Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Indécision (en cours...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 15:42

Indécision



- Me perdre ? Je ne comprends pas tout Mulder. Pourquoi me perdrais-tu ? Et puis pour que tu puisses me perdre, il faudrait déjà que je t’appartienne ! Or je n’appartiens à personne !!
- Je sais bien Scully que tu n’appartiens à personne…mais, c’est une image. Lorsque je dis que je ne veux pas te perdre, c’est une façon de dire que…j’ai peur de ne plus te voir, que tu partes loin de moi.
- Mais cela finira bien un jour par arriver. On ne va pas rester indéfiniment aux affaires non-classées.
- Je ne peux imaginer ma vie sans toi à mes côtés, Scully. Ne me dis pas que, pour toi, je ne suis qu’un collègue depuis toutes ces années.
- Non, je n’ai pas dis ça, tu représente plus pour moi, tu es un ami, un confident, une personne sur qui je peux toujours compter. Mais voilà, un jour ou l’autre, l’un de nous deux finira par quitter le FBI.
- Mais comme ça ne sera pas moi… Tu veux quitter les affaires non-classées ?
- …
- Scully ! Réponds-moi !
- Non !! Je ne vais pas quitter le FBI.
- Pourquoi dis-tu ça alors ? C’est en rapport avec lui ?
- Cela fait une semaine qu’il a ressurgit du jour au lendemain dans ma vie. Et là il me demande de tout quitter pour lui, je ne sais plus quoi penser.
- Je pense que tu te fais du mal pour rien, ce type représente ton passé. D’ailleurs on en a discuté longuement le soir où je suis rentré d’Angleterre. Tu te souviens, sur mon canapé…où tu t’es endormie ?
- Je me souviens très bien. Peut-être as-tu raison. Mais, pourquoi as-tu réagit comme ça tout à l’heure ? On dirait que ça serait un drame si je venais à quitter le FBI !
- En quelque sorte, oui, pour moi ce serait dramatique, j’ai besoin de ton…scepticisme.
- Oh…mais tu sais, si un jour je viens à quitter le FBI, pour n’importe quelle raison, ce n’est pas pour autant que l’on ne se verra plus !
- Oui, je sais, mais ça ne serait plus pareil.
- Comment ça ?
- Et bien oui, à qui je sortirais mes supers blagues ??
- Mulder…je crains que l’on ne puisse plus rien pour toi.
- Merci, c’est sympa !
- Sérieusement, pourquoi as-tu presque hurlé : « Mais je ne veux pas te perdre !! ».
- c’est juste…le choc.

Dana se doutait que ça n’était pas la vraie raison. Elle quitta l’appartement de Mulder, il était 23h00. Quant à Mulder, perturbé par cette discussion, il décida de sortir un peu afin de prendre l’air.


Jeudi 06/07/2000: Appartement de Dana Scully , 23h30 :


Dana referma la porte derrière elle. Tout semblait calme dehors, c’est un quartier relativement paisible. Dana alla directement dans sa chambre, tout était éteint. Lorsqu’elle alluma la lumière de sa chambre, elle poussa un cri.- Mais que fais-tu là ?
- Chuuut, tu va réveiller les voisins.
- Sors de chez moi…
- Pourquoi ? On n’est pas bien là ?
- Sors…TOUT DE SUITE !!

La personne fit mine de partir et lorsqu’elle passa derrière Scully, elle lui mit un coton imbibé de chloroforme sur le visage.


Le lendemain matin, Mulder partit très tôt faire un jogging. Lorsqu’il rentra, il s’aperçut qu’il avait un message sur son répondeur :
« Bonjour agent…Mulder si je me souviens bien. Si vous ne l’avez pas encore remarqué, votre collègue est injoignable…mais rassurez-vous, c’est normal. Elle se trouve avec moi, en sécurité. Je vous appelle de sa part pour vous dire qu’elle quittait le FBI et donc par conséquent vous. Elle m’a demandé de vous appeler car elle a peur de votre réaction et de changer d’avis par pitié pour vous. Au revoir agent Mulder. »
Après avoir entendu ce message sur son répondeur, Mulder tenta d’appeler immédiatement Scully chez elle et sur son téléphone portable, mais en vain. Il trouvait ce message troublant et surtout cette voix. Il repense à ce qui a été dit dans le message, avec qui pouvait-elle bien être ? Et surtout en sécurité…C’était très flou. Et si Scully avait vraiment décidé de tout laisser tomber du jour au lendemain, ce qui bien sur ne lui ressemblerait pas, mais après tout c’était peut-être une facette cachée de Scully que Mulder ne connaissait pas. Et si lorsqu’elle a émis l’hypothèse que l’un d’eux finirait par quitter le FBI, était-ce une façon de lui annoncer son départ ? Il était environ 6h30, il décida de se changer rapidement et d’aller chez les Lone Gunmen.- Frohique, Byers, Langly !! Ouvrez-moi !!
Une fois les nombreux verrous ouverts, la porte s’ouvrit et Mulder entra.
- Tu as vu l’heure qu’il est Mulder ?
- Oui Byers, je sais. Écoutez, je suis désolé de venir si tôt, mais ce matin, en revenant de mon jogging, j’ai trouvé un message sur mon répondeur. J’ai préféré venir directement chez vous pour vous le faire écouter.
- Et que disait ton message ?? Et ta fabuleuse partenaire, elle est au courant de ce message ? continua Frohique.
- Écoutez plutôt. Vous comprendrez.

Après avoir écouté le message, Langly fut le premier à réagir :
- Qu’y a-t-il à comprendre Mulder ? Scully s’est tout simplement rendu compte que ce n’est pas en restant aux affaires non classées et en travaillant avec un partenaire comme toi qu’elle aurait la vie dont elle avait toujours rêvée.
- J’adore ton humour !
- C’est le mieux que je puisse faire à cette heure-ci, désolé.
- Sérieusement Mulder, que veux-tu qu’on fasse avec ça ?
- Je ne sais pas, vous ne pouvez pas essayer de décortiquer le message, de trouver quelque chose qui pourrait m’en dire plus.
- Quoi ? Tu penses que ce qui est dit sur la bande est faux ? Que Scully peut-être en danger ?
- C’est pour ça que je suis ici. Pour que vous puissiez répondre à ces questions.
- Écoute, on ne peut rien te promettre, mais nous allons faire de notre mieux.
- Merci les gars ! Téléphonez moi si vous trouvez quelque chose ou alors je passerai dans la journée.

Puis Mulder repartit, laissant les lone gunmen avec ce message. Il retourna chez lui pour se changer et partit ensuite travailler. Un peu avant midi, Skinner l’appela.
- Agent Mulder ?
- Oui Monsieur ?
- Comment se fait-il que l’agent Scully ne soit pas venu travailler ce matin ?
- Je n’en sais rien Monsieur.
- Vous êtes sur que vous ne me cachez rien ? Cela n’est pas dans les habitudes de l’agent Scully de ne pas venir travailler.
- C’est exact, mais elle ne m’a pas prévenu de son absence.
- Si vous avez des nouvelles, prévenez-moi.
- Très bien Monsieur.


Dans la soirée, Mulder passa chez les lone gunmen. Ils avaient trouvé quelque chose d’étrange. Ils avaient séparé différentes pistes et avaient obtenu le bruit de fond. Mulder l’écouta, ne sachant pas quoi entendre, ils amplifièrent le son et lui expliqua qu’il s’agissait apparemment d’un cri étouffé. Mulder devint pâle, il avait peur d’avoir bien compris. Ses amis essayèrent de le réconforter lorsqu’ils virent l’état dans lequel il se mettait. Ils tentèrent de le persuader qu’ils s’étaient sûrement trompés. Mais Mulder était maintenant convaincu que Scully courait un grand danger. Il décida de n’en parler à personne de peur que cela vienne à se savoir et que cela mette Scully encore plus en danger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 15:49

Endroit inconnu :

- Pourquoi me fais-tu ça ?
- Parce que je suis obligé.
- Comment ça tu es obligé ?
- Je n’ai jamais voulu te faire subir ça…tu m’y as obligé…
- Je crains de ne pas comprendre.
- Si tu avais accepté de venir avec moi, il y a une semaine lorsque j’ai quitté l’hôpital, cela aurait été différent.
- Oui mais je ne voulais pas venir, et je ne veux pas rester ici avec toi !! Toi et moi c’est du passé Daniel !
- Comment peux-tu me dire ça alors que c’était fabuleux nous deux.
- C’était il y a des années ! Je n’étais que ton élève !! Je me suis laisser éblouir par tes paroles. J’étais trop naïve. J’ai changé plus que tu ne le crois…laisse moi repartir s’il te plaît…
- Pourquoi ? pour que tu ailles trouver le FBI pour qu’il m’arrête ?
- Non, si tu me laisses partir maintenant, je rentrerai chez moi, et lundi j’irai bosser. Il n’y aura aucune représailles. Je te le promets.


Samedi 08/07/2000 : Georgetown, 03h27 :


La porte de l’appartement s’ouvrit. Scully alla dans sa chambre sans allumer la lumière. Lorsqu’elle s’allongea sur son lit, elle se redressa aussitôt et sortit son arme, prête à tirer. Elle alluma la lumière sans baisser sa garde.

- Mais que fais-tu ici à cette heure-ci et dans ma chambre ?
- Bonsoir tout d’abord, je te croyais en danger et lorsque je suis venu chez toi dans la soirée pour essayer de trouver des indices, j’ai du m’assoupir sur ton lit. Mais toi, ça va ? Tu n’es pas blessée ?
- Euh…non bien sur que non je n’ai rien. Pourquoi aurais-je quelque chose ?
- Mais qu’est-ce qui t’es arrivée ?
- Je…j’avais besoin de partir, je pensais partir pour le week-end mais j’ai préféré revenir avant. Ne me demande pas pourquoi, je ne saurais te répondre.
- Comme tu veux.
- Qu’a dit Skinner ?
- Il m’a demandé de le prévenir si j’avais de tes nouvelles, mais il saura attendre jusque Lundi. Bon, et bien, je suis soulagé de voir que tu n’as rien. Je te laisse. A plus tard.

Lorsque Mulder passa à côté de Scully, il lui déposa un doux baiser sur sa joue. Il ne posa pas de question au sujet du message laissé sur son répondeur et sur le morceau de coton qu’il a trouvé par terre en entrant dans sa chambre. Si Scully ne lui a pas dit ce qui c’est réellement passé, c’est qu’elle avait une bonne raison. Il en saura probablement davantage dans quelques temps.

Tous les deux passèrent un week-end tranquille chez eux.


Lundi 10/07/2000 : Bureau des Affaires non-classées , 9h00 :


- Mulder, je peux te poser une question ?
- Non, lui répondit-il avec un sourire.
- C’est vrai que tu as été inquiet de mon absence durant les derniers jours ?
- Oui, c’est normal ! En sept ans de travail avec toi, je ne t’ai jamais vu manquer un jour de boulot ou tout du moins sans raisons !
- Il n’y avait pas de quoi.
Le téléphone se mit à sonner. Mulder décrocha immédiatement.
- Mulder…oui…pourquoi elle n’est pas venue travailler ? Elle avait des problèmes avec sa famille et n’a pas eu le temps de vous prévenir…au revoir.
- Pourquoi ne m’as-tu pas passé le téléphone ? De plus…tu lui as menti sur la raison de mon absence.
- Tout comme toi vendredi soir. Je ne suis pas bête Scully, je te connais…mais je ne t’en veux pas, si tu ne veux pas me dire ce qui t’es arrivée, c’est ton droit.
- Je te remercie.
- Pourquoi ? je n’ai rien fait.
- Merci de ne pas me forcer à…
- C’est normal. Allez au boulot ! Un dossier nous attend !

Ils se mirent alors tout deux au travail.


Une semaine et demi plus tard :


- Arrête Mulder !
- Quoi ? qu’est ce que j’ai fait ?
- Tu n’arrêtes pas de me couver !
- Comment ça ?
- Au moindre geste que je fais, tu es derrière moi !
- C’est normal. Je suis ton collègue.
- Ce n’est plus un collègue là, c’est un garde du corps.
- Hmmm être tout contre toi à tout moment…
- Mulder…
- Quoi ? C’est bon ! je rigole, lui lança-t-il avec un sourire.
- Je ne sais pas si c’est moi mais je trouve que tu fais de plus en plus de réflexion de ce genre.

Mulder ne répondit pas. * Elle a donc remarqué ça…Elle n’a pas émis de désir pour que je cesse. Mulder arrête. Tu te montes la tête. * pensa-t-il au même moment.


Deux semaines plus tard…


- Que fais-tu ce soir ? demanda soudainement Scully.
- Rien, enfin je vais manger et regarder tranquillement la télévision, comme chaque soir. Pourquoi cette question ? répondit Mulder, étonné.
- Je n’ai rien de prévu non plus, que dirais-tu d’aller dîner au restaurant ?
- En tête à tête ? avec plaisir…sauf si c’est pour parler boulot.
- Non bien sur. Ce soir, ça serait un dîner comme font deux amis et non deux collègues.
Mulder fit mine de réfléchir.
- J’accepte ton invitation Scully mais uniquement si c’est un restaurant luxueux, lui dit-il avec un grand sourire.
- Ok…celui au coin de la rue, ça te va ?
- Quoi ?? ce restaurant miteux !??! Si tu as si peu de moyens, c’est moi qui t’invite alors !
- Je sais bien qu’en travaillant aux Affaires non-classées, on ne gagne pas la fortune mais pas à ce point ! …enfin…pas encore ! Bon, sérieusement, tu connais le restaurant « Chez Pablo » à deux rues de chez moi ?
- Oui, ça me dit quelque chose, il fait des spécialités italiennes, non ?
- Oui, on n’irait pas là ce soir ?
- Si tu veux, à quelle heure je passe te chercher ?
- 19h00 ?
- Très bien, j’essaierai d’être à l’heure.
- Bon et bien je vais rentrer afin de me préparer.

*Tu n’as pas besoin de te préparer, tu es exquise quoi que tu portes.* se dit Mulder en la regardant quitter le bureau.


A 18h45, Mulder arrive chez Scully.


- …euh…Désolé, je suis peut-être trop en avance. Mulder était subjugué par la beauté de Scully.
- Non, c’est parfait. Je viens juste de terminer de me préparer. Tu vas bien ? Tu as l’air bizarre.
- Ça va très bien. C’est juste que tu…tu es ravissante !
- Merci, tu n’es pas mal non plus, répondit-elle en rougissant légèrement.

Mulder esquissa un sourire puis lui tendit son bras. Scully le prit puis ferma sa porte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 15:53

Au restaurant :

- Bonjour une table pour deux personnes s’il vous plaît, dit Mulder.
- Très bien, suivez-moi…Et voilà, cette table vous convient-elle.
- Oui merci.
- Voici les cartes. Si je puis me permettre, je vous conseille le menu ‘’Amor’’, il s’agit d’un menu pour les couples où vous avez choix entre une pizza ou un autre plat pour deux.

Mulder et Scully se regardèrent en souriant, un peu gêné qu’on les prenne pour un couple mais aucun des deux ne fît la réflexion au serveur.
++ Pourquoi n’ai-je pas osé dire au garçon que nous n’étions pas un couple ? Que m’arrive-t-il, moi qui aime que tout sois clair et sans ambiguïtés, c’est mal parti avec ce serveur. ++

* Scully m’étonne de ne pas avoir fait immédiatement la remarque au garçon pour son erreur…Est-ce que je dois y comprendre quelque chose ? .. Profite de la soirée Mulder et tu verras où cela te mène.*


Au cours du repas :


- Mulder je dois te dire quelque chose.
- Rien de grave j’espère ! C’est pour ça que tu m’as invité ce soir ?
- Non, ça me faisait réellement plaisir de t’inviter, mais c’est vrai que c’est l’occasion de te dire la vérité sur quelque chose.
- Tu m’inquiètes là, mais vas-y je t’écoute.
- Il y a trois semaines environ, je ne suis pas venu travailler…
- Oui je me souviens, tu avais besoin de partir.
- En fait, non.
Mulder attendait la suite, se demandant où voulait en venir Scully.
- Ne me fait pas deviner.
- Daniel Waterston..il…il m’avait enlevée. Et du samedi matin très tôt, je l’ai convaincu de me laisser partir.
- Mais pourquoi ne m’as-tu rien dit ?
- Parce que la seule condition pour qu’il me relâche était que je ne lui fasse aucune représailles suite à l’enlèvement. Je sais très bien que si je t’avais dit la vérité, tu aurais essayé de le retrouver.
- C’est exact ! Je lui aurais fait regretter son acte ! Si il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on s’en prenne à la personne que j’aim…que j’apprécie et qui compte énormément pour moi !!

++ C’est moi, où il voulait dire autre chose que « j’apprécie ». Non tu dois rêver ma petite Dana, ne prends pas tes rêves pour réalité. ++ se demanda Scully.

* Ouh là ! J’ai failli tout gâcher, fait gaffe à ce que tu dis Fox !! *
se mit à penser au même moment Mulder.

- Je voulais juste que tu saches la vérité même si c’est probablement un peu tard.
- C’est vrai, tu aurais dû me dire ça tout de suite. Mais bon, c’est ton choix. Passons. Tu veux un dessert ? un café ?
- Non merci, j’ai trop mangé.
- Je te raccompagne alors ?
- Ne te sens pas obligé ! Je suis une grande fille, je peux rentrer seule chez moi et puis le restaurant n’est qu’à deux rues de la maison.
- Tu ne crois tout de même pas qu’après ce fabuleux repas, je vais te laisser repartir seule. Cela ne serait pas Gentleman de ma part !
- Oh…
- Et puis ma voiture est chez toi ! rajouta-t-il avec un large sourire.
- Mulder !! fit immédiatement Scully en faisant mine de le frapper.
- Aïe !
Ils rigolèrent tout deux de bon cœur. Ils sortirent du restaurant.
- J’ai passé une excellente soirée Mulder…
- Mais ça n’est pas fini.
Scully leva un sourcil comme elle seule savait le faire.
- Et bien oui, il reste le chemin du retour ! continua Mulder.
- Ah !
- Pourquoi ? On dirait que tu es déçue ? Tu t’attendais à autre chose ?
- Non non, pas du tout.
Scully frissonna.
- Tu as froid ?
- Un peu, mais ça n’est qu’un frisson.
- Tiens, mets ça, répondit Fox en lui tendant sa veste.
- Non garde là, tu vas avoir froid.
- Ne t’inquiètes pas pour moi, tout va bien et puis de toute façon j’ai trop chaud.

Mulder déposa délicatement sa veste sur le dos de Dana. Cette dernière posa ses mains sur la veste afin de la maintenir. Leurs mains se rencontrèrent, se touchèrent puis s’entrelacèrent. Ils firent tout le chemin du retour main dans la main. En bas de l’appartement de Scully, Fox et Dana étaient très proches. Elle pouvait sentir le souffle chaud se son partenaire, sa respiration s’était accélérée. Mulder lâcha la main de Scully afin de déposer la sienne sur le doux visage de sa partenaire et le caressait tendrement. Leurs visages se rapprochaient lentement. Leurs lèvres se touchaient. C’était un doux, long et passionné baiser. Ils laissèrent chacun la langue de l’autre explorer leur bouche. Mulder descendit lentement dans le cou de Scully. Leurs mains vagabondaient sur le corps de l’autre. Lorsqu’ils se séparèrent, ils se regardaient droit dans les yeux. Fox essayait de savoir ce que désirait Dana qui faisait de même.
Lorsque Mulder rompit le silence :
- Bonne nuit Dana.
- Bonne nuit…
Mulder l’embrassa tendrement une dernière fois et repartit.
- Attends ! dit soudainement Scully.
Il se retourna.

- Tu…allais oublier ta veste.

Il la reprit puis partit. Dana ne savait pas quel sentiment avoir. Elle était à la fois déçue que tout ceci n’aille pas plus loin mais également heureuse du moment qu’ils venaient de passer.

++ Que va-t-il se passer maintenant ? Est-ce que tout cela va changer nos rapports ? Oui, c’est obligé…est-ce que ça va les dégrader ? ++
Dana était à présent inquiète pour leur relation dans l’avenir. Elle se posa ces questions sans cesse et de différentes manières durant tout le week-end.

De son côté, Mulder était également un peu inquiet mais se disait qu’ils étaient adultes, ils trouveront naturellement une solution et sauront comment réagir lundi matin quand ils se reverront pour la première depuis leur soirée.



Le lundi matin, Fox arriva en premier. Il étudiait un dossier lorsque Dana arriva à son tour. Aucun des deux ne pris l’initiative de discuter sur ce qu’il s’était passé vendredi soir. Les seuls mots échangés concernaient les affaires sur lesquelles ils travaillaient. En milieu de semaine :
- Tu fais la gueule ? demanda subitement Mulder.
- Non. Pourquoi cette question ?
- Depuis lundi, les seules discussions que nous avons concernent le boulot. - C’est normal, nous sommes collègues.
- Oui bien sur, mais d’habitude, tu prends un malin plaisir à me contredire et là, tu ne critiques même plus mes idées « farfelues » comme tu les appelles.
- Peut-être qu’elles ne sont pas si « farfelues » que ça.
- Non, il y a quelque chose. En temps normal, tu veux toujours avoir le dernier mot et depuis lundi, tu veux me faire croire que tu es entièrement d’accord avec tout ce que je dis !? Je me trompe probablement mais je sens que depuis le début de semaine, quelque chose a changé.
- Écoute, je ne sais pas, je ne sais plus. Je rentre chez moi. À demain.

Scully quitta le bureau. Mulder savait très bien pourquoi leur relation avait si subitement changée.

* Il faut trouver une solution. J’aimerais tellement pouvoir lui parler à cœur ouvert, mais à chaque fois que j’essaie de discuter avec elle, j’ai le sentiment qu’elle se referme sur elle-même.*
Tout le reste de la semaine se passait comme il avait commencé.


Samedi soir – 21h30 :


Dana se demanda qui pouvait bien venir la voir. Elle n’attendait personne. Elle regarda par le judas de sa porte et fut surprise de son visiteur. Elle ouvrit la porte :
- Bonsoir.
- Bonsoir, entre.
- Merci, je ne te dérange pas j’espère.
- Non pas du tout, je viens de finir de dîner. Il s’est passé quelque chose ?
- Non non, ne t’en fait pas, je ne viens pas pour le boulot. J’avais pensé qu’on aurait pu discuter un peu…
- De cette semaine ?
- Entre autre oui.
- Écoute, je sais que cette semaine j’ai peut-être été différente, mais…toi aussi tu n’as pas eu le même comportement.
- Comment ça ? Mulder regardait Scully perplexe.
- Et bien, en début de semaine, c’est tout juste si tu osais me regarder dans les yeux.
- Je suis désolé, c’était involontaire.
- Je veux bien te croire mais moi j’ai cru que j’avais fait quelque chose de mal, que tu m’en voulais…
- Et pourquoi je t’en aurais voulu ? dis moi.
- Je ne sais pas…pour vendredi soir peut-être…
- Tu crois que ce qu’il s’est passé est une erreur ??

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 15:57

- Non pas du tout ! répondit-elle aussitôt. Enfin, je veux dire que j’ai apprécié. Et toi tu regrettes ?
- Si on pouvait recommencer la soirée, j’aimerais refaire exactement la même chose, mais…je modifierais juste une chose, la fin de soirée.
- Donc tu regrettes ce qui s’est passé. Tu aurais préféré que ça ne se passe pas.
- Oui je regrette la fin. J’aurais préféré que…qu’elle ne s’arrête jamais !
- Pourquoi tu n’as rien fait pour alors ?
- Vendredi soir, je n’ai pas osé, de peur que tu me repousses, que ça aille trop vite. Mais aujourd’hui, j’ai peur que cela ne se reproduise plus jamais.
- Pourquoi cela ne se reproduirait pas ? dit alors Dana en s’approchant un peu de lui.
- Je ne sais pas.
- Et si maintenant, tu avais l’occasion de recommencer la dernière partie de notre soirée. Dana n’en revenait pas elle-même de ce qu’elle avait osé dire à Mulder.
- Alors, je saisirais cette occasion et je ne la gâcherais pas.


Ils se regardaient intensément. Mulder saisit doucement le visage de sa partenaire avec sa main droite qu’il fit glisser lentement jusqu’à sa nuque. Il attira doucement vers lui Dana. Leur corps, leur visage, leur bouche se rapprochaient. Leurs lèvres s’effleurèrent puis restèrent scellées. Ils ne voulaient pas que ce moment s’arrête. Scully passa une main dans les doux cheveux de son collègue et l’autre dans son dos qui glissa ensuite lentement sous son tee-shirt. Elle sentait son corps chaud sous ses doigts. Fox ne pouvait pas rester insensible aux actes de Dana. Il intensifia encore plus la pression de sa main posée sur la taille de Scully afin de la sentir encore plus proche d’elle. Il glissa alors délicatement ses mains sous le chemisier de sa partenaire. Cette dernière prit l’initiative de tirer Mulder jusqu’à sa chambre. Il l’allongea avec douceur sur le lit puis déboutonna son chemisier tout en continuant à l’embrasser. Quant à elle, Dana entama aussi le déboutonnage mais celui-ci était un peu plus bas. Fox avait déjà ôté son tee-shirt en se dirigeant vers la chambre. Ils se retrouvèrent tous les deux en sous-vêtements.


Dimanche matin – 9h30 :

Dana se réveilla, elle était seule dans son lit. Elle craignait que Mulder soit reparti en pensant qu’ils ont commis une erreur. Mais elle entendit alors du bruit venant de sa cuisine, puis quelques secondes après la porte de sa chambre s’ouvrit. Elle remonta quelque peu le drap afin de couvrir sa nudité. Mulder entra dans la pièce, avec dans les mains un plateau sur lequel il y avait le petit déjeuner. Il était torse nu et ne portait que son jean. Il s’approcha du lit, déposa le plateau près de Scully et l’embrassa tendrement.

- Bonjour ! lui dit-il avec un large sourire. Bien dormi ?
- Merveilleusement, répondit Dana tout en l’embrassant de nouveau.
- Moi aussi, j’ai dormi comme un bébé. Je ne savais pas qu’on pouvait aussi bien dormir dans un lit !

Ils rigolèrent tout les deux. Le petit-déjeuner fut composé de café, de baisers, de croissants, de baisers et..de baisers. Mulder avait ôté son jean soit disant pour être plus à l’aise et pour éviter de le salir avec le café. Ils passèrent une bonne partie de la journée au lit, sans répondre au téléphone lorsque celui-ci sonna vers 15h. Aux alentours de 19h, Scully sortit du lit et partit prendre une douche. Mulder enfila son caleçon et alla s’asseoir dans le salon. Le téléphona sonna une nouvelle fois. Fox décrocha.

- Allo ?
- Allo, agent Mulder ??
- Euh oui c’est moi.
- C’est Walter Skinner. Que faîtes-vous chez l’agent Scully ?
- Je…je suis passée chez elle car…je voulais discuter au sujet d’une affaire avec elle.
- Et elle ne pouvait pas répondre au téléphone ?
- C'est-à-dire qu’elle est partit chercher quelque chose dans ses dossiers. Et lorsque le téléphone a sonné, elle m’a demandé de répondre. Voulez-vous lui parler ?
- Non, non, c’est bon. N’arrivant pas à vous joindre chez vous et sur votre mobile, j’ai pensé que l’agent Scully en aurait su un peu plus.
- Qui est-ce ? demanda alors Dana en sortant de la salle de bain, elle s'approcha de lui et se colla contre son dos tout en l'embrassant tendrement dans le cou. Mmmh j'adore ton cou...
- Chuuut, c’est Skinner, lui chuchota Fox. Et vous vouliez me demander quelque chose Monsieur ?
- ..Ça attendra demain. Au revoir.
- Au revoir, dit-il et raccrocha le téléphone.

Scully était debout près de son canapé. Mulder s’approcha d’elle.

- Je vais y aller, lui dit-il et l’embrassa tendrement.
- Très bien.

Il retourna dans la chambre de Dana puis ressortit quelques minutes plus tard, habillé.

- A demain toi.
- A demain.

Puis ils s’étreignirent une dernière fois de façon passionnée.


Lundi matin – 8h30 :

- Mulder.
- Agent Mulder, veuillez venir immédiatement avec l’agent Scully dans mon bureau.

Mulder raccrocha le combiné.

- Skinner veut nous voir tout de suite.
- Que nous veut-il ?
- Je ne sais pas, il ne m’a rien dit.
- Allons-y alors.



Dans le bureau du directeur adjoint :


- Bonjour Monsieur.
- Agent Scully, agent Mulder, asseyez-vous. Si je vous ai fait venir, c’est pour vous rappeler quelque chose.
- Quoi donc ?
- Le règlement est formel : aucune relation entre deux personnes de sexe opposée n’est permise au bureau.
- Oui nous le savons, mais pourquoi nous dîtes vous ça ? demanda Scully craignant que Skinner ait découvert ce qu’il s’était passé le week-end.
- Agent Scully, ne me prenez pas pour un imbécile s’il vous plaît !
- Et oh ! Monsieur le directeur ! Avec tout le respect que je vous dois, vous n’avez pas à parler comme ça à l’agent Scully !
- Bien sûr ! Ne vous foutez pas de ma gueule vous non plus !! Il y en a marre de votre petit jeu !
- Écoutez, calmons-nous. Et si vous nous disiez de quoi vous voulez parler.
- Hier, quand j’ai appelé chez vous, l’agent Mulder était chez vous soit disant pour travailler. Mais je ne suis pas naïf vous savez. Je vous avais très bien entendu Scully au téléphone.
- Ah…
- Et oui ! Donc est-ce que, une fois pour toute, vous pouvez m’expliquer ce qu’il y a entre vous.
- … , Mulder ne savait pas quoi répondre. * Voilà une excellente question, que se passe-t-il entre nous ? *
- Il n’y a rien Monsieur. Osa enfin répondre Scully.
Mulder la regarda en essayant de montrer le moins possible sa déception.
- Agent Mulder, vous êtes d’accord avec ça ? le questionna alors Skinner.
- Euh oui oui, l’agent Scully dit la vérité. Il ne se passe rien.
- Bon et bien, voilà qui est clair. Vous pouvez retourner travailler.


Dans le bureau des Affaires non-classées :


- Pourquoi tu n’as pas desserré les dents depuis que nous avons quitté le bureau de Skinner ? demanda Dana.
- Pourquoi ? Tu oses me demander pourquoi ? Tu as dit à Skinner qu’il n’y avait rien entre nous !
- J’ai été obligé ! Je ne pouvais pas lui dire qu’on avait passé le week-end à coucher ensemble !
- À coucher ensemble ? Pour toi c’est tout ce que nous avons fait ?
- Je ne voulais pas dire ça Mulder.
- Mais c’est pourtant le cas.
- Mais pourquoi tu n’as rien dit avant moi ? Avoue que toi non plus tu ne sais pas ce qu’il y a entre nous !
- …Tu as raison. Viens chez moi ce soir.
- Pourquoi ?
- Pour mettre tout ça au clair. Il le faut.
- Je passerai dans la soirée.
- Merci.

La journée se passa calmement, ils n’avaient pas la tête au travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 16:00

Appartement de Mulder – 20h27 :

- Je te remercie d’être venue Scully.
- C’est normal, nous ne pouvons pas rester dans cette situation.
- Tu sais…ça m’a blessé ce que tu as dit ce matin.
- Quoi donc ?
- Lorsque tu as parlé de ce week-end et que pour toi, tout ce qu’on a fait c’est, je reprends tes mots : ‘’coucher ensemble’’.
- Mulder, on a déjà parlé de ça, et tu sais très bien que ce n’est pas ce que je voulais dire.
- Que voulais-tu dire alors ?
- …
- Je croyais que ce week-end allait renforcer notre relation, lui donner un autre sens, qui est beaucoup plus fort que l’amitié. Je crois que je me suis trompé.

Mulder qui était assis aux côtés de Scully, se leva et lui tourna le dos. Scully ne savait pas quoi répondre. Elle était si heureuse du week-end qu’ils avaient passé ensemble, elle avait trouvé ce moment magique. ++ Si seulement Skinner ne s’était aperçu de rien. ++ se disait-elle. Sa rêverie fut interrompue par Mulder.

- Mais de toute façon, depuis cette histoire avec ton Daniel, tu es différente. Je ne te reconnais plus !!
- Alors d’une, ce n’est pas MON Daniel !!! Et je n’ai pas changé, c’est toi !! On dirait que tu es…jaloux de la relation que j’ai eue avec lui !!
- Jaloux ? … OUI !! oui, j’avoue, je suis JALOUX ! Jaloux de tout ceux qui ont pu te toucher, te regarder dans les yeux, voir ton sourire avant moi…
- …écoute, ça me touche ce que tu viens de dire, mais…
- Ne dit rien, c’est bon. Tu ferais mieux d’y aller.

Mulder avait baissé la tête et fixait à présent le sol. Scully se leva, regarda son partenaire. Il la regarda quitter son appartement. Il était triste, il croyait qu’elle avait le même sentiment que lui, le sentiment de se sentir vivant uniquement quand l’autre est près de soi.


Mercredi – Appartement de Dana Scully – 7h30 :

Le téléphone sonna.

- Scully.
- Bonjour Dana, je ne te réveille pas j’espère ?
- Non, j’allais partir.
- J’ai de la chance alors parce que tu es vraiment difficile à joindre.
- Qu’est-ce qui se passe ?
- Je voulais juste savoir si tu étais toujours libre…
- Mike ! Arrête !
- Très bien, en fait c’était pour savoir si tu voulais venir la semaine prochaine, je crois que ça te ferait du bien un peu de vacances !
- Comment peux-tu savoir si j’ai besoin de vacances ou pas ?
- Oh excuse-moi ! Tu es à fleur de peau toi ! Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Rien.
- Bon alors ça te dit ? Il y aura deux ou trois autres personnes qui sont mes amis, et en milieu de semaine, on fêterait mon anniversaire : 40 ans quand même !
- Je ne sais pas trop…
- Si tu veux venir avec ton ami, si tu en as un…ou une amie, tu peux, il y a de la place.
- Je demanderai à un ami si il est intéressé et je te rappellerai pour te dire quoi.
- Génial ! A Dimanche Dana chérie !
- A Dimanche peut-être.

Elle allait être en retard pour le travail. En route, elle réfléchit à la façon dont elle pouvait bien demander à Mulder de l’accompagner, surtout avec ce qu’il s’était passé en début de semaine.


Bureau des affaires non-classées – 8h05 :

- Bonjour Mulder.
- Bonjour.

Depuis Lundi soir, l’ambiance entre les deux compères était quelque peu froide.
- Ce n’est peut-être pas le meilleur moment, mais j’ai quelque chose à te demander, osa dire Dana.
- Vas-y je t’écoute.
- J’ai un copain que j’ai rencontré lors de mes études de médecine, il m’a appelé ce matin avant que je parte pour me demander si je voulais aller quelques jours la semaine prochaine chez lui afin de fêter en même temps son quarantième anniversaire.
- Oui, tu peux y aller, je m’occuperai des dossiers tout seul. Amuse-toi bien avec ton ami.
- Non attends, ce n’est pas ça que je voulais te demander. Je voulais savoir si tu accepterais de m’accompagner là-bas.
- Je ne le connais pas.
- Oui je sais, mais moi je le connais et depuis nos études ensemble, il ne cesse de me courir après. Et…enfin…
- Tu veux qu’on se fasse passer pour un couple ?
- Peut-être pas jusque là, mais si tu es là, je serai quelque peu rassurée et il abandonnera l’idée de me draguer sans arrêt, enfin j’espère.
- Je ne sais pas Scully. Si tu veux qu’il te fiche la paix, tu n’as qu’à rester ici.
- Oui mais ça aurait été l’occasion, de prendre un peu de repos sur la côte et…de voir où nous en sommes, finit-elle sur un ton presque inaudible.
- Tu as peut-être raison…très bien j’accepte.
- Merci ! répondit-elle en l’embrassant sur la joue.
- Ça me fait plaisir. Mais faudra aller voir Skinner pour cette semaine de vacances et je crois qu’il vaut mieux éviter de lui dire que c’est pour partir ensemble une semaine.
- Oui je crois aussi. Nous irons le voir cet après-midi si tu veux.
- Ok.

Mulder n’était pas sûr que ce soit une bonne idée qu’ils partent ensemble quelques jours, mais il préférait être aux côtés de Dana en tant que simple ami, plutôt que de la savoir seule avec un homme qui, d’après Scully, la drague tout le temps. Et puis ça sera l’occasion de passer du temps avec sa bien-aimée loin du FBI.


Dans l’après-midi, ils passèrent voir le directeur adjoint Skinner pour leur semaine de vacances. Mulder trouva l’excuse que sans Scully et son esprit scientifique à ses côtés, il ne réussirait pas aussi bien les enquêtes. De plus cela faisait longtemps qu’il n’avait pas prit de vacances. Skinner les autorisa à prendre leur semaine mais il était resté dubitatif sur la raison de chacun.

Mulder resta assez froid avec Dana durant le reste de la semaine. Ils n’avaient eu aucune conversation en dehors du boulot. Scully vivait assez mal cette situation et comptait sur la semaine en perspective pour essayer de retrouver la relation qui les unissait auparavant. Cette relation, c’était vital pour elle de la récupérer. Elle trouvait son équilibre grâce à elle. Ils s’étaient donnés rendez-vous Dimanche matin chez Dana à 9h précise afin d’arriver dans l’après-midi chez Mike. Il habitait en Caroline du Nord, sur le bord de l’océan Atlantique, près de Morehead City. Il fallait compter 6 heures de route avec une circulation fluide.


Dimanche – 8h50 :

Quelqu’un frappa à la porte.

- Vas-y, entre !!
- Dis-moi, tu laisses entrer beaucoup de monde comme ça ?
- Bonjour, je savais que c’était toi.
- Tu n’es pas prête ?
- Non.
- Quoi ? Dana Scully, Madame ponctualité, est en retard !
- Oh c’est bon Mulder ! Tu ne vas pas commencer !
- C’est bon, c’est bon, je voulais détendre l’atmosphère !
- J’en ai pour 5 minutes.
- Très bien.
- Qu’as-tu décidé de mettre dans ta valise ?
- Et bien étant donné que nous sommes mi-août, j’ai pris des shorts, tee-shirts, enfin des trucs légers quoi !
- Voilà, je suis prête.
- Mmmm, tu es sûre que tu ne veux pas que ton copain te coure après durant la semaine ?
- Pourquoi me demandes-tu ça ?
- Et bien tu es plutôt, comment dire…euh…ravissante !
- Merci, c’est gentil. Mais c’est vrai ? Tu crois que ça fait trop…
- Mais non ! Tu es parfaite comme ça, et puis de toute façon je suis là pour repousser tout les mâles qui essaieraient de rôder autour de toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 16:02

Scully portait une petite robe qui lui allait à ravir selon Mulder. Elle lui arrivait un peu au dessus du genou et avait de fines bretelles.
Sur la route, Mulder et Scully s’étaient rapprochés, l’ambiance était meilleure que lors de la semaine. Il avait retrouvé son humour si spécial mais qui faisait parti de son charme. Vers midi, ils s’arrêtèrent dans un petit restaurant. Il insista pour prendre le volant jusqu’à l’arrivée. Elle était contente que Mulder désire conduire car elle se sentait assez fatiguée. Après une demi-heure de route, elle s’endormit.


Après deux heures de conduite, il fut contraint de s’arrêter sur le bord de la chaussée. Un gros orage passé au dessus d’eux. La pluie était tellement forte que la visibilité était quasiment nulle, il ne voulait donc pas prendre de risques et préféra attendre une accalmie. Il regarda durant quelques minutes Scully qui dormait toujours. Sentant que la voiture était immobile, elle se réveilla. Sa tête était tombée légèrement sur l’épaule de Mulder. Il mangeait des graines de tournesol, lorsque Dana releva la tête et le regarda, il lui en proposa.

- Tu en veux ?
- Merci, répondit Scully un peu endormi, puis en prit quelques unes.
- Tu as bien dormi ?
- Oui, ça été. Mais où sommes-nous ?
- Je ne sais pas trop, j’ai été obligé de m’arrêter à cause de la pluie, je n’y voyais plus rien et je ne voulais pas risquer d’avoir un accident.
- Mais il ne pleut plus là.
- Je sais, mais madame avait l’air de se sentir bien sur mon épaule.
- Tu aurais du me réveiller, je me serai remise comme il faut.
- Tu dormais si bien, je ne voulais pas te déranger et puis ça m’a aussi permis de me reposer un peu. Et puis tu sais bien que j’aime quand tu es proche de moi comme ça.
- Merci, c’est gentil. Tu veux que je prenne le volant ?
- Non c’est bon, ça va aller.

Ils reprirent alors la route tranquillement. Ils arrivèrent aux alentours de 16h.

- Ah bonjour Dana !! ça me fait plaisir que tu sois venue !
- Bonjour Mike. Je te présente Fox Mulder, mon collègue. Mulder, voici Mike Heiley.
- Enchanté, dit alors Mike.
- Moi de même.
- Venez, je vais vous faire visiter et vous montrer vos chambres.

Ils firent le tour de la maison. Elle était assez spacieuse et avait 5 chambres et 2 salles de bains entre autres. Mulder et Scully avaient leurs chambres côte à côte.

Mike les laissa dans leur chambre afin de les laisser s’installer. Mulder alla voir Dana dans sa chambre.

- Je peux te parler ? demanda-t-il
- Oui bien sur.
- Je peux savoir pourquoi tu m’as présenté à ton ami comme ton collègue ?
- Parce que nous sommes collègues.
- Je pensais qu’on était ici en tant qu’amis et non collègues. Je crois que si tu m’as présenté en tant que collègue, c’est que je ne suis que ça au fond de toi. Sache que je ne te considère pas comme ma collègue, mais bien plus que ça, comme mon amie, lui dit-il et quitta la chambre de sa partenaire.
- Moi aussi, chuchota-t-elle.

Puis ils continuèrent tout les deux à ranger leurs affaires.
Un peu plus tard, Mulder et Scully étaient seul dans le salon, Mike était dans la cuisine.

- Dis moi Scully, pourquoi tu as une chambre plus grande ?
- C’est toi qui l’as voulu Mulder, Mike t’a proposé une chambre plus grande, mais tu as refusé. Ne viens pas te plaindre maintenant.
- D’accord maman, répondit il en faisant une tête d’enfant penaud.

Scully ne pus que sourire en le voyant. Ils rigolèrent alors tout les deux de bon cœur. Mike arriva dans le salon avec le café.

- Et bien, on rigole bien ici. Puis-je savoir de quoi ?
- Oh juste des bêtises de Mulder.
- Mulder ? Vous ne vous appelez pas par vos prénoms ?
- C’est une habitude que l’on a prise dès le début de notre partenariat, répondit-il.
- Cela fait combien de temps que vous vous connaissez alors ?
- 7 ans, répondit Dana.
- Et bien quel partenariat ! Vous savez Fox, vous avez beaucoup de chance de l’avoir comme collègue.
- Oui je sais.
- Mais vous avez l’air assez proche, même si je vous ai très peu vu encore. Vous devez me trouver probablement curieux, mais c’est parce que je tiens énormément à Dana.
- Mike c’est bon !
- Oh, j’ai touché un point sensible en demandant ça ?
- Non, si tu veux savoir, oui nous sommes proches. En 7 ans, nous avons tout les deux traversés des épreuves très difficiles et nous avons étaient à chaque fois là l’un pour l’autre, ce qui nous a énormément rapprochés.
- Il y a une belle complicité entre vous, ça se voit. Je trouve ça beau et je comprends mieux pourquoi j’ai perdu toutes mes chances avec Dana.
- Arrête avec ça, et tu sais très bien que Mulder n’a rien avoir avec ça.
- Oui mais n’empêche que du peu que je connais Fox, il m’a l’air parfait pour toi.

Mulder et Scully se regardaient un peu gênés des propos de Mike, mais ils esquissèrent un sourire tout de même. Ils passèrent une soirée tranquille où Mike apprenait plus de choses sur Mulder, sur Scully également ainsi que sur leur travail.

Lors du dîner, Mulder était assis juste en face de Dana, ce qui leur permit d’échanger plusieurs regards et sourires très complices. Après le repas, ils décidèrent de se finir la soirée dans le salon afin de continuer à discuter. Il y avait deux canapés, sur l’un était assis Mike et sur l’autre, il y avait Mulder et Scully. Tout en discutant, discrètement, Mulder passa son bras autour des épaules de sa partenaire, ce qui lui permit d’être plus à l’aise, mais surtout d’être plus proche de Scully. Cette dernière ne recula pas lorsqu’elle senti le bras de Fox sur ses épaules, bien au contraire, elle en profita pour se rapprocher doucement de lui et déposer sa tête dans le creux de son épaule. Au bout de cinq petites minutes, elle s’endormit. Mike souriait à la vue de la situation et proposa de continuer leur discussion le lendemain. Il monta alors se coucher. Mulder caressa doucement la joue de sa partenaire afin de la réveiller en douceur.


- Scully…Dana…lui souffla-t-il doucement, mais juste assez pour qu’elle sorte de son sommeil.
- Mmmm quoi ?
- Tu ferais mieux d’aller te coucher, tu en as besoin. Mike est déjà monté.
- Oui tu as raison.

Mulder se leva du sofa et aida Scully à se lever. Il déposa sa main derrière le dos de Dana et la fit monter l’escalier en premier. Arrivés devant la chambre de Dana, ils se dirent bonne nuit, Mulder embrassa tendrement sur la joue, ou plus précisément sur le coin des lèvres, et rejoignit sa chambre.


Ils passèrent tout les deux une excellente nuit, lui car c’était tellement rare de dormir dans un lit et pour elle la route l’avait littéralement exténuée.


Lorsque Mulder se leva et descendit dans la cuisine, il s’aperçut qu’il était le premier levé. Il décida de préparer le café, enfin d’essayer, il fallait déjà qu’il trouve où étaient rangés les affaires. Une demi-heure plus tard et après une petite hésitation, il décida d’apporter le café au lit à Scully. Il trouva un plateau et y déposa le petit déjeuner.

Il monta doucement l’escalier de façon à ne pas renverser le café mais aussi à ne pas réveiller Mike. Arrivé devant la chambre de Dana, il ouvra la porte et entra silencieusement dans la pièce. Elle portait une légère nuisette en satin bleu. *Ravissant* pensa alors Fox. Il l’avait peut-être pensé trop fort car au même moment elle ouvrit un œil.

- Ah, ma princesse est réveillée, lui lança-t-il tout en s’approchant d’elle. Tu as bien dormi ?
- Oui ça été, mais que fais-tu dans ma chambre ?
- Et bien je pensais t’apporter le petit déj’ au lit, mais si tu ne veux pas. Je m’en vais, lui rétorqua-t-il puis se tourna en direction de la porte.
- Non ! Ne pars pas ! Enfin, je veux dire, tu t’es donné tant de mal, ça serait dommage de gâcher ça.
- Alors, madame est servie ! dit Mulder en souriant et en lui déposant le plateau sur les genoux.

Il en profita pour s’asseoir sur le bord du lit.

- Tu sais ce qui est prévu de faire aujourd’hui ? demanda-t-il en la regardant déguster son petit déjeuner.
- Il me semble que les amis de Mike viennent cet après-midi pour préparer la liste de ce qu’il faut pour demain soir.
- Il y aura beaucoup de monde mardi soir ?
- Non je crois qu’il n’y aura que nous et ses amis, il m’a dit qu’il voulait juste faire un dîner.
- Ce qui me semble bizarre, c’est qu’il te contacte comme ça, du jour au lendemain.
- Oui ça m’a surprise aussi, c’est pour ça que j’ai préféré que tu sois là toi aussi.
- Je suis juste là pour veiller sur toi alors.
- Non pas seulement, tu le sais bien.
- Non je ne sais pas.

Mulder était assis sur le lit avec sa main gauche posé sur le bord du lit. Dana déposa le plateau à côté d’elle et prit la main de Fox qu’elle tira doucement vers elle. Lorsque Mulder était assez proche, elle lâcha sa main pour prendre son visage et le rapprocher du sien. Ils s’embrassèrent. Il était à moitié allongé sur le lit mais il n’alla pas plus loin car il entendit Mike se levait.

- On ferait mieux d’y aller, dit alors Mulder avec une pointe de regret.
- Oui, vas-y, je te rejoints, je vais enfiler quelque chose de plus décent.

Mulder réalisa qu’il ne portait qu’un caleçon et un tee-shirt blanc. Il partit enfiler un jean avant de descendre rejoindre Mike qui était entrain de boire un café.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 16:06

- Bonjour Fox ! C’est vous qui avez préparé le café ?
- Bonjour. Oui c’est moi. J’ai apporté un café à Scully.
- Oh…petit déjeuner au lit, c’est assez romantique.
- Si vous le dîtes.
- Vous avez l’air de tenir beaucoup à Dana.
- Si vous saviez à quel point ! Plus qu’à la prunelle de mes yeux !
- C’est beau ce que vous dîtes là, mais
- Mais… ?
- Mais elle va vous faire souffrir.
- Comment ça ? Pourquoi racontez-vous ça ?
- C’est la stricte vérité ! Elle va vous faire espérer pendant quelques temps puis après elle va vous dire qu’elle ne sait pas, qu’elle a besoin de faire le point. Elle va donc partir en vous laissant penser que c’est une question de quelques jours mais vous ne la reverrez plus et lorsque vous tenterez de la joindre, elle vous dira froidement que tout est fini.
- On dirait que vous connaissez plutôt bien la situation.
- Oh oui ! Trop bien même. C’est ce qu’elle m’a fait ! Moi je vous raconte ça, ce n’est pas contre vous, bien au contraire, vous me semblez être un gars bien, c’est pour ça que je veux vous mettre en garde !
- De quoi discutez-vous dans votre coin ? dit subitement Scully en entrant dans la cuisine.
- Rien d’important.


Mulder ne déjeuna pas, Mike lui avait coupé l’appétit avec ce qu’il venait de lui dire. Il alla dans la salle de bain. Lorsqu’il sortit de la douche, il mit une serviette autour de sa taille. Il était sur le point de se sécher les cheveux avec une seconde serviette lorsque Dana fit irruption dans la salle de bain.


- Oups, désolée.
- Non vas-y, c’est bon entre.


Scully entra et ferma la porte derrière elle, Mike se poserait des questions s’il voyait Mulder portant uniquement une serviette avec Dana dans la salle de bain.


- On ne t’a jamais appris à fermer une porte Mulder ?
- Le verrou est apparemment cassé. Je n’ai pas pu fermer la porte, mais je ne m’attendais pas à ce que tu viennes y faire un tour non plus.
- Je venais chercher ma brosse à cheveux, j’ai du l’oublier hier soir. Ah, elle est là !


Scully passa à côté de Mulder, la salle de bain n’étant pas très large, il fallait qu’elle passe très près de lui.


- Ah ! Tu es trempé !
- C’est un peu normal, je sors juste de la douche et je n’ai pas encore eu le temps de me sécher, j’ai été interrompu.
- Excuse-moi, c’est de ma faute, j’aurais dû frapper avant d’entrer.
- Ce n’est pas grave, ça m’aurait probablement dérangé, si c’était Mike qui était entré comme ça.
- Oh, j’ai droit à un traitement de faveur ?
- Non pas du tout ! et puis tiens, comme tu es là, autant que tu te rendes utile. Tu veux bien me sécher le dos s’il te plaît ? lui demanda-t-il avec un sourire jusqu’aux oreilles.
- Mulder ! Tu me prends pour qui ?
- Bah allez ! Si tu ne le fais pas, je vais mal me sécher et c’est un coup à tomber malade…je devrais donc rentrer à Washington et te laisser seule avec Mike…
- Ok ok, tu as gagné, allez tourne-toi va.
- Merci ! Tiens la serviette est à droite.


Scully prit la serviette et commença à lui frotter le dos délicatement.


- On dirait que tu as fait ça toute ta vie.
- Pourquoi dis-tu ça ?
- Tu fais ça avec tant de douceur. C’est très agréable. On devrait faire ça plus souvent !
- Allez tourne-toi.


Fox s’exécuta et Dana commença à lui sécher le torse. Il la regardait, se demandant pourquoi elle avait prit cette initiative.


- Je suis dans mon élan et puis je dois t’avouer que j’aime beaucoup toucher ta peau, elle est douce.
- Merci.


Il ne put s’empêcher de prendre la main de Dana qui était posée sur son torse. Ils s’embrassèrent langoureusement durant quelques minutes. Lorsque leurs bouches se séparèrent, ils se regardèrent dans les yeux.


- Je ferais mieux de finir de me préparer avant que les amis de Mike arrivent et puis si on continue, je vais mouiller tous tes vêtements.
- Tu as raison.


Elle l’embrassa une dernière fois avant de sortir de la salle de bain. Mulder avait préféré arrêter leur étreinte là, il ne cessait de penser à ce que lui avait dit Mike peu de temps auparavant. Il avait du mal à croire que Dana pouvait faire une chose pareille, surtout à lui, avec tout ce qu’ils avaient vécu ensemble.


La fin de matinée se passa sans encombres. En début d’après-midi quelques amis de Mike arrivèrent. Ils firent tous ensemble la liste pour préparer la petite soirée d’anniversaire. Cependant, Mulder restait légèrement en retrait, il était toujours préoccupé. Il regarda longuement Mike en se demandant si ce qu’il lui avait dit pouvait être vrai. Après tout, cela pouvait être une ruse afin d’essayer de récupérer Scully, ou alors, elle avait bien agit comme ça, mais uniquement avec lui car il l’avait blessée et c’était une façon de le punir.


Après avoir rédigé la liste des courses, ils partirent tous pour le supermarché, ils y allèrent à pied étant donné qu’il n’était qu’à 500 mètres et puis il ne leur fallait pas énormément de marchandise.

Sur la route, Mike se mit à côté de Mulder, ils étaient légèrement à l’écart des autres, laissant Scully et les amis de Mike faire connaissance.


- Alors Fox ?
- Quoi ?
- Ça va bien ?
- Oui.
- Vous avez réfléchi à toute à l’heure, enfin ce que je vous ai dit.
- Pourquoi devrais-je y réfléchir ?
- Enfin ! Elle va vous faire souffrir ! Je crois que vous ne le méritez pas !
- Et bien elle me fera souffrir, mais en attendant, je ne veux pas risquer de passer à côté de la chance de ma vie, celle d’être enfin heureux et bien dans ma peau !


Sur ces paroles, Mulder accéléra le pas et rejoignit Dana qui semblait un peu embarrassée d’avoir trois hommes autour d’elle essayant de tout savoir sur sa vie. Il passa le bras autour de ses épaules.


- Je ne te dérange pas j’espère, lui souffla-t-il doucement dans l’oreille.
- Non pas du tout, lui répondit-elle avec un sourire et passa son bras dans le dos de son partenaire.


Ce geste tendre de Mulder et Scully fit reculer légèrement les amis de Mike. Arrivés au magasin, ils se séparèrent, Mike et ses amis s’occupaient de la boisson et des biscuits apéritifs, Fox et Dana se chargeaient de la viande et tout ce qu’il fallait pour le repas.




Dans le magasin :


- Je suis désolé si sur la route je t’ai interrompu en pleine discussion, j’ai cru bien faire.
- Comment ça Mulder, que veux-tu dire ?
- Lorsque Mike me parlait, je t’observais et tu me semblais légèrement embarrassée avec ces hommes autour de toi.
- Tu as raison, je n’étais pas à l’aise, je les connais à peine et ils me parlent comme si j’étais leur bonne copine qu’ils connaissent depuis plusieurs années. Donc tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir interrompu cette discussion, bien au contraire, c’est à moi de te remercier !
- N’exagère pas Scully, je ne t’ai pas sauvé la vie, dit Mulder puis ils sourirent tous les deux.
- Mais au fait, de quoi discutais-tu avec Mike ? Déjà ce matin, lorsque je suis descendue, vous discutiez puis en me voyant vous avez arrêté. Et puis là, sur la route, Mike te prends à part pour discuter encore.
- Rien d’important, je crois qu’il essaie de tout mettre en œuvre afin que tu craques pour lui avant la fin de notre séjour.
- Ah…
- Il a une chance ?? Je veux dire, tu as l’intention de…demanda Fox étonné par la réaction de Dana.
- Non ! Pas du tout. Ça ne va pas !
- Dis moi, il s’est déjà passé quelque chose entre vous lors de vos études ensemble ?
- Viens, il faut aller à la caisse, les autres doivent nous attendre.


Scully voulait éviter le sujet et Mulder s’en rendit bien compte.


Les amis de Mike étaient repartis chez eux en début de soirée. Fox et Dana étaient assis dans le salon.


- Je vous laisse, je monte me coucher, leur dit Mike.
- Déjà ! Il n’est que 22h, répondit alors Scully.
- Oui je sais, mais demain c’est une journée assez remplie, je dois tout préparer avec mes amis pour la soirée.
- On t’aidera, lui dit Mulder.
- Non, non. Surtout pas, vous êtes mes invités, vous êtes ici pour vous reposer. Alors, profitez-en ! Allez, bonne nuit.
- Bonne nuit, répondirent Mulder et Scully en même temps.
- Que veux-tu faire alors ? Tu as l’intention d’aller te coucher aussi ? demanda Fox à sa partenaire.
- Je ne sais pas, je ne suis pas fatiguée ou tout du moins pas assez pour m’endormir.
- J’ai une question qui me trotte dans la tête depuis quelques heures.
- C’est bizarre mais je n’ai pas vraiment envie de savoir de quoi il s’agit.
- Je m’en doutais, je sais bien que tu meures d’envie de la connaître. Alors…lors de tes études, il s’est passé quelque chose avec Mike ?
- Mulder, pourquoi veux-tu savoir à tout prix si Mike et moi sommes sortis ensemble ?
- Ah ! Je prends ça pour un oui !
- D’accord ! Tu veux savoir quoi ? Si on a couché ensemble ? Alors je te réponds clairement, OUI il y a eu quelque chose entre nous, oui, nous sommes sortis ensemble, mais NON nous n’avons pas couché ensemble ! Tu es satisfait ? … Bon, alors à demain !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 16:09

Sur ces paroles, Scully se leva du canapé et monta l’escalier pour rejoindre sa chambre. Mulder était abasourdi par la réaction de sa partenaire, il ne pensait pas que cela l’aurait tellement énervée d’aborder ce sujet. Il avait bien vu qu’elle ne voulait pas vraiment en parler, mais d’habitude lorsqu’il entame une conversation sur un sujet dont elle ne veut pas discuter, elle le lui dit clairement, et la discussion s’arrête-là. C’était très rare que Scully s’énerve, il n’en revenait toujours pas. Quelques minutes après que Dana soit montée, il regagna sa chambre à son tour.


Le lendemain matin, Mulder se réveilla tout doucement. Il eut beaucoup de mal à s’endormir, il s’en voulait d’avoir énervé Dana. Il avait l’intention d’aller la voir dès qu’elle serait levée afin d’aller présenter ses excuses. Quelques minutes après, il entendit du bruit dans la chambre voisine. Il s’approcha de la porte communicatrice entre les deux pièces et frappa trois coups discrets. La porte s’ouvrit peu après.

- Bonjour, lança doucement Fox.
- Bonjour.
- Je peux te parler deux minutes.
- Si tu veux, viens.

Il entra dans la chambre de Dana, il ne savait pas par où commencer.

- Écoutes, je…je suis désolé, osa-t-il dire.
- Pourquoi ?
- Pour hier soir, je savais que tu ne voulais pas parler de Mike et toi.
- Ce n’est pas grave.
- Si ça l’est, je n’aurais pas du insister. Je m’en veux de tout le temps t’énerver.
- C’est plutôt moi qui aurait du m’excuser. Je ne sais pas pourquoi je me suis mise dans un tel état, après tout, tu as le droit de savoir ce qu’il y a eut entre Mike et moi, ce n’est pas un secret d’état.
- Non ça ne me regarde pas. C’est ta vie privée. Tu as le droit de vivre sans pour autant me dire à chaque fois tout ce que tu as fait. Bon, je vais te laisser te préparer, je t’attends en bas pour le petit déjeuner.
- Attends, même si je ne le fais pas voir, ça me fait plaisir quand même quand tu me demandes ce que j’ai fait ou ce que j’ai l’intention de faire. Cela me prouve que tu t’intéresses à moi.


Elle s’approcha de Fox et l’embrassa sur le coin des lèvres. Il quitta ensuite la chambre de Scully.


Ils passèrent la matinée à préparer la maison pour la soirée. En début d’après-midi, voulant profiter un peu du beau temps, Dana prit une serviette et partit se reposer sur la plage qui bordait la maison. Une dizaine de minutes plus tard, Mulder se dirigea vers la plage.


- Ça ne te dérange pas si je me joins à toi ? Tu voulais peut-être t’isoler un peu.
- Non, je me repose un peu avant l’arrivée de tout le monde, et depuis que nous sommes arrivés, je n’ai pas encore pu profiter de la plage.
- Tu as raison, ça serait dommage de ne pas en profiter, c’est un cadre vraiment très beau.
- Est-ce bien Fox Mulder qui parle ?
- Quoi ? Il faut bien l’admettre, cet endroit est magnifique…et particulièrement romantique.
- Je ne savais pas que tu aimais ce genre de paysage.
- Mais il y a beaucoup de choses que tu ne connais pas sur moi, lança-t-il avec un sourire.
- Oh, comme quoi ? répondit Scully qui avait sa curiosité éveillée.
- Je peux être quelqu’un de très romantique parfois.
- Parfois ? Depuis toutes ces années que l’on se connaît, je ne t’ai pas souvent vu être très romantique.
- C’est parce que le cadre dans lequel nous travaillons ne me le permet pas.
- Ici, nous ne travaillons pas.
- C’est exact.


Il s’assit alors juste derrière Scully qui était sur la serviette. Elle était à présent entre les jambes de Fox et lui avait plaçait ses bras autour de sa partenaire. Dana posa sa tête sur le torse de Mulder et prit ses mains. Il l’embrassa délicatement sur la joue.


- Je ne regrette pas du tout de t’avoir accompagnée cette semaine.

Sur ces paroles de Fox, Dana serra un peu plus les mains de son partenaire. Ils restèrent ainsi une bonne partie de l’après-midi.


Vers 18h30, les premiers amis de Mike arrivèrent pour la soirée. Aux alentours de 19h, le temps commençait à rafraîchir, Scully frissonna et Mulder proposa de rentrer. Lorsqu’ils entrèrent dans le salon, ils virent plusieurs amis de Mike assis.

- Désolé, nous ne savions pas que vous étiez déjà arrivés, dit Dana en s’avançant vers eux.
- Oh ce n’est pas grave, lorsque nous vous avons vu enlacés sur la plage en arrivant, on n’a pas osé vous déranger. Je me présente Sandra, une amie de très longue date de Mike.
- Enchanté, moi c’est Fox Mulder et voici Dana.
- Ravi de vous rencontrer, je suis le mari de Sandra, Alex.


Les autres amis de Mike se présentèrent à leur tour. A 20 h, tout le monde était arrivé. Ils faisaient plus ample connaissance autour d’un verre, puis se mirent à table.


- Mike, ce repas était vraiment succulent, mais je suis surtout venu pour bouger ! J’attends la musique, moi !!
- Ok, j’ai compris Greg, je vais monter le son.


Tout le monde se déhanchait sur la musique. Scully alla se chercher un verre.

- Et bien Scully, je crois que c’est la première fois que je te vois t’éclater comme ça, je ne savais même pas que tu en étais capable !
- Je peux dire la même chose de toi Mulder.
- Quand je te dis que tu ne me connais pas complètement.


C’est alors qu’un slow commença, Fox n’eut pas le temps d’inviter Dana qu’un copain de Mike l’avait déjà emmenée sur la piste. Il fut lui aussi rapidement invité par une jeune femme. Lors de la danse, la jeune femme se collait énormément à lui, ce qui le rendait très mal à l’aise. Mulder et Scully ne cessaient pas de se regarder durant le slow.


- Elle a de la chance de vous avoir.
- Pardon ? Fox cessa de regarder Dana et tourna son regard vers la jeune femme avec qui il dansait.
- Je disais qu’elle a de la chance de vous avoir.
- Qui donc ?
- Votre femme. Vous dégagez un charme immense et vous me semblez très attentionné, ce qui est de plus en plus rare je crois chez les hommes.
- Oh…euh…merci.


Il était énormément gêné de ce qu’elle venait de dire. La chanson se termina.

- Merci pour cette danse dit-il alors.
- Mais merci à vous, bonne fin de soirée.


Un deuxième slow commença. Fox accéléra le pas pour rejoindre Scully.


- Cette fois tu ne m’échapperas pas. Mademoiselle, m’accordez-vous cette danse ?
- Avec plaisir, répondit-elle avec un sourire.


Durant le slow :

- Tu as l’air de bien t’entendre avec la jeune femme avec qui tu as dansé.
- Pourquoi dis-tu ça ? demanda-t-il en souriant.
- Quand je vois les sourires que tu lui faisais…
- Oh ! Tu veux savoir pourquoi je souriais ?
- Dis-moi…
- Elle me disait que tu avais de la chance de m’avoir.
- Mulder, j’essaie de te parler sérieusement.
- Moi aussi ! Je t’assure que c’est ce qu’elle a dit !
- Ok, et pourquoi t’aurait-elle dit ça ?
- Probablement parce que j’avais tendance à beaucoup te regarder pendant que je dansais avec elle. Et elle a du prendre ça pour une énorme attention envers toi.
- Et…pourquoi avais-tu tendance à beaucoup me regarder pendant que je dansais ?
- C’est plus fort que moi…tu es si…ravissante ce soir que j’ai du mal à détourner mes yeux de ton corps…Désolé tu dois sûrement penser que je suis comme tous ces hommes qui déshabillent du regard les femmes.
- Quelqu’un d’autre m’aurait dit ça, oui, je l’aurais considéré en tant que tel, mais venant de toi…je suis surtout flattée car je sais que tu n’es pas comme tous ces mecs.


En disant cela, Dana resserra ses bras autour du cou de Fox qui rapprocha ses lèvres de celles de sa partenaire. Ils s’embrassèrent.


Vers 2h30 du matin, quelques personnes commençaient à partir. Mulder et Scully ne s’étaient presque pas quittés de la soirée.

- Fox, ça va ? je te trouve un peu pâle..
- Je ne me sens pas trop bien soudainement.
- Tu ferais mieux d’aller te coucher.
- Tu as raison. Bonne nuit. A demain.
- Et viens me voir si ça ne va pas du tout, je suis juste à côté.
- Merci.


Il l’embrassa et monta se coucher. Il se sentait extrêmement faible, il se dépêcha pour se changer et se glisser dans son lit.


Trente minutes plus tard, Scully décida de monter à son tour, arrivée devant la porte de sa chambre, elle regarda celle de la chambre de Mulder. Elle s’inquiétait pour lui. Elle alla quand même le voir dans sa chambre. Il dormait. Il n’était vêtu que de son caleçon. Sa couette ne le recouvrait plus. Elle s’approcha de lui, toucha son front et s’aperçut qu’il était bouillant de fièvre. Il se réveilla en sentant cette douce main sur son front.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Jeu 1 Fév - 16:11

- Que fais-tu ? demanda-t-il d’une voix faible.
- Chuuut, rendors toi, je vais m’occuper de toi.
- Non ça va aller, va te coucher.
- Je ne peux pas te laisser dans cet état. J’ai vu qu’il y avait une pharmacie dans la salle de bain, je vais voir si il y a quelque chose contre la fièvre.

Elle revint quelques minutes plus tard avec des médicaments.

- Prends ça, ça devrait faire baisser un peu ta fièvre.

Une fois les cachets avalés, il se recoucha. Dana resta à côté de lui, remettant comme il faut la couverture.

- Viens à côté de moi dans le lit, lui dit-il soudainement…tu ne vas pas rester agenouillée par terre toute le nuit quand même !
- Tu as raison, lui répondit-elle en souriant.

Elle fit le tour du lit et s’assit à côté de lui. Elle ne put s’empêcher de le prendre dans ses bras. La tête de Fox reposait sur son ventre. Elle lui caressait tendrement les cheveux. Il s’endormit presque instantanément.

Scully se réveilla, il était 5h30, Mulder n’était plus dans le lit. Elle sortit dans le couloir et entendit du bruit dans la salle de bain.

- Mulder ?
-
- Tu vas bien ?

Elle se rendit compte que sa question était stupide lorsqu’elle entra dans la salle de bain. Il était assis par terre à côté des toilettes, en caleçon et tee-shirt. Elle s’agenouilla à côté de lui, tata son front qui était encore brûlant de fièvre.

- Tu veux que j’appelle un médecin ?

Mulder répondit d’un signe de tête négatif.

- Tu es certain ? Je m’inquiète pour toi.
- Merci, mais tu sais que je n’aime pas voir les médecins, et je t’assure ça va aller. Et puis, tu es médecin non ?
- Oui, mais je suis surtout médecin légiste !
- T’ai-je déjà dit que tu étais très rassurante ? réussit-il à lui dire avec un léger sourire.

Elle l’aida à se relever, puis le reconduisit dans sa chambre.

- Tu veux un verre d’eau ?
- Oui s’il te plaît.
- Allonge-toi, reste bien au chaud. Je vais te chercher ça dans la cuisine.


Mulder était très navré d’être tombé malade le soir. Il se dit que la soirée aurait peut-être put se terminer d’une manière tout à fait différente. * Enfin, Scully aura quand même passé la nuit avec moi, voilà au moins un point positif, et puis j’adore quand elle s’occupe de moi comme ça, même si je ne le montre peut-être pas beaucoup… * Ses pensées furent interrompues par le retour de Dana dans la chambre.
- Voilà, Monsieur est servi, dit-elle en lui tendant le verre et en s’asseyant sur le lit à côté de lui.
- Je te remercie.
- Tu n’as pas d’idée sur la raison pour laquelle tu es malade ?
- Peut-être quelque chose que j’ai mangé, qui ne passe pas…ou alors c’est Mike qui a voulu m’intoxiqué.
- Ah oui ? Et pourquoi aurait-il voulu te faire ça ?
- Voyons Scully, parce qu’il est jaloux !
- Jaloux ! Mais de quoi ?
- Et bien du fait que je sois proche de toi, il faut bien admettre qu’en t’accompagnant ici, j’ai ruiné ses plans pour te reconquérir.
- Je crois que tu es encore sous l’effet de la fièvre. Reposes-toi.

Pendant qu’ils discutaient, Mulder avait repris sa position qu’il a tant appréciée tout au long de la nuit. Il avait remis sa tête sur le ventre de Scully. Il en avait également profité pour mettre un bras autour de la taille de sa partenaire. Tandis que Dana avait placé son bras gauche derrière le dos de Mulder. Elle avait relevé quelque peu le bas de son tee-shirt afin de pouvoir caresser sa peau qu’elle trouvait si douce. Sa main droite voyageait de la joue de son partenaire jusqu’à son cou, et de son cou à sa joue. Ils se sentaient bien. Ils s’endormirent tout les deux très rapidement.


Quelques heures plus tard, Dana se réveilla. Son regard se porta immédiatement sur Fox qui dormait encore paisiblement. Elle décida de se lever dans le but d’aller chercher un café chaud pour Mulder. Mais en essayant de se dégager de l’étreinte de Mulder, ce dernier se réveilla.

- Qu’est-ce tu fais ? demanda-t-il avec une voix encore endormie.
- Je vais te préparer un bon café, rendors-toi.
- Non c’est bon je vais me lever.
- Ça va mieux ?
- J’ai connu mieux on va dire.
- Tu ferais mieux de rester couché encore un peu.
- Non, j’ai envie de me lever.
- Comme tu veux.

Ils descendirent en même temps. Arrivés dans la cuisine, ils furent surpris de voir Mike et quelques uns de ses amis dans la cuisine.

- Et bien on ne vous attendait plus ! dit alors Sandra.
- Pourquoi ? Il est quelle heure ?
- Il est 11h30. Vous avez l’air d’avoir passé une excellente nuit. Mike dit ceci sur un ton qui déplut à Scully.
- Non pas vraiment, Fox a été malade toute la nuit.
- Fox !? Et bien je vois que les habitudes ont vite changées. Il y a encore quelques jours vous ne vous appeliez que par vos noms.
- Mike ! Tu vas les laisser tranquille ! Ils font ce qu’ils veulent ! Je ne te reconnais plus là ! rétorqua soudainement Sandra.
- Merci Sandra, dit Fox.
- Viens t’asseoir dans le salon, tu es encore très pâle.

Scully emmena Mulder dans le salon.

- Tu te sens bien ?
- Je vais t’avouer que j’allais mieux lorsque nous étions dans la chambre, je me suis senti moins bien en arrivant ici.
- Je ne sais pas ce qui a pris Mike, je vais lui parler toute à l’heure !
- Non laisse tomber, ce n’est pas grave. Au fait, tu peux oublier le bon café que tu m’avais promis, je n’arriverai pas à l’avaler.
- Ok, je te conseille de rester tranquille aujourd’hui.
- Bien docteur, lui dit-il en souriant.
- Je reviens, je vais aller prendre une douche.
- Je ne bouge pas d’ici.

Ils se sourirent et Scully alla à l’étage.

Lorsqu’elle redescendit dans le salon, elle y trouva un Mulder endormit. Elle s’assit à côté de lui, tata son front. Il ouvrit les yeux.

- Je ne voulais pas te réveiller.
- Je ne dormais pas. Je fermais juste les yeux, ça me fait du bien.

Vers 13h, Mike vint les voir.

- Le déjeuner est prêt.
- Merci Mike.
- Bon appétit, dit alors Fox.
- Tu ne viens pas manger ?
- Non je ne préfère pas.

Scully embrassa le front de Mulder puis partit manger.

À la fin du repas :

- Sandra et Alex repartent en fin de soirée. On a donc décidé cet après-midi d’aller faire un tour dans la forêt qui est à quelques kilomètres d’ici et ensuite d’aller dîner dans un restaurant que je connais et qui est très sympathique, dit Mike.
- Ça serait avec plaisir mais je préfère rester ici avec Fox. Je suis désolée.
- Non ne le soit pas, dit Sandra, nous comprenons très bien. C’est normal de s’occuper de son homme lorsqu’il est souffrant.

Scully sourit à la suite de cette dernière phrase.

Trente minutes plus tard, Mike, Alex et Sandra s’apprêtent à partir.

- Et bien je te souhaite un bon rétablissement Fox. J’ai été ravie de faire votre connaissance à tous les deux.
- Merci beaucoup, nous de même. Et je suis encore une fois sincèrement désolé de ne pas vous accompagner cet après-midi.
- Ce n’est pas grave. Ça sera pour une prochaine fois j’espère, dit Alex.
- Sans problème. A bientôt. Soyez prudent sur la route, répondit Dana.

Mulder et Scully restèrent un peu dans le salon en regardant la télévision.

- Tu n’étais pas obligé tu sais.
- Pardon ?
- Tu aurais du aller avec eux. Je ne voulais pas gâcher ta journée.
- Qui a dit que tu l’a gâchée ?
- Ben c’est vrai, tu restes ici avec moi, alors que tu pourrais profiter du beau temps.
- Mais on peut en profiter ensemble, tu veux venir avec moi sur la plage ?
- Je préfère rester à l’intérieur.
- Mais ça te ferait beaucoup de bien de prendre un bon bol d’air frais.
- Ah…si c’est le médecin qui me le dit, alors oui, je veux bien t’accompagner.

Ils marchèrent durant 45 minutes sur la plage.

- Dana, ça ne te dérange pas si on s’assoit un peu.
- Non bien sur, ça ne va pas ?
- J’ai la tête qui tourne un peu.
- C’est normal, tu n’as rien mangé depuis hier soir. Tu as de la chance j’ai tout prévu. J’ai pris quelques gâteaux, ce n’est peut-être pas très nourrissant mais c’est sucré, ça te fera du bien, dit-elle en s’asseyant.
- Ah merci ! Qu’est ce que je ferais sans toi ? répondit-il en passant son bras autour de ses épaules.
- Je me pose cette question tout les jours !

Ils rigolèrent tout les deux. Scully se recula un peu de Mulder et ôta son débardeur. Mulder pouvait alors admirer le maillot de Dana mais surtout sa peau nue.

- Je te conseille de mettre de la crème si tu ne veux pas brûler.
- Tu as raison.

Elle fouilla dans son sac et en sortit un tube de crème solaire qu’il prit immédiatement. Fox en déposa une noisette dans le creux de sa main puis commença à l’étaler sur les épaules de Dana.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Ven 2 Fév - 0:03

Elle fouilla dans son sac et en sortit un tube de crème solaire qu’il prit immédiatement. Fox en déposa une noisette dans le creux de sa main puis commença à l’étaler sur les épaules de Dana.
Il ne se contenta pas seulement d’étaler la crème, il en profita pour masser ses épaules. Sans un mot, il la fit s’allonger sur la serviette. Il se mit à califourchon sur elle puis lui massa le dos.
Après quelques minutes, il s’allongea à côté d’elle et de sa main gauche, continua à lui caresser délicatement le dos. Scully se sentait merveilleusement bien. Elle tourna son visage en direction de Fox et le regarda droit dans les yeux. Ce qu’elle y vit la sidéra.
Pour la première fois, Mulder semblait laisser tomber son masque, son armure. Elle se colla alors contre lui et passa une main dans son dos. Mulder s’allongea complètement. Ils étaient dans les bras l’un de l’autre, à ce moment là, rien ne semblait pouvoir les séparer.

Ils restèrent un long moment dans cette position, jusqu’à ce que l’eau vienne caresser leur pied. Mulder se leva en premier et aida Scully à se relever.
Le soleil était entrain de se coucher. Comme si ils avaient lu dans les pensées de l’autre, ils reculèrent de quelques mètres puis se rassirent dans le sable. Il se plaça derrière Dana qui colla son dos contre son torse. Ils regardèrent ensemble le coucher du soleil. L’ambiance était des plus romantiques.

- On rentre doucement ? glissa Fox dans l’oreille de Dana.

Elle hocha de la tête positivement. Il se leva et prit les mains de Dana et la tira vers lui. Ils s’enlacèrent tendrement puis marchèrent en direction de la maison.

Il était 21h15 lorsqu’ils arrivèrent à la maison.

- Je te propose de commander une pizza et de se regarder un film en guise de soirée, qu’en penses-tu ?
- Ça me convient très bien ! J’ai retrouvé un peu l’appétit.
- Tu as meilleur mine, ça me rassure.
- C’est grâce à mon médecin aussi, lui répondit-il avec un sourire charmeur.

Il partit dans le salon. Pendant qu’il choisissait un film, Scully commanda la pizza.

- Il faut patienter 20 minutes pour la pizza, qu’as-tu choisi comme film ?
- « Traqué ».
- Connaît pas.
- Quoi ?? Comment oses-tu dire ça ?
- Désolée Mulder, j’ai autre chose à faire que de regarder des films.
- C’est vraiment triste…Bref ! J’ai l’honneur de te faire découvrir un super film alors ! C’est génial ça !
- C’est bon Mulder, tu es heureux de pouvoir étaler ta culture cinématographique, j’ai compris.
- Oh…Je plaisante Dana.

Il se penche alors vers elle et la regarde avec un sourire. Elle le regarde puis ne pouvant résister, elle lui sourit aussi. Il l’embrassa sur le coin des lèvres et se leva du canapé.

- Tu veux une bière ?
- Oui s’il te plait.

Fox revint deux minutes après avec deux bières dans les mains. Quelques minutes plus tard, le livreur de pizza arriva. Ils s’installèrent l’un à côté de l’autre sur un canapé.

- On trinque ? demanda-t-il.
- Oui mais à quoi ?
- À…ce séjour…et à nous.
- À ce séjour et à nous.

Ils burent ensuite une gorgée tout en se regardant, ils se souriaient. Mulder mit en route le film et servit une part de pizza à sa partenaire.

Le film les passionnait tous les deux. Arriva alors une scène d’une très grande violence, Scully ne put s’empêcher de sursauter dans le canapé. Fox passa un bras autour de ses épaules afin de la rassurer quelque peu. Elle prit la main de Mulder qui était sur son épaule, et la caressa doucement. De son autre main, tout en regardant le film, il remit une mèche rousse en place puis descendit délicatement sur son cou, son ventre. Ils restèrent ainsi jusqu’à ce que le générique de fin défile sur l’écran.
Durant le film, Dana s’était mise à caresser la cuisse de Fox. Elle tourna alors son visage vers lui, il la regarda aussi. Elle prit son visage entre ses mains et l’embrassa délicatement au début, puis leur baiser devint passionné. Une main de Scully passa sous le tee-shirt de Mulder.

- mmh..on devrait..monter, arriva-t-il à articuler entre deux baisers.

Elle acquiesça de la tête. Mulder se leva et la pris dans ses bras, Dana passa ses jambes autour de sa taille. Ils montèrent l’escalier dans cette position tout en continuant à s’embrasser. Ils se dirigèrent dans la chambre de Dana.



Ce fut une nuit douce, tendre mais forte en émotion pour Fox et Dana. Elle se réveilla la première, elle était encore dans ses bras si forts. Elle se retourna tout doucement de façon à ne pas le réveiller. Elle l’observa, il avait l’air heureux, il dormait si paisiblement. Il semblait serein, cela la bouleversa de le voir ainsi. Elle se leva, enfila un pantalon et une chemise, et sortit. Elle alla prendre l’air. Elle s’assit dans le sable, juste devant la maison. Elle avait besoin de réfléchir.
Elle fut rejoins par Mike une demi heure plus tard, il avait deux tasses de café dans les mains.

- Eh ! que fais-tu seule ici ?
- Je prends l’air et profite de la plage une dernière fois avant de retourner à Washington.
- Tu peux rester, ça ne me dérange pas.
- Et je vis comment ? d’amour et d’eau fraîche ?
- Tu vis avec moi !
- Arrête s’il te plaît Mike, je crois que c’est clair entre nous.
- Oui…très, dit-il d’un air déçu. Mais je ne perds rien à tenter ma chance une dernière fois.
- Si tu vois ça de cette façon. Je vais préparer mes affaires.

Lorsqu’elle passa dans la cuisine, Fox y était assit entrain de boire un café.

- Bonjour, je ne t’ai pas entendu te lever toute à l’heure.
- Je ne voulais pas te réveiller, tu dormais si bien.
- Je ne pouvais que bien dormir vu la compagnie que j’ai eue…

Elle sourit et monta à l’étage pour se préparer et faire ses valises.

A 15h, ils reprirent la route. La circulation est très fluide, Mulder a voulu prendre le volant dès de le départ de chez Mike. Scully s’endormit rapidement à force de regarder ce paysage monotone qui défilait sous ses yeux.
Lorsqu’elle rouvrit les yeux, la radio fonctionnait en sourdine, elle regarda le siège conducteur. Il était vide. Elle observa les alentours, ils étaient sur une aire de repos déserte, elle était bordée d’arbres. Elle sortit de la voiture à la recherche de Fox. Il sortit quelques secondes plus tard de derrière les arbres.

- Désolé, une envie pressante, tu ne t’es pas inquiétée j’espère.
- Non, je viens juste de me réveiller. Où sommes-nous ?
- Il nous reste 3h de route si ça continue à rouler de cette façon.
- Tu veux que je prenne le volant ?
- Je veux bien, merci. Je commence à fatiguer.

En même temps qu’il parlait, il frotta sa nuque avec sa main.

- Tu as mal au cou ?
- Oui, ça tire.
- Approche.

Dana s’était assise sur le capot de la voiture, Mulder se mit face à elle, elle le fit se retourner.

- Baisse toi un peu.

Elle commença à lui masser délicatement la nuque. Elle sentit qu’il commençait à se détendre.

- Merci beaucoup, ça me fait beaucoup moins mal.
- Je t’en prie, c’est normal.

Elle avait envie de l’embrasser, de lui dire enfin ce qu’elle ressentait.

- On se remet en route ? demanda-t-elle alors.
- Si tu veux.

Scully prit le volant jusqu’à leur arrivée devant l’appartement de Mulder. Il était à peu près 22h.

- Je te remercie encore d’avoir accepté de m’accompagner durant cette semaine Mulder.
- Ne me remercie pas, c’était avec grand plaisir, tu le sais. C’est plutôt à moi de te dire merci de m’avoir inviter.

Ils se sourirent. Mulder s’approcha et l’embrassa doucement.

- Je t’appelle demain, lui souffla-t-il.

Sur ces mots, Mulder quitta Scully et rentra chez lui. Elle partit se coucher directement une fois rentrée chez elle.



Dana se réveilla à 9h30. Elle avait envie de courir un peu, elle enfila donc une tenue de sport et sortit de chez elle. Elle revint une heure et demie plus tard. Elle prit une douche bien chaude. En sortant de la douche, elle tomba sur son téléphone portable, il indiquait qu’il y avait eu un appel. Cependant il n’y avait pas de message, l’appel était de Mulder. Elle éteignit alors son portable, et coupa la sonnerie de son fixe. Elle ne voulait pas être dérangée jusqu’à lundi.



Lundi 28 Août 2000 – Bureau des Affaires Non classées – 9h00 :


- Bonjour, tu es tombée de ton lit ?
- Non, je viens d’arriver.
- Tu as passé un bon week-end ? J’ai essayé de te joindre plusieurs fois, mais je tombais sur ta messagerie à chaque fois.
- Oui, j’avais coupé mon téléphone. C’était pourquoi ?
- Oh rien d’important…que fais-tu ?
- On a une nouvelle affaire.
- Ca raconte quoi ?

Scully était rassurée par le début de cette journée. Elle craignait que Fox tente de l’embrasser. Mais à sa grande surprise, il ne fit rien et ne tenta même pas d’aborder leur nuit de mercredi à jeudi.
Quant à lui, Mulder avait très bien compris pourquoi elle avait coupé son téléphone et ne lui avait pas donné de nouvelles.

Ils passèrent leur journée sur la nouvelle enquête qui leur a été confiée.

- A quoi joues-tu Mulder ?
- Je ne vois pas où tu veux en venir.
- Tu le sais très bien.
- …Je fais juste comme toi. Pourquoi ça te dérange ?
- Arrête, si tu crois que c’est facile pour moi.
- Ah oui ? Et moi ? Tu as pensé à moi ? A ce que je peux ressentir ?
- C’est pas l’endroit pour en parler, viens ce soir chez moi, pour 21h ? Tu veux bien ?
- Ok, je serai là. A ce soir.

Mulder quitta le bureau, il ne rentra pas chez lui, il partit marcher un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Mar 6 Fév - 22:51

Appartement de Dana Scully – 21h :


Mulder arriva exactement à l’heure donnée par Scully.

- Bonsoir, dit-elle en ouvrant la porte.
- Bonsoir.
- Entre vas-y, tu as faim ?
- Non pas vraiment.

Scully comprit par le ton de sa voix que Mulder était tendu.

- Ok, asseyons nous…Je veux que tu saches que je suis sincèrement désolée.
- Oh non Scully, tu ne t’en sortiras pas comme ça…Pourquoi es-tu si différente ?
- Comment ça ?
- Au boulot, tu ne me regardes plus, mais durant cette semaine chez Mike, tous le monde pensait que nous étions un couple uni et très amoureux…A croire que tu as fait ça uniquement pour que Mike te laisse tranquille une bonne fois pour toute.
- Ça ne te plaît pas le fait que l’on nous ait pris pour un couple ?
- Si bien sur, mais j’aimerais que ce soit tout le temps et pas uniquement lorsque ça te plaît ou ça t’arrange. Je ne suis pas une marionnette !
- …
- Je vais finir par penser que tu aimes me faire souffrir. Tu passes la nuit avec moi et le lendemain tu fais comme ci de rien n’était.
- Je…je n’aime pas te faire souffrir et c’est bien la dernière chose dont j’ai envie ! Ce n’est pas mon genre d’habitude.
- C’est bien ce que je me dis. Mais pourquoi agir de cette façon alors ?
- Excuse-moi. Le fait de savoir que tu souffres par ma faute, me rend malade. Mais…j’ai tellement peur. Je veux être avec toi plus que tout mais si ça ne fonctionnait pas entre nous ?
- Je ne veux même pas penser à cette possibilité.
- Mais moi j’y songe. Je te demande juste du temps.
- Non, ce n’est pas possible. Je suis désolé mais j’en ai marre de perdre du temps. Donc on va mettre les choses aux claires. Dana, soit tu choisis d’être avec moi, d’avoir enfin une relation sérieuse, soit tu refuses et l’un d’entre nous quitte les Affaires Non classées…et on ne se voient plus.
- NON !! Tu ne peux pas me demander ça Fox !

Scully sentait des larmes coulaient le long de ses joues, Mulder était également très ému et avaient les yeux complètement embués. Mais il continua à la regarder droit dans les yeux.

- A moi aussi ça me fait mal de devoir te dire tout ça. Mais je ne peux plus continuer. Je te laisse deux jours maximum. A demain.

Fox quitta l’appartement de Scully. En arrivant chez lui, il fondit en larmes. Il venait de prendre le risque de perdre à jamais sa partenaire et son amie.

Fox était incapable de dormir durant les deux jours qui suivirent. Ils travaillaient, ne s’adressaient la parole que pour leur enquête. Pendant que Scully lisait le dossier ou était occupée, Fox ne pouvait s’empêcher de la contempler. Lorsqu’elle relevait la tête et le regardait, il lui souriait, mais ce sourire n’était pas celui qu’il avait l’habitude de lui faire, on pouvait y lire toute sa tristesse.

Arriva alors jeudi matin, l’échéance des deux jours laissés par Mulder, il savait qu’il ne devait pas, mais il avait quand même une bribe d’espoir. Il était devant la porte de leur bureau, il respira un grand coup et ouvrit la porte. Personne. Il sentit sa gorge se serrait. Il venait de comprendre que Scully avait pris la décision qu’il craignait le plus. Il se mit difficilement au travail. A 11h, le directeur adjoint le convoqua dans son bureau. Skinner lui annonça qu’il a trouvé la démission de Scully sous la porte de son bureau. Mulder se mordait la lèvre inférieure, il ne devait pas craquer devant son supérieur. Skinner lui demanda s’il voulait un nouveau collègue. Il lui répondit qu’il préférait travailler seul pour le moment et qu’il viendrait le voir lorsqu’il aura besoin de quelqu’un.



De son côté, Dana Scully ne dormit pas de la nuit, elle ne cessait de réfléchir aux conséquences de sa décision. Elle ne savait pas si elle allait se remettre un jour de la perte de son ami. Mais elle préférait ça plutôt que de se lancer dans une relation qui finirait sûrement en brisant à jamais le cœur de Mulder. Très tôt jeudi matin, elle se rendit au siège du FBI pour y déposer sa lettre de démission. Elle rentra aussitôt chez elle et fit ses bagages.



Jeudi soir, lorsque Mulder rentra chez lui, il n’essaya pas d’appeler Scully.
Vendredi matin, après avoir reçu un coup de téléphone, il décida de ne pas aller travailler. Il ne se sentait pas le courage d’affronter ce bureau sans vie. Il prit un arrêt maladie de 15 jours.

Durant ces deux semaines de « repos », il passa son temps à errer dans son triste appartement en pleurant, à ressasser les moments passés avec son ex-partenaire en se demandant ce qu’il aurait dû faire ou ne pas faire pour qu’elle ne parte pas.
Une fois les 15 jours passés, il tenta de retourner travailler, mais au bout de deux jours, n’y arrivant pas, il reprit une semaine d’arrêt maladie. Skinner, s’inquiétant pour son agent, appela Scully. Cette dernière lui avait laissé un numéro où il pourrait la joindre en cas de grandes difficultés.

- Allo Scully ?
- Monsieur Skinner ? Que se passe-t-il ??
- Je ne devrais peut-être pas vous appeler, mais je m’inquiète pour l’agent Mulder. Comme vous devez sûrement le savoir, il a reprit un congé maladie, dont le motif serait apparemment : dépression. Savez-vous ce qu’il le met dans cet état ? Si il continue de cette façon, il va perdre sa place, et donc par la même occasion, fermer les affaires non classées.
- Je vais essayer d’en savoir plus.
- Merci. Tenez moi au courant. Au revoir.
- Au revoir.

Dana ne prit même pas la peine d’appeler chez Mulder, elle préférait lui parler les yeux dans les yeux. Elle fonça donc directement à son appartement. Il lui fallut un peu plus d’une heure pour arriver en bas de son immeuble. Des souvenirs lui ressurgissent alors. Elle arriva devant sa porte, elle frappa, il était 16h. Il fallut quelques secondes avant que la porte ne s’ouvre.

Fox resta bouche bée en voyant Dana sur le pas de sa porte. Il ne s’était pas rasé depuis plusieurs jours, mais son appartement était propre, ce qui étonna Scully. Il s’aperçut de son étonnement.

- Il faut bien que j’occupe mes journées.
- Pourquoi ne vas-tu plus travailler ?
- J’en suis incapable pour le moment.
- Tu sais que tu es à deux doigts de perdre ton boulot ?
Il haussa les épaules.
- J’en trouverai un autre. De toute façon ce n’est pas avec ce boulot que j’arriverai à fonder une famille un jour.

Elle était abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre. *Mulder parlant de famille, c’est impossible* se dit-elle.

- Je ne savais pas que tu songeais à ce genre de choses. Depuis quand ?
- Depuis le jour où j’ai cru qu’il pouvait y avoir un ‘’Nous’’…

Il baissa la tête, les larmes lui montèrent aux yeux. Il tenta de contenir son émotion, releva la tête et continua.

- Je sais que si tu n’as pas voulu de moi c’est à cause de ma façon de vivre. J’essaie donc d’y remédier…
- Mais pourquoi ne m’as-tu jamais parlé de tout ça ?
- Ah oui ? tu n’arrives déjà pas à savoir si tu veux être avec moi, et tu voulais que je te dise que je voulais fonder une famille. Je ne voulais pas te faire peur.
- …
- De toute façon Mike m’avait prévenu.
- Mike ? Mais que vient-il faire dans l’histoire ?
- Il m’avait prévenu, il m’avait dit que tu allais me faire souffrir.
- Mais il était jaloux !…jaloux de toi car c’est de toi dont je suis amoureuse ! Il ne le supporte pas. Je regrette la façon dont j’ai agis avec toi…Mais comprends moi, ce que j’avais vu sur la plage chez Mike m’a complètement effrayé.
- De quoi parles-tu ?
- Lorsque tu étais souffrant, nous sommes allés sur la plage. Pour la première fois, tu as laissé transparaître tes émotions. Et ce que j’ai vu dans tes yeux à ce moment là m’a complètement bouleversée.
- Pourquoi ça ?
- J’y avais vu un tel amour…
- Ça n’était pas réciproque ?
- Si bien sur, mais j’avais peur de ne pas être à la hauteur de tes espérances…
- Il n’y avait pas de quoi. Je t’assure. Et ce qui t’a fait partir c’est uniquement à cause de ce moment sur la plage ?
- …Je ne pensais jamais que tu allais réagir de cette façon suite à mon départ.
- Et tu croyais que j’allais réagir comment ? avec le sourire ?
- Non, je pensais que ça allait être difficile uniquement les premiers jours. Je n’ai pas cru que ça allait être à ce point.
- Ce qui m’a surtout fait sombrer, c’est…
Il marqua une pause, sa gorge se serra. Il prit une grande inspiration.
- C’est lorsque j’ai reçu le coup de téléphone de ton propriétaire et qu’il m’a demandé de lui ramener le jeu de clé de ton appartement. C’est à ce moment-là que j’ai vraiment réalisé que tu étais partie et que je…t’avais perdue définitivement…
- Si tu savais comme je regrette, en partant, je me suis rendue compte que je tenais à toi et que je ne voulais pas te perdre.
- Mais il fallait y réfléchir avant, pourquoi ne m’as-tu pas parlé de tes craintes ? Cela aurait peut-être pu être différent aujourd’hui.
- Tu veux dire que…tu ne ressens plus rien ? En quelques semaines tu m’as oubliée ?
- Non, tu sais très bien c’est faux. Je ressens tellement de choses pour toi.
- Tant mieux..

Scully s’approcha de lui dans le but de l’embrasser, mais Mulder recula.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   Sam 10 Fév - 21:06

- Non…tu m’as trop fait souffrir Dana. Je sais que tu es sincère, tu es désolée, mais maintenant, c’est moi qui doute de notre histoire après ce que tu m’as fait.
- Je te comprends. Ecoute, je…je vais rester en ville quelques jours, comme ça si tu as besoin de parler, tu m’appelles et j’arrive tout de suite. Sache que même si il ne peut plus rien y avoir entre nous, je tiens à rester ton amie, la personne sur qui tu peux t’appuyer à n’importe quel moment.

Elle quitta l’appartement. Mulder resta debout, tête baissée.

Quelques jours plus tard, Dimanche, le téléphone de Scully sonna.

- Allo ?
- Allo…peux-tu venir s’il te plaît ?
- Oui bien sur, j’arrive immédiatement.

L’interlocuteur raccrocha. Elle sortit rapidement de sa chambre d’hôtel. Une dizaine de minutes lui suffirent pour se retrouver devant la porte de l’appartement. Elle frappa sur celle-ci. N’ayant aucune réponse, elle décida de rentrer.

Elle le trouva assis par terre, au pied de son canapé, son arme de service sur la table basse.

- Mulder… ?
- …

Elle s’approcha et s’agenouilla à côté de lui. Il était en pleurs.

- Que t’arrive-t-il ?
- …Depuis que tu es revenue, je…je ne sais plus rien faire…
- Je…vais repartir, je crois que c’est le mieux à faire.
- Non ! S’il te plaît, ne me laisse pas, pas encore une fois…
- Tu as vu dans quel état tu es lorsque je suis là, je ne supporte pas.

Il fond alors complètement en larmes.

- …Je suis si seul Dana…je n’ai plus ma sœur, ma mère.
- Je suis là Mulder.
- Oui mais…tu m’as tellement fait souffrir…j’en ai marre de souffrir. Je veux en finir.

Il s’approcha lentement de la table basse.

- Non ! Arrête Mulder !! Tu ne peux pas faire ça.
- Ah oui ? Pourquoi ?
- Je…je te l’interdis ! Comment ferai-je sans toi ?
- Comme tu l’as toujours fait..
- C’est impossible, tu le sais… regarde-moi s’il te plaît…

Il leva ses yeux embués vers elle, elle le regardait droit dans les yeux.

- …Fox…Je t’aime.

Des larmes se remirent à couler le long de ses joues, il se jeta alors dans les bras de Dana.

- Moi aussi…je t’aime.

Il la regarda dans les yeux et répéta : ‘’Je t’aime’’. Ils s’embrassèrent.

- Tu m’as manqué. Je ne veux plus te quitter, dit alors Scully.

Ils passèrent le reste de la soirée à discuter de ce qu’ils allaient faire à présent. Il prit la décision de retourner au bureau dès le lendemain. Scully allait demander une place en tant que médecin à Quantico. Ils ne voulaient pas se cacher et ainsi pouvoir profiter pleinement de leur amour.

Du lendemain, Mulder partit travailler comme convenu la veille, Dana alla voir son ancien propriétaire et réussit à récupérer son appartement.

- Mulder.
- C’est moi. Ça été la reprise ?
- Oui, pas de problèmes.
- J’ai une nouvelle à t’annoncer.
- Je t’écoute.
- J’ai réussi à récupérer mon appartement !
- Ah super !!
- Tu amènes tes affaires quand ?
- Pardon ? Tu es sérieuse ??
- Plus que jamais ! Je t’aime, je veux passer le plus de temps possible à tes côtés.
- Moi aussi. Je peux ramener une partie ce soir si ça te convient.
- C’est parfait. A ce soir.
- A ce soir.


Une semaine plus tard, ils étaient complètement installés. Les premiers jours ne furent pas faciles, ils avaient chacun leurs habitudes de célibataire, surtout Mulder qui aimait laissait traîner ses vêtements un peu partout. Mais très vite, ils arrivèrent à s’adapter, et chacun fit des efforts.



Un mois jour pour jour après le début de leur vie ensemble, Fox voulait marquer la soirée. Il prit donc son après-midi et prépara un véritable festin pour sa belle. Il acheta deux douzaines de roses rouges, installa des bougies un peu partout dans l’appartement. Il mit son plus beau costume. Lorsque Dana rentra à 19h, il l’attendait juste derrière la porte en tenant une rose.

- Oh mon Dieu.
- Bonsoir !
- Bonsoir, mais que se passe-t-il ?
- Et bien, si tu n’as pas remarqué, aujourd’hui cela fait un mois que nous nous sommes mis en ménage. Je voulais fêter ça dignement.

Elle se jeta dans ses bras en l’embrassant. Il la débarrassa ensuite de sa veste.

- C’est magnifique.
- Oui mais pas autant que toi.

Il s’approcha d’elle par derrière et la prit dans ses bras.

- Ca te plaît vraiment ?
- Oh oui…tu es fou !

Il se plaça alors devant elle.

- Je sais…la preuve, j’accepte de t’épouser.
- Mais…je ne te l’ai jamais demandé.
- Ah…alors c’est moi qu’il le fait. Acceptes-tu de devenir ma femme ?
- …
- Non ?
- Non…Oui !
- Oui ? C’’est vrai ?
- OUI OUI OUI !!

Ils se prirent dans les bras puis s’embrassèrent passionnément.

Durant le repas, ils discutèrent.

- Je suis si heureux …Tu sais quel moment a été le plus formidable pour moi ?
- Non, mais je suis curieuse de le savoir.
- La fameuse nuit où je suis rentré d’Angleterre…
- Je croyais qu’on était d’accord pour ne jamais en parler.
- Mais c’est différent aujourd’hui, non ? …et c’était quand même notre première nuit ensemble…



FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Indécision (en cours...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Indécision (en cours...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Précision des montres
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Spooky_Amy-
Sauter vers: