Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [A ma place.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helo

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Namur
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: [A ma place.]   Dim 25 Mar - 22:31

Une sensation étrange s'empare de moi, je serais incapable de dire si elle me rend confiante ou mal à l'aise. Je ne suis pas là où je devrais être. J'étire doucement mes membres avant de me décider à ouvrir les yeux. Juste un d'abord. Et cela suffit à la frayeur pour s'emparer de moi puisque je reconnais instantanément le décor qui m'entoure. Ma main se fraye un chemin sous les draps, cherchant en vain une réponse à une question encore incertaine. Personne. Je laisse retomber lourdement mon bras. Qu’ai-je donc été m’imaginer ? Qu’il se trouvait peut être à côté de moi ? Je ne suis qu’une pauvre idiote prisonnière de ma solitude. Et quelle solitude… Ma vie en est remplie de preuves. Je me décide à ouvrir la deuxième paupière. Où suis-je ? Chez lui. Comment est-ce possible ? Je me souviendrais quand même si j’avais passé la nuit chez lui ou même avec lui. Je décide de prendre le courage de me lever. L’affronter alors que je ne me rappelle de rien. Mon dieu comment va-t-il le prendre ? Probablement comme une preuve de tromperie. Tromperie envers lui mais surtout envers moi même. Aussi étrange que cela puisse paraître, lorsque je pose mes pieds au sol je me sens grande. C’est alors que j’aperçois mes mains. Elles ont changées. Ce ne sont plus mes doigts fins et lisses mais une main rugueuse. Une main d’homme ? Suis-je en train de rêver ? L’envie de me pincer me prend par surprise. J’essaie. Aucun résultat. Je suis toujours là. Dans cette pièce entièrement vide et dans ce corps qui n’est pas le mien. Je m’aventure. Un pas puis deux. J’ai peur. Peur de voir le reflet de ce corps qui n’est probablement pas le mien. Mais comment une telle chose était-elle possible ? Elle ne l’est tout simplement pas. Je vais me réveiller.
Un bruit strident éveille mon attention. Je remarque directement sa provenance : Le salon. Je ne porte évidemment pas mon arme sur moi. Je fais donc avec les moyens du bord et saisis un parapluie traînant à même le sol. J’entrouvre la porte sans produire le moindre son. Ma respiration est saccadée. Je peux sentir mon cœur taper à toute vitesse contre ma poitrine. J’entre enfin et comprends. Le bruit provient de la télé. Mais qu’est-ce donc ? Je me poste devant celle-ci et remarque qu’il s’agit d’un film pour adultes uniquement. Jamais, je n’aurais pris la peine de regarde ce genre d’abominations. Seul Mulder peut s’être endormi devant. Il ne se doutait pas que j’étais au courant, et pourtant… Mais où se trouvait-il en ce moment même ? J’entreprends une fouille de l’appartement. Mon cœur s’arrête net lorsque j’aperçois mon reflet dans le miroir. Je suis lui. Le reflet que me renvoie cette glace n’est pas le mien. C’est une drôle de sensation que de se rendre compte qu’on n’est plus maître de son corps. Je pense que c’est à ce moment précis que l’on peut se rendre compte de la chance que l’on a d’être … soi. Sans savoir pourquoi ni comment, je porte ma main à ma bouche, cours vers les toilettes et déverse toute mon incompréhension dans la cuvette.


Je ne suis pas là où je devrais être. Ma main se perd sous des draps que je ne reconnais pas comme les miens. Une douce odeur familière susurre à mes craintes qu’elles n’ont pas lieu d’être. Les battements de mon cœur reprennent un rythme normal. Mais je ne suis pas là où je devrais être. J’ai perdu tous mes sens et il me semble alors que d’autres totalement inconnus ont pris leur place. Je suis perdu, c’est sûr. Peut-être pas tant que ça. Mes yeux se sont ouverts et m’ont offert un décor que je ne connais que trop bien. Ma tête se penche mais mon regard n’en croise aucun autre. Qu’ai-je donc été m’imaginer ? Mes souvenirs sont flous, mais si ceux que je cherche à retrouver existaient, mon corps entier, tout mon être en seraient imprégnés. Inutile de se faire des idées. C’est au moment où je passe ma main dans mes cheveux que ce corps que je ne reconnais pas s’échappe des couvertures pour me laisser dans une incompréhension totale. Toute cette douceur ne m’est pas inconnue, et il me semble avoir perdu plusieurs centimètres lorsque je me retrouve debout dans la pièce. Comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? Je ne rêve pas, tout semble si réel. Mes pas me portent jusque dans la salle de bain où mon image se reflète déjà dans le miroir. Ses mains me sauvent de la chute en s’appuyant sur le mur alors que je perds l’équilibre. Car oui, ce sont ses mains, ses mains à ELLE, et non pas les miennes, tout comme c’est son reflet qui apparaît devant mes yeux. Je suis elle. Je suis devenue Scully. Du moins, c’est son corps que je sens et pas le mien, c’est elle que je vois dans ce miroir, c’est comme elle que je respire et plus comme moi. Gagnant le salon, je m’installe sur le canapé. Une multitude d’ouvrages de médecine encombrent encore la table basse devant moi. J’en saisis un mais les mots que je lis me semblent venir d’une autre planète. Comment une telle chose a-t-elle pu se produire ? Où est-elle ? Qui est-elle ? Moi ? Je me lève soudainement du canapé et retourne dans la chambre pour y inspecter son armoire. L’envie de m’y attarder quelque peu est là mais le moment est mal choisi, j’enfile un tailleur le plus rapidement possible, trouve ses clés et quitte l’appartement en claquant la porte. Où aller ? Je décide finalement de me rendre chez elle. Enfin chez moi, peu importe. Je trouve rapidement sa voiture, me glisse à l’intérieur et tourne la clé de contact. Un fou rire s’infiltre soudainement en moi. Ridicule. Cette situation est complètement impossible. Impossible certes mais elle n’en est pas moins réelle. Comme pour me convaincre, je prononce cette phrase à voix haute « Je suis elle ». Un second spasme s’empare de moi. Je ne sais pas si je pleure ou si je ris. Je pense que si quelqu’un m’avait aperçu dans cet état là, il aurait immédiatement appelé l’hôpital. Suis-je fou ? Il me fallait absolument trouver la réponse à cette question. Coûte que coûte. Je démarre en trombe. Une demi heure plus tard, je me gare devant chez moi. Je me retrouve assez vite devant la porte de mon appartement. Pendant un court instant, je n’ose frapper. La peur de l’inconnu. Sur qui vais-je tomber ? Elle ? Le contraire m’effrayerait beaucoup plus à vrai dire. Ma main tremblante se heurte contre la porte. Un coup. Je tombe alors sur moi. Je ne saurais décrire cette sensation. Pour la première fois de ma vie, je peux modéliser mon propre corps. Plus d’un scientifique aurait tué pour vivre un pareil moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-s-up-doc.skyrock.com/
 
[A ma place.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cartoon Network à la place de TCM
» Les Sorciers de Waverly place la serie
» [RESOLU]Les app ne se déplace pas entièrement sur ma SD CARD
» COMICS PLACE : la petite émission
» [JEU] G- CAVER : Déplace la balle sans toucher les murs [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les Duos :: Hélo & JeN.-
Sauter vers: