Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Disparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Disparition   Ven 1 Fév - 0:38

Brun. Grand. Protecteur. Charmant. Obstiné. Drôle. Indépendant. Cultivé. Sensible. Rigoureux. Tous ces adjectifs qui qualifiait cet homme. Celui avec qui elle travaillait depuis cinq ans. Cinq ans qu’elle s’était vue affecter à son service. Lui Agent du Bureau Fédéral depuis longtemps, sa réputation n’était plus à faire. Elle, faisait son entrée dans ce monde machiste. Ce monde insensible où malfrats et lois faisaient rarement bon ménage. Elle avait quitté la médecine pour se rendre utile au peuple Américain, se confrontant à son père et s’attirant l’inquiétude de sa mère. Sa force de caractère lui permettait de foncer quoiqu’il advienne. Une de ces rares femmes, Agent du FBI, qui ne se faisait pas charrier à chaque bout de couloir. Une femme élégante sans être vulgaire. Celle qui savait se faire entendre tout en étant discrète. Petite de taille mais forte de caractère, elle ne supportait pas être rabaissée sur son statut de féministe et le faisait savoir. Seul son partenaire avait su percer la carapace qu’elle s’était forgée au fil des années. Liée de personne au bureau et solitaire dans la vie, elle avait su s’adapter à son coéquipier : Son caractère. Sa façon de travailler. Elle avait cerné sa personnalité mais n’arrivait pas à définir leur relation. Ils aimaient passer du temps ensemble. S’écouter. Se parler. Travailler. Mais depuis ce matin, il avait disparut sans laisser la moindre information ou le moindre indice derrière lui. Aujourd’hui, vers 18 heures, Dana Scully prit l’ascenseur qui l’emmena au sous sol. Ses pas résonnèrent dans ce couloir calme. Trop calme. Elle arriva devant le bureau des affaires non classées. La porte ouverte, elle entra timidement. Elle observa la pièce où elle se trouvait. Des coupures de presse sur des faits paranormaux, des photos d’ovnis et de cadavres recouvraient le mur. Elle s’arrêta sur le poster affiché au mur, derrière le bureau. « I Want To Believe ». Une phrase où tout était dit. Une phrase qui prenait tout son sens à cette minute.

- Agent Scully ?

Elle sursauta et se retourna vivement. Un homme d’une quarantaine d’années se trouvait dans l’embrasure de la porte.

- Je suis désolé, je ne voulais pas vous faire peur.

Leurs regards s’accrochèrent. Des secondes qui parurent une éternité. Son regard azur plongeât dans le sien terrien. Elle était subjuguée par ce charme, ce charisme et lui par ce regard et cette beauté naturelle. Elle tenta de reprendre ses esprits.

- Agent Mulder ?
- Je suis sur que vous vous imaginiez un petit homme, grassouillet à lunettes et aux cheveux gras. Alors ?
- Euh …
- Enchanté Agent Scully. J’avoue aussi que vous êtes loin de la grande femme aux cheveux grisonnant coiffés en chignon et lèvres pincées que je m’étais imaginé.

Il lui serra la main et passa devant elle pour rejoindre son bureau mais elle choisi cet instant pour laisser ses jambes fléchir. Il la retint de justesse.

- Eh bien … Quel effet ! Dit il en souriant. Pâle, il la trouvait extrêmement pâle. Depuis quand n’avez vous pas prit un bon repas ?
- Un moment.
- Très bien, je vous invite à dîner.

Reprenant le minimum de force elle se dégagea agressivement des bras de l’Agent Mulder.

- Je ne suis pas la par plaisir mais pour enquêter sur la disparition suspecte de mon partenaire.
- Agent Scully je comprends votre agressivité mais vous ne devez pas vous punir et vous laissez aller. L’Agent Doggett a besoin de sa collègue en forme donc ne discutez pas à mon invitation et nous discuterons de tout ceci à table.

Elle sentit une main dans le bas de son dos la pousser vers la sortie. Elle ne voulait pas et pourtant se laissa faire. Qui était cet homme que tout le monde appelé « Le Martien » et qui n’avait rien de désagréable ?



Une Bouteille d’eau et deux plats consistant accompagnaient les deux agents. Il l’avait emmené dans un restaurant de la ville, loin du bureau pour ne pas laisser des rumeurs s’installer.

- Parlez moi de Doggett.
- Agent respecté, travailleur acharné, il est passionné par son travail. Chaque enquête est prise au sérieuse.
- Y a t-il quelque chose entre vous ?
- Pardon ??
- Ca restera entre nous.
- Je ne vois pas en quoi cette information est utile à l’enquête !
- Excusez moi … Dit il en baissant les yeux. Vous en parlez comme si vous étiez proche et … Bref … Etes vous sur une enquête spéciale en ce moment ? Quelqu’un en lui en voudrait il ? L’a t-on déjà menacé ?
- Comme tout Agent qui emprisonne des personnes condamnables. Nous venions de terminer une affaire de vols. Rien de bien dangereux …
- Il ne faut rien écarter.
- Je sais …

Sa voix n’était qu’un murmure. Elle sentit ses yeux s’embrumer et sa gorge se serrer mais elle ne voulait pas craquer. Pas maintenant. Pas devant cet inconnu. Il posa sa main sur la sienne, elle la retira brusquement. Elle reprit ses esprits et relança la conversation.

- Je n’ai vraiment aucun suspect en tête. Je ne comprends pas.
- Vous devriez manger un peu. Vous n’avez pas touché à votre assiette …
- Vous êtes qui pour me dire ce que j’ai à faire et me poser des questions personnelles ? Je ne sais même pas pourquoi on vous a affecté sur cette affaire ! Vous qui ne pensez qu’à vos enquêtes paranormales !!!

Elle sortie rouge de colère, claquant derrière elle la porte du restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Disparition   Sam 9 Fév - 0:45

Des dossiers, des feuilles, des photos se trouvaient éparpillés sur le sol. Il regarda attentivement, cherchant le moindre indice, la moindre preuve. Quelqu’un cogna à la porte. Surpris il regarda l’heure. 1h37. La nuit était déjà bien entamée. Ne recevant jamais personne chez lui, il se demandait qui pouvait taper si timidement et surtout si tardivement. Il ouvrit et eu juste le temps de rattraper celle qui se trouver devant lui.

- Je vais finir pas croire que c’est moi qui vous fait cet effet là.

Elle répondit par un faible sourire. Sa tête tournait. Sa vision se troublait. Il la fit s’assoire sur son canapé et lui prépara quelque chose de chaud à avaler et revint auprès d’elle. Elle s’exécuta sans discuter. Le rose lui revint sur ses joues. Il la laissa reprendre ses esprits en silence. Elle regarda autour d’elle. Les documents dispersés étaient visiblement des enquêtes qu’elle avait effectuées avec son partenaire. Elle le regarda, le questionnant du regard.

- Je suis passé au bureau après notre … court dîner et je me suis servi dans votre bureau. J’ai besoin d’en savoir le plus possible sur l’agent Dogett, voila pourquoi …

Il craignait la réaction de l’agent Scully mais d’une voix calme elle lui répondit qu’il avait bien fait. Le regard dans le vide, elle s’excusa.

- Je suis désolée de m’être emportée de la sorte tout à l’heure. Je ne suis pas de ces personnes qui juges les autres aussi facilement … Je ne sais pas ce qui m’a …
- Hé ça va ne vous inquiétez pas. J’ai entendu bien pire ! C’est moi qui suis désolé d’avoir été indiscret …
- Non … Non du tout. Je … Je vais vous laissez, je voulais juste m’excuser.
- Agent Scully, je ne compte pas dormir, je vais continuer mes recherches mais j’ai besoin de vous. Vous qui le connaissiez si bien vous pourrez sûrement m’apprendre des choses sur lui son passé ou ses enquêtes ...
- Vous savez que vous n’avez pas le droit de ramener ces dossiers chez vous ?
- Je ne suis pas le genre de personne à suivre les règles.
- J’en ai entendu parler.

Cette fois, c’est un sourire franc qui s’afficha sur son visage. Il ne savait pas si il avait fondu à ce moment là ou quand elle plongea ses yeux dans les siens. Troublée, elle tourna la tête vers le sol et commença à étudier les dossiers qu’ils avaient ramenés. Quelques minutes et elle fondit en larmes. Elle ne savait pas exactement pour quelles raisons. Depuis quand se laissait elle aller devant des inconnus ? Pourquoi avait elle le sentiment de le connaître lui. L’agent Mulder que tout le monde prenait plaisir à descendre à la moindre occasion. Elle sentit un bras s’enrouler autours de ses épaules et elle se laissa aller contre lui. Et lui, pourquoi était il si gentil avec elle alors que sa réputation etait d’être la reine des glace ? Qui avait pu inventer ceci ? Une tension régnait dans le salon de Mulder. Le regard des deux agents venait une nouvelle fois de se rencontrer. Leur visage s’approchait dangereusement. Elle n’avait plus envie de réfléchir. Depuis quand ne s’était elle pas laissé aller ? Un baiser puis un second. Elle avait besoin de réconfort, de perdre tout contrôle. Mais il la repoussa. D’un geste tendre il essuya son visage. Elle aurait voulu s’excuser mais elle resta silencieuse. Elle prit place au fond du canapé et ferma les yeux.


- Il n’y a rien avec l’agent Dogett et il ne c’est jamais rien passé.
- Ca ne me regarde pas …
- Je voulais éclaircir les choses. J’ai compris que je l’admirai beaucoup et qu’étant seule je me raccrochais à lui … Mais j’ai envie de passer à autre chose … Rencontrer d’autres gens …
- Pourquoi avoir quitté la médecine ?
- Pour me sentir utile envers mon pays. Et vous ? Je sais que vous êtes de loin l’un des meilleurs agents alors pourquoi vous terrer dans ce bureau ? Vous croyez vraiment à … Tout ça ?

Il ne répondit pas et laissa un silence pesant s’installer.

- Je suis désolée je ne voulais pas vous vexer …
- Non … Je suis touché que quelqu’un s’intéresse à moi.

Il lui fit son plus beau sourire charmeur et commença son histoire. Celle de sa sœur. Elle perçut un regard enfantin. Un regard perdu. Il lui expliqua ce qu’il avait vu et vécu toutes ses années notamment les complots gouvernementaux.

- Voila, tu sais tout.

Elle posa sa main sur la sienne en signe de compassion. Aucuns mots ne pouvaient combler ce manque qu’il ressentait et par ce geste, il compris qu’il pouvait compter sur elle. Elle bailla et voulu se lever mais il la retint.

- Je n’ai pas de chambre mais je t’offre mon canapé. Il est tard et tu es incapable de conduire.
- Et où dors tu ?
- Je suis insomniaque et je …

Il se retourna mais elle s’était endormie paisiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Disparition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparition de MTV et MCM Pop
» Disparition BFM ?
» Disparition des chaînes de télévisions
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» La disparition de Sayanel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: *Luciole*-
Sauter vers: