Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The Liar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:53

The Liar




23H42
12 juin 2001
Appartement de Mulder



Mulder colla soigneusement les deux bandelettes de sparadraps sur sa vitre afin de prévenir son informateur d'une future rencontre. Ensuite, il s'assit sur son canapé en tournant et retournant les maigres indices qu'il avait réussi à trouver à propos de cette nouvelle affaire…

Il était fatigué… Ces derniers jours, ses cauchemars avaient refait surface et le sommeil le fuyait malgré son immense lassitude. C'est au moment où il s'y attendait le moins que le sommeil l'emporta cependant…


13 juin 2001
02H11
Appartement de Mulder



Son sommeil était léger et le simple bruit des pas résonnant dans le couloir le tira de son état comateux. Il se leva, les yeux encore gonflés de fatigue, et ouvrit la porte à la personne qu'il croyait être son indic.

A peine eût-il tourné la poignée que l'inconnu força le passage et immobilisa Mulder d'une main, tandis que de l'autre, il lui appliquait un chiffon imbibé de chloroforme sur le visage.
Il tenta de se dégager mais il sombra dans l'inconscience presque instantanément.


13 juin 2001
08H06
Bureau des X-files



Le portable de Mulder sonnait mais personne ne répondait ce qui exaspérait Scully au plus haut point. Elle pris ses clés et son manteau et partit le plus vite possible du bureau avant que Skinner ne l'interpèle.

Mulder et elle avaient une fois de plus du retard dans la rédaction de leurs rapports d'enquêtes et elle ne voulait pas se le faire reprocher alors qu'il n'était pas à ses côtés pour la soutenir.

Elle réussit à entrer dans sa voiture sans encombres. Elle mît le contact et fila vers l'appartement de son collègue.


08H29
Appartement de Mulder



Elle toqua à la porte 42 mais aucune réponse ne se fît entendre. Elle frappa une deuxième fois, plus fort, et la porte s'ouvrit dans un grincement sous ses coups répétés.
Son sang se glaça. Tout cela ne présageait rien de bon. Elle pénétra dans l'appartement : il était vide…

Après avoir vérifié chaque pièce une ou deux fois, par espoir ou désespoir, elle se retrouva seule au milieu du salon. Elle regardait tout autour d'elle, incrédule, des larmes humidifiant le bleu de ses yeux qui s'était assombri devant cette réalité frappante, blessante,…

Elle se laissa glisser au sol, ses jambes ne la supportant plus. Les larmes coulaient malgré elle le long de ses joues pâles. La fureur et la haine s'emparèrent d'elle : elle avait comprit… Ce désordre inhabituel, la porte ouverte, cette légère odeur de chloroforme qui la saisissait à la gorge et embrumait son esprit,… Il n'y avait plus aucun doute… Il avait bel et bien était enlevé…

Après un temps qu'elle ne pût quantifier, elle se ressaisit : elle devait tout faire pour le retrouver. Elle se releva et essuya rageusement les larmes aux coins de ses yeux d'un revers de la main. Elle se dirigea vers la porte et la referma à clé sans jeter un seul regard derrière elle.

09H02
Quartier général du FBI



Elle entra dans le bâtiment plus déterminée que jamais, la tête haute, une lueur farouche dans le regard… Malgré ses cernes qui trahissaient son inquiétude et sa profonde tristesse, elle était toujours aussi sublime et tous les regards se posaient sur elle.

Elle se dirigea sans hésiter vers le bureau de Skinner, ne prêtant aucune attention aux protestations de sa secrétaire. Elle fît irruption dans le bureau sans se faire annoncer ce qui avait le don d'agacer le directeur adjoint.
Il allait la réprimander quand il remarqua la détresse de son regard…

" Agent Scully ? Quelque chose ne va pas ? "

Elle le regarda sans pour autant dire un mot… Ses yeux parlaient pour elle. Il s'avança vers elle : en cet instant, ce n'était plus son supérieur qui agissait, mais son ami…
Il l'entoura de ses bras, devinant par son attitude qu'il se passait quelque chose d'inhabituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:55

Ne sachant pas comment réagir au premier abord, elle se détendit rapidement et se blottit contre lui, rassurée par sa présence. Il la berça doucement, ne sachant pas quoi lui dire mais ce fût elle qui brisa la silence :

" C'est à propos de Mulder. "

Il recula d'un pas afin de plonger son regard dans le sien : elle semblait perdue. Devant ce regard, il ne pouvait qu'imaginer le pire…Mais il ne le voulait pas…

" Que s'est-il passé ? "

Elle avait du mal à prononcer ces mots qui semblaient sortir tout droit d'un de ses cauchemars.

" Il a été enlevé Monsieur… "

Il la regarda, ne parvenant pas à la croire malgré le ton sérieux qu'elle avait emprunté.

" … Comment ?… Mais… Qui ? "

" Je ne sais pas… Tout ce que je sais, c'est qu'il devait prendre rendez-vous avec son informateur cette nuit. "

Ils se regardèrent un instant, ne sachant par où commencer.

" Peut-être y a—t-il un lien avec votre enquête actuelle ? Sur quoi travaillez-vous ? "

" Sur une affaire de meurtres en série… Je ne pense pas qu'il y ait un rapport…"

Elle hésita un instant, elle venait de réaliser qu'elle avait oublié un fait important dans cette affaire. Skinner remarqua l'éclair de lucidité qui traversait les yeux de son agent.

" Qu'y a-t-il agent Scully ? "

" Je viens de me souvenir que le tueur en question éprouve une haine sans faille envers Mulder… C'est lui qui l'a mit sous les barreaux il y quelques années… "

Elle réalisa l'impact de ses mot au moment où elle les prononça. Elle ne pût s'empêcher de murmurer :

" Oh mon Dieu… "

Son regard se brouilla à la simple idée de ce qu'allait lui faire subir cet homme… Ce tueur qui se faisait appeler " The Liar " car il menait toujours le FBI sur de fausses pistes et ne tenait jamais ses promesses de revoir les otages en vie…

Elle ne pût retenir ses larmes plus longtemps. Skinner s'avança vers elle et posa ses mains sur ses épaules, baissant la tête pour capter son regard et son attention.

" Nous allons tout faire pour le retrouver… Allez vous reposer… "

Elle secoua négativement la tête :

" Non ! Je ne peux pas l'abandonner… "

" Agent Scully vous êtes trop impliquée émotionnellement dans cette affaire ! "

" Mais… "

" Il n'y a pas de " mais " agent Scully ! C'est un ordre ! "

Elle lui jeta un regard noir et froid. Elle comprenait sa réaction mais elle ne pouvait se résoudre à rester sans rien faire…

" Bien Monsieur…"

Elle se retourna et se dirigea vers la sortie, furieuse mais décidée à enfreindre le règlement pour venir en aide à son coéquipier.
Skinner, la voyant partir dans cet état, la rappela :

" Dana ! "

Scully se retourna immédiatement, étonnée d'entendre son supérieur prononcer son prénom. Il était plutôt rare qu'on l'appelle Dana au sein du FBI.

" Je…Je suis désolé…"

Son regard était empli de sincérité et de compassion. Elle lui sourit légèrement : elle appréciait énormément Skinner mais, malgré toute l'estime et tout le respect qu'elle lui portait, elle ne se plierait pas à ses ordres…Pas cette fois…Et il le savait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:55

10H22
Appartement de Mulder


Scully entra à nouveau dans cet appartement, plus vide que jamais, avec tout le nécessaire pour trouver d'éventuels indices. Elle commença par essayer de trouver des empreintes. Elle en trouva sur la poignée de la porte ainsi que sur la porte elle-même mais elle ne trouva rien d'autre…
Résignée, elle se dirigea vers le FBI après avoir nourrit les poissons de Mulder.


11H54
Quartier général du FBI


Elle s'installa devant l'ordinateur qui contenait toutes les empruntes des personnes ayant un casier judiciaire. Elle compara celles qu'elle avait décelées chez Mulder avec celles de la base de données : elle correspondaient bien à " The Liar " ce qui ne la rassurait pas le moins du monde… Mais désormais, elle était sûre et certaine de l'identité de l'homme qu'elle recherchait.

Elle se dépêcha de prendre ses affaires et de partir de ce lieu où elle n'était pas la bienvenue ces derniers jours.


12H31
Appartement de Scully


Scully se sentait terriblement lasse malgré l'heure peu avancée de la journée, mais elle n'avait pas le temps de se reposer : la vie de son collègue en dépendait. Elle ne prit même pas la peine de manger. Elle s'installa à son bureau et commença à rassembler les différentes pièces du puzzle.

Les photos, les empreintes et autres documents défilaient devant ses yeux sans leur révéler leur secret, leur lien… Elle ne savait plus comment raisonner. De plus, elle n'avait pas les talents de profiler de Mulder.
Elle passa la main dans ses cheveux tout en posant son coude sur la table. Cela faisait plus de deux heures qu'elle cherchait mais en sans résultat. Elle décida de faire un pause, sentant la fatigue prendre le dessus.

Malgré le café qui la tenait physiquement en éveil, elle n'arrivait plus à réfléchir. Il était maintenant 16H30 et elle en était toujours au même point. Elle s'obligea à stopper ses recherches pour aujourd'hui.

**********

Elle prit une longue douche qu'elle savoura avec délectation après cette rude journée. Elle se glissa sous ses couvertures : il était 19H00… Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était plus couchée aussi tôt. Là, en l'occurrence, il était beaucoup trop tôt mais elle était extenuée.
Le sommeil l'emporta vite, un sommeil sans rêves…


Appartement de Scully
14 Juin 2001
6H33


Elle se réveilla en pleine forme après cette longue nuit de repos. Elle était prête à attaquer cette journée et bien décidée à élucider cette affaire.

Elle s'habilla rapidement et pris un petit déjeuner copieux. Elle s'installa à nouveau devant ses dossiers, une tasse de café fumant à la main.

**********

Il était maintenant 10H00 et son regard s'était négligemment posé sur une photo de Queequeg. Elle se laissa aller dans ses pensées, oubliant ses recherches durant un instant.
C'est à cet instant précis qu'elle se rendit compte d'une chose : le tueur décrivait un cercle autour de Washington. Elle répertoria toutes les villes dans lesquelles les meurtres avaient eu lieu afin de trouver l'endroit où était séquestré Mulder : Isherwood, Ivy City, Eckington, Adams Morgan.

Elle remarqua également que le tueur emmenait toujours ses victimes dans des usines désaffectées un peu au dehors de la civilisation afin d'accomplir ses meurtres en tout quiétude.

C'est ainsi qu'elle découvrit que Mulder se trouvait peut-être à Foxhall Village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:56

Elle fût soulagée par cette éventuelle piste car elle signifiait qu'il y avait encore de l'espoir. Mais le plus dur était à venir… En effet, le tueur connaissait l'étendue de son pouvoir et les faiblesses du FBI… Et il allait s'en servir à bon escient.

Elle ne savait pas encore comment procéder mais tout d'abord, elle devait quadriller la ville le plus vite possible afin de repérer l'endroit exact.


Usine désaffectée de Foxhall Village
14 juin 2001
8H12


Mulder se réveilla au contact du sol humide sur lequel il était allongé. Sa tête lui faisait mal, le sang battait contre ses tempes, sa vue était brouillée… Tout ses sens étaient émoussés.

Il n'avait aucune idée du jour ou de l'heure exacte, ni de l'endroit il était. Il faisait sombre et une odeur de putréfaction empestait le local où il se trouvait;

Ses yeux commencèrent à s'habituer doucement à l'obscurité et il commença par examiner la pièce où il se trouvait.
Elle devait faire 8 m² tout au plus et était dénuée de toute source de lumière apparente. Les murs étaient fait de pierre rugueuse, grise et moite. Il n'y avait qu'une seule porte, fermée, évidemment.
Le seul objet qui trônait dans cette pièce était une caisse vide en bois : elle se tenait dans un coin, fière et immobile.

L'atmosphère était oppressante, une impression de vide et de froid envahit Mulder malgré la chaleur étouffante qui régnait dans ce réduit. Il suffoqua, l'air se faisait rare et le soleil de juin n'arrangeait rien.

Il s'assit, dos au mur, et tenta d'évaluer la situation dans laquelle elle se trouvait. Il était seul, dans une pièce close, sans téléphone ni arme…
Il se concentra afin de percevoir les bruits environnants : rien. L'absence de tout. Aucun indice ne lui permettait de savoir où il était ou s'il était seul.

Seul le son de gouttes d'eau s'écrasant au sol se faisait entendre. Ces percussions régulières amplifiées par le vide ambiant, martelaient ses tympans, provoquant une douleur sourde dans son crâne.

Il se leva, en proie à la panique, et commença à forcer la poignée, en vain. Il se mit à taper de toutes ses forces dans cet objet qui entravait sa liberté. Il frappa si fort qu'un bruit sec se fît entendre, suivi d'un cri déchirant.
Mulder regarda sa main, un rictus de douleur se dessina sur son visage. Ses os s'étaient brisés sous le choc et sa main était en sang, invalide.

La douleur était lancinante et le faisait souffrir. Il sentait son sang pulser à travers chacun de ses doigts. Ne sachant que faire dans de pareilles conditions, il arracha les manches de sa chemise afin d'y enrouler sa main. Ainsi, il l'immobilisait et stoppait l'hémorragie.

Qu'allait-il faire? Il se laissa glisser au sol, désemparé. Ses pensées se dirigèrent automatiquement vers Scully… Que faisait-elle? Etait-elle en train de le chercher? Oui… Scully ne l'abandonnerait jamais, il en était certain.

Il s'endormit avec cette pensée, épuisé par le désespoir et la souffrance, aussi bien physique que moral.



**********



Le grincement de la porte le sortit de sa torpeur. Il se leva immédiatement, prêt à se confronter à la dure réalité.
La porte s'ouvrit, faisant apparaître un homme. Celui-ci était grand et maigre. Son visage, déformé par la haine et la démence, était blafard. Quelques mèches de cheveux noirs et gras descendaient sur son front et ses tempes.

Il regardait son otage tel un conquérant, victorieux. Mulder décela dans son regard l'irrationalité et le sadisme qui l'animait. Une vague de colère l'envahit mais il se contrôla, par peur de provoquer chez lui une réaction violente.

" Agent Fox Mulder… Enfin réveillé? "

Sa voix était aiguë et avait une étrange consonance métallique.

" Qui êtes-vous? "

Le criminel le regarda, l'air amusé par sa question. Un sourire pervers se dessina sur ses lèvres.

" Vous le savez très bien… "

Il observa sa main, enroulée dans un tissu rouge vif. A cette vision, il élargit son sourire, laissant apparaître quelques morceaux d'émail noircie qui, à l'origine, devait être ses dents.

Mulder ne pût se retenir plus longtemps. Il se jeta sur son agresseur mais celui-ci l'immobilisa instantanément, attrapant sa main fracturée et la serrant dans son poing.
Mulder hurla de douleur tout en s'agenouillant pour tenter de se défaire de cette insoutenable étreinte. Des larmes s'échappèrent de ses yeux malgré lui.

L'homme le regarda, savourant cet instant où le plus fort se retrouve en position de faiblesse, à la merci de son agresseur.
Il lâcha la main de Mulder afin de lui asséner un violent coup de poing qui l'atteignit à la pommette. L'agent s'effondra au sol sous la puissance du choc.

Il resta étourdit un instant, puis, se releva en titubant. Le goût écœurant du sang lui envahit la bouche, amplifiant sa haine et son ressentiment.
Une fois debout, il cracha aux pieds de cet homme qui le retenait prisonnier. Ce geste ne provoqua aucune réaction de se part.

" Thomas Wedding, Derek Manners, Steve Callaghan, Deborah Stewart... "

Mulder se redressa, incrédule : cet homme venait de prononcer les noms des quatre victimes de l'affaire qu'il traitait en ce moment. Etait-il possible que…?

" Daryl Wesson… "

Il prononça ce nom dans un faible souffle, comme si cet acte était prohibé ou sanctionné. L'homme acquiesca :

" Vous voyez… Quand vous voulez…"

Le sang de Mulder bouillonnait dans ses veines… Cet homme le répugnait et il était à sa merci… Il haussa le ton :

" Pourquoi?! Pourquoi les avoir tués?! "

" Je ne les aimait pas…"

Mulder resta sans voix face à une telle ineptie… Comment pouvait-il dire une chose pareille? On ne tue pas une personne par simple soucis d'affinité… Sinon tos les hommes ne ferait que s'entretuer à longueur de temps… Ce qu'ils faisaient déjà…

Wesson termina sa phrase :

" …Ou plutôt…Ils m'empêchaient de vivre et d'agir comme je le désirait…Un peu comme vous qui me poursuivez pour ces meurtres…"

Mulder ne trouva pas cette explication plus valable que l'autre mais resta de marbre.

" Et qu'attendez-vous de moi? "

Il savait très bien ce qu'il allait faire de lui…Cependant, il avait besoin de l'entendre de sa propre bouche…Il avait besoin d'entendre sa sentence…

Wesson le regarda, étonné par cette question dont la réponse semblait pourtant évidente.

" La mort agent Mulder…Votre mort! "

Ces mots se répercutèrent dans son esprit, lourds de sens. Tout espoir avait maintenant disparu.
La porte se referma, le laissant seul à nouveau…Seul avec le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:58

Appartement de Scully
14 Juin 2001
10H24

Elle hésita un instant, puis, se décida enfin à composer le numéro du directeur adjoint, non sans une certaine appréhension…

" Skinner "

Elle ne savait comment lui annoncer la nouvelle. Elle craignait sa réaction car elle lui avait désobéit.

" …"

" Allô ? "

" Heu…Monsieur le directeur excusez-moi de vous déranger mais…"

" C'est vous agent Scully ?

Elle sentit au son de sa voix qu'il était exaspéré. Sachant qu'elle devait y être pour quelque chose, son manque d'assurance s'intensifia. Elle repris d'une voix mal assurée :

" Oui…Je voulais juste…"

" Je suis désolé agent Scully mais nous ne savons rien de plus à propos de cette affaire et…"

Elle pris une grande inspiration et coupa son supérieur en plein milieu de sa phrase :

" Je sais où il se trouve Monsieur! "

"…Que… Comment ? Et où es-t-il ? "

" Je préfère venir vous expliquer au bureau…"

" Non, attendez Scul…"

" J'arrive! "

Elle raccrocha. Elle ne voulait pas lui dire au téléphone. Au fond d'elle, elle espérait bien prendre le contrôle des opérations quoi qu'en dise ses supérieurs! Après tout, elle était la mieux placée pour venir en aide à Mulder : elle le connaissait mieux que quiconque et de plus, elle connaissait aussi le suspect.

Elle sortit en vitesse de chez elle et appela un taxi.


Quartier général du FBI
14 juin 2001
11H03


Scully se dirigea hâtivement vers le bureau de son supérieur. Elle entra après en avoir reçu l'ordre malgré son impatience grandissante. Elle ne voulait pas prendre le risque d'énerver plus qu'il ne devait déjà l'être.

" Agent Scully allez-vous enfin m'expliquer ce qu'il se passe ? "

Son ton était légèrement agressif et il la regardait intensément. Elle soutint son regard et lui avoua d'une voix qui ne laissait en rien transparaître son trouble :

" J'ai fais des recherches et j'ai trouvé où il pourrait se trouver. "

" Je vous avez pourtant dit de pas vous occuper de cette affaire! "

" Je sais…Mais je ne pouvais pas me résoudre à rester sans rien faire. "

Elle avait du mal à contenir ses émotions. Ses yeux devinrent brillants mais elle tînt bon. Elle ne voulait pas montrer ses faiblesses, comme toujours.

Skinner céda, une fois de plus, devant les yeux implorants de la plus séduisante de ses agents. Il soupira.

" Très bien…Où se trouve-t-il ? "

A ces simples mots qui ne signifient apparemment rien de spécial, le visage de Scully s'illumina et la tristesse céda la place à l'espoir.

" Apparemment dans une usine désaffectée de l'ancienne zone industrielle de Foxhall Village. "

Skinner était trop fatigué pour essayer de comprendre le raisonnement de Scully et donc ne lui demanda aucune explication. Il savait très bien ce qu'elle valait en tant qu'agent et il lui faisait entièrement confiance : elle devait être sur la bonne piste.

Scully le défia du regard et lui annonça d'une voix forte et assurée :

" Je prend l'affaire en main ! "

Skinner n'eut pas le temps de protester : la porte s'était déjà refermée derrière l'agent. Le courant d'air provoqué par cette sortie magistrale lui effleura le visage, le laissant sous l'effet de la surprise.


**********


Scully rassembla elle-même les meilleurs agents de terrain dans la salle de réunion. Elle commença directement le briefing, le temps impartit étant restreint.

" Bonjour. Je vous ai convoqués car vous n'êtes pas sans savoir qu'un de nos meilleurs agents a été enlevé…"

Scully entendit des murmures s'élever dans la salle. Elle se doutait de ce que racontait ces agents mais elle n'en avait que faire…Elle savait que bon nombre d'entre eux la surnommait " Madame Spooky " et ne la considérait pas, mais cela ne l'atteignait pas…Elle continua sans y faire attention :

" Il se trouve actuellement séquestré dans un bâtiment de l'ancienne zone industrielle de Foxhall Village. Je vous demanderez de faire quatre équipes de 3 agents afin de quadriller la zone le plus vite et le plus efficacement possible. Mon équipe sera chargée de la zone Nord… "

Elle attribua une zone à chaque équipe et leur donna rendez-vous dans une heure. Les agents étaient en train de se lever afin d'aller se préparer quand elle les rappela :

" Messieurs! S'il vous plaît ! "

Ils se retournèrent tous vers elle, attendant son dernier ordre avec discipline et respect, ce qui étonna agréablement Scully.

" Si l'un d'entre vous détecte une présence… Qu'il me prévienne immédiatement…"

Sa voix s'était légèrement brisée sur cette dernière phrase malgré ses efforts pour réprimer ses émotions. Les hommes la regardèrent un instant sans dire mot, puis se dirigèrent vers la sortie en discutant de leur mission.
Scully avait cru déceler dans leur yeux un mélange de compassion et de pitié, mais elle préféra en faire abstraction.

Elle sortit de la pièce en dernière. Elle marchait lentement, tête baissée, en direction de la salle d'équipement, quand elle tomba sur l'adjoint Skinner.

" Agent Scully ? Est-ce que tout va bien ? "

Elle posa son regard sur lui. Ses yeux avaient perdu leur éclat, reflétant la fatigue et la morosité qui avaient possession d'elle ces derniers jours.

" Oui…Merci…L'équipe sera prête dans une heure. "

Skinner la fixa un court instant. Il devinait son inquiétude quant au bon déroulement de cette mission. Il n'était d'ailleurs pas tranquille lui-même…Mulder n'était pas seulement un agent exceptionnel…Il était aussi un ami dévoué et sincère.

" J'aimerais vous aidez Dana…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:58

Les fourgons blindés du FBI roulaient à vive allure vers Foxhall Village. Scully se préparait psychologiquement. Tout en sachant qu'elle avait à sa disposition les meilleurs éléments du FBI, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur… Peur que tout ne se passe pas comme prévu…Peur de l'imprévu…

Skinner ressentit son appréhension…Il posa sa main sur la sienne, en signe de compréhension, en signe d'amitié…Elle tourna la tête vers son supérieur et lui sourit faiblement…Le voir affublé de cet équipement l'amusait quelque peu malgré la situation.

Skinner avait décidé de lui prêter main forte sur le terrain, remplaçant Mulder pour cette affaire, ce qui avait énormément touché Scully. De plus, il était un très bon atout…Il avait beaucoup d'expérience en matière d'infiltration depuis la guerre du Viêtnam.


**********



Ancienne zone industrielle de Foxhall Village
14 juin 2001
12H09



Les différentes équipes se dirigèrent vers leurs zones respectives en silence. Skinner avait rejoint l'équipe de Scully qui comportait deux autres agents : Peter MacNeil et Andy Thacker.

Ils se retrouvèrent devant une ancienne fabrique de conserves alimentaires. Scully et Skinner pénétrèrent à l'intérieur tandis que MacNeil et Thacker les couvraient.

Il faisait sombre ce qui leur permettaient de rester à couvert mais les empêchaient d'examiner correctement les lieux.
Ils avaient à peine eût le temps de jeter un coup d'œil global qu'un des agents chargé d'inspecter la zone Est les informa d'une présence détectée dans une ancienne usine de jouets.

Le rythme cardiaque de Scully s'emballa brutalement. Elle rappela toute son équipe qui se dirigea vers le lieu indiqué.


**********



Dix minutes plus tard, ils étaient devant l'édifice en question. Ils rejoignirent le chef d'équipe derrière un vieux camion d'où il pouvait épier le criminel.

" Il est là…Vous voyez cette ombre ? "

Scully scruta la bâtisse et aperçut une forme à travers une fenêtre qui faisait des allers-retours incessants.

" Où est Mulder ? Vous l'avez vu ? "

" Non…Il doit se trouver dans une pièce moins à découvert. Qu'est ce qu'on fait maintenant ? "

Scully jeta un coup d'œil vers Skinner pour avoir son avis sur la procédure à suivre.

" Les agents MacNeil, Scully et moi-même allons infiltrer le bâtiment. Les autres, disposez-vous tout autour afin de surveiller les manœuvres et soyez prêts à intervenir à tout moment! "

Les agents acquiescèrent et se dirigèrent vers leur poste tandis que le trio s'avançait prudemment vers l'arrière de l'usine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 17:59

Ils pénétrèrent dans l'enceinte de la manufacture par une petite porte en métal rouillé. La pièce dans laquelle ils se retrouvèrent était grande et sombre. A en juger par les machines qui l'occupaient, ce devait être le cœur de cette ancienne fabrique de jouets.

Scully et Skinner se réfugièrent derrière un imposant engin. Ils scrutèrent l'endroit en silence, à la recherche du moindre bruit, du moindre geste qui trahirait la présence du suspect. Mais il ne se manifesta aucunement…Ne pouvant se risquer à se mettre à découvert, ils attendirent patiemment.

Au bout de quinze longues minutes, le sinistre grincement d'une porte parvint à leurs oreilles. D'un commun accord, ils se faufilèrent silencieusement derrière un autre appareil, situé à proximité de cette même porte.

Daryl Wesson se glissa dans l'entrebâillement et afficha un air satisfait : Mulder se tenait au fond de la salle, recroquevillé sur lui-même, secoué par de violents tremblements. Il était d'une pâleur macabre, ruisselant de sueur et de sang. Son regard vitreux témoignait de sa profonde fatigue et de sa fièvre qui ne faisait qu'empirer.

Wesson s'avança vers lui, d'un pas lent et menaçant, mais Mulder ne pouvait plus bouger…Il n'en pouvait plus de ce petit jeu auquel seul son agresseur prenait plaisir : toutes les deux heures, il venait pour le rouer de coups et aucune partie de son corps n'était épargnée. Et cette visite ne fût en aucun cas différente des autres, si ce n'est qu'il se sentait de plus en plus et faible, de moins en moins vivant…



**********



Scully sentit son sang se glacer lorsqu'elle entendit le cri déchirant de Mulder suivit du son mat des coups qu'il recevait sans ménagement. Elle se leva instantanément mais une main la retint. Elle se retourna vers Skinner, le regard noir et humide de larmes.

" N'y allait pas Dana…"

Sa voix n'était qu'un chuchotement imperceptible. Voyant qu'elle ne cédait pas, il ajouta :

" Ca pourrait le mettre en danger…"

A ces mots, elle ravala sa haine et se rassit aux côté de son supérieur.
Elle ne supportait plus d'entendre ses cris, de l'entendre souffrir…Puis, plus rien…Tout avait cessé…L'homme ressortit comme il était entré, laissant à Mulder un court répit.

Il était en train de refermer la porte quand Mulder se remit à hurler…Un hurlement de peur, un hurlement de douleur, un appel au secours…Il avait crié son nom…Il n'en fallut pas plus à Scully pour se précipiter sur " The Liar ".

Wesson n'eut pas le temps de réagir et s'écroula au sol sous le coup de crosse qui l'atteignit à la nuque. Skinner s'empressa de la rejoindre et braqua son arme sur l'assassin avant qu'il ne puisse riposter. Scully lui passa les menottes et lui assena un habile coup de poing au visage qui le mît hors d'état de nuire.
Elle se prépara à frapper encore pour évacuer sa colère mais Skinner l'en empêcha.

" Dana…Ca ne sert à rien…"

Elle lui jeta un regard menaçant mais, réalisant que Mulder se trouvait dans la pièce adjacente, la haine fît place à l'inquiétude. Elle se rua dans la cellule de son coéquipier et s'accroupit à ses côtés.

Elle se rua dans la cellule de son coéquipier et s'accroupit à ses côtés.

" Mulder ? Mulder c'est moi…"

Mulder ouvrit les yeux avec difficulté…Cette voix…Etait-ce encore une hallucination ? Est-ce que la douce caresse qu'il sentait sur sa joue était un délire dû à sa fièvre ? Tout était flou autour de lui… Mais, au milieu de ce trouble, cette voix résonnait…

" Mulder…Je t'en pris réponds-moi…" Sa voix était brisée par les sanglots qui déchiraient sa poitrine.

Au bout de quelques secondes, sa vue redevint nette et il pût enfin la voir. Elle se tenait devant lui, ses yeux bleus débordant de larmes, cachés par quelques mèches de cheveux roux…Malgré la situation, il ne pût s'empêcher de remarquer à quel point elle était belle…Encore une fois…
Un ange…Elle était l'ange qu'il attendait avant de partir…

" …Scully…"

Son nom, son simple nom, prononcé comme une prière, dans un souffle…Un souffle qui sonnait comme le dernier…

" Mulder tu dois tenir le coup…Les secours vont arriver…"

Elle prit sa tête dans ses bras et la posa sur ses genoux. Il la regardait…Ses yeux étaient devenus gris…

" Je t'en prie Mulder…"

A présent, ses larmes coulaient abondamment, brûlants ses yeux, laissant une traînée humide et sinueuse sur ses joues pâles. Quelques unes d'entre elles vinrent s'échouer sur le visage de Mulder…

" Je t'ai fait peur hein ? "

Elle ne pût réprimer un petit rire nerveux…Comment arrivait-il encore à plaisanter dans ces cas là ? Il lui sourit faiblement puis, épuisé, il ferma les yeux…Elle caressa tendrement ses cheveux, collés par le sang, jusqu'à ce que la sirène de l'ambulance retentisse.


**********



Pendant ce temps, Skinner avait enfermé Daryl Wesson dans une voiture prévue à cette effet et rappelé tous les agents.
Il était clair que la mission ne s'était pas déroulée comme prévue et que l'attitude de l'agent Scully aurait pu leur coûter cher mais il en avait été autrement…Tout s'était finalement bien terminé et il en était heureux. Cependant, il devrait réprimander Scully pour sa conduite impulsive et inconsciente.
Il fût tiré de ses pensées par la sirène de l'ambulance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 18:00

FIN #1



" Tiens bon Mulder ! Les secours sont là ! "

Mais malgré ces paroles qui se voulaient pleines d'espoir, la voix de Scully se brisa…Mulder plongea son regard dans le sien…Une étincelle traversa ses yeux verts et un sourire illumina son visage qui sembla reprendre vie le temps d'une dernière phrase :

" J'arrive Samantha…"

Un dernier souffle pour un dernier souhait, et il s'était éteint…Scully ferma les yeux sur cette dernière image, où le regard de Mulder avait exprimé l'espoir…L'espoir qu'il avait perdu depuis l'âge de 12 ans…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 31
Localisation : Georgetown
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: The Liar   Mar 1 Aoû - 18:00

FIN #2


" Voilà les secours ! Tu vas t'en tirer…Encore une fois ! "

Elle lui sourit. Sa vie ne paraissait plus en danger, même s'il était dans état plutôt critique : elle était arrivée à temps ! Ses connaissances en médecine lui avait permis d'évaluer rapidement l'état de santé de son partenaire. Un peu plus tard et il serait…

" Avoue que ça te manquais de jouer au docteur ! "

Un petit sourire coquin se dessina sur ses lèvres. Scully, qui d'habitude n'appréciait pas ce genre de remarque, se mit à rire et lui rendit un sourire plus que radieux.

Trois brancardiers arrivèrent dans la pièce où se trouvaient nos deux agents, munis du matériel des premiers secours. Scully aida les trois hommes à installer Mulder qui fût immédiatement perfusé et oxygéné.
Une fois dans l'ambulance, il s'endormit, exténué par les épreuves qu'il avait enduré ces derniers jours. Scully monta dans le véhicule avec lui après avoir remercié ses coéquipiers et son supérieur.


************




17 juin 2001
Hôpital de la Pitié, Washington
15H44


Scully regardait Mulder à travers la vitre de sa chambre d'hôpital : il était dans un pseudo coma. Ses blessures l'avaient épuisé et son corps s'était mis en était de veille afin de récupérer le plus vite possible.
Il avait été admis en soins intensifs trois jours auparavant. Il était fiévreux, déshydraté, choqué…Certaines de ses blessures s'étaient infectées, notamment sa main qui était dans un sale état : il s'était fracturé les deuxième, troisième et quatrième métacarpes.

Elle discuta un peu avec son médecin afin de s'informer des éventuelles améliorations de son état de santé. Lorsqu'elle entra dans la chambre, il avait ouvert les yeux. Elle lui sourit et s'assit sur un fauteuil à sas côtés.

" Hey! Comment tu te sens ? "

" En pleine forme ! "

Mais sa voix faible le trahit ce qui amusa Scully…Les hommes et leur fierté!

" Depuis combien de temps je suis ici ? "

" Trois jours. "

" Et je peux sortir quand ? "

" Mulder, je sais que tu n'aimes pas ce genre d'endroits mais tu dois te reposer. "

" Je peux très bien me reposer chez moi ! "

Scully le regarda, sceptique.

" Non, tu ne peux pas ! Je te connais ! Tu ne pourras pas t'empêcher de reprendre les affaires en cours…"

Mulder fît la moue…Elle avait raison…En voyant son air dépité, elle ne pût s'empêcher de rire, ce qui n'arrangea pas l'humeur de son collègue.

" Tu trouves ça drôle toi ? "

" Mais non Mulder…Mais tu verrais ta tête ! "

Et elle rit de plus belle. Mais cette fois, Mulder lui sourit. Il aimait voir Scully heureuse et détendue. Et être à l'origine de ce bien être passager le réjouissait.

" Très bien, je vais voir ce que je peux faire pour ta sortie…"

" Merci…"


************


Scully avait convaincue les médecins de laisser sortir Mulder le jour même à condition qu'elle veille sur lui le temps de son rétablissement total.

" Mon rétablissement total ? Mais qu'est-ce que ça veut dire ?! "

" Que je vais te surveillé de prés pendant quelques temps…"

" Hein ? Tu vas vivre chez moi ? "

" Non…"

Voyant le regard interrogateur de son ami elle ajouta :

" TU vas vivre chez moi ! "

Mulder resta sans voix…Il ne savait pas comment réagir face à cette nouvelle : sauter de joie ou avoir peur…?
Vivre avec Scully…Au fond de lui, il l'avait toujours espéré. Mais chez elle, il ne pourrait pas regarder des films jusqu'au petit matin en mangeant des pipas, ni dormir sur la canapé…Et pire : il devrait avoir une vie "rangée"…


************



Il passèrent chez Mulder prendre quelques affaires puis se dirigèrent vers Georgetown.

Une fois passé le seuil de la porte, il posa ses affaires dans un coin et resta au milieu du salon, immobile, ne sachant que faire…Scully avait remarqué sa gêne depuis son entrée dans l'appartement.

" Mulder, vivre chez moi n'est pas synonyme de séquestration ! Tu auras le doit de t'affaler sur le canapé ! "

Il se détendit face à son expression malicieuse.

" Me voilà rassuré ! "

Ils se sourirent, heureux de s'être retrouvés.

" Tu veux manger quelque chose ? "

" Non merci, je n'ai pas faim. "

" Ca tombe bien, moi non plus ! "

Ils se regardèrent, sachant pertinemment ce que l'autre avait en tête. Ils se sourirent à nouveau.

" Un film ? "

" Tu lis dans mes pensées ! "

Ils s'installèrent dans le canapé et regardèrent " The Notebook ". Cette histoire émue nos deux agents qui restèrent sans voix lorsque le générique de fin défila à l'écran.
Après une telle averse de sentiments, aucun n'osait prendre la parole ou même amorcer le moindre mouvement. Ce fût Mulder qui mît fin à cet instant insolite en se levant.

" Je vais prendre une douche…"

Scully acquiesça, toujours silencieuse, méditant sur ses propres sentiments.

Après maints efforts pour se doucher avec son atèle, Mulder s'était séché et avait enfilé un caleçon pour dormir. Il se regarda dans la glace : ce la faisait plusieurs jours qu'il n'avait pas eu l'occasion de sa raser.

Il appliqua de la mousse à raser sur son visage et pris le rasoir de sa main gauche, regardant la droite avec regret…Il passa la lama affûtée le long de sa joue gauche, hésitant, peu à l'aise sans l'aide de sa main droite…
Au deuxième coup de rasoir, le métal lui entailla la peau. Surpris, il lâcha son rasoir d'un geste brusque, faisant tomber plusieurs objets, et poussa un cri d'agacement et de douleur mélangés.

Tout ce bruit dans la salle de bain sortit Scully de ses pensées.

" Mulder ? Est-ce que tout va bien ? "

N'entendant aucune réponse de sa part, elle entra dans la petite pièce carrelée. Elle sourit face au spectacle qui s'offrait à elle, arquant machinalement son sourcil droit.

Mulder était devant le lavabo, désemparé, le visage recouvert de mousse à raser. L'étagère , qui à l'origine était en dessous de la glace, était à ses pieds.
Il la regarda avec son éternelle expression de chien battu, lui souriant timidement, gêné par les dégâts qu'il avait causé.

" Je suis désolé…J'essayais de me raser mais…"

N'arrivant plus à s'exprimer correctement, il lui montra sa main immobilisée par son atèle en guise de justification.
Scully lui sourit et s'avança doucement vers lui, le regardant dans les yeux.

" Ce n'est rien Mulder, ne t'inquiète pas…"

Elle l'obligea à détourner la tête à l'aide de son index gauche, observant sa joue où la mousse blanche et onctueuse était maculée de sang.

" Mulder, tu t'es coupé ? "

" Heu…"

Elle ramassa le rasoir dans le lavabo et le passa sous l'eau chaude. Puis, s'asseyant face à lui sur le lavabo, elle l'attira à elle.

" Aller viens ! Je vais t'aider ! "

Scully posa sa main gauche sur la nuque de son partenaire, lui arrachant un frisson qu'il réussit à contrôler tant bien que mal. De sa main droite, elle passa la lame délicatement le long de ses joues.

Mulder se laissa faire docilement, il lui faisait une confiance aveugle et le contact de sa peau contre la sienne lui était plus qu'agréable. Il ne cessa de l'observer durant toute la durée du rasage. Elle travaillait méticuleusement, concentrée sur la joue de son collègue.

Après avoir fini de le raser, elle essuya son visage à l'aide d'une serviette humide. Elle regarda sa coupure qui ne saignait plus puis, caressa doucement sa joue du bout de son index pour vérifier si elle avait accompli sa tâche correctement. Au même moment, Mulder remis une mèche de cheveux roux à sa place, faisant apparaître un regard bleu étincelant.
Ils s'immobilisèrent, les yeux dans les yeux, chacun sachant que leurs vies prenaient en cet instant un tournant décisif.

Mulder passa sa main gauche derrière la nuque de Scully et l'attira doucement à lui. Dans un moment presque irréel, leurs lèvres entrèrent en contact…Un contact électrique, attendu et désiré depuis longtemps.
Scully passa ses bras autour du cou de Mulder afin de sentir son corps contre le sien. Elle avait besoin de sentir leurs cœurs battrent à l'unisson, dans un rythme effréné.

Leur baiser si fît plus intense, chacun se libérant de cette tension qui s'était créée entre eux et qui n'avait cessée de s'amplifier au fil des années.
Mulder se détacha de l'étreinte de Scully, rompant le contact de leurs lèvres à regret. Il sonda ses yeux azurs à la recherche du moindre doute ou de la moindre hésitation. Mais son expression était sereine, ses yeux pétillaient de plaisir.
Elle s'approcha de lui et l'embrassa tendrement, entourant sa taille à l'aide de ses jambes. Mulder la souleva du lavabo et marcha jusqu'à la chambre tout en perpétuant ce baiser.

Il s'allongea sur le lit et Scully était maintenant au dessus de lui. Leurs regards s'accrochèrent un instant avant de repartir dans un séries de baisers passionnés.

Il se prouvèrent leur amour, mêlant leurs corps et leurs souffles. Un acte par lequel ils se déclarèrent ouvertement leurs sentiments, un acte pas lequel il scellèrent leur union et renforcèrent les liens qui les rattachaient l'un à l'autre.

The End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Liar   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Liar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinobu Kaitani - Liar Game T3
» Voigtländer Héliar super Wide 15mm F.4,5
» Liar Game
» Liar Game
» Alexis dans Pretty Little Liars [Byron Montgomery] [MAJ : Remplacé pour le rôle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Thyss-
Sauter vers: