Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Séquel - Tithonus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Polly

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Séquel - Tithonus   Jeu 8 Mai - 16:34

Auteur : Polly
Time-Line : Tithonus, à situer juste après que Scully soit blessée par balle et avant que Mulder ne dise à Ritter combien il est chanceux.
Disclaimers : Les personnages ne m'appartiennent pas, ce n'est qu'un emprunt!



Séquel - Tithonus


Hôpital Universitaire de New York
10h13


« Dana Scully, s’il vous plaît » Demanda Mulder en posant les mains à plat sur le comptoir.

Il avait pris le trajet le plus direct qui reliait l’aéroport à l’hôpital. Payton Ritter l’avait appelé au moment où Mulder hélait un taxi. Le pauvre conducteur ne s’était pas imaginé griller autant de feux rouges en un temps aussi réduit. Tout le long de sa course, il avait jeté des coups d’œil inquiets dans son rétroviseur, s’attendant à être pris en chasse par une voiture de police à tout moment. Heureusement pour Mulder, personne ne s’était mis en travers de sa route et il était arrivé en dehors de l’heure pointe. En revanche, l’infirmière qui se trouvait face à lui ne semblait pas pressée de lui répondre et Mulder perdit enfin patience.


« L’Agent Spécial Dana Scully, elle vient d’être admise ! » Réitéra Mulder, sa voix portant dans tout le service.

La jeune femme n’eut pas le temps de lui répondre que Payton Ritter, attiré par le raffut, pointa timidement le bout de son nez dans le couloir.


« Fox, par ici. » L’enjoignit-il, visiblement mal à l’aise.

« Mulder. » Le reprit ce dernier, d’un ton massacrant. « Où est-elle ? Est-ce que c’est grave ? » S’enquit-il immédiatement en réalisant que l’homme le guidait vers la salle d’attente.

« Je… Je ne sais pas ce qui s’est passé, je suis arrivé là bas et quand je suis entré dans la pièce, j’ai cru que Fellig pointait son arme sur moi alors j’ai tiré le premier et… » Raconta Ritter, sa culpabilité montait d’un cran à chaque seconde.

« Et vous avez tiré alors que ma coéquipière se trouvait dans le champ, mais vous êtes inconscient !!! » S’exclama Mulder, empoignant Ritter par l’encolure afin de le plaquer contre le mur.

Leurs visages se trouvaient désormais à la même hauteur et le regard de Mulder aurait eu la don de percer les pupilles de son adversaire.


« Je vous préviens, si elle ne s’en sort pas, je vous promets que le meilleur chirurgien de cet hôpital ne pourra rien pour vous. Et vous feriez mieux de ne pas rester dans les parages lorsque je suis là ! » Le menaça Mulder, hors de lui.

« Je suis désolé, j’ai cru qu’il portait une arme, j’ai vu du métal briller dans sa main… Je n’avais pas vu Dana qui se trouvait derrière lui… » Bafouilla-t-il de plus belle, il essayait en vain de ravaler sa salive.

Mulder reprit peu à peu le contrôle de ses gestes et relâcha Ritter qui s’éloigna de lui comme s’il se sentait en danger. Sa réaction fit presque plaisir à Mulder, il était assez inquiet comme ça sans que cet idiot n’en rajoute. Pour une fois qu’il ne mène pas une enquête avec Scully, il faut qu’on lui colle un bleu qui tire sur tout ce qui bouge. Mulder avait commis beaucoup d’erreur mais jamais il n’aurait blessé sa collègue d’une manière aussi bête et irréfléchie. N’importe quel agent est préparé à ce type de situation : ne jamais faire feu lorsque le suspect se trouve dans la ligne directe d’une personne innocente. Cette règle était pourtant basique, comment avait-il pu la contourner aussi effrontément ?


« Vous ne m’avez toujours pas dit comment elle allait. » Lui fit remarquer Mulder, toujours aussi aimable. « Et arrêtez de l’appeler Dana. » Ajouta-t-il ensuite avec un agacement certain.

« La balle est passée à travers l’appareil photo que Fellig tenait dans sa main. Elle a aussi traversé l’homme de part en part pour venir toucher l’agent Scully au niveau de l’estomac. Les… Les médecins m’ont dit que l’opération prendrait du temps mais qu’il ne semblait pas qu’un organe vital ait été touché. » Expliqua Ritter, appuyé contre la porte il se massait la nuque.

Mulder se laissa tomber dans l’un des fauteuils et noya son visage dans ses paumes pour y abandonner un lourd soupir. Cela faisait déjà plus d’une heure que son amie se trouvait en salle d’opération et Mulder savait qu’il lui faudrait attendre de longues heures avant de la revoir. Il était à deux doigts de courir à la chapelle pour effectuer une prière, aussi inutile ce geste soit-il, Mulder étant pour ainsi dire agnostique.

Résigné, il renversa sa tête en arrière sur le dossier de son siège et ferma les yeux pour attendre. Il ne trouverait pas le sommeil mais lorsque ses paupières étaient closes, il parvenait à se représenter le sourire trop rare de sa partenaire. Il tentait par tous les moyens de rester positif, après tout, elle avait reçu cette balle dans le ventre, ça aurait pu être pire. Sauf qu’elle n’aurait jamais dû être la cible de cet homme se disant être agent spécial.


***


« Agent Mulder ? »

Mulder ouvrit les yeux lorsqu’il sentit quelqu’un secouer son épaule. Devant lui se trouvait un médecin, son masque à la main et le regard bienveillant.

« L’Agent Ritter m’a dit que c’était à vous que je devais parler. » Se risqua l’homme avant d’esquisser un sourire.

« Oui, comment va-t-elle ? » S’enquit Mulder en se redressant pour montrer qu’il était à son écoute.

« Relativement bien compte-tenu de l’étendu de ses blessures. La balle s’est forgé un passage net mais nous avons dû suturer l’intestin. Mlle Scully nous a fait une petite frayeur au niveau de la rate, cependant nous avons arrêté son petit d’hémorragie sans problème. Elle doit désormais se reposer et il faut surveiller ses plaies d’entrée et de sortie régulièrement. » Détailla le docteur sans même s’être présenté.

« Combien de temps devra-t-elle rester ici ? » Questionna Mulder, déjà soulagé d’entendre des nouvelles réjouissantes.

« Tout devrait vite rentrer dans l’ordre et elle sera rétablie dans quelques semaines. Tout dépend désormais de Mlle Scully et de la réaction de son organisme mais elle a l’air d’être une battante, je ne me fais pas de souci pour elle. » Affirma l’homme avant de continuer. « Pour l’instant elle est encore sous l’effet de l’anesthésie mais je demanderai à une infirmière de vous prévenir lorsque les derniers soins auront été prodigués à Mlle Scully. »

Mulder secoua la tête, touché par ce médecin qui semblait deviner ses pensées avant même qu’il ne les ait formulées. Des fourmis remontaient le long de ses jambes alors Mulder décida d’aller faire quelques pas pour les dégourdir. Une fois dans le couloir, Ritter s’approcha de lui et Mulder eut envie de sourire quand il leva la main en signe de paix.

« Je voulais juste vous dire que je repartais sur Washington, je crois que je suis de trop ici. Est-ce que vous pourrez dire à L’agent Scully que je reviendrai à la fin de la semaine pour prendre de ses nouvelles et lui parler ? » Demanda Ritter, le remord inscrit sur son front.

« Je lui dirai. » Grommela Mulder, pas prêt de lui pardonner.

« Agent Mulder ? » Fit une infirmière qui venait vers eux, un dossier sur le bras.

« Oui, c’est moi. » Répondit ce dernier, il avait hâte de revoir sa collègue.

« Vous pouvez aller rendre visite à votre amie, elle se trouve dans la chambre 302. Elle ne devrait pas tarder à se réveiller. » Lui indiqua la jeune femme en désignant une porte au fond du corridor.

***


Il pénétra dans la pièce assombrie, un simple petit tube transparent apportait de l’oxygène pur à Scully, par l’intermédiaire de son nez. Ses bras se trouvaient au dessus des draps, le long de son corps. Son visage semblait pâle malgré la pénombre et Mulder ne pu s’empêcher de saisir sa main pour s’assurer qu’elle était bien réelle et vivante.

A peine eut-il instauré le contact de leur peau, que Scully cligna doucement des yeux. Avait-elle reconnu sa présence ? Mulder ne voulut y croire.


« Hey, bienvenue au club chère collègue. » Se moqua Mulder pour dissimuler son inquiétude.

« Mulder… » Murmura-t-elle en ravalant le peu de salive qu’il subsistait dans sa gorge.

Elle avait l’impression d’avoir l’estomac en compote et un hématome géant sur tout le ventre. Qu’on ne lui parle plus jamais de nourriture de toute sa vie. A en voir les traits tirés de Mulder et le mordillement incessant de ses lèvres, elle avait dû lui flanquer une sacrée trouille. Bien fait pour lui, peut-être qu’il comprenait enfin ce qu’elle ressentait lorsqu’il partait sur le terrain sans soutien.


« Le médecin a dit que ça irait, tu vas juste devoir rester alitée quelque temps et je sais déjà que ce sera la partie la plus difficile pour toi. » Sourit-il en jouant avec leurs doigts.

« Ma mère… ? » Souffla-t-elle, Scully n’avait pas le courage de formuler des phrases entières.

« Oh… Scully je suis désolé, j’ai complètement oublié de l’appeler. » S’excusa-t-il, comment avait-il pu omettre de la prévenir, il ne le savait pas lui-même.

« Ce n’est rien Mulder, au moins lorsqu’elle sera au courant… » Scully s’interrompit un instant pour prendre quelques respirations. « Ce sera pour lui dire que je vais bien. »

« Tout est relatif Scully. » Répliqua Mulder, jamais elle ne s’avouerait vaincue. « Je suis content que… » Mulder ne pu terminer sa phrase car rien de d’imaginer la perdre lui donnait des frissons.

« Et je suis contente que tu sois là. » Confia-t-elle lentement, ses yeux transmettaient sa gratitude mieux que ses mots.

« Moi aussi. » S’empressa-t-il de répondre, Mulder essayait de ne pas penser à Ritter et combien il souhaiterait l’étriper à mains nues.

« Je vais te laisser te reposer. » Suggéra-t-il, se relevant pour déposer un baiser sur son front.

Scully referma les yeux et Mulder l’embrassa délicatement. Il sut qu’elle s’était rendormie, l’air serein et détendu, elle semblait en paix et en sécurité. Il ne pu donc se résoudre à la quitter, leur relation s’étant récemment développée au-delà de la sphère professionnelle. Sans un bruit, il rapprocha sa chaise et abaissa la barre du lit pour appuyer sa tête sur le matelas. Leurs mains entrelacées, ses lèvres contre la joue de Scully, il la rejoignit au pays des songes.

Fin

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pauline.de.vries.free.fr
 
Séquel - Tithonus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel personnage de dessins animés filles/garcons trouvez vous le plus joli
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Devant quel film pleurez vous le plus ???
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: PoLLy-
Sauter vers: