Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Incompréhension...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Mary*

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Incompréhension...   Mer 12 Nov - 23:34

Incompréhension


Mulder était allongé sur lit, il scrutait le plafond à la recherche d’une réponse. Depuis quelques temps son esprit était confus, Dana avait tant souffert par sa faute, lui-même avait souffert à cause de cette stupide quête. Six années qu’il faisait équipe avec cette femme, une femme qui avait peu à peu pris la place d’honneur dans son cœur. Elle avait su lire en lui comme dans un livre ouvert, et elle, elle laissait tomber ces remparts de protection pour lui offrir de lire en elle, pour lui seul. Mais cette amitié si forte, si pure soit-elle, ne lui suffisait plus. Il voulait plus, mais avait peur de la perdre s’il lui avouait ses sentiments enfouit dans les profondeurs de son cœur.
Ce matin il avait donné sa démission à Skinner, et avait ramassé ses affaires au bureau sous le regard plein d’incompréhension de Dana. Il n’avait trouvé la force de ne lui annoncer qu’au tout dernier moment.

Dana était dans son canapé, face à sa télé allumée dont le son était coupé. Elle n’avait pas la force de se concentrer sur un film. Mulder venait de lui annoncer qu’il quittait les affaires non classées, qu’il quittait le FBI, et même qu’il quittait la ville. Elle n’y croyait pas, qu’est ce qui avait provoqué une telle envie de changement chez son partenaire. Pour la toute première fois depuis six ans elle n’avait pas su lire dans son regard… Des larmes naissaient au coin de ses yeux, elle ne voulait pas le perdre, elle l’aimait, plus que tout, il était le seul à avoir su apprivoisé son cœur dans sa totalité. Maintenant il allait partir sans laisser d’adresse, c’était son souhait, il ne voulait pas être retrouvé, rattrapé par cette vie qu’il s’apprêtait à quitter pour en commencer une nouvelle. Les larmes roulèrent sans retenue sur les joues de la jeune femme, elle se laissa aller quelques minutes à sa détresse. Elle se reprit et alla prendre un bain dans l’espoir de se changer les idées et de se délasser, de décontracter ses muscles crispés par les évènements de la journée.

Mulder sortit de ses réflexions pour aller prendre une douche. Le jais d’eau chaude lui fit du bien, il laissa ses muscles se détendre tout en fermant les yeux. Il revit alors le baiser qu’ils s’étaient donné avec Dana quelques mois plus tôt à l’occasion du nouveau millénaire. Il ne savait pas ce que cet échange avait voulu dire pour la jeune femme, mais lui, avait mis de l’amour dans ce baiser. Il enfila un jean confortable et resta torse nu, l’été naissant donnait ses premières chaleur et Fox ne voulait pas avoir trop chaud en commençant ses cartons de déménagement. Il partait dans trois jours, afin d’avoir le week-end libre pour s’installer avant de commencer son nouveau travail qui l’attendait là bas en Californie. Il changeait radicalement d’horizon, il allait s’occuper de groupes d’adolescents en leur enseignant les bases de l’auto-défense.
Cela faisait deux jours qu’il était dans les cartons, il n’avait pas repensé à Dana, et il partait demain. Puis, en vidant sa bibliothèque des derniers objets qui y trônaient, il tomba sur cette statuette représentant un homme, les bras tendu vers le ciel, « personnification de tes espoirs » lui avait-elle dit en la lui offrant. Son regard se troubla, il n’allait plus jamais revoir ce sourire, plus jamais plonger ses yeux dans le bleu azur, profond et océanique du regard de la femme qu’il aimait, plus jamais il ne pourrait la serrer contre lui lorsqu’elle aurait besoins de la protection que leur amitié lui permettait de lui donner.

Dana ne tenait plus, elle était au bord des larmes en permanence, Mulder quitterait l’état dans moins de 24 heures et elle n’avait aucune nouvelle. Après avoir tournée en rond toute la matinée dans son appartement, elle fini par attraper son manteau, son sac, ses clefs de voiture, elle était décidée, elle allait voir Mulder, elle lui dirait ses sentiments, elle n’avait plus rien à perdre de toutes façons il partait pour toujours sans laisser d’adresse !
Elle ouvrit la porte assez violemment, mais elle fut stoppée net dans son élan…Mulder se tenait là, devant elle, il s’apprêtait à frapper. Leurs regards se mêlèrent, intenses d’émotions, ils restèrent plusieurs minutes ainsi, Scully tenant la porte grande ouverte derrière elle et Mulder, un bras en l’air, poing serré, près à frapper à la dite porte. Leurs yeux ne se détachèrent pas, c’était si bon de replonger dans le regard l’un de l’autre, Dana fit quelques pas en arrière sans lâcher les yeux de son partenaire, et au même rythme, il avança vers elle, jusque dans l’appartement et fit claquer la porte derrière lui. C’est elle qui rompit le lien qui les unissait depuis maintenant un bon moment. Elle détourna la tête :
-Qu’est ce que tu veux ? Elle sentait les larmes monter, elle avait peur qu’il ne s’en aperçoive.
-Je…je suis venu te parler. Il prit une longue inspiration, elle avait relevé la tête et avait planté son regard bleu orage dans ses prunelles vertes, elle était au bord des larmes. Ecoute… suivant ce que tu me répondras…mes cartons de déménagements n’auront peut être pas la même destination…
-En quoi cela me concerne ? De toute façon tu ne veux pas me laisser d’adresse ! Elle ne pouvait s’empêcher d’être en colère contre lui, même si elle voulait se jeter dans ses bras, l’embrasser, le couvrir d’amour, elle était en colère ! Elle avait baissé les yeux, ses larmes commençaient à couler malgré elle.
-Si ça te concerne, parce que…cette seconde destination…tu en connaîtras l’adresse !
Elle releva les yeux, rougis par les larmes qu’elle retenait avec détermination.
-Qu’est ce que tu veux dire ?
Il la prit par la main, et l’emmena doucement vers le salon, sans lâcher ses yeux du regard. Ils s’assirent sur le canapé de Dana, alors il lui prit les deux mains et la regarda dans les yeux. Il prit quelques minutes avant de débuter la conversation :
-Dana… elle l’interrogea du regard…Dana, cela fait six ans que nous travaillons ensembles, six ans que l’on se confit l’un à l’autre, six ans que l’on se respecte, six ans qu’une amitié sans faille nous lie...
-Au nom de cette amitié, pourquoi me fais-tu souffrir comme tu le fais depuis quelques jours ?
-Laisse moi finir…il lui caressait les mains de ses pouces…Dana, la décision que j’ai prise est directement liée à toi…la jeune femme ne put retenir ses larmes sous le choc de ces paroles…j’en ai assez de te voir souffrir à cause moi, ton cancer, ta sœur, ta stérilité…il avait baissé les yeux, et ses derniers mots étaient des chuchotements. Les sanglots de la Dana lui firent lever les yeux, ses lèvres tremblaient :
-Mulder, si j’ai réussi à endurer tout cela, c’est parce que tu étais à mes côtés, parce que tu étais là pour moi, sans toi, mon cancer m’aurait tuée.
-Sans moi… tu n’aurais pas eu ce cancer…
-On ne sait pas, tu sais le corps humain est encore un grand mystère, surtout le cerveau ! Elle sanglotait, mais ses yeux avaient rejoint le regard de Mulder.
-Dana…ton amitié est un vrai cadeau du ciel…mais…il baissa les yeux…elle ne me suffit plus…les larmes de la jeune femme redoublèrent…je veux plus ! Dit-il enfin…il releva son regard et le plongea dans l’océan tumultueux des yeux de la femme qu’il aimait…Je t’aime…
Les sanglots de Dana s’arrêtèrent brutalement, de nouvelles larmes se formèrent dans ses yeux, Mulder avait saisi le changement qui s’était opéré, et il avait espoir que ce changement ait pour vocation de muer les larmes de tristesse en larmes d’émotion, peut être même en larmes de joie. Dana se laissa tomber dans les bras de l’homme qui venait enfin de lui murmurer les mots qu’elle attendait depuis longtemps. Il la serra fortement contre lui, et d’une main tendre lui releva le visage. Doucement il se rapprocha d’elle, et déposa un baiser passionné sur les lèvres humides de larmes de la jeune femme. Elle s’abandonna à ce baiser, ses larmes coulant, brulantes, sur ses joues rougies par l’émotion. Ils se séparèrent et elle lui souffla un « Je t’aime » à l’oreille en s’agrippant à son cou pendant qu’il la prenait dans ses bras pour l’emmener jusque dans la chambre. Lentement, tendrement, ils se dénudèrent, et partirent à la découverte mutuelle de leurs corps respectifs, puis, dans l’intimité de la nuit, ils s’offrirent l’un à l’autre, se donnèrent entièrement, guidés par leur amour hors du commun.
Ils s’éveillèrent dans les bras l’un de l’autre, Mulder déposa un tendre baiser sur les lèvres de Dana :
-J’ai raté mon avion ! Dit-il, un sourire aux lèvres.
-Où avais-tu décidé d’aller ?
-En Californie, je voulais rattraper le temps que j’avais passé, enfermé, dans ce bureau au sous-sol !
-Et maintenant ?
-Et bien, hier soir, je t’ai dit que la destination de mes cartons dépendait uniquement de toi ?
-Oui ?
-Si tu es d’accord, un pavillon de banlieue nous attend, il est dans un quartier tranquille, à dix minutes du bureau, Skinner est près à me reprendre, on avait conclue qu’il n’enregistrerait ma démission que dans une semaine !
Dana leva ses yeux d’un bleu azur, pleins d’amour, et embrassa son Amour :
-J’ai combien de temps pour mes cartons ? Demanda-t-elle, un sourire, rayonnant de bonheur, aux lèvres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Incompréhension...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: MaryL-
Sauter vers: