Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Embrasse moi (défi 02)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chrissaez

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 28
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Embrasse moi (défi 02)   Lun 17 Nov - 15:12

Après une longue journée de boulot, Mulder et Scully étaient toujours à leur bureau en train de rédiger leur rapport. Ils étaient tranquillement assis l’un en face de l’autre attelé à leur travail quand un bruit de pas se fit entendre dans le couloir : Une démarche féminine. Mulder et Scully se regardèrent un instant avant d’apercevoir dans l’embrasure de la porte l’agent Fowley. Au moment même où Scully vit cette femme, elle se sentit se raidir sur sa chaise. Elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle… Mulder le remarqua une fois de plus, mais comme toujours dans ces cas-là, il fit comme si de rien n’était.

- Bonjour, Fox !

Il lui fit un signe de tête en guise de réponse.

- Je peux te parler un instant ?
- Bien sur…
- Euh… Seul à seul.


C’est ce moment que Dana choisit pour récupérer ses notes et se lever.

- Scully, tu n’es pas obliger de partir.
- Non, ne t’inquiètes pas, je vais finir chez moi. De toute façon, il se fait tard…


Elle le regarda dans les yeux, en lui disant ses derniers mots. Leurs regards s’accrochèrent quelques secondes pour sceller un accord commun. Il comprit qu’il ne devait pas insister, elle voulait partir. Elle détourna les yeux et s’en alla avec une partie du dossier. En se dirigeant vers la sortie, elle regarda Fowley en essayant de rester le plus neutre possible. C’était très difficile pour elle, mais elle ne devait plus montrer à quel point elle se sentait déstabiliser par cette femme. Elle se devait de tenir bon, et ne rien laisser transparaitre. Cela dit, quand elle vit son regard hautain, elle ne put s’empêcher de retrouver son regard froid ; un regard qui aurait gelé sur place toute personne se trouvant dans son champ de vision ; un regard qui la caractérisait aux yeux de tous. Elle aurait pensé qu’une fois sortie de la pièce, elle se serait sentie soulagée mais ce fut tout l’inverse. Effectivement, sa raideur se dissipa instantanément mais en contrepartie, la panique envahit tout son être, se répartissant dans chacune des cellules de son corps. Angoissée, oui, c’est bien ca. Elle était angoissée. Que voulait-elle ? Elle voulait récupérer Mulder, ca elle le savait. Elle l’avait su, le jour où elle l’avait vue la première fois. Ca crevait les yeux. Mulder avait certainement du le remarquer. Et s’il craquait ? Que ce soit juste pour une nuit ou encore que ce soit pour reprendre une relation sérieuse avec elle. Elle ne le supporterait pas. Elle prendrait cela pour une trahison. Pourtant, ses sentiments pour Mulder n’avaient évolué que très récemment. Alors, il serait possible que Mulder n’ait pas développé les mêmes sentiments. Si Mulder et elle couchaient ensemble, elle aurait l’impression d’être trahie ; mais si leur relation était sérieuse, elle ne se sentirait pas trahie, elle se sentirai bafouée, humiliée. Apres avoir passé tant de temps à se mettre des barrières pour ne se lier à personne, elle avait baissé sa garde pour tomber amoureuse et se rendre compte que les sentiments n’étaient pas réciproques. Elle serait brisée et aurait beaucoup de mal à s’en remettre. Peut-être même ne s’en remettrait-elle jamais… Elle était tellement dans ses pensées qu’elle était déjà montée dans l’ascenseur. Au moment même où l’ascenseur arriva au rez-de-chaussée, elle se rendit compte qu’elle avait oublié sa veste. Elle redescendit donc. A peine la porte de l’ascenseur s’était ouverte qu’elle les entendit discuter… En se rapprochant, les mots devenaient plus clairs et se mirent à envahir son esprit. Elle ne voulait pas écouter leur conversation mais c’est comme si les mots venaient à elle et s’infiltrer dans chacune de ses fibres indépendamment de sa volonté. Ses pieds ne bougeaient plus, ses jambes étaient comme paralysés sur place. Elle était à quelques cm de la porte mais elle pouvait voir la scène se dérouler sous ses yeux.

- Que veux-tu que je te dise à la fin ?
- …
(après quelques secondes, à regarder par terre, elle dit) C’est à cause d’elle ?
Mulder leva les yeux vers elle dans un air d’incompréhension.

- C’est à cause de l’agent Scully ?
- …
- Tu es amoureux d’elle c’est ca ? … C’est ca ?
- Tu veux la vérité ? Tu veux vraiment la vérité ?
- Oui.
- Tu as raison, ca te va ? Non seulement, j’aime quelqu’un d’autre, mais en plus de ca, je n’ai plus de sentiment pour toi. Je t’apprécie et je te respecte comme quelqu’un avec qui j’ai eu une relation sérieuse et qui a beaucoup compté pour moi dans le passé. Mais Diana, c’est le passé. Tu as fait ton choix lorsque tu es partie à l’époque. Mais maintenant, j’ai refait ma vie. J’ai rencontré quelqu’un d’autre. Et même si on n’est pas ensemble, ca n’empêche pas que mon cœur n’est pas libre… Je suis désolée, mais Diana essaye de comprendre…


Elle était devenue muette, plus aucuns mots ne pouvaient sortir de sa bouche. Elle aurait voulu répliquer, dire quelque chose comme « elle ne t’aimera jamais aussi bien que moi » mais elle ne pouvait pas. Elle le regarda, certes attristée mais compréhensive.

- Bon, je… Je vais y aller.

Elle lui fit un signe de tête et se dirigea vers la porte. A peine fut-elle dans le couloir, qu’elle se trouva nez à nez avec Scully. Elle la fixa quelques secondes puis traça jusqu’à l’ascenseur.
Mulder n’avait rien remarqué. En effet, quand Diana s’était dirigée vers la porte, il s’était retourné vers son poster fétiche. Après quelques temps devant la porte, et après avoir pris une profonde inspiration, elle pénétra dans le bureau. Mulder se retourna, pensant que Diana était revenue, mais à la place, il vit une Scully totalement déboussolée.


- Je suis désolée, j’avais oublié ma veste.

Elle attrapa sa veste et fit demi-tour. Avant même de passer la porte, elle s’arrêta net. Non, elle ne pouvait pas partir comme ca. Apres ce qu’elle avait entendu, elle ne pouvait pas. Elle se retourna doucement, et tenta d’accrocher le regard de Mulder mais elle se heurta à son dos. En effet, il s’était retourné. Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’à ce moment là, il était complètement paniqué à l’idée qu’elle ait pu entendre la conversation.

- Est-ce que tu pensais ce que tu disais ?

A peine eut-elle prononcé ces mots que Mulder ferma un instant les yeux : elle avait entendu. Il se retourna pour lui faire face et ce qu’il vit dans ses yeux le troubla. Elle était touchée, cela se voyait. Ces yeux lui transpercèrent le cœur. Ils avaient l’effet d’un éclair tellement aveuglant, qu’il ne put s’empêcher de baisser les yeux. Voyant son malaise, Scully s’approcha de lui jusqu’à n’être plus qu’a quelques dizaines de centimètres de lui.

- Mulder ?

Elle avait prononcé son nom d’une telle intensité, avec des larmes commençant à se former au fond de ses yeux, que quand il releva la tête, il fut encore plus troublé. Mais malgré ce trouble, il réussi à lui répondre un oui qui se voulait plus affirmatif que son cerveau lui dictait. C’est son cœur qui à ce moment là se manifesta. C’est lui et lui seul qui commandait. Il arrivait à s’affirmer face au torrent d’angoisse qui s’emparait de lui. Elle baissa la tête, incapable de réfléchir en cet instant précis. Elle ne réalisait pas ce qui était en train de ce passer. Ce qu’elle désirait le plus au monde, il était en train de le lui offrir. Elle n’avait pas vu qu’il avait baissé la tête, mais pour mettre fin à toutes ses pensées qui ne menaient à rien elle releva la tête et dit :

- Embrasse-moi !

Mulder releva la tête et fixa ses magnifiques yeux bleus qui le suppliaient.

- Quoi ?

Il était tellement abasourdi qu’il avait l’impression d’avoir rêvé. Scully, sa Scully ne pouvait pas avoir dit ca. Mais la réflexion fut de courte durée car elle réitéra sa demande. Cette fois ci, il ne se fit pas prié et s’avança vers elle. Lorsqu’ils furent face à face, le regard perdu dans celui de l’autre, ils s’avancèrent et après un sourire échangé, leurs lèvres entrèrent dans un contact qu’ils n’avaient que trop imaginer. Mais cette fois-ci, ils n’étaient pas dans un rêve. Non, ils étaient dans la réalité, leur réalité. Apres ces quelques minutes d’extases, leurs lèvres se séparèrent pour ne laisser s’exprimer que leurs yeux. Ils se voulaient plein d’amour ; un amour présent depuis longtemps mais qui avaient enfin le droit de se montrer. Des secondes, des minutes s’écoulèrent, avant que Mulder ne reprenne ses esprits.

- Et si je t’emmenais diner dans un restaurant…
- Avec plaisir.


Dana souriait, ce qui eut pour effet immédiat d’afficher un sourire beat sur le visage de son partenaire. Son partenaire de travail, qui devenait enfin son partenaire de cœur. Ils se partirent tous les deux, main dans la main pour ne se lâcher qu’une fois sortis de l’ascenseur. Ils partirent comme si de rien n’était pour se retrouver au restaurant quelques minutes plus tard. Dana Katherine Scully ne se rendit même pas compte qu’elle avait encore oublié sa veste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Embrasse moi (défi 02)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'AI EMBRASSE UN ZOMBIE (ET J'AI ADORE ) d'Adam Selzer
» Non, ne m'embrasse plus
» [MU] Embrasse Moi Lucile [REPACK] [MKV][VF-VO][DVDRIP]
» Embrasse moi
» J'embrasse / j'embrasse pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: Chrissaez-
Sauter vers: