Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Démolition!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Mary*

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Démolition!   Jeu 20 Nov - 21:45

Démolition



Elle était encore sous le choc, une robe de soirée en soie rouge sang couvrait ses courbes féminines. Assise sur son lit, les yeux perdus dans le tumulte de ses pensées, elle réalisait soudainement qu’en une soirée, une seule et unique soirée, son univers tout entier s’était effondré. Cette soirée aurait due être la sienne, celle de toutes les admirations à son égard, elle en était l’invité d’honneur. Mais lui, celui sur qui elle comptait le plus, celui à qui elle confierait sa vie sans même une hésitation, celui avec qui elle avait des conversations uniquement peuplées de regards, cet homme, venait de la trahir, il venait de détruire son univers qu’elle avait enfin réussi à stabiliser, grâce à lui. A présent l’écrin de ses émotions tourmentées perlait au coin de l’océan déchaîné de ses yeux perdus. Elle était incapable de tous mouvements, incapable de toutes pensées claires qui puissent être un temps soit peu dépourvue de désespoir. Ou bien était-ce de la haine ? Elle ne savait même plus se juger elle-même. Dans l’espoir de se sortir de cette léthargie sentimentale elle décida de se délacée dans un bain. Elle projeta de passer la journée du lendemain chez elle, elle téléphonerait à Maggie, sa mère, pour lui expliquer qu’elle serait absente pour le déjeuner familial dominical. Ce n’est que vers 4 heures du matin qu’elle trouva le sommeil, qui resta cependant agité, le plus souvent ses rêves lui rappelaient ce qu’elle venait de perdre à jamais.
La sonnerie du téléphone la tira de son sommeil qui avait fini par devenir un temps soit peu réparateur :
-Dana ?
-Oui ? Sa voix était endormie.
-Que fais-tu ? Nous t’attendons ! Elle leva les yeux sur son réveil, il était midi et demi…
-Maman…je ne viens pas aujourd’hui, excuse moi j’ai oublié de te prévenir !
-Dana ça ne va pas ?
-Ne t’inquiète pas, j’ai juste besoins de repos !
-Bien, alors je te laisse… Maggie était malgré tout inquiète, cela ne lui était jamais arrivé de réveiller sa fille à cette heure, même lorsqu’elle était malade.
-A plus tard…
Le calme se fit de nouveau dans l’appartement et il fallut un effort surhumain à la jeune femme pour ne pas se laisser aller à la mélancolie qui la gagnait. Elle entreprit de passer l’après midi à rédiger des rapports qu’elle avait en retard, au moins cela lui permettrait de ne plus penser aux évènements de la soirée passée. Cet espoir était vain, elle ne fit que se repasser la scène qui l’avait brisée. Elle se souvenait de chaque image, chaque son, pour elle tout s’était ralentit à ce moment.
Une soirée de gala avait été organisée pour rendre hommage aux femmes de terrain du FBI et Dana devait recevoir, à cette occasion, tous les honneurs dont un agent peut rêver. Seulement voila, cette consécration, son propre partenaire l’avait gâchée. Comment pourrait-elle un jour le lui pardonner ? Il avait choisi cette soirée pour annoncer son prochain mariage avec une jeune femme dont il terrait le nom et ne dévoilerait le visage que le jour même de l’évènement. Grâce à son fort caractère, elle n’avait rien laissé paraître du coup de poignard qu’elle avait ressenti en plein cœur. Personne ne savait que l’agent Mulder était en couple et qui plus ait sur le point de se marier, elle ne comprenait pas qu’il ait pu lui cacher une pareille révélation. Elle aimait cet homme, toutes les fibres de son être en tremblaient et se consumaient d’un feu passionnel pour lui. Elle était persuadée que ces sentiments étaient réciproques mais inavoués. A l’annonce des fiançailles de son coéquipier elle s’était senti défaillir à l’intérieur, tout son être se détruisait pour ne laisser que le néant, personne n’avait remarqué son trouble, elle avait gardé un masque infaillible de convenance pour l’évènement. Elle avait terminé la soirée ainsi, ne laissant flotter sur son visage qu’un léger sourire que lui exigeait ce gala en son honneur. Le masque de fer qu’elle portait n’était tombé que lorsqu’elle avait franchit la porte de son appartement.
Elle sortit de ses pensées le soir venu pour se coucher accompagnée de sa souffrance d’ange déchu. Demain elle devrait revêtir ses barrières pour faire face à son partenaire, elle devrait affronter son regard sans jamais laisser une seule fois le trouble la gagner, elle devrait passer la journée à ses côtés, si proches, et pourtant si loin.

Elle arriva au bureau à huit heures, comme tous les matins elle s’attendait à trouver le local des affaires non classées vide, Mulder ayant pour habitude répétitive d’arriver une demi-heure en retard. Mais il était là, assis à son bureau, les pieds sur ce dernier, il lisait un dossier d’une nouvelle affaire qui les conduirait dans les vastes pleines du Colorado pour les besoins de l’enquête. A l’annonce de ce prochain voyage elle avait presque tressaillit, la perspective de passer plusieurs jours uniquement avec son coéquipier était devenue une vision de torture psychologique pour la jeune femme.
-Je passe te prendre dans deux heures pour aller à l’aéroport ?
-Euh…oui, j’y vais j’ai des choses à régler avant de partir !
Elle sortit du bureau sans lui laisser le temps de réagir, elle sentait l’émotion la submerger et elle ne voulait en aucun cas qu’il s’aperçoive de son état. Mulder avait pourtant remarqué cette précipitation, il sentait que sa partenaire n’était pas comme à son habitude. Il savait que l’annonce de son mariage la surprendrait, il savait aussi que son état de ce matin était lié à cet évènement, il la connaissait par cœur, elle ne pouvait rien lui cacher, et lui non plus il ne pouvait rien cacher à cette jeune femme qui l’avait envouté. Devant sa force continuelle et son indépendance il avait baissé les armes et s’était installé dans une vie dans laquelle il se trouvait bien, mais un simple geste d’elle pourrait tout changer, il le savait. Seulement il la savait trop bien élevée et bien trop fière pour qu’elle ose lui dire quoi que se soit à propos de cette annonce. Peut être que ce voyage dans le Colorado leur permettrait de discuter de la situation, il ne pourrait pas s’engager dans ce mariage sans que Dana bénirait cette union, mais il était tout de même sûr de lui.

Deux heures plus tard il frappait à la porte de l’appartement de la jeune femme, elle ouvrit presqu’immédiatement :
-Entre ! Elle laissa la porte ouverte derrière elle en retournant vers sa chambre sans lui adresser un seul regard.
-Tu es prête ?
-Oui, laisse-moi deux minutes, je ferme ma valise et j’arrive !
Quand elle se présenta dans le salon, sa valise à la main, il s’approcha doucement d’elle et prit son bagage pour la décharger. Leurs mains se frôlèrent et ce contact furtif fit se raidir la jeune femme. Mulder remarqua cette réaction pourtant légère, il ne réagit pas, pensant que ce n’était pas utile de la déstabiliser en relevant l’évènement.
Ils prirent l’avion une heure plus tard et tout le voyage se déroula dans le silence. Ils avaient atterrit à Denver et louer une voiture afin de se rendre à Fort Morgan, lieu de l’enquête. Arrivés dans le seul motel encore ouvert à cette saison, ils prirent la seule et unique chambre qu’il restait, au grand désespoir de Dana qui se demanda comment elle tiendrait si elle n’avait pas ses soirées seule pour pouvoir se recentrer et ne rien laisser paraître.
-Je suis désolé…je n’ai pas eu le temps de réserver, Skinner nous a mis sur l’affaire ce matin même !
-Ne t’inquiète pas, on va s’arranger, c’est une grande chambre on va réussir à cohabiter ! Elle afficha un sourire timide, mais sincère.
Cette réaction l’avait quelque peu rassuré, elle ne lui en voulait donc pas tant d’avoir gardé la révélation de son mariage secrète. Ils montèrent dans leur chambre en silence, mais des jeux de regards se réinstallaient entre eux, ils retrouvaient petit à petit leur complicité si rare. Au moment d’entrer dans la chambre Mulder accompagna sa partenaire en posant sa main au creux de son dos, elle ne réagit presque pas, une légère inclinaison de la tête vers son partenaire avait trahis ses sentiments.
-Je te laisse le lit, je dormirais par terre ! Tu veux la salle de bain tout de suite ?
-Je veux bien merci, je n’en ai pas pour longtemps ! Pour le lit on va en rediscuter !
-Mais… Il n’avait pas eu le temps de répondre qu’elle s’enfermait dans la salle de bain.
Elle prit une douche chaude, l’eau brulante qui coulait sur son visage se mêlait à l’eau salée de ses larmes qui dévalaient ses joues silencieusement. Quelques minutes se passèrent entre le moment où elle avait éteint l’eau et le moment où elle bougea dans la salle de bain, c’est Mulder qui l’avait sortie de ses pensées en lui demandant si tout allait bien, il avait trouvé le silence étrange et s’inquiétait pour elle. Au bout de vingt minutes elle sortit en nuisette, gênée de la situation, elle courut presque vers le lit pour se pelotonnée sous les couvertures. Elle avait ainsi fait naitre un léger sourire d’amusement sur le visage de son partenaire qui la regardait presque avec désir.
-Tu sais Mulder, si tu te mets sur les couvertures et que tu te couvres du dessus de lit, tu seras mieux que par terre, le lit est large !
-Tu es sûre que je ne vais pas te déranger, surtout qu’en ce moment je peux comprendre que tu n’ais pas vraiment envie que je sois si proche de toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Mary*

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Démolition!   Jeu 20 Nov - 21:45

A ces mots elle avait baissé les yeux, alors comme ça il savait ? Il avait vu ce qu’elle souhaitait tant lui cacher. Sa voix se cassa sous le coup de l’émotion lorsqu’elle voulut répondre.
-Mulder, je… je suis heureuse pour toi, si tu as trouvé la bonne personne, c’est tout ce que je peux te souhaiter…
Il n’avait pu entendre ces mots seulement parce qu’il était venu s’assoir près d’elle, se rapprochant, tellement elle chuchotait ses paroles.
-Dana…elle le regarda, surprise qu’il utilise son prénom…Dana, je ne pourrais pas me marier sans ta bénédiction, cela me sera impossible si tu n’approuves pas cet évènement.
-Qu’est ce que tu attends de moi ? Je ne connais même pas la jeune femme qui va bientôt porter ton nom, je ne l’ai jamais vu, tu ne m’en as jamais parlé, et tu voudrais que j’approuve ? Mulder, je ne suis pas ta mère, je suis ton amie, si cette femme te plais et que vous êtes heureux, je n’ai pas à empêcher ce mariage ! Je ne comprends pas ce que tu me demandes…prenant conscience de ce qu’elle venait de dire, la jeune femme baissa les yeux tout en ce mordant les lèvres. Son partenaire lui prit le visage pour le redresser vers lui afin de plonger dans le bleu azur de ses yeux.
-Je vais prendre un douche, on en reparle après d’accord ? Il avait chuchoté avec douceur, comme s’il avait peur de la brusquer.
-D’accord ! Ses yeux étaient perdus dans le vide…

Mulder était ressortit un quart d’heure plus tard, il avait trouvé Dana endormie, les couvertures au niveau de la taille. Avant de se coucher, il lui remonta les draps sur les épaules, son visage était balayé par quelques mèches de cheveux roux qu’il replaça derrière son oreille délicate. Il s’allongea aux côtés de la jeune femme et s’endormit presqu’immédiatement.
Il fut le premier à se réveiller, il s’aperçut qu’il avait posé un bras sur la taille de la jeune femme qui, elle, s’était découverte durant la nuit. Doucement, sans la réveiller, il se leva et recouvrit le corps endormi avant de partir pour un jogging. Dana se réveilla, elle était seule dans la chambre, elle découvrit avec soulagement qu’elle était encore couverte. Elle entreprit de s’habiller, mais ne pensant plus qu’elle partageait la chambre avec son coéquipier elle s’habilla à côté du lit. Lorsque Mulder entra dans la chambre, elle était dos à lui, son pantalon de tailleur glissait sur ses hanches, elle attachait son soutient gorge.
-Oh ! Excuse-moi… il se retourna pour la laisser s’habiller.
-Tu peux te retourner… elle chuchotait presque, elle faisait toujours dos à son partenaire mais elle avait passé sa chemise qu’elle boutonnait.
-Je…Je vais prendre une douche, j’en ai pour quelques minutes.
La journée se déroula au grès de l’enquête qui les avait attirés dans cette ville du Colorado. La complicité entre les deux agents avait repris sa place, mais Dana avait érigé un mur de glace qui les séparait. Elle voulait mettre des distances entre elle et son partenaire, leur relation était presque fusionnelle, et par respect pour la future femme de Mulder, même si elle ne la connaissait pas, elle avait décidé de s’éloigner de lui. Mulder sentait cette barrière se construire lentement mais avec détermination. Il se disait qu’il devait parler à Dana, cela ne pouvait pas durer, il ne voulait pas accepter ce changement. Tout au long de la journée il chercha à avoir un contact avec sa partenaire, n’importe quel prétexte lui permettait de la regarder, de la toucher, ne serait-ce que de lui prendre la main pour l’aider à sortir de la voiture…
Ils ne rentrèrent à l’hôtel qu’à la nuit tombée et décidèrent de commander un dîner qu’ils prendraient dans la chambre. En attendant que le repas monte, Scully alla prendre une douche pendant que Mulder rangeait la petite table basse, encadrée par deux fauteuils dans un coin de la chambre, afin de pouvoir s’installer pour le dîner. Il était préoccupé, il sentait que l’amitié de la jeune femme était en train de lui échapper, de lui glisser inéluctablement entre ses doigts serrés vainement sur ce lien qu’il ne voulait absolument pas perdre. Avait-il fait le bon choix, il ne savait plus, il était perdu et ne savait comment aller jusqu’au bout de son projet.
Lorsque la jeune femme entra dans la chambre, couverte d’un gilet beige qui lui descendait jusqu’à mi-cuisse, Mulder était en train de disposer les différents récipients du repas sur la petite table.
-Tu deviens « femme au foyer » ? Lui avait-elle lancé, un sourire aux lèvres.
-Viens t’assoir ça va refroidir ! Dana fut surprise, son partenaire d’ordinaire taquin, n’avait pas relevé sa remarque. Elle alla s’assoir dans un fauteuil et il prit place dans celui d’en face.
-Tu veux ma viande ? Je n’ai pas très faim, les légumes me suffiront…
-Non…il prit une voix douce, très attentionnée…Ca ne va pas ? Je te sens ailleurs depuis…ce week-end.
-Ca va, je vais bien…elle chercha à accrocher son regard qu’il avait baissé…la nouvelle m’a juste un peu bouleversée, non sommes amis depuis des années et tu ne m’as rien dit ! Je ne savais même pas que tu étais en couple… elle avait baissé la tête, voulant cacher l’émotion qui montait dans ses yeux.
-Je ne t’ai rien dit, tout simplement parce que…parce que je ne suis pas en couple…
La jeune femme releva la tête, le regard interrogatif, elle ne comprenait plus ce qu’il se passait. Pourquoi faire une telle annonce s’il n’était même pas en couple, à quoi cela rimait-il ?
-Mulder qu’est ce que tu racontes ? La bleu changeant de ses yeux avait capturé le vert vif du regard de son partenaire, la question était lisible dans son regard, elle aurait pu ne rien dire.
-C’est très délicat, je ne sais même pas pourquoi je m’y suis pris de cette façon. Tu sais, j’aime cette femme, plus que tout au monde, sans elle je suis perdu, sans elle je n’existerai plus, elle m’a sauvé, elle m’a redonné l’envie d’avancer.
Des larmes se formaient, prisonnières des cils maquillés, au coin de l’océan du regard de Scully, comme elle aurait aimé que ces mots soient pour elle. Mulder avait baissé les yeux, ne pouvant affronter l’émotion de la jeune femme.
-Grâce à elle, je suis encore là…mais nous ne sommes pas un couple, pas à part entière, je ne sais même pas si elle m’aime, je ne sais même pas si ce mariage aura lieu…cela ne dépend que d’elle…
Il se leva, s’approcha de sa partenaire pour recueillir les larmes qu’elle laissait échapper malgré elle. Il prit son visage entre ses mains pour plonger dans son regard, il constata avec tristesse que les yeux de Dana criaient de désespoir.
-Dana…Cette femme…un jour elle est entrée dans mon bureau, je ne la connaissais pas, elle s’est présentée en me disant avoir été affectée à mon service pour apporter des justifications scientifiques à mon travail.
Le regard de la jeune femme changea, elle n’osait pas se reconnaître dans la description que son partenaire venait de lui faire. Il venait de lui raconter leur première rencontre, elle n’avait plus la force de retenir ses larmes à présent, son visage avait pris les allures d’une œuvre d’art abstrait à cause des coulées de maquillage qui le coloraient.
-Je ne suis pas sûre de bien te comprendre…Les mots franchissaient ses lèvres avec peine, mais elle ne lâchait pas le regard de son partenaire.
-Cette femme…c’est toi ! Il avait chuchoté ses mots, comme pour être sûr qu’elle serait la seule à les entendre, comme pour se persuader qu’ainsi elle serait sûre qu’il parlait bien d’elle. Je…Je t’aime, et passer le reste de ma vie loin de toi ne m’est pas envisageable, alors cette annonce que j’ai faite samedi soir devant tout le bureau, c’était une demande en mariage…je te demande en mariage…
Le silence ce fit dans la petite chambre de motel plongée dans la pénombre, les deux partenaires étaient figés, leurs regards encrés l’un à l’autre, comme un lien invisible, si fin qu’il ne se perçoit pas, mais si puissant qu’il s’en trouve indestructible.
De manière presqu’imperceptible Mulder s’approcha de la jeune femme, de plus en plus proches, leurs regards ne se lâchant pas, leurs souffles se mêlant l’un à l’autre, il finit son indétournable course en déposant un baiser sur les lèvres inondées de larmes de sa partenaire. Elle se blottit contre lui, et enfouit son visage dans son cou après lui avoir soufflé le plus doucement et tendrement possible à l’oreille :
-Je t’aime…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Démolition!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sac de démolition
» Démolition de la rotonde de Laon ?
» AD Arnaud Démolition (La Talaudiere, 42)
» NDS Démolition (Roubaix, 59)
» Derby démolition à St-Amable 13 aout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: MaryL-
Sauter vers: