Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Joyeux Noel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Joyeux Noel   Dim 30 Nov - 19:13

Elle avança doucement vers la maison de son enfance. Aujourd’hui on était le 24 décembre et Scully avait rendez vous avec sa famille pour fêter Noël. Habillée d’une robe simple robe noire et d’une paire de botte, elle gravit les marches une à une. La neige n’allait pas tarder à tomber. Elle en rêvait. Elle adorait cette période. Les fêtes de fin d’année. Pas pour l’aspect commercial mais pour l’aspect familial et enfantin. La porte s’ouvrit sur Margaret, un sourire radieux sur les lèvres. Enfin ils étaient tous réunis. Chose qui n’était pas arrivée depuis très longtemps. Elle embrassa chaleureusement tout les convives et s’installa près du feu. Elle ne put s’empêcher de sourire à la vu de Marc et repensa à ce que Mulder lui avait dit quelques heures plutôt. Elle lui avait expliquer que c’était une tradition, que Margaret se faisait de nouvelles amies durant l’année pour les inviter au Noël suivant, pensant que sa fille allait se jeter dans leur bras. Mais un seul nom résonnait en elle. Mulder. Scully en voulait à son supérieur d’avoir consigné l’un de ses meilleurs Agents pour la soirée du réveillon. Certes Mulder n’avait rien de prévus depuis des décennies en ce jour spécial mais cela lui brisait le cœur de le savoir seul. L’année dernière ils l’avaient passé ensemble dans de drôles de circonstances. Son partenaire l’avait appelé pour se rendre dans une maison hantée. Ils en étaient ressortis différents, s’obligeant à reconsidérer qui ils étaient l’un pour l’autre sans encore pouvoir se l’avouer clairement. Ce soir elle aurait voulu le savoir près d’elle. Juste eux, au coin d’un feu. Mais Skinner en avait décidé autrement. Mulder avait encore désobéi, la sanction était tombée. De garde ce soir au bureau. Il ne prenait pas ceci comme une punition et Skinner le savait au fond de lui. Après tout cela ne changeait en rien à ces prétendants réveillons depuis qu’il avait intégré le FBI. Scully dût revenir à la réalité quand Marc vint lui parler. Lui non plus n’était pas dupe. Non friand de ce genre de rendez vous programmé, il s’excusa platement envers elle.

- Ne vous inquiétez pas, au bout de quelques années on s’y fait …
- Vraiment ? Demanda t-il inquiet.
- Non … Elle lui sourit. Mais voir maman mettre autant d’énergie … La voir heureuse me fait du bien.
- Vous ne pensez pas qu’elle sera heureuse quand vous vous le serez ?
- Je lui suis, malheureusement elle ne le comprend pas.
- Je peux vous poser une question personnelle ?
- Tentez toujours ?
- Comment se fait il qu’une jeune femme aussi séduisante soit seule ?
- Ne vous forcez pas à me faire des compliments …
- C’est sincère …
- Je suis avide de liberté …
- Mais on ne peut pas l’être indéfiniment … ne me dite pas que votre cœur ne bat pas pour quelqu’un …
- Je … Elle soupira. C’est compliqué.
- Ou vous le croyez. Je ne vous connais pas et je ne connais pas votre vie mais est ce vraiment compliqué ou est ce une peur du changement ? De l’engagement peut être ?

Il avait touché un point sensible. Elle le savait et se détestait de ne pas avoir de réparti. Elle aurait voulu être furieuse contre cet inconnu mais pour une fois quelqu’un la comprenait sans la juger.

- Seriez vous psy ? Demanda t-elle pour détendre l’atmosphère.
- Touché. Répondit il sérieux.
- Oh …
- Je suis désolé si j’ai été indiscret …
- Non … Non tout va bien. Mais puis je vous retourner votre question ?
- Bien sur … Disons que je viens de sortir d’une relation de longue durée et que passer du temps avec mes parents me fait plaisir … Sauf que j’ignorais tout de cette mascarade. Ils se sourirent.

La soirée se passa dans la bonne humeur. Les rires fusaient, les histoires et les souvenirs aussi. Ces frères la chambraient comme toujours mais elle ne se laissait pas faire. Elle discutait aussi avec Marc ce qui fit extrêmement plaisir aux deux familles. Elle et lui s’en amusaient. Mais son esprit n’était pas totalement dans cette maison chaleureuse. Elle aurait voulu la quitter et emmener cette chaleur dans un certain sous sol. Cet endroit, ce partenaire. Combien de fois en avait elle rêvait ? A ce stade rêver n’était plus le terme exact. Fantasmer correspondait mieux. Beaucoup mieux. Après de longues minutes, la voix de Marc qui l’appelait la ramena à la réalité. Ils s’apprêtèrent à se rendre à la messe de minuit. Elle aurait préféré que ça soit Mulder qui l’invita à mettre son manteau …

Une fois sortit de l’église, Marc se pencha à l’oreille de Scully ce qui fit naître des sourires et des murmures auprès des autres invités. Elle se demanda même ce qu’avait Bill, son frère, pour ne pas intervenir. Un homme l’approchait et il ne montrait pas les cros. Marc demanda à Scully de le raccompagner en ville.

- J’ai des amis qui m’attendent, vous avez une fin de soirée que je vous envie d’avance et nous ferons jaser toutes ces personnes derrière nous.
- Avec plaisir. Mais … De quelle fin de soirée parlez vous ?
- Ne me dites pas que vous allez vous coucher Dana. Nous savons très bien que vous allez le rejoindre, mais cette fois ne reculez pas.

Il la laissa seule dans la réflexion et dit au revoir à toutes les personnes présentes. Quelques minutes plus tard elle fit de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Noel   Dim 30 Nov - 23:43

Elle ne connaissait pas le nouveau gardien à l’entrée du bureau. Elle présenta donc son badge et entra sans problème ni question. Elle ne croisa personne d’autre sur son passage. Elle savait que ce soir, comme à chaque Noël ou jour de l’an, une petite soirée était organisée au 5ème étage. Elle savait pertinemment qu’il ne s’y trouverait pas. Il n’aimait pas et de tout façon il n’était pas le bienvenu. Les portes de l’ascenseur du sous-sol s’ouvrir sur un silence de plomb. Elle poussa la porte de leur bureau et le trouva vide. Elle ne se posa pas la question plus longtemps sur l’endroit où il pouvait se trouver. Elle ne le connaissait que trop bien et malgré la punition pour avoir braver l’interdit, il en brava un autre. Elle se dirigeât vers le bureau de son supérieur, ouvrit la porte le plus lentement possible et le tableau qui s’ouvrait à elle la fit sourire. Mulder, assoupi, était confortablement installé dans le siège en cuire de Skinner les pieds sur le bureau. L’écran de télévision diffusait le film Plan 9. Un classique pour lui, une incompréhension pour elle. Après avoir refermé la porte, elle s’approcha à pas feutré du bureau et s’appuya sur celui-ci. Les bras croisés, elle se pencha légèrement pour atteindre l’oreille de son ami. Elle prit une voix grave, imitant celle de son supérieur.

- Besoin d’aide Agent Mulder ?!

Effet réussi. Mulder partit à la renverse, complètement perdu. Quand il se releva, il tomba nez à nez avec sa partenaire qui n’en pouvait plus de rire. Jamais il ne l’avait vu ainsi et il était complètement pantois face à ce tableau magnifique. Seul les réverbèrent extérieures éclairaient le bureau. Il n’avait pas allumé la lumière de la pièce pour ne pas éveiller les soupçons. Il s’installa une nouvelle fois dans le fauteuil face à celle qui s’était calmée et qui se trouvait toujours dans la même position. La pièce venait de se remplir d’une tension un peu trop connue ces derniers temps des deux Agents.

- Alors ?
- Quoi ?
- Tu ne devrais pas être avec tes proches et le nouvel homme de ta vie ?
- Si.
- Et ?
- Et je suis là.

Elle l’avait déstabilisé. Fox Mulder. Lui qui avait toujours une réplique drôle ou cinglante, était tout d’un coup bien silencieux. Il avait devant lui son amie, sa partenaire, celle qu’il respectait plus que tout au monde, devant lui, le regard planté dans le sien. C’était la première fois en 7 ans qu’elle le laissait lire en elle aussi facilement. Elle qui, habituellement, ne laissait transmettre aucune émotion, aucun sentiment. Elle avait fait le premier pas. Allait il suivre ? Au bout de longues secondes, peut être même minutes, elle sentit les doigts de Mulder frôler sa botte et remonter légèrement jusqu’à son genoux. Il avait compris le message qu’elle lui envoyait. Elle avait compris que tout était réciproque. Plus rien ne serait comme avant. La frontière venait d’être franchie. Ses doigts firent glisser la fermeture éclaire des bottes dans un mouvement symétrique tout en maintenant le regard. D’un coup de pied, ele s’en débarrassa, les jetant dans le bureau. Elle s’installa à califourchon sur son ami. Elle n’arrivait pas à croire ce qu’elle faisait. Mulder lui était hypnotisé. Il retenait difficilement sa respiration. Leurs visages n’étaient plus qu’à quelques centimètres. Mais elle ne fît rien. Elle ne bougeât plus. Ce n’était plus à elle d’avancer. Une panique l’envahit et elle était prête à faire marche arrière. Pourquoi ne faisait il rien ? Pourquoi ne réagissait il pas ? Elle allait se lever quand un sourire espiègle s’afficha sur le visage de Mulder.

- Alors on allait fuir Agent Scully ?
- Tais toi …

Elle l’avait dit si bas, sa voix était si rauque qu’un frisson les parcouru tout les deux. Sans plus attendre il frôla ses lèvres avec les siennes. Doucement. Simplement. Ils se crispèrent à ce contact électrique. Les mains de Scully se trouvaient depuis le début, appuyées sur les accoudoirs du fauteuil alors que celles de Mulder pendaient comme un pantin sans fil. Il les posa sur les hanches de Scully et elle se détendit à ce contact. Quand le baiser se fit plus fougueux, plus passionnel et qu’elle autorisa la langue de Mulder à danser avec la sienne, ses doigts trouvèrent satisfaction à la base de sa nuque, courant dans ses cheveux. A bout de souffle ils se séparèrent. Mulder fit glisser ses mains le long des cuisses de Scully, relevant un peu plus sa robe à chaque passage. Combien de fois avait elle fantasmer sur ses mains ? Ses doigts parcourant son corps ? Une nouvelle fois, leurs regards s’accrochèrent. Ils y lurent la même chose. La même envie. Envie refoulée depuis trop longtemps. Et sans hésiter, leurs lèvres une nouvelle fois se rencontrèrent. Il l’entoura de ses bras protecteurs et l’amena plus à lui, corps contre corps. Elle commençait à sentir le désir qu’il éprouvait pour elle. Ce qui l’amena à le provoquer encore plus. Une fois de plus ils se séparent pour reprendre leur souffle. Il se leva et instinctivement elle enroula ses jambes autour de lui. Elle parsemait le cou de son ami de baisers brûlants alors qu’il la déposait sur le bureau de leur directeur. Ils sourirent lèvres contre lèvres à cette idée. Il se détacha du corps de sa collègue et elle gémit de mécontentement. Elle avait besoin de le sentir contre lui. Ils savaient ce qui allait se passer et être dans ce bureau ne faisait qu’augmenter ce désir si longtemps inhibé. Il réitéra le mouvement de ses mains sur ses jambes en mordillant son oreille. Elle frissonna. Depuis quand n’avait elle pas ressentit autant de plaisir ? Elle le voulait. Lui, pas un autre. Et elle savait que c’était réciproque. C’est ce qui la poussait à ne pas se poser mille questions et à vivre le moment présent. Il retira lentement les collants noirs alors qu’elle déboutonnait sa chemise. Il sentit les mains de Scully se faufiler sur son torse et accompagner le bout de tissu le long de ses épaules pour qu’il s’échoue sur le sol. Doucement. Trop lentement. Puis une vague de frissons le parcouru quand le souffle chaud de son amie se posa délicatement à la base de son cou. Elle laissa une traînée humide partant de son oreille jusqu’à son torse. Il laissa un gémissement s’échapper. Le premier de la soirée. Elle sourit. Il l’embrassa une nouvelle fois. Ses mains passant dans son dos alors que celles de Dana le faisaient languir à jouer avec les boutons de son pantalon. Une fois celui-ci à ces pieds, il avança pour se recoller contre le corps parfait de Scully. Mulder fit tomber les bretelles de la robe et découvrit enfin le produit de tous ces fantasmes. Il arrêta tout mouvements pour la regarder. L’admirer. Sous son regard émerveillé, elle dégrafa elle-même son soutient gorge. Elle l’attrapa par la taille et leurs torses entrèrent en contact. Les respirations redevenaient saccadées. Les lèvres s’entrechoquèrent. Le désir se fit plus grand. Plus intense. Ils se débarrassèrent du peu de vêtements qui leur restèrent et d’un seul déplacement, leur corps ne firent plus qu’un. Leurs transpirations se mélangeaient. Leurs gémissements aussi. L’extase était à son paroxysme. Jamais aucun d’eux n’avait ressentit ça. Dans un dernier mouvement, ils atteignirent ensemble l’orgasme dont ils se souviendront longtemps. Ils se laissèrent retombés dans le fauteuil de Skinner. Il déposa un dernier baiser sur son front. L’un contre l’autre, ils regardèrent la neige qui tombait depuis peu sur la ville. Scully ne pouvait que remercier Dieu de lui avoir offert le plus beau cadeau de Nöel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Joyeux Noel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» joyeux noel et bonne annee
» JOYEUX NOEL
» Joyeux Noel à toutes
» Joyeux noel.
» Joyeux noel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: *Luciole*-
Sauter vers: