Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Goodbye Tina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Goodbye Tina   Dim 26 Avr - 18:15

- Monsieur.
- Agent Scully, l’Agent Mulder n’est pas avec vous ?
- Non, justement je voulais vous voir Monsieur. Mulder est parti pour vider et vendre la maison de ses parents et je voulais savoir si je pouvais le rejoindre pour l’aider aujourd’hui et ce week end ?
- Oh. Bien sur. Prenez votre semaine et ne revenez que lundi prochain.
- Merci Monsieur.
- Je vous en prie. Il a besoin de vous.


Elle arrêta sa voiture en face de la maison. La dernière fois qu’elle y avait mis les pieds c’était pour entendre Mulder et sa mère, se disputer. Elle avait entendu la gifle partir. Le son résonnait encore dans ses oreilles quand elle y repensait. Pourtant des années s’étaient écoulées depuis ce moment. Ce moment où Mulder avait accusé sa mère d’infidélité. Ce moment où Mulder cherchait à comprendre la disparition de sa sœur auprès de sa mère. Scully sortit de ses pensées et entra dans la maison. Seul le silence l’accueillit. Après avoir parcourut le rez de chaussée, elle se dirigea à l’étage. Il se tenait dans l’embrasure d’une porte. Elle s’approcha de celui qui lui tournait le dos. Elle l’observa puis contempla la pièce. La chambre de Samantha. Depuis quand se trouvait il là ? Elle posa délicatement sa main dans son dos et sentit instinctivement qu’il se décontractait sous son geste. Il ne s’était pas retourné, ne l’avait même pas entendu mais savait parfaitement qu’elle seule pouvait se trouvait ici, avec lui. La reconnaître parmis 1000 était un jeu d’enfant. Il finit par tourner la tête vers elle et lui offrir un sourire.

- Tu n’étais pas obligée de venir tu sais …
- Ne dis pas n’importe quoi et viens manger. J’ai apporté une pizza.
- Merci …


- Skinner t’as donné ta journée ?
- Et ma semaine.
- Scully …
- Oui je n’étais pas obligée mais je suis là ! Il savait très bien qu’elle n’avait pas dit ceci juste pour aujourd’hui. Elle était et serait toujours là pour lui. Plus vite on aura tout réglé plus vite tu pourras tourner la page …
- Merci … Je ne sais pas ce que j’ai fait pour te mériter.
- Parce que tu ne trouves ça anormal ? Le fait que je sois là, pour toi ? Tu ne l’as pas été pour moi à certains moments de ma vie ? Tu penses que je suis là parce que j’ai une dette envers toi, parce que je n’ai pas envie de travailler ou parce que je suis ton amie et que ma place n’est ailleurs d’autre qu’à tes cotés ? Le ton de sa voix était légèrement irrité malgré elle.
- J’ai tellement l’impression d’avoir raté ma vie …
- Mulder tu es un agent hors pair, le meilleur avec qui j’ai pu travailler. Tu as fait de brillantes études, tu es un ami fidèle … Tu n’es en aucun cas responsable de ce qui a pu se passer au sein de ta famille. Chacun réagit différemment à un événement tragique. On aimerait toujours refaire les choses, agir autrement … Tu as toujours été jusqu’au bout des choses et tu continueras parce que tu ne peux faire autrement. Beaucoup de questions resteront sans réponses mais tu avanceras parce que quoi que tu puisses penser, tu n’es pas seul.

Il savait pertinemment qu’elle faisait allusion à Melissa et à sa vie personnelle, à ce qu’elle pouvait ressentir. Il planta son regard humide dans le sien.

- Je ne sais pas comment c’est arrivé …
- De quoi parles tu ?
- D’avoir la partenaire dont tout le monde rêve …

Sa voix n’était qu’un murmure. Le silence prit place. Apres quelques minutes ils décidèrent de reprendre leur activité.

- Qu’est ce que je vais faire de tout ces meubles ? Mon appartement en ai déjà remplit …
- Tu ne vas pas y vivre éternellement … Ce sont des objets de famille, tu seras bien content de les avoir quand tu auras la tienne …

Il la regarda surprise. Elle l’imaginait avec une famille. Lui qui n’y avait quasiment jamais songé.

- Tu sais bien que le mot famille ne signifie pas grand-chose pour moi. Je ne me souviens pas de mes grands parents, les frères et sœurs de mes parents non plus. Personne n’a été là après la disparition de Samantha … Mais si tu les veux je te fais un prix groupés.
- On peut effectivement négocier. Répondit elle avec humour. Mulder où vas-tu ?
- A l’étage. Je pensais commencer avec les chambres, la lingerie …
- Combien de temps as-tu vécu ici ?
- 4 ans … J’ai emménagé avec ma mère quand le divorce a été prononcé. J’avais 14 ans et je suis parti en Angleterre à 18. Je n’y ai pas remit les pieds souvent ensuite … Je vais maintenant avoir l’honneur de te montrait là où je dormais ! Impatiente n’est ce pas ? Il lui fit un clin d’œil et elle ne peut s’empêcher de sourire.

Il ouvrit une porte qui donnait sur sa chambre d’adolescent. Une pièce qui ne ressemblait plus à ce qu’elle avait été.

- Joli décors Mulder … Dit elle ironique.
- Merci. Mais elle n’a pas toujours ressemblé à ça … Répondit il déçu.
- Où sont tes affaires ?
- Au sous sol je suppose …

Elle observa l’endroit et ne fit aucun commentaire. Il n’y avait pas de preuve qu’un jeune garçon de 14 ans avait séjourné ici. Pas plus que dans le salon et dans les autres pièces … Pourquoi avait elle brûlé les seules photos qu’elle avait de lui ?

- Tu as des cartons ?
- Oui dans le garage. Je vais les chercher.

Elle lui sourit et acquiesça de la tête mais son sourire disparut une fois qu’il fut parti. Comment a-t-il put vivre comme ça ? Aurait-ce été différent si Samantha n’avait pas disparut ? Elle secoua la tête légèrement comme pour effacer toutes traces d’inquiétude quand elle l’entendit revenir. Il avait les bras chargé de cartons et déposa tout dans le couloir. Il en monta quelques uns et commencèrent à défaire les draps du lit. La chambre était peu fournie, pas d'images, pas de cadres, pas beaucoup d’affaires. Ils finirent de débarrasser la pièce en une vingtaine de minutes. Scully ouvrit le placard de Mme Mulder. Des vêtements d’hivers s’y trouvaient.

- Que veux tu faire ?
- Les mettre dans un carton.

Elle les posa sur le lit et commença à les plier. Il n’y avait pas la même odeur, le même parfum que les habits de Maggie. Ici régnait l’odeur des boules de mites et du renfermement. Il n’y avait rien qui pouvait faire sourire ou provoquer un agréable souvenir. Scully ne pouvait s’empêcher de penser qu’un jour ça lui arriverait. Plier, ranger, se débarrasser des affaires de sa propre mère. Elle priait pour que se soit le plus tard possible ... Elle ferma les yeux quelques instants et ne l’entendit pas s’approcher.

- Scully tu vas bien ?
- Oh … Oui excuse moi. Je suis censé t’aider et …
- Tu le fais très bien … Croie moi.

Elle a acquiescé de la tête préférant ne pas répondre à cause de la boule qui se formait au niveau de sa gorge. Elle se reconcentra en prenant d’autres vêtements. Mulder quant à lui démonta le lit de bois, déposant les pièces et le matelas contre le mur. L’après midi passa rapidement et quelques heures plus tard Mulder s’arrêta.

- Scully tu as faim ? Je pourrais commander quelque chose.
- Je pense que nous devrions sortir.
- Ok.
- Mulder où comptais tu rester ce soir ?
- Euh … Je n’y ai pas pensé. Je pense que le canapé m’ira très bien …
- Il n’est pas trop tard on devrait trouver un motel et pourquoi pas se faire un film … Mais ne restons pas ici d’accord ?

Il approuva, prêt à quitter cet endroit rapidement.

- Où sont tes affaires ?
- Dans la voiture.
- Les miennes aussi.
- Prenons ma voiture, comme ça les voisins me voient partir et tu n’as pas à te soucier de ce qu’ils pensent.
- Bon sang Scully, tu ne peux pas m’aider à me faire une jolie réputation ici ? Autre que celle que j’ai à Washington, l’éternel célibataire endurci ? Toi, moi …
- Dans tes rêves ! Aller, j’aimerai prendre une douche avant le dîner.

Elle leva la main en signe de stop à la remarque qu’allait faire Mulder. Il sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Dim 3 Mai - 20:36

Elle leva la main en signe de stop à la remarque qu’allait faire Mulder. Il sourit. Ils arrivèrent rapidement au motel qui se trouvait sur le bord d’une route. Le réceptionniste leur donna deux chambres avec une porte communicante. Ils prirent leur douche et se changèrent. Une demi heure plus tard Scully pénétra dans la chambre de Mulder. Il aimait la voir comme ceci, cheveux humides, bouclés retombant sur la nuque. Au travail elle était toujours impeccablement bien habillé et coiffé. Même quand il la tirait du lit aux aurores.

- Tu arrives juste à temps pour ne pas avoir à payer le repas. Le ton taquin de sa voix lui valu un magnifique sourire.
- Chinois ? Finalement nos traditions nous suivent partout. Répondit elle sur le même ton. Elle s’asseye sur le lit, mettant ses pieds sous elle. Pas de curry ?
- J’ai demandé mais il n’en avait plus. Il la rejoignit sur le lit.

Ils mangèrent en silence, l’un à coté de l’autre, savourant ce repas mérité après cette longue journée. Une fois fini, elle se tourna vers la télévision.

- Qu’as-tu choisi ?
- Arf, j’ai oublié de regarder.

Il alluma la télé et après quelques querelles conviviales pour choisir la chaîne, ils décidèrent de regarder Caddyshack. Une nouvelle fois. Ils s’installèrent contre la tête du lit.

Scully se réveilla quelques secondes avant lui. Elle ne comprit que quand Mulder émergeât à son tour, qu’ils s’étaient endormis pendant le film. Mulder resserra son étreinte autour du corps de son amie avant de se reculer, trouvant ce geste anormal dans son quotidien. Ils desserrèrent leurs jambes à contre cœur. Juste un regard gêné et elle sorti du lit pour regagner sa chambre. Elle se sépara des ses vêtements de la veille, froissés. Apres avoir prit un petit déjeuner conséquent, ils prirent la direction de la maison pour continuer le rangement.


Trois heures venaient de s’écouler en un claquement de doigts.


- Scully tu as faim ?
- Ouép.
- On commande ?
- Et si on sortait un peu ?
- Je te suis.

Ils sortirent de la maison et prirent la voiture de Mulder. Le soleil et le ciel bleu annonçaient une après midi magnifique malgré les circonstances. Ils arrivèrent rapidement dans le centre ville et entrèrent dans un café. A peine leur commande passée, ils furent accostés par trois personnes d’une quarantaine d’années.

- Fox ? Fox Mulder ?
- Oui ?
- Bonjour, je suis Sharon, on était en cours ensemble.
- Ah oui. Bonjour.
- Tu te souviens de Kate et Josh ?
- Bien sur. Il les salua de la main.
- On a appris pour ta mère. On est désolé. Elle était appréciée dans le quartier.
- Merci.

Les trois visages observèrent Scully.

- Dana Scully, ma partenaire.

Scully s’efforça de leur serrer la main malgré leur regard méprisant qu’elle ressentait. Les trois adultes ne tardèrent pas à prendre congés.

- Bien. Nous ne voulons pas te déranger plus longtemps. Encore désolée pour ta mère.
- Merci.

Ils dirent au revoir à Mulder et partirent du restaurant. Mulder regarda amusé Scully qui essayait de ne pas montrer son indignation. Il se retint de rire ce qui n’aida pas Scully.

- Qu’est ce que ta mère a bien put dire sur moi ?
- Je ne sais pas.
- Non mais tu as vu comme elles m’ont regardé ?
- Je pense qu’elles étaient jalouses.
- Moué … Je n’ai jamais rien fait à ta mère …
- Scully, si ça peut t’aider, moi non plus … A part peut être, être né … Dit il en haussant les épaules.

Il avait raison, ce n’était pas important ce qui venait de se passer, elle était ici pour lui, pour l’aider. Elle devait le soutenir. Elle posa sa main sur la sienne.

- Skinner m’a donné toute la semaine, comme toi. Si nous nous dépêchions à régler tout ça ? On aurait le temps pour autre chose.
- Qu’est ce que vous avez à l’esprit Agent Scully ?
- Je pensais effectivement à quelque chose.

Avant qu'il ne puisse répondre, la serveuse apporta leurs plats et ils mangèrent avec beaucoup plus d'enthousiasme qu'ils s’y étaient attendus. Elle sourit, le voyant aimer ce qu’il dévorait. Elle était très heureuse d’être venue. Ils discutèrent encore quelques minutes puis reprirent vite la direction de la maison pour continuer ce qu’ils avaient commencés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Mer 6 Mai - 20:52

Une fois arrivés, l’atmosphère s’obscurcie, ils se dirigèrent directement à l’étage pour terminer la chambre de Tina Mulder. Une fois terminée, le reste de la maison ne serait que « des choses ». Ils entrèrent dans la pièce qui jadis fut celle de Mulder, ils défirent les draps du lit en premier puis elle débarrassa l’armoire du peu de vêtement qu’elle contenait pour les enfermer comme les autres dans un carton. Elle descendit quelques affaires dans le salon et prit un verre d’eau. Un silence étrange s’installa. Elle remonta à l’étage.

- Mulder ?
- Je suis là. Répondit il d’une petite voix. Il était assis sur le lit, regardant les documents qu’il avait dans les mains.
- C’était dans l’armoire ?
- Oui … Carte d’identité de Samantha, bulletins scolaires …
- Tu devrais la garder …
- Non je ne pense pas. Je ne dois pas garder ce genre de chose.
- Très bien … Mais tu n’es pas obliger de les jeter tout de suite. Pourquoi ne pas les mettre de coté pour l’instant ?

Il l’observa puis déposa la boite dans un coin et ils continuèrent à vider l’armoire et la commode.

- Tu aurais d’autres cartons pour les chaussures ?
- Oui. Tu veux quelque chose à boire ?
- Oui ce que tu as.

Il lui sourit. Que ferait il sans elle ? Il ne chercha pas à répondre à cette question de suite. Juste l’observer.

- Mulder ? Tu veux faire une pause ?
- Euh … Non c’est bon. Je reviens. Ses joues se colorèrent légèrement, comme pris en faute.

Une fois la pièce quasiment vide, elle descendit les derniers cartons en bas. Elle remonta et comme quelques minutes auparavant, le retrouva assis avec une autre boite dans les mains.


- Mulder ?
- C’est la boite à bijoux de ma mère … Regarde … Il lui tendit la main. Un anneau d’argent avec un diamant de la même couleur. C’était à ma grand-mère, elle l’avait laissé à Sam quand elle est morte. C’était sa seule petite fille.
- Elle est magnifique.
- Je … Il la regarda droit dans les yeux. Je voudrais que tu la gardes.

Il put voir le choc dans son regard si expressif. Il l’avait pris totalement au dépourvu.

- Je suis sérieux Scully. S’il te plait.

Il prit sa main et passa l’anneau à l’annulaire. Il était seulement un tout petit peu trop grand.

- Il a l’air parfait pour toi.
- Mulder … Je ne peux pas … C’est trop précieux pour toi …
- Autant que tu l’es pour moi …

Pardon ? Que venait il de dire ? Avait elle bien compris ? Elle regarda vers le bas et se rendit compte qu’il venait de glisser la bague à sa main gauche …

- Mulder tu devrais la garder, elle viens de ta grand-mère …
- Je suis le dernier Mulder, Scully. Je m’enfou de ce que deviens toutes ces choses mais je me souviens que Samantha portait cette bague. Elle était même trop grande mais elle l’adorait.

Elle était sans voix. Il voulait vraiment qu’elle garde ce bijou de famille.

- Mulder … Je vais la porter, mais promet moi que si tu veux la récupérer tu me le demandera.
- Je ne le ferais pas. Répondit il en acquiescant la tête.

Après un long moment il tourna le dos.

- Il y a beaucoup de truc ici, est ce que tu veux quelque chose ?
- Je ne suis pas venue ici pour …
- Je sais mais je ne sais pas si l’armée du salut prendra tout.
- Mulder je ne sais pas si tu as besoin d’argent mais tu devrais faire évaluer tout ça avec quelques meubles et les vendre.
- Je ne sais pas si je peux faire ça …
- Est-ce que tu veux que je passe quelques appels ?
- Ne te donne pas cette peine.
- Ce n’est pas un problème.

Elle posa sa main sur la joue de Mulder en lui souriant et se leva. Elle prit le téléphone mais le répertoire devait être en bas dans le bureau. Elle prit les documents des mains de son ami et descendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Dim 10 Mai - 22:07

L’expert venait pour quatre heure cette après midi. Mulder et Scully avaient le temps de faire une pause. Scully lui proposa de manger. Il inclina la tête positivement. Le déjeuner se passa calmement. Elle le surprit plusieurs fois à regarder la bague qu’elle portait désormais mais ne releva pas. Le rangement de la cuisine se fit rapidement et toujours dans le silence. Les ustensiles finirent tous dans divers cartons. Elle brisa le silence installé depuis plus d’une heure.

- Mulder que fais tu de la porcelaine ?
- Laisse l’expert regarder tout ça. Je ne veux rien garder …

Scully soupira légèrement. Elle comprenait qu’il ne veuille rien garder mais le regard que son visage abordait renvoyer la tristesse. Puis il se releva.

- Scully arrête ce que tu fais pour le moment … Je veux regarder la boite de Samantha.
- Est-ce que tu es prêt ?
- Je … Ne sais pas. Il lui sourit faiblement. Je dois le faire un jour ou l’autre de toute façon.
- Bien.

Elle sentit Mulder lui prendre la main gauche. Son pouce rencontra l’anneau. A ce contact son bas ventre réagit violement. Elle ferma les yeux quelques secondes et se concentra sur autre chose. Ils prirent place sur le canapé. Elle le regarda ouvrir la boite précieuse et sortir les documents. Bulletins scolaires, photos des Jeannettes, mots des enseignants, dessins de sa main … Rien d’extraordinaire … Cette boite avait dut être faite peu après la disparition de Samantha. Scully fut soudain choquée par ce quelle venait de découvrir. Elle se rendit compte qu’il n’y avait absolument rien sur Mulder dans cette maison. Elle tourna la tête vers son ami. Il ne jetait rien. Il lisait puis repliait soigneusement les documents pour le remettre dans leur étuis. Allait il les garder alors que quelques jours plus tôt il lui avait dit être libre ? Il savait désormais ce qui était arrivé à sa sœur. Comment allait il continuer sa route avec ce nouveau sentiment ? Qu’est ce qui allait changer chez lui ? Autour de lui ?

La sonnette retentit. Mulder ouvrit la porte. L’homme de l’autre coté sourit à son interlocuteur.


- Monsieur Mulder ? Je suis Samuel Lafayette, de Lafayette Maison.
- Bonjour, nous vous attendions.
- Je suis vraiment désolée pour votre mère.
- Merci.

Il lui fit signe d’entrer et de le suivre. L’invité tendit sa main à Scully.

- Madame Mulder.
- Euh non. Dana Scully, je suis …
- Une amie. Termina Mulder.
- Oh excusez moi.

Il prit sa main et la souleva vers ses lèvres. Les yeux de Mulder se rétrécirent mais ne fit aucun commentaire. Les yeux de Samuel se figèrent sur la bague.

- Madame Scully, c’est une belle émeraude que vous abordez là. Puis je la voir ?

Elle jetta un rapide coup d’œil effrayé vers Mulder puis tendis la main.

- Madame Scully, c’est un morceau magnifique. Si un jour vous désirez la vendre, j’espère que vous ferez appel à moi.
- Elle n’est pas à vendre. Répliqua t-elle un peu trop sèchement.
- Je comprends. Il jetta un coup d’œil à Mulder qui avait incliné légerement la tête sur le coté puis repris. Bien nous devrions commencer. Il s’assit sur le canapé aux cotés de Scully.

Mulder restait appuyé contre le chambranle de la porte, les observant.

- Il y a quelques objets très enviables ici, Monsieur Mulder. Quelqu’un dans votre famille devait apprécier les objets de valeurs.

Scully leva le regard vers Mulder. Ses yeux étaient clos, toujours contre l’encadrement de l’entrée. Avant qu’elle ne prenne la parole, il parla.

- Il faut que je sorte quelques temps. Je vais marcher.
- Mulder ?

Mais il avait déjà quitté la pièce. Elle s’excusa auprès de Monsieur Lafayette et sorti à son tour.

- Mulder ?
- J’ai juste besoin … Scully j’ai juste besoin d’air …
- Je comprends … Et en ce qui concerne …

Elle pointa son pouce en direction de la maison.

- Quoi que tu décideras Scully, ce sera très bien.
- Mais Mulder je ne peux pas !
- Scully, donne lui la bague, garde la fait ce que tu veux, je ne garde rien, je ne … veux rien … S’il te plait ... La voix de Mulder n’était qu’un murmure.
- Bien … Je m’en occupe … Ne pars pas trop longtemps, s’il te plait … Elle posa sa main sur son bras. Signe qu’elle était la, pour lui, comme toujours. Elle se hissa sur la pointe des pieds et embrassa le front de son ami.
- Merci …

Elle le regarda s’éloigner jusqu’à ce qu’il referme la porte derrière lui. Après avoir respiré à fond, elle retourna dans le salon.

- Comment va-t-il ? Je suis navré si j’ai dit quelque chose …
- Ne vous inquiétez pas pour lui …
- Je suis sur que le décès de Madame Mulder a dut être un choc pour lui. Il l’a été pour nous tous.
- Vous connaissiez Madame Mulder ?
- Je l’avais rencontré plusieurs fois. C’était une femme très … Artistocratique.
- Vous avez eu l’occasion de voir ses biens ?
- Oui. Il n’y a pas que des objets de valeurs mais je vais m’occuper des affaires de la famille Mulder.
- Merci. Faisons le tour de la propriété.

Scully accompagna l’homme dans son observation. Il prenait des notes et collait des étiquettes sur les biens. Elle a été d'accord avec la plupart de ses recommandations, mettant en doute quelques-uns et atteignant un compromis. Elle observait sa montre régulièrement. Mulder n'était pas toujours de retour et elle senti le besoin de le trouver. Elle savait qu’il n'était pas bien. Finalement M. Lafayette était prêt à partir. Elle l’a raccompagné à la porte, essayant de ne pas montrer son soulagement.

- Le fourgon sera ici demain matin pour les meubles. Monsieur Mulder est très chanceux de vous avoir pour amie.
- Vous n’avez pas idée …
- Mulder ?

Elle ne l’avait pas entendu arriver.

- Eh bien vous n’avez pas besoin de moi ici, je vous dis à demain matin. Il fit un signe de tête et s’éloigna.

En quelques secondes il disparut du paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Ven 15 Mai - 22:47

- Je suis heureuse que tu soies de retour.
- Je suis là depuis un moment mais je ne pouvais pas entrer.
- Il revient demain matin. Tu devras signer le contrat.
- Bien sur … Merci pour cette après midi.
- Ecoute, je pense qu’on en a fait assez pour aujourd’hui. Sortons.
- Bonne idée.

Elle ferma sa main dans la sienne et l’entraîna à l’extérieur. Il prit les devant et s’installa du coté conducteur. Elle ne savait pas ou il allait, elle ne voulait pas lui demander. Etre juste avec lui, c’est ce qu’elle désirait. Ils roulèrent une vingtaine de minutes puis s’arrêta en lui désignant la forêt.

- Tu veux marcher un peu ?
- Bien sur.

Instinctivement il lui prit la main et ils marchèrent sous les arbres verts. Les rayons du soleil parvenaient à transpercer ici et là les feuilles malgré leur densité. Sans préambule Mulder commença à parler.

- Lafayette a raison. Je suis chanceux de t’avoir. Je n’aurais pas du te demander …
- C’est bon Mulder.
- Non ce n’est pas bon, je pensais pouvoir gérer ça et en finir avec ces histoires. Maman est morte et tu m’as prouvé que ce n’était pas une conspiration. Et je sais ce qui est arrivée à Samantha. Tout ça devrait être terminé … Mais …

Il regarda par terre n’osant affronter son regard.

- Mulder je voulais t’aider, je voulais être là pour toi et c’est ce que j’ai fait.

Elle mit ses mains sur ses joues et déposa un baiser sur son front. Il passa ses mains autour de sa taille et cala sa tête dans son cou. Avant qu’elle ne réalise ce qui se passait ses lèvres entrèrent en contact avec celle de son ami. C’était une erreur. Il était vulnérable. Elle ne devait pas tirer avantage et pourtant c’est ce qu’elle faisait. Elle n’a pas briser le baiser mais quand il se termina et qu’il voulu lui caresser la joue, elle lui sourit mais recula d’un pas. Son mouvement ne lui a pas échappé et son visage est devenu blême. Il comprit qu’il avait outrepassé la limite. Elle aurait du le gifler au lieu de lui sourire.

- Je suppose qu’on devrait rentrer à l’hôtel.
- Mulder ?!

Il s’était éloigné de nouveau. Il ne pris pas sa main de nouveau, juste tourné vers la voiture et a regardé pour voir si elle suivait. Elle s’injuria intérieurement. Une fois arrivé, il marcha vers sa chambre.

- Scully je n’ai pas faim, si tu veux dîner vas y sans moi. On se voit demain matin.
- Mulder !
- Demain matin okay ?

Il disparut dans sa chambre. Elle fit de même et s’appuya contre la porte. Sa tête frappa contre la porte plusieurs fois en serrant les dents. Comment allait elle réussir à dormir en pensant à la sensation de ses lèvres contre les siennes ?

Il entendit du bruit dans la chambre voisine. Il se leva pour vérifier que tout allait bien. Il trouva Scully en sueur, marmonnant des mots qu’il ne comprenait pas. Elle se réveilla brutalement en se redressant dans le lit. Quelques larmes roulaient sur ses joues blafardes. Mulder s’assit sur le lit et posa ses mains sur ses épaules. Elle sursauta et se blotti contre lui naturellement.

- Hey c’est fini. Juste un cauchemar.

Il se recula pour s’appuyer contre le dossier du lit, l’entraînant avec elle. Son visage se posa sur le haut de son torse. Hier ils partageaient le même lit habillé, aujourd’hui ils partageaient le même lit, presque nus.

- Je suis désolée de t’avoir réveillé. Elle resserra son étreinte contre lui.
- Je ne dormais pas …

Elle n’arrivait pas à se défaire de ces images qui venaient de la hanter quelques minutes. Lui se demandait ce qui avait pu la mettre dans cet état mais attendit quelques temps avant de lui demander.

- Raconte moi …

Elle déglutit difficilement mais ne bougeât pas d’un centimètre. Elle avait besoin de le sentir contre lui. Il passa une main dans ses cheveux pour l’inciter à parler sans la brusquer.

- Tout le monde est mort … Mes frères, mes neveux … Ma mère … Et toi. On m’a obligé à faire les autopsies. Pour me faire souffrir pas pour trouver le pourquoi … Je …
- Chuuut … Ce n’était juste qu’un mauvais rêve. Ta famille va bien.
- Toi …
- Je vais bien. Malgré tout … Et c’est grâce à toi Scully.

Elle releva la tête et croisa son regard. Elle posa sa main sur le torse nu de Mulder et un frisson les parcouru tout les deux. Ils comprirent que ce qui était arrivé dans la forêt allait se reproduire. Cette fois ci ce n’était pas un hasard. Leurs lèvres entrèrent en contact. Un chaste baiser. Mais ils ne purent s’arrêter là, et dans un geste plus bestial, ils s’embrassèrent comme si leur vie ne tenait plus qu’à un fil.

Il roula difficilement sur le coté pour ne pas s’écrouler sur le corps de son amie. Reprendre son souffle n’allait pas être une mince affaire. Une fois sur le dos, il fut prit d’une crise de panique intérieure. Allait elle sortir de ce lit sans un mot sans un regard et disparaître de sa vie ? Il avait perdu toutes les autres, allait il la perdre elle aussi ? Maintenant ? Il se força à se tourner vers elle et vit sur son visage qu’elle était tout aussi angoissée.


- Scully ?
- Mulder … Je ne voulais pas profiter de toi … Pas en ce moment, pas comme ça …

Elle parlait rapidement, évitant son regard. Il l’interrompit.

- Profitez de moi ? Qu’est ce que tu … C’est moi qui devrais penser ça …
- Alors tu n’es pas en fâché ?
- Fâché ? Ce n’est pas vraiment le mot qui me vient à l’esprit ! Sourit il. Pourquoi, tu es fâchée toi ?

Elle secoua la tête négativement. Elle entendit un soupir de soulagement et elle put voir un sourire s’agrandir de plus en plus sur son visage.

- Qu’avons-nous fait Mulder ?
- Et bien … Vous avez fait de moi le plus heureux des hommes.
- Mulder …
- Je ne plaisante pas Scully … Je me sens libre et heureux. Je sais que ça te surprend mais regarde ma journée, tu as accepté la bague de ma grand-mère, tu as traité une délicate opération de famille … Et puis toi et moi … Peut être que ce n’était pas prévu, peut être même que tu ne le voulais pas, même tu ne m’a pas repoussé. Je ne sais pas ce qui va se passer ensuite mais ce que je sais c’est que je ne veux pas ignorer ce qui vient de se passer. Peut être que nous pourrions apprendre à nous connaître … Comme ça … Scully dit quelque chose.

Toujours sur le dos, elle ouvrit les lèvres mais aucun son ne sortit. Après quelques longues minutes, elle réussit à parler.

- Et si … s’ils découvrent ? Et si Skinner découvre ?
- Il va mourir de jalousie.
- Mulder.
- Quoi ? Tu ne savais pas ? Pas très observatrice.
- Mulder ! Je suis sérieuse.
- Je suis sérieux. Mais je suis d’accord, nous devons être discret. Je ne peux pas passer le reste de ma vie avec ce sourire sur mon visage.

Le reste de sa vie ? Avait elle réellement entendue cette phrase ? Sans réponse de sa part, Mulder se dégagea des couvertures pour sortir du lit.

- Mulder … Dors ici s’il te plait …

Il ne se fit pas prier et retourna sous les draps, sans pour autant la prendre dans ses bras. Il ne voulait pas la brusquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Mer 20 Mai - 21:30

Le matin arriva beaucoup trop vite. Elle se réveilla avec un sentiment de paix intérieure et physique. Sentiment qu’elle n’avait pas éprouvé depuis des années. Alors est venue la réalisation des actes de la nuit passée. Les yeux de Mulder posés sur elle. Mais elle préféra ne pas en parler. Pas maintenant. Elle se leva et enfila un peignoir rapidement.

- Nous devrions aller à la maison, Monsieur Lafayette va nous attendre.
- Ok.

C’est tout ce qu’il put dire. Ils se trouvaient tout les deux en territoire inconnu et il se rendit compte que la crainte avait repris le dessus. Elle remarqua son ami tendu, sur son visage et ses mains qu’il faisait craquer inconsciemment. Elle ne regrettait en rien ce qui s’était passé, comment pourrait elle ? Mais l’avait il comprit ? Elle se pencha vers lui et lui donna un baiser sur les lèvres.

- J’ai besoin d’une douche, rendez vous dans 30 minutes ?

Il réussit à retenir un commentaire à propos de la douche mais il vit dans son regard qu’elle se doutait de son intention. Il aimait le teint rosé que prenaient ses joues. Finalement il ne pu se taire.

- Tu sais Scully, ça irait plus vite si je me joignais à toi.
- Tu penses vraiment que nous serions à l’heure au rendez vous si je t’autorisais à entrer dans la pièce d’à coté ? Elle sourit et rougit à sa propre suggestion.
- Je suppose que non …
- Nous supposons donc la même chose.

Elle le laissa en plan et entra dans la salle de bain. Elle l’entendit frapper à la porte 20 minutes plus tard.

- Entre, je suis prête dans une minute. Ella passa la tête pas la porte. Comment as-tu fais pour te préparer aussi vite ?
- Je viens de me prendre une couche froide !
- Mulder ! Elle rit.
- Mais c’est vrai !

Elle secoua la tête et le prit par la main pour se diriger vers la voiture. Ils arrivèrent en même temps que le camion. Alors que Mulder signait le contrat, Scully terminait d’emballer soigneusement le service de porcelaine. Mulder se retira dans la cuisine et laissa Lafayette superviser le déménagement. L’humeur fut assombrie quand les déménageurs eurent terminé. Scully ferma la porte derrière eux et retrouva son ami dans la cuisine. Maintenant ils attendaient l’expert dans l’après midi pour évaluer l’argenterie et les autres objets.

- Mulder ?
- Je vais bien.
- Je sais.

Elle glissa sa main le long de son bras jusqu’a la manche de son t-shirt puis la redescendit, en appréciant le muscle sous ses doigts.

- Grenier ou sous sol ?
- J’ai vérifié, il n’y a rien dans le grenier.
- Ok. Sous sol alors. Peut être qu’on peux finir cette après midi.
- Ce serait une bonne chose.

Ils s’y dirigèrent. Elle espérait trouver une boite à souvenirs d’enfance concernant Mulder. Mais non. Elle ne trouva pas. La colère s’envahit de tout son être mais ne dit mot.

- Oh mon dieu !

Elle tourna la tête vers la voix qui résonnait encore dans la pièce.

- Quoi ? Qu’as-tu trouvé ?

Il lui fit signe d’une main tremblante, le visage blafard.

- Qu’est ce que c’est ? Oh mon dieu …

Elle tira Mulder par le bras pour l’entourer des siens.

- Mulder je suis désolée … Il secoua la tête sans pouvoir prononcer un mot. Mulder vient, remontons.

Ils remontèrent dans la cuisine.

- Mulder commence à charger la voiture.

Mais il semblait ne pas l’entendre. Elle prit un carton d’alimentation et le colla contre son torse. Il s’en empara, se reconcentrant sur elle.

- Allez Mulder, va à la voiture.

Il ferma les yeux et baissa la tête de façon défaitiste.

- Mulder …
- Tu ne viens pas ?
- Je vais finir le sous sol.
- Scully …
- Il faut sortir d’ici, charge la voiture.
- Scu …
- Fait le okay ?

Elle prit un carton aussi et se dirigea vers la voiture.

- Je ne serais pas longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 33
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Goodbye Tina   Dim 24 Mai - 18:34

Elle le laissa dans l’entrée et une fois hors de sa vue, accéléra le pas vers le sous sol. Elle prit la première chose qu’elle trouva dans la boite à outils attrapa l’aspirateur et fracassa le plastique sur lequel était inscrit le mot « princesse ». Comment a put faire Mme Mulder ? Qui était cette femme ? Aucun souvenir de son fils mais un aspirateur que son mari avait acheté à un serial killer. John Roche avait presque ruiné la carrière de Mulder et hanté ces journées et ces nuits jusqu’à ce jour. Il n’avait jamais retrouvé la 16ème victime, mais aujourd’hui il savait qu’il n’avait rien à voir dans la disparition de sa sœur. Une fois sa fureur et son énergie dépensée, elle laissa finalement le marteau tomber de ses mains et prit un sac poubelle pour y mettre les débris. Elle remonta le sac et le déposa avec les autres déjà présents. Mais elle avait besoin de l’enterrer, de le mettre tout au fond de la grande poubelle et le recouvrir avec d’autres sacs. Oublier. Disparaître. Elle glissa contre le mur et réfugia sa tête dans ses mains. Elle comprenait maintenant. Elle comprenait pourquoi Mulder était un homme brisé. Il avait du apprendre à se construire seul depuis ses 12 ans, sans l’aide de personne. Et malgré tout ça il était incroyable, talentueux, admirable et … affectueux. Les souvenirs de la nuit dernière inondés son esprit. Il l’aimait et il avait confiance en elle. Pas étonnant qu’il ait mis du temps à admettre ses sentiments, lui qui était devenu un éternel solitaire, surmontant des obstacles monumentaux tout au long de sa vie. Combien de personne aurait mal fini ou mal dans sa peau ? Lui était juste … celui qu’elle aimait. Au diable les règlements et histoires de fraternités entre collègues. Ils étaient ensemble maintenant. Elle se redressa sur ses jambes fragiles et redescendit à la cave pour terminer. Elle regarda sa montre. Il devait avoir terminé maintenant. Un frisson de crainte la parcouru. Peut être l’attendait il à l’extérieur comme hier. Mais sa voiture n’était pas là.

- Mulder où es tu ?

Mais seule l’écho de sa voix lui répondit. Elle ne savait pas où il pouvait être mais elle ne paniqua pas. Il avait besoin d’être seul, elle le comprenait. Elle parcouru la maison pour vérifier que rien ne traînait, que les meubles étaient bien vide. Elle resta un moment dans le salon, impuissante, ne sachant que faire, les larmes roulaient sur ses joues sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle entendit la voiture s’arrêter dans l’allée. Elle ouvrit rapidement la porte et le vit arriver avec un sac de nourriture à la main. Il aperçut son visage encore humide.

- Scully qu’est ce …

Mais il ne put terminer sa phrase, les lèvres de Scully se posèrent sur les siennes. Il laissa tomber le sac à terre et d’un coup de pieds, ferma la porte derrière eux. Une fois libéré de leur étreinte, il se recula légèrement.

- Que c’est il passé ?
- Rien. Tu es parti longtemps …
- Et tu t’es inquiétée ?

Elle acquiesça tout en retenant un sanglot.

- Tu n’as pas à t’inquiéter. Tu fais partie de ma vie. Je ne le mérite pas mais ... Il vit son visage changer d’expression. Elle lui prit la main, voulant l’emmener quelque part. Scully ?
- Suis moi.

Perplexe devant ce changement soudain, il la suivi en haut et s’arrêtèrent devant l’ancienne chambre de Mulder. Il regarda autour de lui. Ils entrèrent. L’interrogeant à nouveau. Elle ne répondit que par son souffle contre son torse, passant ses mains sous son t-shirt. Ses doigts passèrent dans son dos. Il leva les bras et elle lui retira le bout de tissu. Il tressaillit quand il sentit ses lèvres sur son torse.

- Scully … Que … Fais tu ?
- Souvenir et exorcisation de tes démons.
- Il n’y a pas de …
- Lit … Je sais … Laisse moi faire …

Elle retira son chemisier puis défit la fermeture du jeans de Mulder. Doucement, prudemment. Il émit un grognement qu’il étouffa dans son cou. Elle remonta ses mains sur son torse alors que lui, enroulait ses bras autours de sa taille.

- Tu n’as jamais pensé à ce genre de chose dans cette chambre ? Demanda t-elle taquin.

Jamais à ce point aurait il voulut répondre. Mais son dos rencontra le sol et il ne trouva pas la force de parler. Il n’arrivait pas à aligner deux pensées cohérentes à la suite. Il n’arrivait plus à penser tout court. Il voulu protester mais une main se colla à son torse et se relaissa tomber. Ses dernières forces s’évaporaient. Il se laissa complètement aller. Aucune femme n’avait pas ça pour lui. Et dorénavant aucune femme n’aurait son corps. Il sentait la langue et les lèvres de son amie marquer son territoire. Elle retira d’un geste ferme et assuré son jeans et son boxer. Elle se relava se débarrassant elle aussi de ses vêtements et se positionna sur lui au niveau de son estomac. Il ne pouvait cesser de l’observer et voir à quel point elle savait ce qu’elle faisait et garder le contrôle le fascinait. Ils atteignirent l’orgasme au même moment. Elle se laissa retomber sur lui, épuisée. Il ne cessa de caresser son dos, attendant que leur respiration redevienne régulière.


- Serre moi Mulder.
- Toujours … Il resserra son étreinte et ils s’endormirent.

Ils ne surent combien de temps ils étaient restés dans cette position mais la sonnette de la porte les fit revenir brutalement à la réalité. Elle se réveilla dans un sursaut.


- Oh mon dieu, l’évaluateur !
- Scully on se calme. J’y vais et le retiendrais le temps que tu te prépares.
- Merci …

Il avait déjà enfiler son jeans et mis son t-shirt en descendant l’escalier. Elle descendit à son tour. Scully trouva Mulder un homme et une femme dans la cuisine examinant le service de porcelaine et les autres objets de valeurs. Ils se retournèrent quand ils l’entendirent entrer dans la pièce. Il la trouvait magnifique, les cheveux légèrement plus bouclés que d’habitude. Il découvrait une nouvelle lueur dans ses yeux. Il voulait la revoir demain et les jours suivants.

- Scully voici Madame Simpson et son assistant Monsieur Elis.

Ils se serrèrent la main. Sans réfléchir, elle glissa sa main dans celle de Mulder et ils réglèrent les dernières choses. En une heure, les invités étaient repartis, laissant les deux amants dans une maison vide. Il ne restait plus rien. Juste les souvenirs. Douloureux, vieux et surtout récents. Mulder ferma la porte à clef d’un geste lent.

- Tu vas bien ?

Le sourire qui s’afficha sur son visage la rassura.

- Oui je vais bien … Je n’ai jamais aimé cet endroit, je n’ai jamais reçu quelque chose de positif … Tu ne peux pas savoir ce que tu as fait pour moi …

Elle l’interrompit en posant ses lèvres sur les siennes.

- Nous avons quelques jours devant nous … Des idées ?
- Agent Scully il y a deux jours vous m’aviez dit avoir une chose en tête, j’aimerai la connaître.
- Il y a longtemps que tu as vu la mer ?
- Oh oui. Très bonne idée … Rien de plus apaisant que le bruit de l’eau … Et deux corps nus sur le sable !
- Mulder … Une pointe d’exaspération dans la voix. Et depuis quand le mot apaisant fait parti de ton vocabulaire ?
- Depuis quelques heures …

Ils se sourient. Ils avaient enfin trouvé la paix qu’ils leur manquaient. Ils prirent la route vers une nouvelle destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Goodbye Tina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Goodbye Tina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tell me goodbye BIG BANG
» Wei Chen- Goodbye Goodbye
» Goodbye Perséphone, dessins & photos
» bon anniversaire Tina !!!
» MYNAME - Hello & Goodbye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: *Luciole*-
Sauter vers: