Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Intraterrestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Intraterrestre   Lun 18 Oct - 18:04

Auteur : Moi évidemment
Résumé : Voici donc une fic inspirée de l’épisode « Fire Walker » dans sa version originale.
Disclaimer : Bien entendu les 2 protagonistes de cette histoire ne m’appartiennent en aucune
façon et reste la propriété exclusive de Chris Carter (notre maître à toutes…)))
Avertissement : PG13 voir NC-17 pour certains passages.



Base de recherche en exploration intraterrestre.
Lieu et jour indéterminée.
Laboratoire de recherche.


Pour la deuxième fois Scully s’acharnait à abattre la pioche sur la chaîne qui la retenait prisonnière du corps de Jessie. Son corps demeurait inerte et sans volonté mais se transformait inexorablement, sous le regard effrayé de Scully, au fur et à mesure des minutes qui s’écoulaient. Pour la troisième fois Scully remonta la pioche au dessus de sa tête et la laissa retomber de toutes ses forces sur la chaîne entravant son poignet. Des pensées morbides l’assaillaient tandis qu’elle reproduisait le même mouvement avec l’énergie du désespoir. Son regard affolé ne quittait pas le corps de Jessie. De nouveau elle abattit avec encore plus de force la pioche sur la chaîne, dont le matériau résistait malgré son acharnement à vouloir se libérer. Soudain, elle nota un changement dans l’attitude du corps qui se tenait au bout de la chaîne. Elle vit remuer sous la peau de la gorge de celui-ci quelque chose qui d’un coup la tétanisa. Anticipant ce qui allait arriver, elle se releva d’un mouvement souple et prit Jessie dans ses bras. Son cerveau fonctionnant à toute vitesse, elle traversa le laboratoire dans une course effrénée envoyant valser tout ce qui se trouvait sur son passage.

Arrivée à son but, elle ouvrit la porte de la chambre d’isolement et y déposa son fardeau sans ménagement. Toujours entravée par la chaîne la reliant au corps de Jessie, elle ne put refermer totalement la porte, laissant sa main prisonnière à l’intérieur de la chambre. Complètement hors d’haleine et sous le coup d’une poussé fulgurante d’adrénaline, Scully, se laissa choir contre la vitre de celle-ci afin de reprendre un peu de son souffle. C’était sans compter sur Jessie dont le corps, jusque là sans vie, fut projeté avec violence contre la paroi. Scully sursauta brusquement et dans un reflexe se retourna vers la vitre. Et ce qu’elle vit à quelques centimètres de ses yeux la paralysa. Jessie se jeta contre la vitre violemment tout en faisant crisser ses ongles sur la surface vitrée. Soudain Scully la vit s’immobiliser les yeux révulsés tandis que la peau de sa gorge se distendait sous les coups de l’hôte qui avait pris possession de son corps. Elle vit le parasite s’acharner pendant quelques secondes afin de se libérer du corps de Jessie. Dans un bruit sourd le corps de Jessie s’effondra vers l’arrière tel un pantin désarticulé. Par réflexe, Scully mit son bras en travers de son visage afin de se protéger du nuage mortel de spores accompagna la libération du parasite et dont le contenu se retrouva projeté contre la paroi de la chambre d’isolement.Elle se retourna et regarda le corps de Jessie allongé sans vie sur le dos. Le parasite pointant fièrement hors de sa gorge. La tension, qui jusqu’ici lui avait permis d’agir sans faillir, la quitta d’un coup. Elle sentit ses muscles se relâcher et se laissa glisser au sol. Sa pression artérielle battait ses tempes avec une force inouïe. Sa poitrine se soulevant à un rythme effréné, elle ferma les yeux afin de tenter de reprendre le contrôle de sa respiration et des ses émotions. La main toujours entravée au corps de Jessie, une pensée fulgurante traversa son esprit sans dessus dessous. Un frisson glacé parcourut son corps à l’idée que les spores avaient faillit la contaminer à son tour.

Au loin une porte claqua. Des appels effrayés ainsi que des bruits de cavalcade vinrent troubler le silence mortel de la base scientifique. Cette voix, qu’elle distingua pleine d’angoisse et de panique, elle l’identifia immédiatement. C’était celle de son partenaire, qui seulement quelques secondes après avoir rejoint la base, franchit les portes du laboratoire à toute volée. Mulder s’arrêta net dés que la silhouette effondrée de sa partenaire apparut dans le faisceau de sa lampe torche. Immédiatement, il s’avança vers elle le cœur englué dans une panique indescriptible.

To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Lun 18 Oct - 21:41

C’est d’une voix mal assuré qu’il lui demanda doucement :

-Scully ?! Est-ce que ça va ?

-Ca va….Je vais bien….Enfin je crois ! Lui répond elle d’une voix hachée.

Il posa sa lampe tout en s’agenouillant face à elle. Timidement, il mit sa main sur son épaule notant au passage son teint pâle et son front couvert de sueur. Encore paniqué mais soulagé de la savoir en vie, il lui redemanda pour la 2 ème fois:

-Tu es sûr que ça va ?! Accentuant légèrement la pression de sa main son épaule.

-Je crois…oui…Tout va…bien. Lui répéta-t-elle le souffle saccadé encore sous le coup de ce qui venait de se produire.

-Tu peux te lever? Lui demande Mulder un peu plus rassuré.

Sans répondre Scully tourna la tête en direction de sa main toujours entravé. Comprenant le message, Mulder sortit les clés des menottes et la libéra enfin. Sans la quitter du regard, il l’aida à se redresser. Scully se retourna vers la vitre et lui dit :

-J’ignore encore comment mais Jessie était contaminée.

Mulder suivit son mouvement et resta paralysé devant le corps gisant sans vie de Jessie. Un flash lui traversa l’esprit superposant le corps de Scully sur celui de Jessie. Derrière cette vitre, il la voyait le corps inerte et la gorge transpercé par le parasite monstrueux. Il sentit sa gorge se serrer. Son cœur se broyer sous l’impact violent de l’image qui l’assaillait. S’en ait trop pour lui. Brusquement il porta ses mains contre ses yeux fermés les écrasant afin d’en chasser cette vision d’horreur enserrant sa poitrine jusqu’à l’étouffer tel un serpent s’enroulant autour de sa proie.

Scully qui s’était retournée vers lui face à son silence, l’observait pleine d’inquiétude et à son tour c’est elle qui lui posa la question :


-Mulder ? Est-ce que ça va ?!

Elle le regardait ouvrir la bouche sur des mots qui visiblement peinaient à sortir. Elle nota au passage son regard fuyant. Son visage perdant toute contenance et transpirant d’horreur et d’effroi. Soudain un malaise surgit du tréfonds de ses entrailles lui glaça les veines. Et si lui aussi avait été contaminé en partant à la recherche de Trepkos !

-Mulder ! Tu as retrouvé Trepkos, c’est ça ??? Il s’est passé quelque chose ?! Lui demanda-t-elle d’une voix pressante et pleine d’inquiétude.

Elle vit secouer la tête en signe de négation. Enfin il ouvrit la bouche et dit d’une voix sourde :


-Il ne s’agit pas de Trepkos….Il secoua la tête une nouvelle fois puis repris le cœur battant, sa poitrine se soulevant à un rythme désordonné:

-Je n’aurais jamais dû te laisser me suivre après tout ce qui t’es arrivé ! C’était totalement irresponsable de ma part. Qu’est-ce qui se serais passé si tu avais été contaminé ?! Si tu t’étais retrouvé à la place de Jessie dans ce cercueil de verre…. ?! Comment aurait réagit ta mère, si cette fois, je n’avais pas réussi à te ramener cette fois ?!

Scully totalement désarçonnée face au désespoir évident de son partenaire qu’il tentait de maîtriser avec force, ne savait quoi répondre et encore moins comment réagir.Elle comprit subitement que son absence dû à son enlèvement l’avait marqué bien plus qu’il ne l’avait laissé paraître. Le trop plein d’émotion qu’il avait emmagasiné durant ses longs mois de recherche en solitaire, ressurgissait maintenant comme si les événements qui venaient de se dérouler faisaient office de détonateur à sa peur que lui avait inspiré sa mystérieuse disparition. Comme si il ne pouvait plus contenir les émotions qui l’assaillaient de toute part, il reprit d’une voix saccadée pleine de colère contre lui-même :

-Lorsque Trepkos m’a révélé la contamination de Jessie, j’étais persuadé qu’il était…. trop tard….que je ne pouvais plus rien…. pour toi…..L’idée de te perdre à nouveau est…. devenue une obsession ….Rends toi compte Scully !!!! Tu viens seulement de sortir de l’hôpital et J’ai la lâcheté de te laisser me suivre en toute connaissance de cause !!! Tout cela à cause de mon égoïsme mal placé!!! S’écria-t-il tout en martelant son poing rageur contre son torse.

Scully fut submergée d’émotion devant la torture mentale qu’il était en train de s’infliger en se culpabilisant de la sorte.Elle tenta tant bien que mal de le raisonner et c’est d’une voix remplie de larmes contenue qu’elle lui dit :

-Mulder !!! Tu n’y es pour rien. Tu n’es en rien responsable de ce qui m’est arrivé. Je t’ai suivis parce que je le voulais. Parce que j’avais besoin de me sentir vivante. Il fallait que je retrouve mes repères après tous ces mois passés sans toi !!!! Ne crois pas cela, s'il te plaît!

To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Jeu 21 Oct - 17:45

Mulder se détourna violemment et envoya valser tout ce qui se trouvait à portée de ses mains animées soudain d’une volonté propre. Durant quelques minutes, le laboratoire résonna des bruits cristallins d’éprouvettes brisées. D’outils de recherches scientifiques se fracassant sur le sol dur et froid. D’étagères renversées et pulvérisées à travers la pièce. Puis encore échevelé par l’explosion de sa rage, il s’immobilisa. Se pencha sur une des paillasses devant lui et blottit son visage dans le creux de ses bras.

Anéantie par tant de détresse, elle s’avança doucement et alla se placer derrière lui. Timidement, elle posa sa main au creux de son dos large. Ne sentant aucune réaction de la part de son partenaire, elle colla doucement son visage contre son dos et laissa enfin ses larmes s’échapper dans un sanglot silencieux.

Mulder sortit de son inertie lorsqu’il sentit les larmes de sa partenaire mouiller son t-shirt ainsi que la chaleur de ses bras s’enroulant autour de sa taille. Il se redressa complètement le cœur serré à l’idée de l’avoir fait pleurer. Toujours entre ses bras, il se retourna et la serra contre lui à son tour. Il posa son menton sur le haut de son crâne tout en passant une main apaisante dans sa chevelure soyeuse. Une fois de plus il se sentait coupable d’avoir réagit de la sorte. Il lui murmura tout en enfouissant son visage dans ses cheveux.


-Pardonnes moi Scully. Je suis désolé…terriblement..... désolé de ce que je te fais vivre !

Puis sans rien préméditer, il se mit à embrasser son cou. Sa peau était chaude et douce sous ses lèvres sèches. Tendrement il explorait ce nouveau territoire alors que Scully avait enfouit son visage contre son torse toujours en larmes. Rien ne vint briser ce silence emprunt de tristesse mais aussi d’une grande tendresse. Il se sentait si bien dans ses bras. Il en profita pour les resserrer autour de son corps comme pour la maintenir dans un cocon protecteur. Il était heureux de pouvoir tenir sa partenaire et amie d’une manière aussi intime. Dire qu’il y a quelques heures, il était persuadé de ne plus la revoir vivante et maintenant elle était là contre lui. Si chaude. Si vivante. Il aurait voulut que ce moment ne s’arrête jamais. Pourtant il savait que cette osmose entre elle et lui devrait prendre fin et que les vieilles habitudes de leur partenariat reprendraient le dessus à leur corps défendant. Mais il était persuadé que leur relation allait au delà de leur simple amitié. Il savait qu’un lien inoxydable et profond les reliait à jamais.

To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Dim 24 Oct - 16:55

Les larmes de Scully s’étant calmés, doucement elle se détacha du torse de Mulder, les yeux levés vers lui. Ne pouvant résister, il sentit son âme se faire aspirer par la couleur hypnotique de ses yeux encore embués de larmes. Elle lui apparut tout à coup empreinte d’une fragilité presque enfantine. Il vit ses lèvres fines au contour si parfait s’ouvrir sur des mots qu’il ne voulait pas entendre, de peur qu’ils viennent briser la magie de ce moment si intime. Il bloqua alors ses mots en posant doucement la pulpe de son pouce sur ses lèvres.

-Ne dis rien Scully ! Profitons seulement du temps présent. Lui dit-il dans un murmure tout en remplaçant son doigt par ses lèvres charnues.

Totalement fascinée par l’assurance affiché par Mulder, Scully ne bougeait plus. Elle sentit son souffle chaud balayant son visage, tandis qu’il le remontait d’un doigt sûr vers lui, tout en se penchant vers elle. Sans lui laissait le temps d’atteindre ses lèvres, elle décolla ses talons du sol. Colla ses mains à plat sur son torse et tendit ses lèvres à la recherche des siennes tout en fermant les yeux. Le contact électrisa son corps en entier. Enfin elle pouvait goûter et apprécier la texture fine et douce de ces lèvres charnues qui l’avaient toujours attirées jusqu’au vertige. Puis elle sentait la langue de Mulder se balader sur ses lèvres dans un va et viens irrésistible l’obligeant, sans la forcer, à entrouvrir ses lèvres afin de lui libérer le passage. Sans complexe, Scully la laissa pénétrer sa bouche et vint à la rencontre de la sienne dans une danse langoureuse et pleine de sensualité. Leurs langues s’enroulaient entre elles. Se fuyaient. Se cherchaient. Pour de nouveau se retrouver pleine de fougue et de passion. Sentant monter un désir pressant et obsédant, Scully sentit ses mains s’animer, palper, toucher, effleurer, agacer, caresser, stimuler le corps chaud et musclé de son partenaire. Arrachant à Mulder des gémissements sourds et étouffés par sa bouche avide de baisers.

Les mains de Mulder n’étaient pas non plus inactives. Sully sentit l’une de ses mains passer lentement sous son t-shirt pour venir d’abord caresser son ventre puis remonter vers un objectif beaucoup plus sensible. Sans précipitation, elle sentit cette main curieuse partir de son ventre en vue de remonter le long de son flanc gauche afin d’atteindre sa poitrine. Tandis que de son autre main, il partait à la découverte de son corps. Arrivée à son objectif, il passa le dos de sa main sur ses seins rendus sensibles par leurs attouchements respectifs. Au contact de sa main à travers son soutien-gorge, Scully sentit ses mamelons se dresser, fortement excité par l’habileté de sa main. Sans sembler gêné par le sous-vêtement, sa main passait d’un sein à l’autre. Jouant. Agaçant. Pinçant. Triturant les tétons durcit par ce jeu érotique. Scully commençait à perdre pied. Son souffle était entrecoupé de légers soupirs. Ne voulant pas être en reste, elle dirigea ses mains vers le bas-ventre de Mulder. Elle commença à masser, au travers du tissus rugueux, sa virilité exacerbé. Elle l’entendit gémir doucement alors qu’il quittait sa bouche pour venir se perdre dans son cou. Elle sentit son corps se crisper sous la délicat torture de ses mains expertes. Mulder, quant à lui, avait fait fit du soutien-gorge et s’empara d’un de ses seins lourd et chaud qu’il attrapa par en dessous alors que son autre main caressait ses fesses moulées à la perfection dans sa paire de jeans noirs. Il en profitait également pour se serrer sans vergogne contre son amie afin qu’elle ressente la tension de son corps qu’elle faisait naître en lui en le caressant de cette manière.

To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Lun 1 Nov - 22:46

Elle gémissait doucement contre l’oreille de Mulder, lui suçotant le lobe au passage tout en poursuivant sa diabolique caresse. A ce rythme, le point de non retour n’allait pas tarder à être franchit pensa-t-elle. Surtout qu’insidieusement, elle commençait à déboutonner, avec une lenteur exaspérante, le jeans de Mulder. Celui poussa un grognement animal alors qu’il sentait ses mains frôler cette partie de son anatomie déjà bien mise à mal depuis plusieurs minutes. Il sentait la tension érotique montée d’un cran. Ses mains étaient partout à la fois. Sa bouche voulait explorer tout ce qui lui était encore inaccessible. Sans crier gare, il posa ses mains sous ses fesses, se retourna d’un coup de rein et la bascula sur la paillasse en même temps qu’il envoyait s’écraser au sol tout ce qui gênait sa manœuvre. Il bascula sur elle et entreprit de remonter son t-shirt au dessus de sa poitrine afin de goûter la douceur de ses seins. Scully haleta sous la violence maîtrisé mais néanmoins pleine de douceur de son ami. Pourtant malgré l’envie et le désir, elle ressentit soudain une certaine angoisse s’insinuer en elle. Le fait de sentir sa volonté s’enfuir. Son corps devenir un jouet volontaire entre les mains de Mulder. Le lieu qui les entourait et qui ne se prêtait pas vraiment pour ce genre de jeu. Puis l’idée soudain glaçante du corps désormais sans vie de Jessie transforma cette angoisse latente en un sentiment de peur et inhiba totalement le désir qu’elle pouvait ressentir quelques minutes auparavant.

Mulder ressentit cette lutte intérieure immédiatement tellement son esprit restait attentif au réaction de Scully. Il avait sentit son corps devenir réfractaire à ses caresses. Ses mains quittèrent son corps et il laissa ses bras retomber le long de son corps tandis que Scully se détachait de lui. Il s’écarta d’elle immédiatement se sentant coupable de l’avoir bousculé d’une façon aussi bestiale après tout ce qu’elle venait de vivre. Honteux et intensément troublé, il murmura son nom contre son oreille. Les yeux de Scully à la couleur si intense captèrent instantanément son regard. La frayeur qu’il pouvait y lire le laissa sans réaction. Sans rien dire ni expliquer, elle agrippa sa main et tout en se saisissant de la lampe torche posée à proximité, elle l’entraîna à sa suite.

Dans un état second, il franchit avec elle les portes du labo faisant claquer les battants à toute volée. Il se laissa traîner, le corps et la tête tournant au ralentit sans chercher à savoir où elle souhaitait le conduire. Il la vit tourner à gauche puis à droite prenant une enfilade de couloirs noyés d’obscurité et ne se dévoilant qu’à la lueur de la lampe électrique. Arrivée à destination, il la sentit lâcher sa main. Ils se trouvaient devant une porte qu’elle franchit sans hésitation. Il vit le faisceau de lumière balayer rapidement la pièce puis s’immobiliser. Il se contenta de rester, sans bouger, sur le seuil complètement amorphe et déconnecté.

Scully, quand à elle, investit la pièce qui lui servait de chambre depuis la nuit précédente. Elle n’avait qu’une idée en tête. Se débarrasser de ses vêtements puant la mort et l’humidité du laboratoire. Elle se dirigea vers son sac afin d’en extraire des vêtements propres.

Bloqués dans ce bloc de béton froid et humide. Coupé de tout. N’ayant qu’une radio de poche pour seul lien avec la civilisation, Scully n’angoissait plus. Seul la réaction de Mulder et ce qu’elle s’apprêtait à faire avec lui dans le labo occupait désormais son esprit. Elle se repassait en boucle, tout en se déshabillant, ce qu’elle avait pu lire dans son regard. Il y avait la peur de la perdre mais aussi quelque chose de plus secret. De plus profond qu’il n’avait pas réussit totalement à lui dissimuler. Une flamme qui dansait avec insistance au fond des ses prunelles vert d’eau tourmenté.


To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Mer 10 Nov - 20:14

Alors qu’elle avait retirer son t-shirt et changé de son soutien-gorge, Scully entendit dans son dos Mulder qui entrait dans la pièce. Sans y prêter attention, elle commença à descendre son jeans le long de ses jambes fermes et fuselées. Ne s’y attendant pas, Mulder complètement pris à contre-pied écarquilla les yeux face à la vue qu’elle lui offrait innocemment. Par habitude et surtout par respect pour elle, il se retourna vers le seuil. Puis se remémorant ce qu’elle était prête à faire il y a encore quelques minutes, il se retourna un léger sourire sur les lèvres. Tranquillement il s’approcha de Scully qui était en train de se défaire de son jeans. Il la trouvait simplement magnifique et belle alors qu’elle luttait pour faire passer son jeans à ses chevilles. Il s’approcha du lit sur lequel elle se trouvait assise et tandis une main hésitante vers elle afin de s’assurer qu’elle n’était pas que le pur fruit de son imagination délirante. Son regard entra alors en collision avec celui de Scully. A cet instant il lui parut bien plus sombre qu’à l’accoutumé tel un ciel noirci par les nuages un soir d’été moite et brûlant. Les éclats enfiévrés qui parcouraient son regard obscurcit par le désir qu’elle avait de lui finit de mettre le feu au poudre. Sans plus aucune hésitation désormais, la main de Mulder se posa sur la peau délicate et chaude de son cou. Il s’agenouilla à ses côtés afin de se mettre à son niveau. Leur regard s’accrochèrent une nouvelle fois et sans plus réfléchir, il approcha les lèvres des siennes tandis que Scully en faisait de même.

Alors que leur baiser, d’abord tendre et passionné, devenait de plus en plus intense, Mulder s’autorisa à laisser sa main vagabonder sur le corps de Scully qu’il sentait redevenir peu à peu plus accessible. Sans protester celle-ci se laissait faire tout en émettant de petits gémissements qui confirmaient le ressenti de Mulder. En réponse à son audace, Scully faisait, quand à elle, courir ses doigts agiles dans la chevelure hirsute mais néanmoins pleine de douceur de son ami. Tandis que de son autre main, elle partait à la découverte de son abdomen ferme et musclé et de ses tétons d’homme, eux aussi durcis, par sa douce et tendre stimulation. Mulder passa alors à la vitesse supérieur. Il passa ses mains dans son dos afin de défaire une nouvelle fois son soutien-gorge soudain envahit par un besoin urgent de sentir sa peau contre la sienne. D’un geste plein de fébrilité, il arracha les boutons de la chemise qu’il portait et qui atterrirent sur le sol dans un cliquetis rebondissant.

Scully laissa choir son soutien gorge près du lit. Mulder remarqua ses pupilles dilatés par le désir et l'envie qui la hantait alors que ses mains s’attaquaient aux boutons de son jeans. Il remarqua une hésitation dans son geste mais cela ne dura que quelques secondes. Doucement le regard planté dans le sien, elle défit le premier bouton puis toujours au ralenti, dans un frôlement parfaitement maîtrisé, elle s’attaqua à ces autres compagnons. Au passage Mulder sentait ses doigts courir légèrement sur son membre devenu trop à l’étroit dans son nid de coton. Il en gémissait de plaisir rien qu’à l’idée de les sentir s’enrouler autour de son membre turgescent. La raison totalement brouillé par ses sens en émoi, il la laissa prendre les commandes.

Délicatement elle l’invita à se mettre se mettre debout face à elle puis elle fit glisser la toile rugueuse du pantalon jusqu’à ses genoux. Prisonnier dans son boxer, Scully avait devant elle la mise à jour du désir à l’état pur de son partenaire pour elle. Sans faillir, elle posa ses doigts sur la bordure élastique du sous-vêtement et le fit glisser sensuellement sur les fesses musclées de Mulder. Son membre ainsi libéré tressauta en pointant fièrement vers son visage. Dans un geste plein de douceur, elle saisit délicatement son membre entre ses doigts fin et chaud. Elle se releva, se colla contre le corps de son partenaire et tout en imprimant un léger va et viens sur son sexe raidie par le désir, elle l’embrassa avec avidité.


To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 42
Localisation : au sous-sol su FBI
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Intraterrestre   Mer 2 Mar - 14:26

Sans se défaire de son étreinte, Mulder l’entraîna avec lui sur le lit. Il la sentit peser de tout son poids sur son torse alors qu’elle se laissait faire. Il la sentit positionner ses jambes de par et d’autre de ses hanches en même temps qu’il sentait son bas-ventre se coller au sien. Il laissa ses mains se promener avec douceur et délicatesse sur le corps totalement accessible de Scully. Il ne négligea aucune parcelle. Sous ses doigts habiles et sa langue agile, Scully ne cessait de gémir, de vibrer à l’unisson du plaisir qu’il lui donnait sans retenu. A bout d’envie, il sentit sa main s’enrouler autour de son membre raide et le guider vers ses moiteurs féminines et accueillantes. Aussitôt empalée sur lui, elle se mit à onduler du bassin d’abord timidement puis au fur et à mesure que le plaisir la gagnait elle accéléra le rythme. Totalement en perdition, ses mouvements se faisaient de plus en plus rapide à mesure que ses gémissements rauques de plaisirs s’amplifiaient, remplissant les oreilles de Mulder d’un chant mélodieux. Ses yeux fermés montraient à quel point Scully était concentré sur son plaisir. Mulder la regardait se mordre la lèvre inférieur quand soudain une vive vibration se propagea en lui sous la violence du rythme imposé par Scully. Incapable de résister à une telle déferlante de sensation, il sentit ses reins se creuser subitement le faisant pénétrer encore plus profondément dans la chaleur humide et torride de Scully. Il sentit son corps se dissoudre en elle. Tous ses sens ne se concentrant que sur Scully et sa voix inhabituellement grave et rauque qui criait son nom comme une litanie interminable.

A bout de souffle et de force, le corps de Scully s’effondra contre celui de son partenaire. Totalement affalée sur lui, elle tentait de reprendre son souffle tout en recouvrant ses esprits. Elle sentait les mains douces de son partenaire lui caresser les flancs dans un va et viens réconfortant. En signe de reconnaissance, elle picorait ses joues humides et salées de baisers légers. Elle laissa ses mains se perdre dans sa chevelure humide mais toujours incroyablement douce. Du fond de son intimité, elle sentait le sexe de Mulder la quitter au fur et à mesure que la réalité reprenait ses droits. Ses lèvres se déplacèrent ses yeux, son front. Elle sentait contre sa poitrine écrasée , le cœur de Mulder battre à l’unisson du sien. Elle aurait tout donné pour que cet instant de plénitude, dans cet endroit oublié de tous, se prolonge à l’infini. Alors qu’elle allait se décaler afin de se pelotonner contre le corps de Mulder, une voix nasillarde et grésillant s’éleva dans le silence de leur tombeau.

-« ici équipe de secours à base 21…. est-ce que vous me recevez ?!? ….Je….répète….ici équipe de secours…..Agent Mulder ? Est-ce que vous me recevez ?....Si vous m’entendez, nous sommes en route afin de vous récupérez….A vous ! Agent Mulder, je répéte….ici….. »

Mulder bondit hors du lit et après quelques secondes de recherche parmi le tas de vêtements jonchant le sol, il trouva le talkie-walkie. Sans rien dire, Scully se leva et s’habilla rapidement tandis que Mulder indiquait avec plus de précision leur position. Une fois l’échange terminé, il entreprit lui aussi de se préparer. Les deux agents n’échangèrent aucune parole durant leur préparatif respectif. Chacun semblant avoir conclu, par un accord tacite, que toute parole serait inutile et superflue. Mulder retourna dans le labo afin de récupérer le peu de preuve qu’il restait à emporter en attendant l’équipe de secours.

Celle-ci fit irruption quelques heures plus tard, alors que les 2 agents étaient en train de répertorier les preuves qu’ils avaient collectées. En fait d’équipe de secours, ils eurent droit à une équipe de décontamination qui leur confisquèrent leurs effets personnels ainsi que les maigres preuves qu’ils avaient réussi à regrouper au motif qu’ils ne devaient en aucun cas ramener quoique se soit de la base qui aurait pu devenir une source de contamination possible. Ils furent eux-mêmes isolés et embarquer dans un hélicoptère spécialement affrété à leur intention dont le but étaient de les débarquer à Fort Knox en vue d’y subir une quarantaine. Alors que l’hélicoptère s’apprêtait à décoller dans un tourbillon de neige, les deux agents virent l’équipe de décontamination mettre le feu au laboratoire, réduisant ainsi tout espoir de revenir sur les lieux. Mulder sentit la main de Scully enserrer la sienne puis sa tête qui se cala contre son épaule. Il se détourna de la vitre et laissa son regard s’accrocher aux yeux bleu océan de Scully qui l’attirait jusqu’au vertige . L’hélicoptère décolla, secoué par les bourrasques de vent glaciales de l’antarctique Nord, emportant avec lui 2 Agents à l’avenir incertain mais lié à jamais par la promesse d’un futur moins solitaire.

The end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intraterrestre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intraterrestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intra-terrestre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: DocMagoo-
Sauter vers: