Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une mise à pied...bien méritée?

Aller en bas 
AuteurMessage
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:53

Jeudi 22 Juin 2001
Bureau des X-Files Washington
16h38

- Allez, C’est pas la première fois .
-Parce que c’est pas la première fois, je dois bien le prendre ?? Excuse moi Mulder mais la, c’est beaucoup me demander!!
-Scully, arrête un peu de ne vivre que pour le boulot …

La remarque que venait de lancer Mulder coupa la respiration de Scully. Elle le regardait droit dans les yeux. Il avait l’air bien plus serieux qu’elle ne l’aurait imaginé.

-Mr Fox William Mulder c’est bien toi ? Que se passe t-il ? Toi qui depuis toujours passe ton temps à bosser pour chercher une, non, LA vérité tu oses me dire sa !!? NAN mais alors la je crois rêver …

Elle avait dit sa sur un ton très énervé. Elle était à bout, les nerfs allaient lâcher. Mulder s’en voulait d’avoir encore une fois entraîné sa partenaire dans ses histoires de quêtes qui généralement n’aboutissaient à rien. Pourtant il avait bien vu qu’elle était épuisée moralement et physiquement mais… A la suite de son entêtement, ils avaient écopé de quinze jours de mise à pied.

-Excuse moi Scully, mais tu savais très bien que quoiqu’il arrive, je continuerai cette enquête, accord ou pas des supérieurs alors si tu n’étais pas d’accord …
-NAN MAIS TU TE CROIS OU MULDER ?? On est partenaires, coéquipiers, collègues, AMIS !! Regarde la significations dans le dictionnaire !! J’arrive pas a croire que tu me dises sa après 7 ans de travail ensemble …

Mulder voulu couper Scully mais le ton était monté d’un cran et ne pu en placer une.

-Tu sais quoi ? Ces quinze jours vont nous faire du bien à tout les deux. CHACUN CHEZ SOI. SALUT MULDER !!!!!

Elle tourna les talons et pris le chemin de la sortie. Il savait qu’il avait exagéré mais il ne risqua pas de la rappeler. Il préférais laisser passer la tempête.

Scully arriva chez elle épuisée. Depuis quand n’avait elle pas pris de congés ? Depuis quand rêvait elle de plonger des pieds dans le sable fin et se faire dorer au soleil ? Depuis quand rêvait elle dans endroit calme loin de tout ? Elle poussa un long soupir tout en retirant ses chaussures. Elle vit son répondeur lui indiquer qu’elle avait un nouveau message. Elle l’activa …
« Vous avez un nouveau message. Message reçu aujourd’hui à 13h53.
Bonjour Dana, c’est maman, je voulais prendre de tes nouvelles… Viens manger à la maison demain soir, sa me ferait plaisir. On se rappel ? Je t’embrasse. »
Scully la rappellerais plus tard … Elle n’aspirait qu’a un bon bain pour le moment. Elle s’y immergea … Elle avait allumé des bougies qui dégageaient une odeur relaxante. Elle se décontracta un maximum dans un silence total. Une demi-heure plus tard, elle refit surface à la réalité quand le téléphone sonna.

-Allo ? Ah maman j’allais te téléphoner … Oui J’ai eu ton message et j’accepte avec plaisir … Non ne t’inquiète pas je vais bien … Juste un peu fatigué c’est tout … Maman, j’ai 15 jours pour me reposer ne t’inquiète pas … Oui je t’expliquerai … A demain, Au revoir.

A ce moment là, Mulder était rentré chez lui et tournait déjà en rond. Quinze jours de mise à pied certes mais quinze jours sans elle … Sans son amie … Rien qu’a penser à cette idée il allait devenir fou. Il s’en voulait d’agir aussi égoïstement, de la traîner partout dans des endroits insalubre pour chercher une vérité qui des fois le faisait douter lui même. Il S’était assis sur son canapé et avait allumé la télévision. Rien de bien intéressant mais sa lui tenait compagnie. Il cherchait un moyen de se faire pardonner. Il savait d’avance que sa n’allait pas être facile. Ses yeux se posèrent sur son courrier et plus particulièrement sur une pub posée sur la table basse. Il l’avait sa solution ! Il téléphona au numéro indiqué et obtenu ce qu’il désirait. Le sourire aux lèvres, Il se dirigea à l’adresse indiquait par la conseillère téléphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:54

Vendredi 23 Juin 2001
Appartement de Dana Scully
9h29

Scully dormait toujours profondément. Même la personne qui toquait à sa porte ne la faisait réagir. Mulder réessaya de frapper mais en vain. Il ouvrit délicatement la porte de l’appartement qui régnait dans un silence absolu. Il entra sans faire de bruit et se dirigea dans la cuisine comme prévu. Il essayait de faire le moins de bruit possible quand il laissa sortir un « Merde ». Il s’était brûlé avec la cafetière.
Scully se réveilla avec une odeur étrange, peu habituelle dans le nez. Elle perçus du bruit dans la cuisine. Elle se leva, arme en main et s’approcha doucement. Le juron arriva jusqu’a ses oreilles et elle reconnue la voix sensuelle de son partenaire. Elle posa son arme et s’appuya dans l’entrebâillement de la porte et le regarda s’activer. Trois minutes plus tard :

-SCULLY ?!! S’a fait longtemps que tu es plantée la ?

Il avait faillit renverser le plateau de surprise.

-Assez pour te voir à l’œuvre.
-C’est malin sa … Ma surprise tombe à l’eau !
-Et si j’étais déjà levée ?
-T’inquiète pas pour sa j’avais prévue …
-Oh …
-Ben reste pas la, viens t’assoire.

Il l’invita à s’assoire dans la cuisine. Elle le regardait d’un air interrogateur mais lui ne parlait pas.

-En quel honneur ce petit déjeuner ? Et sa te gène pas de faire irruption comme sa sans prévenir ? Je te manquais déjà ?

« Si tu savais ! » Pensa t-il.

-Tu sais que les cheveux en pétard te vont à ravir ?
-Mulder…

Elle dit ceci d’un ton lasse … Elle ne comprenait pas, ou si mais voulait l’entendre . Après un long silence, Mulder s’expliqua.

-Je te dois des excuses Scully. Je sais que je n’ai pas été tendre sur cette affaire. Tu m’avais prévenu des risques, je me suis encore fait avoir et tu t’en ai pris plein la tête. C’était pas mon attention.
-Tu crois que tu peux continuer à parler tout en servant le café ?
-Oh je vois que sa va être plus dur que je ne pensais, C’est pourquoi je passe au plan B !
-Ma parole c’est tout un exposé que tu me fais la … Je t’écoute …

Elle aimait sa, jouer avec lui et pour une fois les rôles étaient inversés. Tout en buvant son café, Mulder lui tendit une enveloppe kraft. Il était impatient de voir sa réaction et elle le percevait. Elle pris son temps, avec un léger sourire aux coins des lèvres. Elle retira le contenu de l’enveloppe marron et son visage se figea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:56

Elle retira le contenu de l’enveloppe marron et son visage se figea.

-Des billets d’avions ? Je refuse de connaître la destination, ni même la raison de ce voyage.

Le ton commençait à monter et Mulder ne pouvait en placer une.
-C’est quoi cette fois ?? Un vaisseau extraterrestre en plein désert ? Des combustions spontanées ??
-Mais fait moi confiance sur ce coup la !!
-Nan désolé mais j’ai pas la force, ni le courage et surtout l’envie de te suivre sur une affaire Mulder, désolé mais j’ai besoin de me retrouvée seule, de prendre du temps pour moi. Ne m’en veux pas s’il te plait. Et au passage on est en suspension pas en vacances !!

« Comment pourrais-je ne pas t’en vouloir ? » Pensa t-il

-Et que comptes tu faire ?
-Passer du temps chez ma mère, je pars se soir …
-Ok, je prend mon billet, je te laisse le tien et les informations pour me joindre, comme sa si tu veux me retrouver … Sinon à dans quinze jours…

Il avait dit sa d’un air malheureux avec les yeux dont Scully ne pouvait lui résister. Il s’était levé, attrapa son manteau et ouvrit la porte quand il sentit une main sur son bras. En l’espace d’une seconde il croyais avoir réussi ..

-Prend soin de toi Mulder, ne fait pas de bêtises.
-Ne t’inquiète pas pour moi va ! Salut !

Il avait dit sa sur un ton mi agacé, mi déçu et elle l’avait très bien ressenti mais cette fois elle ne céderait pas.
La journée passait lentement, Scully était obnubilée par Mulder, elle retraçait les sept années passées avec lui. Les coups de gueules, les moments « intimes », les coups durs, les moments de rires, les enquêtes … Que faisait il en ce moment ? Où était il ? Allait il bien ?

« Ma vielle si tu commence comme sa t’es vacances vont être une catastrophe, assume ton choix, après tout tu peux te passer de lui nan ? »

Heureusement que sa conscience travaillait pour elle. Mais pourquoi n’arrivait elle pas à répondre à cette dernière question ? Elle leva les yeux vers son horloge, elle n’allait pas tarder. Elle prépara son sac, y déposa des vêtements confortables, fini les tailleurs pour une quinzaine de jours, trousse de toilette et hop elle fermait l’appartement à double tours. Dans l’ascenseur elle vérifia qu’elle avait tout. Plongea sa main dans son sac pour en ressortir les fameux billets. Elle ne voulait rien savoir mais elle les avaient …

Mulder était reparti déçu, contrarié, énervé. Il lui en voulait et pourtant la comprenait. Il était rentré chez lui et avait préparé sa valise. Le minimum comme d’habitude. Il regarda sa montre. 12h36. Son avion décollait à 14h47. Il ferma la porte de son appartement et laissa ses clefs au concierge pour qu’il nourrisse ses poissons. Sur la route il ne cessait de penser à elle. Dana Scully, partenaire depuis 7 ans et des poussières, amis depuis toujours, pas besoin de regarder le dictionnaire pour savoir se que sa voulait dire. Y avait il autre chose entre eux ? Il n’arrivait pas à répondre. Ou ne le voulait pas ?


Résidence Scully
20h00

Après deux bonnes heures de routes, Scully se gara devant la maison familiale. Margaret ouvrit la porte contente d’accueillir sa fille pour quelques jours. Elle fut surprise de la trouvé si pâle et cernée, mais se tut.
Elles s’étreignirent et entrèrent dans la maison chaleureuse. Maggy avait un don pour rendre les lieux propres, accueillants, agréables. Scully tenait d’elle pour se point. Elles s’installaient à table quand sa mère lui demanda de lui raconter comment elle avait écoper de quinze jours de mise à pied. Dana, qui d’habitude lui parlait peu de se qu’elle ressentait ou pensait, ne pu s’en pécher de tout relater. De l’enquête aux billets d’avion. Fameux billets qui avaient été la préoccupation de deux heures de routes non stop. Margaret savait très bien se que ressentait sa fille pour son collègue mais décida de ne pas s’aventurer sur se terrain se soir.
Après avoir mangé, elles s’installèrent dans le canapé et regardèrent la télé. Mais les pensées de Scully étaient bien évidemment ailleurs. Elle avait envi de l’appeler, de prendre de ses nouvelles.

-Je monte me coucher ma chérie. Dors bien à demain.

Maggy lui déposa un baiser dans les cheveux. Scully, surprise, regarda sa montre. 23h30. Cela faisait 2h15 qu’elle pensait à lui ? Elle n’avait rien suivi du film.

-Euh … merci toi aussi. Est ce que je me suis endormie ?
-Pas à ma connaissance, mais tu avais l’air ailleurs …

Dana éteignit la télévision et après avoir bu un verre d’eau, se coucha dans sa chambre d’adolescente. Elle tournait et retournait dans son lit. Elle regardait sa montre toutes les cinq minutes, incapable de penser à autre choses. Que lui arrivait elle ? Elle savait qu’elle avait du mal à être loin de son ami mais à se point …

« Où est il ? Que fait il ? Pourquoi n’a t-il pas appelé ? Pourquoi suis je perdue sans lui? Quel lien existe il vraiment entre nous ? »

Elle regarda sa montre qui indiquait quatre heure trente. Elle était obsédée à l’idée que Mulder était seul, peut être en danger. Elle savait qu’elle ne se reposerait pas, ni tranquille si elle ne savait pas ce qui occupait ses journées. Elle l’appellerait demain.

« Oui mais demain il sera peut être trop tard … AAAAAAA DANAAA Dort !!! »

Elle enfoui sa tête sous l’oreiller et s’endormi enfin, malgré l’orage qui grondait.

-Mulder !!!

Scully se réveilla en sursaut mais aussi en sueur. Six heure quinze à sa montre. Elle avait le souffle court. A se rythme la, elle ne tiendrait plus très longtemps. Elle venait de rêver de lui, enfin rêver est un bien grand mot, kidnappé par des indigènes, il était en danger et n’était pas la pour lui. Son souffle se stabilisa tranquillement. Mais elle avait besoin de l’entendre de suite. Elle dévalait les escaliers aussi vite et aussi discrètement que possible. Elle chercha son sac partout. Enfin trouver elle y plongea ses mains pour chercher son téléphone. Elle qui depuis hier avait la vague impression d’avoir oublié quelque chose, savait à cet instant se que c’était.

« Et merde, c’est bien la première fois que je l’oublie !! »

Elle s’énervait, voulu décrocher le fixe mais la ligne était coupée. Il était six heure trente cinq. Elle reprit son sac pour cette fois en sortir les billets. Elle regarda la destination à trois fois pour être sur de bien lire. Sa respiration était saccadée. Elle ne pouvait pas y croire. Comment avait il pu lui faire sa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:57

« Et merde, c’est bien la première fois que je l’oublie !! »

Elle s’énervait, voulu décrocher le fixe mais la ligne était coupée. Il était six heure trente cinq. Elle reprit son sac pour cette fois en sortir les billets. Elle regarda la destination à trois fois pour être sur de bien lire. Sa respiration était saccadée. Elle ne pouvait pas y croire. Comment avait il pu lui faire sa ? Et surtout comment avait elle pu réagir de la sorte ? Elle s’habilla en deux temps trois mouvements, laissa un mot à sa mère et partis pour Washington. La route fut longue et elle était épuisée de penser.

« Comment ai-je pu ne pas lui faire confiance ? Pourquoi …? Pourquoi …? »

Arrivée chez elle, elle prépara des affaires adéquat et reparti sans oublier son téléphone. Elle était à l’aéroport, expliquant qu’elle était sur une enquête donc ne pouvait embarquer le jour indiqué sur le billet. Elle n’eu pas de mal à se faire convaincre et embarqua à dix heures cinquante trois. Elle n'était pas très rassurée en avion mais, pensant à sa destination, sombra dans un sommeil léger mais rêveur.


Lieu inconnu
Samedi 24 Juin 2001
10h09

Mulder était arrivé la veille vers dix sept heure. Fatigué du voyage et du travail accumulé par tout se temps, il n’avait pas quitté sa chambre depuis. Il n’avait cessé de pensait à elle. Un drogué en manque c’était il dit. Il rêvait de la voir débarqué … Il rêvait d’elle tout court.

A sa sortie de l’aéroport, il avait loué une voiture et c’était dirigé vers le motel directement. Il admirait les paysages, accompagné ou non il allait en profiter. C’était décidé ! Une fois arrivé, il s’était dirigé à l’accueil pour donner son nom.

- Bonjour, j’ai réservé deux chambres communicantes aux noms de Fox Mulder et Dana Scully. Par contre ma collègue n’est pas encore arrivée …
- Se n’est rien, nous gardons sa clef, vous c’est la chambre 222. Bon séjour Monsieur Mulder et Bienvenue.
- Merci.

Il allait se plaire ici. Lieux accueillant, dépaysant … Le rêve … Mais il manquait quelqu’un à ses cotés …
Il avait posé sa valise et s’était allongé sur le lit. Il faisait très chaud et avait donc décidé de d’attendre un peu avant de sortir. Il pensait à sa partenaire. Déjà sept ans qu’ils travaillaient ensemble, un duo de choc c’était formé, l’irrationnel et la rationnelle se complétaient, mais aussi une amitié infaillible, un lien incassable. Des âmes sœurs, pas besoin de se parler pour se comprendre, l’un va mal, l’autre aussi. Sur ses pensées, il s’était assoupi pour ne se réveiller que le lendemain matin.

Il avait très faim et parti à la recherche du petit déjeuner. Il faisait déjà bien chaud pour cette heure. Après avoir mangé, il prit la décision de repérer les lieux. Il marchait depuis trois bonnes heures quand son estomac criait famine, il s’arrêta pour acheter un sandwich et une bouteille d’eau. Le soleil était au plus haut mais une légère brise venait caresser sa peau. Il était habillé d’un débardeur blanc, bermuda et casquette . Il se dirigea vers un endroit paisible, où des enfants jouaient, avec une vue à couper le souffle.


Aéroport des …
13h56

Scully qui avait dormi tout le long du trajet, s’étira du mieux possible et descendis de l’avion quand elle sarrette net. Elle n’en revenait pas de se qu’elle voyait. Elle ne rêvait pas. Elle y était. Après avoir récupérés ses bagages avec un peu de mal, elle prit le taxi direction « Motel du soleil ».

« Mon dieu quelle chaleur ! Mon dieu que de paysages ! Mulder … Comment as tu eu une idée pareille ? Moi qui ne devais pas céder … Attend que je te retrouve … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:58

« Mon dieu quelle chaleur ! Mon dieu que de paysages ! Mulder … Comment as tu eu une idée pareille ? Moi qui ne devais pas céder … Attend que je te retrouve … »

Elle été à l’accueil quand un homme grand, séduisant d’une quarantaine d’année, lui lança un :

- Bienvenue aux BAHAMAAAASSSS Melle !?
- Scully, Dana Scully …
- AAH c’est vous !? Votre « partenaire » m’a dit que vous deviez arriver. Voici vos clefs. Chambre 223, communicante avec la sienne …

En disant cela il fit un sourire qui voulait tout dire … Dana l’avait bien remarqué et rougit légèrement.

- Savez vous où je peux le trouver ?
- Il est parti se promener mais je ne sais pas où il a atterri !
- D’accord, merci.

Elle se dirigeait vers sa chambre pour y déposer ses affaires et prendre une douche fraîche. Elle se sentait sale après avoir passé une nuit agitée et avoir couru toute la journée. L’eau qui ruisselait dans son dos lui faisait un bien fou. Elle se décontractait peu à peu. Elle sortit de la salle de bain un quart d’heure après, vêtue d’un débardeur et d’un pantalon de toile beige, lunette de soleil prêt à explorer cet endroit. Enfin surtout chercher Mulder. Mais avant tout elle mourait de faim. Elle s’arrêta au bar extérieur du motel et commanda une salade et de l’eau. Elle observait les palmiers verts dont les feuilles s’agitaient légèrement, la mer bleu azure transparente , le sable fin, jaune pâle qui jouait avec ses pieds. Elle dégusta la salade lentement tout en regardant les enfants qui s’amusaient, les parents décontractés.

« Rien à voir avec Washington … »

Il était tant de retrouver celui qui l’avait entraîné ici. Son inconscience l’a guidait sur la plage. Elle dévisageait tout le monde quand une dizaine de minutes plus tard elle vit dans le sable un gamin jouer avec grande une soucoupe volante faite de sable humide.

« Mulder si tu n’es pas dans le coin, je démissionne du FBI !!! »

Elle s’avançait doucement vers l’enfant.

- Bonjour, très jolie ton vaisseau !
- Bonjour …
- C’est toi qui l’a fait ?
- Nan un monsieur m’a aidé.
- Ah bon ? Sais tu où je peux le trouver ?

L’enfant lui désigna un homme allongé et reparti dans ses histoires d’extraterrestres. Elle remonta un peu plus haut pour s’arrêter à ses cotés. Mulder était là, endormi au soleil, torse nu … Elle ne pouvait décoller ses yeux de se torse musclé qu’elle n’avait vu que très rarement. Sa faisait bien dix minutes qu’elle s’était assise et le fixait. Un sourire se dessina sur les lèvres de celui ci. Il devait rêver …

« Encore un de ses rêves mouvementés cher collègue ? » Pensa t-elle le sourire en coin.

Elle bu une gorgée d’eau, bouteille qu’elle avait emporté, et en versa quelques gouttes froides sur le visage de Fox.

- AAAAHH !! Quoi ??

Il venait de se réveiller brutalement. Le froid sur une peau chaude sa surprend. Scully ne pouvait s’empêchait de rire. Quand il fut bien éveillait, il l’a vit enfin. Et il ne pouvait qu’exprimer la surprise. Voyant qu’il avait un peu de mal à refaire surface elle lui lança :

- Et bien dit donc tu reviens d’ou comme sa Mulder ?
- Et toi ? Je pensais que tu ne voulais plus me voir ?
- Disons que …
- Que je t’ai manqué, que tu ne peux pas vivre sans moi, que tu ne me crois pas capable de ne pas bosser pendant un temps ?

Elle frissonna malgré la chaleur intenable. Après une courte pause ou elle n’avait pu lui répondre elle reprit.

- Sa fait combien de temps que tu es allongé au soleil ? Vu ta couleur écrevisse je suppose que tu ne t’es pas protégé ?
- J’ai invité mon amie Dana pas le Docteur Scully !!
- D’accord, très bien, si tu veux brûler c’est ton problème.
- Arrêtes de me prendre pour un gamin !

Elle n’eu pas le temps de dire ouf qu’elle se senti décoller du sol.

- Mulder !!!! Lâches moi de suite !
- Tu l’auras voulu !
- Ooh ne crie pas victoire trop vite, je serai toi je réfléchirai à deux fois.
- Des menaces Agent Scully ?
- Un avertissement pour …

Elle avait fini sa phrase mais la tête sous l’eau. L’eau était chaude et d’une clarté incroyable. Quand elle refit surface elle remarqua la tête de Mulder et ne pu se retenir de rire à plein poumons.

- Déjà sorti ?
- Euh … Avertissement pour ?
- Toi idiot, vu t’as tête …
- Ok j’aurais du mettre de la crème, mais je compte sur toi pour y remédier et me soigner !
- Compte la dessus !!

Elle venait de crier pour se faire entendre de son partenaire têtu aux idées déplacées. Mulder l’attendait, serviette en main, prêt a partir. Il la vit sortir de l’eau. Elle était sublime avec ses vêtements qui dessinaient son corps, ses cheveux dégoulinant où le soleil reflétait ses rayons, son regard aussi clair que la mer. Elle s’approchait doucement, le temps c’était arrêté pour lui, il ne voyait qu’elle.

- Un problème ?
- Euh … non … T’es pas un peu trempée ?
- Tu trouves ? Bon tu m’emmène manger où se soir ?
- J’ai repéré un petit restau sur la digue.

Ils partaient en direction du motel quand Mulder se retourna en direction de la plage.

- Tu n’as fais aucune allusion à mon chef d’œuvre.
- Tu m’avais l’air tellement déboussolé tout à l’heure. Et comment crois tu que je t’ai retrouvé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 18:58

Le sourire aux lèvres, ils se dirigèrent vers leurs cahutes. Il approchait les dix-huit heures. Chacun chez soi pour une heure de relaxation et de préparation. Pour Mulder c’était plus un supplice qu’autre chose. Il s’en voulait de ne pas avoir mis de crème solaire ; mais bon pour s’en vouloir encore aurait il fallu y penser. Il n’avait pas tenu une minute dans la douche tellement sa lui brûlait. Dana s’était vêtue d’une d’une robe à fine bretelle, d’une couleur claire qui lui arrivait au dessus des genoux. Légèrement maquillée, elle remettait ses cheveux quand elle entendit un timide ‘toc toc’ à la porte. Elle alla ouvrir et tomba nez à nez avec le torse nu de Mulder, et lui avec son décolleté. Tout deux étaient gênés de cette situation, Scully l’invita à entrer. Pour détendre l’atmosphère, Fox prit la parole :

- Une chemise de nuit pour aller dîner dehors ?
- C’est sur que tu es mieux placé pour parler question vêtements.
- Euh … Me suis mit de la biaffine comme tu m’as dit mais le dos tout seul c’est pas terrible … Accepterais tu de m’aider ?

Il avait se regard d’un petit garçon, éternel regard dont elle ne pouvait résister. Un jour elle succomberait et sa lui faisait peur. Elle prit le tube de crème et fit s’assoire Mulder sur le lit. Elle était à genoux sur le matelas, derrière lui. Elle l’avait à peine touché que Mulder émit un gémissement.

- Fallait réfléchir avant Fox !
- Eurk … C’est bon je vais me débrouiller tout seul !
- Allez Mulder, fait pas ton douillé.
- Moué je préfère.

Un frisson les parcourut tout les deux. Elle massait divinement bien et sa durait plus de cinq minutes, elle n’avait pas envie d’arrêter. Et pourtant elle le fit. Mulder venait de se retourner face à elle, les yeux dans les yeux, le visage à une distance si près qu’il pouvait sentir son souffle chaud.

- Je me brûlerais tous les jours pour subir sa.

Il avait dit sa si naturellement et si intensément qu’elle en avait le souffle court. Elle devait vite trouver de la répartie pour ne laisser transparaître aucun de ses sentiments. Elle détourna la tête et alla se laver les mains.

- Si tu subis c’est que c’est désagréable …
- Aaa arrête de jouer sur les mots et sortons d’ici, j’ai une fringale pas possible.

Il avait enfilé une chemise avec difficulté et partirent direction le centre ville, à dix minutes de leurs chambres à pied. Un vent léger vint se mêler aux cheveux roux de Dana, qui essayait tan bien que mal de les remettre en place, se qui n’échappa à son partenaire. Ils marchaient silencieusement quand Mulder la taquina.
- Je vais te les couper si sa continue !
- Avise toi de m’approcher avec des ciseaux et tu verras se que je te couperai …

Le regard espiègle de Scully étonna Mulder qui lui rendit son sourire malicieux. Il ne l’avait jamais vu aussi détendu.

« Parle moi encore comme sa et tu verras se qui t’arriveras ! »

Elle était plutôt contente de sa répartie. Pour une fois qu’elle avait le dernier mot. Elle le vit s’éloigner de la route pour cueillir une fleure du pays et revenir avec. Sans un mot et délicatement, il lui accrocha dans les cheveux, du coté gauche au niveau de l’oreille. Surprise, elle le laissa faire et ferma les yeux quelques instants.

« Cet homme est un dieu … Comment ai-je pu passer à coter de sa ? »

- Tu es bien plus jolie comme sa.
- Merci …

Les joues rosies, elle reprit la direction du restaurant accompagné de son ami. Une fois arrivée, un serveur les accompagna dans un coin tranquille, vue sur la mer. Il faisait encore clair mais le soleil n’allait pas tarder à laisser place à la lune. Malheureusement de l’endroit où ils demeuraient, ils ne pourraient admirer le coucher sur l’étendu d’eau. Ils se sentaient bien, pas la peine de se parler pour le faire savoir. Ils discutaient de choses et d’autres quand leur apéritif arriva.

- Dis moi Mulder, pourquoi ici ? C’est pas ton genre de laisser tomber le travail même avec une mise à pied. Je crois même que c’est la première fois en sept ans.
- Pourquoi pas ? Et y’a que les imbéciles qui changent pas d’avis, c’est bien connus. Sa ne te plais pas ?
- Oh ne joue pas sa avec moi et répond moi franchement et pas par des questions. Je te répondrais à toutes les tiennes après.

En disant cette phrase le regard de Mulder étincela. Elle savait qu’elle n’aurait jamais du dire sa et il le savait.

- Toutes ? Intéressent.
- Moué abuses pas non plus. Bon je t’écoutes.
- Je t’ai tout dis chez toi mais tu m’as envoyé sur les roses. Je voulais m’excuser. Après s’être séparé l’autre soir, je suis rentré chez moi et je m’en voulait d’être aussi égoïste envers toi. Et j’ai vu une pub, pour un voyage intéressent et je savais à quel point tu rêvais du sable fin et du calme donc voilà, j’ai téléphoné, j’ai été chercher les billets et suis venu chez toi le lendemain et tu connais la suite.

Scully était touchée de son geste, il la connaissait si bien. Elle s’en voulait énormément de sa réaction, lui qui ne pensait qu’a son bien être.

- Mais rassures toi je comprend ta réaction, je sais que je ne suis pas facile à vivre et que je peux être exaspérant quelques fois.
- Quelquefois ? Souvent Mulder !
- Mais je ne connais pas ta version. Pourquoi tu m’as rejoins si je suis si difficile ?

Heureusement le serveur venait demander leur choix. Scully était sauvée pour trouver une réponse qui tienne la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:00

Heureusement le serveur venait demander leur choix. Scully était sauvée pour trouver une réponse qui tienne la route. Elle n’avait pas beaucoup de temps. Mulder demandait des renseignements sur diverses spécialités. Il se décida pour du crabe accompagné de ses épices. Dana était perdue dans ses pensées quand une voix familière venait de la troubler. Elle commanda une langouste au curry et noix de coco. Mulder attendait toujours la réponse de son amie. Personne qu’il désirait énormément se soir, il aurait pu passer la soirée le regard plongé dans le sien sans dire un mot. Scully, troublée, détourna le regard vers la vitre. Le soleil se couchait pour laisser place à un ciel sans nuage. Elle n’imaginait pas sa vie sans lui et elle s’en rendait compte petit à petit mais cette angoisse refaisait surface à chaque pensées. Peur de briser cette amitié …

- Dana ?
Elle sursauta à se nom.

- Excuse moi, j’étais dans mes pensées.
- J’ai vu … tu ne m’as pas répondu, j’attend !
- Après que tu sois reparti, moi aussi je m’en voulais d’avoir réagit de la sorte. Mais j’avais besoin de faire le point, besoin d’être seule. Ce n’est certes pas la première mis à pied et j’étais donc persuadée que tu ne laisserais pas tomber. Ma mère m’a appelé et m’a proposé de passer quelques jours chez elle. J’y suis arrivée vers 20 heures, on a mangé, discuté et plus le temps passait et plus je m’inquiétais …
- A Cause de moi ??
- Mulder ! Comprend moi c’est pas la première fois que tu me fait des coups pareil, c’est normal non ?
- Et donc tu as regardé la destination du billet et tu n’as pas résisté.
- Je n’y croyais pas, jusqu’au bout j’ai cru que tu m’avais encore entraîné dans une salle histoire mais quand je t’ai vu allongé sur le sable, rouge j’ai su que c’est toi qui allait être dans une mauvaise passe.

Elle retenait un rire nerveux. Le serveur, qu’elle trouvait charmant et c’était réciproque, apporta les assiettes. Ils mangeaient en silence heureux d’être ensemble. Le projets pour la semaine fusaient dans la tête de Fox. Une voix qu’il connaissait que trop bien venait de le ramener à la frontière de la réalité. Inconsciemment il espérait que se séjour les rapproches encore plus.

- Sa m’étonne que tu n’est pas pris d’hamburger frites !
- Très drôle … En tout cas c’est très bon …
- Je confirme.

La soirée se continuait entre discussions et rires. Ils se connaissaient très bien mais apprenaient encore de nouvelles choses sur eux. Plus le temps passait moins ils avaient envie de se séparer. Mulder était plongé dans se regard azur et elle rêvait de ses lèvres, se souffle chaud qu’elle avait senti quelques heures auparavant. Pourquoi bloquait elle comme sa ?Scully regardait autour d’elle, le restaurant était vide. Mulder demanda l’adition et ils quittèrent l’endroit. En sortant le serveur leur souhaita une bonne soirée avec son sourire le plus charmeur. Scully le lui rendit. Il était minuit trente cinq à sa montre. Elle avait passé une soirée plaisante et ne voulait pas la terminer maintenant. Pourtant la fatigue s’emparait d’elle. Une nuit à rattraper. Ils étaient devant la porte de Dana.

- Merci pour ce dîner Mulder, j’ai passé une très bonne soirée.
- Moi aussi. Bonne nuit.
- A toi aussi.

Il lui déposa un léger baiser sur la joue et entra dans sa chambre. Il était heureux avec elle mais pourquoi n’arrivait il pas à exprimer ses sentiments envers elle ? Il avait du mal à trouver le sommeil, son corps lui faisait mal. Il n’entendait aucun bruit de l’autre coté et renonça à se lever. A peine s’était elle couchée qu’elle s’était endormis. Une nuit sans rêves et sans interruptions.

Dimanche 25 Juin 2001
Bahamas, Chambre de Scully
9h45

Elle sortait de la douche vêtue d’une simple serviette, elle était en pleine forme, prête à explorer les environs. Fox venait de toquer. Elle le fit entrer.

- Bonjour, bien dormis ?
- Très bien et toi ?
- Moué … J’ai mal …
- Assis toi j’arrive.

Le temps de s’habiller et de ranger un peu la salle de bain, Mulder s’était assis sur le bord du lit comme hier. Des yeux, il parcourait la pièce quand son regard se posa sur un verre d’eau où était plongé la fleur cueilli la vielle. Il était heureux de voir cette chose posé sur la table de nuit. Scully réapparu en pantalon de toile et débardeur. Elle recommençait son massage divin. Il faisait déjà bien chaud pour dix heure, ils n’étaient pas habitués mais décidèrent d’aller faire un tour au marché du centre ville. Ils y prirent un véritable plaisir car découvraient les spécialités locale, les traditions, les histoires de l’île ce qui les captivaient beaucoup. Vers midi ils étaient au bar de l’hôtel, au frais sous les palmiers, ils dégustaient une salade maison. Ils discutaient encore et toujours quand Dana sursauta, Mulder venait de parler de Maggie et elle se rendit compte qu’elle ne l’avait pas appelé comme convenue. Après manger, ils se séparèrent pour se reposer, faire la sieste. Scully en profita pour appeler sa mère, discussion qui tourna court comme à chaque fois. Elle n’arrivait pas à lui parler mais ce n’était pas nouveau. Elle s’endormi. Vers quinze heure trente, la chaleur insoutenable, elle se réveillait péniblement. Elle prit une douche fraîche et entra dans la chambre de Mulder. Il était allongé, à lire un magasine sur les OVNIS. Il ne l’avait pas vu entrer.

- Mal du pays ?
- Tu m’as fait peur Scully !
- Excuse moi … HEY !!!
- Quoi ?
- Mais pourquoi tu as le droit à un ventilateur au plafond et moi non ??
- Euh … Premier arrivé premier servi ? Mais je t’en pris profites en.

A peine assise qu’elle se sentait mieux. Ils ne parlaient pas mais étaient bien. Une fois le journal fini il proposa une partie de scrabble à sa partenaire. Elle accepta et la partie dura plus d’une heure trente. Scully était impressionnée des trouvailles de son coéquipier : Martien, Vaisseaux et d’autres. Mauvais joueur, Mulder réclamait ses revanches, ce qu’ils les conduit jusqu’aux alentours de deux heures du matins. Il n’avais pas gagné pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:00

Lundi 26 Juin 2001
Bahamas, Chambre de Scully
8h06

L’odeur du petit déjeuner venait de réveiller Dana, elle n’avait pas assez dormis à son goût. Elle le vit ouvrir les rideaux et le soleil l’éblouit. Elle émit un grognement qui fit sourire Mulder.

- On se lève, j’ai des projets pour cette journée magnifique ...

Il lui déposa un baiser sur son front et lui servit du café. Elle attrapa la tasse. Elle avait du mal à émerger. Le soleil l’éblouissait et Mulder s’assit a coté d’elle pour la protéger. Scully était sceptique.

- Et on peux savoir où tu nous emmène ?
- Excursion d’une petite île plus au sud. On prend la navette dans une demi heure et on rentre vers dix huit heure. On est une vingtaine à bord.
- Y’a quoi là bas ?
- Arrête de poser des questions, c’est juste une balade rien de plus.
- Moué … Je me prépare … J’arrive.
- Je t’attend dehors.

Elle se dirigea vers la salle de bain pour en ressortir prête un quart d’heure plus tard. Ils prirent la direction du port et s’installèrent dans la navette. Mulder était impatient se qui n’avait pas échappé à sa partenaire. Après une heure de route, les vingt passagers débarquaient sur l’île. Quartier libre à conditions d’être de retour à 16h45 pour rentrer vers dix huit heure. Le pique nique était compris dans le forfait. La journée passaient, on entendait des voix résonner au loin. Plus l’heure avançait et plus les deux compères s’enfonçaient dans l’île. Scully trouvait l'archipel magnifique avec ses palmiers, ses cocotiers, se sable plus blanc encore… mais son scepticisme reprit le dessus et questionna Mulder sur le but réel de leur venu. Il répondait toujours à coté. C’était une surprise. Il savait qu’elle apprécierait.

- Qu’est ce que tu as mis dans ton sac pour qu’il soit si gros ?
- Des bricoles, On ne sait jamais se qui peux arriver. C’est comme être dans une foret, il faut toujours être équipé.

Scully voyait très bien se à quoi il faisait allusion. Une certaine nuit passée dans la foret lui remontait à l’esprit. Mulder se retourna précipitamment quand il entendit son amie pousser un cri. Elle venait de s’arrêter net. Le visage rougit de colère et le regard crispé. Il savait qu’il allait passer un mauvais quart d’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:01

Mulder se retourna précipitamment quand il entendit son amie pousser un cri. Elle venait de s’arrêter net. Le visage rougit de colère et le regard crispé. Il savait qu’il allait passer un mauvais quart d’heure. Le cri rauque rauque qu’elle venait de dégager et qui résonnait encore au loin était le nom de son cher ami.

- Peux tu me dire ce qu’on fait ici à l’autre bout sachant que l’embarquement se fait dans une demi heure ?

Elle était vraiment en colère se qui fit sourire intérieurement Mulder. Même en vacances elle arrivait à stresser.

- Désolé, je n’ai pas vu le temps passer. De plus je comptais sur toi pour m’indiquer l’heure, je n’ai pas de montre, moi !!
- Mmm … Allons y avant d’être coincé ici pour la nuit.

Sachant qu’ils n’y seraient pas avant un long moment, Mulder la suivi sans protester. Une heure plus tard, Scully marchait devant lui. Enervée, elle écrasait tout sur son passage. Elle poussa une vielle branche pour se frayer un chemin quand elle entendit un « Aie » venant de derrière. La branche était revenue violemment sur le visage de Fox, le blessant à l’arcade sourcilière. Il saignait mais ne protestait pas. Ils continuaient leur chemin en silence. Dana regarda sa montre une fois à l’embarquement, dix heure heures cinquante et personne. Elle vit son partenaire arriver, le sang couler le long de sa joue. Après tout ils étaient en vacances, sur une île déserte ou dans un bungalow qu’importait.

- Assied toi Mulder, je vais te soigner comme je peux.
- Oh et où est passé la Scully énervée ?
- Laisse tomber, j’aurais du surveiller l’heure plus souvent.

Il était content, elle ne lui en voulait pas. Il se laissait soigner comme toujours par les mains délicates de son amie. Encore une fois, le contact de sa peau contre la sienne lui faisait prendre conscience qu’elle aimait sa de plus en plus. Ils étaient assis quand Mulder proposa de faire un petit tour plus à l’Ouest. Il agrippa la main de la femme qu’il désirait et l’entraîna. Pieds nus dans le sable, Scully coursait Mulder qui lui avait encore envoyé une de ses répliques. Une fois arrivé, il posa son sac et s’assit en silence.

- Tu peux m’expliquer pourquoi on a marché plus d’une demi-heure pour se retrouver à un endroit totalement similaire ?
- Patience …
- Tu m’as l’air drôlement bien renseigné dit moi !
- Euh … Pas du tout.

Il ne savait mentir, surtout à celle qui lui octroyer une confiance aveugle.
- Alors dit moi se que tu caches dans ton sac ?
- Arrête de parler et assied toi, le spectacle va commencer.

Elle s’exécuta en regardant avec son air septique, l’homme à ses cotés. Il lui indiquait l’horizon avec son index. Mains extrêmement grandes et puissantes. Troublée, elle tourna lentement la tête et posa ses yeux sur la ligne droite où le soleil rouge se couchait doucement sur la mer bleu. Rien ne pu les distraire. Malgré les vingt cinq degrés, le fait d’être assis à ses cotés, elle frissonna. Mulder le senti et sorti de son sac un journal et en briquet. Sous le silence et le regard étonné de Dana, il amassa un peu de bois pour allumer un feu. Elle était si bien qu’elle ne voulait pas poser de questions. Elle observait tout en se demandant pourquoi il faisait sa pour elle. Pendant qu’il s’enfonçait dans la foret, les questions fusaient dans la tête de Scully. Un vrai marteau piqueur.

- Tu as faim ?
- …
- Dana Scully ?
- Quoi ?
- On est sur une île déserte à des milliers de kilomètres de chez nous et tu trouves encore le moyen de te perdre je ne sais où !!
- Désolée …

Elle prit le sandwich que Mulder lui tendait depuis cinq minutes.

- Merci.

Après plusieurs minutes qui lui paru une éternité, il rompit le silence.

- Scully que se passe t-il ? Depuis qu’on est assis là, tu n’as pas dit un mot.
- Pourquoi ? Pourquoi tout ceci ?

Il détourna le regard. Depuis qu’elle l’avait rejoins, il se posait des questions.

« Elle aussi visiblement. ».

Questions qu’il ne voulait pas se poser jusqu'à maintenant. Questions qu’ils avait peur de laisser sans réponses.

« Y’en a déjà trop comme sa. »

- Pourquoi pas … J’ai toujours rêvé de voir un couché de soleil sur la mer. Je me suis dit que sa te plairait sûrement.
- Mais pourquoi me l’avoir caché ?
- Sa s’appelle une surprise Scully, et puis tu m’aurais suivi sur une île déserte au défaut du règlement, non armé pour sa ? Je ne pence pas.
- Vu que tu fais les questions-réponses, Bonne nuit Mulder !

Elle se retourna, lui tournant le dos. Une larme roulait sur son visage. Malgré tant de questions, elle s’endormi. Lui regardait les étoiles.

« Pourquoi le prenait elle comme sa ? Elle dit me faire confiance mais son attitude me prouve le contraire. ».

Il ne savait combien de temps il était resté éveillé mais le sommeil le gagnait. Il vit le corps menu et endormi de sa partenaire se retourner et se recroqueviller. Il lui déposa la fine couverture qu’il avait emporté et s’allongea un peu plus loin et s’endormi. Il se réveilla quelques heures plus tard avec les premiers rayons du soleil. Le feu était encore chaud. Il y déposa le thermos de café préparé la veille. Il se levait pour se dégourdir les jambes quand il la vit toujours endormi. Il bu une tasse et parti marcher un peu. Scully s’éveilla doucement. Sa montre indiquait sept heure trente. Elle le chercha du regard et le vit assis les pied dans l’eau. Elle se servit du café tout en remarquant qu’elle avait sur le dos la couverture qui d’habitude cachait le canapé de l’appartement 42. Mulder la rejoignit, lança un « Bonjour », fit son sac et prirent la direction du ponton d’embarquement. Le bateau arriva et bien sur le sermon se fit entendre. Faisant les sourdes oreilles, les deux agents du FBI grimpèrent en silence, sans un regard pour l’autre et Mulder s’endormi, ou du moins ferma les yeux. Scully était troublée, pensées envahi de questions.

« Pourquoi ai-je réagit de la sorte hier soir ? ».

Elle ne supportait pas les disputes et se genre de silence. Il ne dormait pas et elle le savait. Une fois arrivé, ils se dirigeaient vers leurs chambres.

- Excuse moi Scully mais je préfère passer cette journée seul. Si tu le souhaites on peux se retrouver se soir sinon à demain.

Le ton de sa voix était froid, blasé, indifférent. Scully frissonna et lui répondit :

- Sa me convient, bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:02

Le ton de sa voix était froid, blasé, indifférent. Scully frissonna et lui répondit :

- Sa me convient, bonne journée.

Sans un regard, elle entra ‘chez elle’ et s’assit sur son lit. Elle ne comprenait plus rien. Lui non plus. Il pensait lui faire plaisir et finalement sa s’était une nouvelle fois retourné contre lui. Il ne ferait plus d’efforts. Il ne cessait de faire un semblant de premier pas mais sa ne marchait jamais. Il n’avait plus de goûts, même pas celui de lire ses magasines sur les E.T. Après avoir pleuré toutes les larmes qu’elle pu, elle prit une douche fraîche et parti se promener en ville. Il faisait encore plus chaud que d’habitude. Elle avait vêtu son maillot deux pièces et une jupe courte. Beaucoup de personnes se retournaient vers elle ce qui la gênait énormément. Heureusement ses lunettes de soleil cachait son regard embarrassé et affecté. Vers midi elle s’arrêta pour manger et se désaltérer. Son rêve, à cet instant, serait de plonger sous l’eau bleu clair qu’est la mer, mais elle n’avait pas envi d’être confrontée au monde, aux enfants qui crient et jouent … Elle voulait le calme, réfléchir à se qui se passait. Cette situation devenait de plus en plus complexe. Après être sortie de la brasserie, elle se dirigea là où ses jambes et son inconscience l’ emmèneraient. La dernière fois qu’elle avait réagit aussi violemment avec un homme, elle en était amoureuse.

« Cela voudrait il dire que je le suis de Mulder ? »

Elle avait la réponse depuis longtemps mais la peur reprenait toujours le dessus. Elle se demandait si son comportement à lui envers elle signifiait la même choses, les même sentiments ? Au même moment, Mulder était toujours allongé sur son lit. Il n’avait pas bougé depuis se matin, et ne bougerait pas de si tôt.


Mardi 27 Juin 2001
Plage
00h56

L’air lourd, le sommeil introuvable, Mulder qui n’était pas sorti de la journée décida de se baigner. La plage était déserte, éclairée par les réverbères. L’eau ne devait pas être au dessous des 25°C . Il décida de nager pour arrêter de penser. Il avait espérer la croiser ce soir et finalement il n’avait aucunes nouvelles. C’est à ce moment qu’il se retourna vers la plage et vit cette silhouette si familière. Après sa ballade dans les lieux inconnus, loin de tout et au calme, elle avait pris sa décision … AGIR, même si elle avait peur des conséquences. Elle le voyait s’approcher un peu, nageant doucement. Il s’arrêta une fois qu’il eu pied. Il ne parlait pas et Scully entama la conversation.

- Je peux te rejoindre ? Tu as une tenue décente ?
- Quelle question !
- Vu l’heure Mulder … Et puis je te connais … prêt à tout !

Voyant le scepticisme de sa partenaire, il lui prouva à sa façon. Ayant de l’eau jusqu’au cou, il plongea pour ressortir une dizaines de secondes plus tard son caleçon en main. Scully eu un rire nerveux.

- Ok j’arrive mais remet le !

Il s’était éloigné en faisant quelques mouvements. Elle nageait doucement, profitant de l’eau fraîche sur son visage quand soudain elle s’immobilisa. Le mal lui saisissant le mollet et la cheville la surprit, lui arrachant un appel de douleur. Elle ne pouvait plus nager et son cri se perdit dans les profondeur de l’océan. Quand Mulder se retourna il vit Scully se débattre. Il arriva en quelques secondes et l’attrapa par la taille. Elle s’agrippa à son cou musclé.

- Sa va ?? Tu m’as fait sacrément peur.
- Oui merci … Une crampe … J’ai été surprise …

Elle tentait de reprendre sa respiration, toujours agrippé à son cou. Lui n’avait pas desserré son étreinte. Elle le regardait intensément, une lueur inconnu flambait dans leurs yeux. Il savait se qui allait se passer, il le voulait depuis toujours, mais elle ? Le voulait elle ? Il savait qu’il ne pourrait lui résister encore longtemps. Scully abordait un sourire gênée mais déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:02

Scully abordait un sourire gêné mais déterminé. Elle venait de sentir le désir et l’envie de Mulder. Lui aussi était embarrassé mais rien ne l’arrêterait, où peut être cet homme sur le rivage.

- Hey !! Y’a des hôtels pour faire sa !! Sortez d’ici avant que j’appel la police !!

Dana se détachait progressivement de Fox. Elle n’avait plus mal et sans un mot commençait à nager. Elle se rendit compte qu’il ne la suivait pas.

- Mulder ?
- Je … J’arrive … Laisse moi cinq minutes …

Un sourire aux lèvres, elle se dirigea seule sur la plage. Elle récupéra ses affaires et se réfugia dans sa cahute. Elle avait la réponse à son éternelle question. Elle se changea. Pendant ce temps Mulder sortait de l’eau, remis, ou presque, de ses émotions. Il aurait tout fait pour coller un pin à cet homme qui les avait dérangé. Il prenait son temps. Il avait peur de la suite, peur de la nuit qu’il allait passé seul ou peut être pas. En avait elle envie ? Cet homme, qui d’habitude, fonçait sans se poser de questions n’arrivait pas à y voir clair. Il décida d’entrer dans sa chambre sans bruit et de la laisser venir. Il s’était dit « plus d’efforts ». Elle regardait sa montre qui indiquait 1h46. Elle se demandait pourquoi il n’était pas la. Avait il mal compris ses attentes ? Elle tendit l’oreille pour n’y entendre que le bruit du ventilo. Il venait de l’actionner. Elle frappa à la porte communicante et entra sans attendre de réponse.

- Excuse moi, je … Je ne t’ai pas entendu rentrer tout à l’heure.

Elle s’approcha doucement de Mulder qui ne lui avait toujours pas adressé la parole.

- J’ai vu l’état de ton arcade, laisse moi te soigner.
- Si tu veux.

Il se redressa sur son lit en tailleur et se laissa faire. Elle s’était assise en face de lui, un pied balançant dans le vide. Elle pensait au mot AGIR. Après lui avoir désinfecté sa plaie, elle resta immobile, en silence. Mulder fit comme si de rien n’était et se rallongea. Malgré le ventilateur, l’air était lourd. Elle ouvrit la bouche pour lui dire une phrase qu’elle n’aurait jamais penser exprimer.

- Je … Je pensait que tu me rejoindrais.

Elle dit ceci dans un murmure mi-gêné mi-déçu. Son regard s’était posé sur ses mains, ses doigts qui jouaient entre eux pour occuper le long silence et le trouble occasionné. Lui n’en croyait pas ses oreilles. Venait elle de lui faire comprendre ses désirs ? Il se releva aussi doucement que possible et la vit, le regard perdu et les joues rosies.

- Je ne connaissais pas tes attentes …
- Tu les connais maintenant …

Ce chuchotement était à peine audible mais il avait très bien compris. Il lui releva la tête doucement pour plonger son regard vert dans le sien bleu, lui déplaçant légèrement sa mèche rebelle sans pour autant la mettre derrière son oreille. Elle n’arrivait plus à penser, elle était bien. Elle lui passa une main timide dans ses cheveux brun. Leurs yeux parlaient pour eux. Elle s’approchait doucement de lui, le mot AGIR résonnait encore et toujours dans sa tête. L’angoisse allait reprendre le dessus, elle le savait mais c’est à ce moment que Mulder mit sa main derrière son cou pour la rapprocher encore plus jusqu'à se que leurs lèvres s’effleurent. Il avait lu dans ses pensées comme toujours et l’avait aidé à ne pas perdre confiance. Seul le ventilateur se faisait entendre durant ses secondes, ses minutes où ils retenaient leur souffle. Mulder se recula légèrement pour l’admirer et l’interroger du regard. Un regard d’envi, de passion et d’amour. Pas un son ne sortait d’eux, juste une respiration lente et retenue. Mais Scully ne pu s’empêcher de s’expliquer.

- Je suis désolée pour ma réaction d’hier soir …
- C’est déjà oublié.
- Je … Prouve le moi …

Elle lui dit ceci en le regardant droit dans les yeux et Mulder l’embrassa passionnément. Il lui prouva toute la nuit qu’il l’aimait depuis longtemps, trop longtemps et réciproquement.


Mercredi 28 Juin 2001
Chambre de Mulder
11h58

Il s’était éveillé vers 10h30 et avait regardé la femme qui avait partagé sa nuit, dormir. Vers 11h15 il avait pris sa douche et était sorti quelques instant. Il repensait à se qui s’était passé, à sa partenaire, il en était fou …
Il alla chercher de quoi faire un petit déjeuner royal. Il entra dans la chambre posant le plateau sur la table et s’assis dans le fauteuil face au lit pour la contempler. Scully émergeait doucement. Elle ouvrit les yeux et ils se posèrent directement dans celui qui lui avait fait perdre la tête quelques heures auparavant. Avec son plus grand sourire elle lui lança un « Bonjour » encore ensommeillé.

- Bonjour.
- Quelle heure ?
- Midi … Dis moi … Qui as osé t’épuiser comme sa ?
- Mon coéquipier …

Mulder avait un sourire gagnant sur les lèvres.

- … Qui depuis sept ans m’épuise. J’ai juste récupéré mon sommeil perdu.

Le sourire gagnant qu’abordait Fox était maintenant sur la bouche de Dana.

- Et pourquoi continuer s’il t ‘épuise comme sa ?
- Car lui et moi c’est comme une cheminée et son feu, la montagne et sa neige, un désert et son oasis, son lit froid et moi grelottant dedans …

Après ses mots, il se jeta sur elle et la couvrit de baisers et de mots doux.

- Tu as encore des exemples ?
- Euh … Mon estomac et son petit déjeuner qui l’attend ?

Ils rigolèrent et Mulder lui déposa le plateau à ses cotés. Une fois le ventre plein, à regret elle se dirigea vers sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:02

Ils rigolèrent et Mulder lui déposa le plateau à ses cotés. Une fois le ventre plein, à regret elle se dirigea vers sa chambre. Elle ne pouvait cesser de sourire. Elle prit une douche en repensant à chaque détails depuis son arrivée sur cette île.

« Voilà ce que je cherchais depuis longtemps : Une vie normal. »

Après une quinzaines de minutes, elle revint dans la chambre de Mulder qui était allongé, les yeux fermés, le sourire aux lèvres. Elle s’approcha doucement et lui déposa un léger baiser sur le front.

- Je pensais que tu m’aurais rejoins ?
- Une douche après une telle nuit c’est sacrée …
- Ooh … Connaisseur ?
- Non plus vraiment, juste de lointains souvenirs.

Il lui fit un clin d’œil et l’embrassa amoureusement.

- Quels projets pour la journée Mulder ?
- Peu m’importe du moment que je suis avec toi, dans tes bras … Du moins si tu le souhaites …
- Mulder, depuis tout ce temps je me suis menti à moi même,, j’ai enfoui tous ses sentiments qui n’étaient pas clair, ou peut être trop clair pour laisser une angoisse poignante me consumer. Maintenant que j’ai passé cette nuit avec toi, tu crois vraiment que j’ai envie de chercher ailleurs ?

Elle essuya du bouts de ses doigts l’unique larme qui coulait sur la joue de Fox.

- Je crois que j’ai toujours été amoureux de toi mais après l’échec de ma relation avec Diana, j’ai eu peur de re-mélanger « plaisir/travail », de plus tu m’impressionnais et je te respecterais trop pour penser oser quelque chose. Pour une fois j’avais une amie, qui malgré mes convictions, me portait une confiance quitte à mettre sa vie en jeu. Je ne voulais pas briser ça. Cette semaine de « vacances » n’était pas dans le but de te séduire, juste décompresser mais quand je t’ai vu arriver je savais au fond de moi qu’on ne ressortirait pas indemne. Sache que je ne veux pas te bousculer.

Il avait réussi à finir sa phrase mais sa voix tremblait. Elle était émue, les larmes coulaient … Elle l’aimait plus que tout.

- Je ne te demande pas le mariage, juste de ne faire qu’un à deux et de continuer à vivre comme auparavant ou au moins essayer.

Mulder posa sa tête dans le cou de Scully. Ils restèrent longtemps sans bouger, sans parler. Juste leur souffle et leurs battements de cœurs à l’unisson. Ils n’avaient plus la notion du temps, mais ce temps là ils le passèrent au lit. Ils se firent livrer leur repas dans la chambre vers dix neuf heure. Ils dormaient et parlaient peu. Ils étaient ensemble loin de tout et ne voulaient penser à rien d’autre qu’à eux. Quelques heures plus tard, Mulder ressorti le scrabble. Il devait prendre sa revanche sur l’autre soir. Mais malheureusement pour lui, Scully était vraiment imbattable se qui le mit de mauvaise humeur.

- Mauvais joueur !
- Mmm … Je vais me doucher … SEUL !
- Mais je t’en pris.

Scully le trouvait encore plus séduisant quand il faisait la tête. Envie d’être seul ou non elle le rejoignit, il ne résista pas longtemps.

Vendredi 30 Juin 2001
Chambre de Mulder
8h55

Ils n’avaient pas quitté la chambre deux jours de suite et Scully voulait profiter de leur dernier jour aux Bahamas. Elle était sorti tôt se matin pour se renseigner. Elle avait une idée en tête. Une fois les indications obtenus elle réveilla Mulder qui lui ne voulait pas bouger.

- Allez on à encore une semaine de congé et j’ai des projets qui devraient t’intéresser.
- Ah oui et lesquels ?
- A moi de faire la surprise, tu le saura en temps voulu ! Mais en attendant : Debout !!
- Sa va j’arrive. C’est bien parce que c’est toi.

Scully prit la voiture et les emmena en retrait de la plage. Une demi heure après, ils arrivent et Mulder pâlit. Scully ne pouvait contrôler son fous rire. Elle avait un sac à dos bien rempli de … Mulder se le demandait.

- C’est une blague Scully ?
- Ah pas du tout, j’en faisait beaucoup quand j’étais jeune et quand j’ai appris qu’il y en avait dans le coin … Ne me dis pas que tu as peur ?
- Euh …
- Je suis la Mulder, allez viens.
- Et d’abord y’a quoi dans ton sac ?
- Des provisions, tu crois pas qu’on va rester que cinq minutes ?

Il n’en croyais pas ses yeux. C’est bien le dernier truc qu’il pensait faire ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:06

Il sentit sa main partir en avant. Il la regarda, l’air perdu, c’était Scully qui lui avait attrapé pour le faire avancer. Scully, sourire aux lèvres s’avança vers l’accueil …

- Bonjour, j’ai réservé pour deux personnes s’il vous plait.
- Oui, votre nom ?
- Dana Scully.
- Ok, Allez voir Fran avec son chapeau et ses bottes au bout de l’allée, elle vous attend. Bonne journée.
- Merci à vous aussi.

Mulder était toujours aussi silencieux, la boule au ventre. Il n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait être à l’aise avec … sa ! Scully s’approcha de la jeune femme et discuta pendant quelques minutes. Il s’impatientait, Scully le vit et demanda à Fran de préparer ce pourquoi ils étaient venus. Quand elle vit son ami pâle elle s’inquiéta.

- T’es sur que sa va ? Si vraiment tu veux pas on retourne.
- Non sa va … Je ne savais pas que tu aimais sa.
- Tu verras une fois dessus tu te laisses bercer par le rythme. Tu me fais confiance ?
- Bien sur.

Il se pencha pour l’embrasser. Fran revenait avec deux magnifiques chevaux prêt à l’emplois. Scully confia son sac à Mulder et grimpa avec une facilité déconcertante cet animal si grand comparé à elle. Elle était bien, à l’aise et des souvenirs d’enfances lui remontaient en mémoire. Fran avait équipé les cheveux d’une selle munit de sacoches où Dana mis son sac. Mulder, toujours pied à terre, admirait la jeune femme qui d’habitude était plus petite que lui. Jamais il n’y arriverait …

- Je vous aide ?
- Hein ? Euh … Nan sa devrait aller. Merci.

Il tenta tant bien que mal mais il n’était pas à l’aise et l’animal le sentit. Il bougeait sans arrêt. La jeune femme le maîtrisa et une fois Mulder dessus il ne bougeait plus. Ils pouvaient partir. Fran leur rappela les consignes de sécurités et les laissa filer en amoureux. Le soleil était au rendez vous mais la chaleur était correcte, un peu moins lourde que les jours précédents. Dana prit les devants en s’assurant que tout allait bien. Le chemin était étroit et elle se retournait toutes les dix minutes. Ils étaient silencieux. Elle s’inquiétait.

- Sa va Mulder ?
- Mmmh …
- Décrispe toi et laisse toi aller, Regardes moi …

Elle le regarda de ses grands yeux bleu qui disaient qu’elle était bien, heureuse, amoureuse. IL lui rendit son regard par le plus grand de ses sourires charmeur et, une fois le chemin plus large, se plaça à ses cotés. Elle lui prit la main et marchèrent longtemps sans se parler. Il était détendu, elle le sentait mais elle savait qu’ une question lui trottait dans la tête. Il la regarda et savait qu’elle avait vu en lui.

- Comment va t-on réussir à vivre sans tout sa ?
- N’y pence pas maintenant Mulder s’il te plait.
- Pourquoi ce sourire ?
- Parce que toi FOX MULDER tu oses me demander sa …

Après un fous rire, Mulder proposa de s’arrêter. Il était treize heure et leurs estomacs criaient famine. Ils avaient vu sur la mer, vu sur l’horizon plat du haut de la falaise. Ils avaient attaché les cheveux à un arbre. Ils étaient seuls, ne pensant à rien, juste à l’instant présent. Scully racontait ses histoires d’enfances, Mulder l’écoutait et riait des bêtises faites par cette dernière et sa famille. Après une pause d’une bonne heure et demi, dans les bras l’un de l’autre, ils reprirent la route direction la plage. Il était plus à l’aise que ce matin et c’est pour sa qu’après une heure de balade au pas et suivi quelques conseils de la part de Scully, ils partirent au trot puis au gallot. Tout se passait bien quand Scully vit Mulder tomber. Elle s’arrêta aussi vite que possible et descendis se jetant sur Mulder. Il était inconscient, sur le dos les yeux fermés, le souffle court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:07

- Mulder ? Mulder ?? Répond moi … Fox ?
- Ah nan pas sa …
- Faut bien que je te fasse réagir !
- Comme si y’avait pas d’autres moyens … AIIIEEOUUUU

Il était toujours allongé et ne semblait pas vouloir remonter sur son cheval. Il avait du mal à respirer du au choc du dos sur le sable. Scully lui agrippa la nuque pour l’aider a se relever doucement. Il n’avait pas perdu son sens de l’humour se qui fit sourire Dana.

- Sa va ? Tu remontes ?
- Tu veux ma mort ?
- Mulder … Quand on tombe de cheval faut tout de suite remonter sinon …
- Sinon rien du tout … Je vais … marcher …
- L’hôtel est en face, rentre je vais les ramener.
- Toute seule ?

Il su au regard de sa partenaire qu’il l’a sous estimée. Il lui fit son regard de petit ange et partit difficilement vers sa chambre. Scully se remit en scelle et s’éloigna. Il ne marchait pas droit et avait horriblement mal au dos, mal au crâne mais pour une fois son cœur ne souffrais pas. Sa faisait longtemps qu’il n’avait pas été si heureux.

« A ce demander si je l’ai déjà vraiment été. »



Chambre de Mulder
17h43

Il s’était endormi une fois entré dans sa cahute, ou presque ... C’est à peine s’il arrivé à bouger. Il était sur le dos et respirer tant bien que mal. Elle entra sans bruit. Elle le regarda longuement et partit prendre une douche. Elle se demandait comment aller se passer le retour à Washington. Comment allaient ils organiser leur vie ensemble ? Comment allaient ils travailler en cachant la vérité ? Elle sortit de la salle de bain et se posa sur son lit pour s’endormir à son tour.




Chambre de Scully
19h30

Elle sentait quelque chose sur sa joue, sous son nez, sa sentait bon. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle reconnu l’odeur de la fleur cueilli par son Mulder lors de leur première soirée. Elle entrouvrit les yeux pour y voir l’homme qu’elle aimait. Effectivement c’était la même mais celle ci était fraîchement récolté. Il la posa sur le rebord de la table de nuit.

- La princesse daigne se réveiller ?
- Mmmh … Salut prince éclopé.
- Sa fait toujours plaisir …

Scully rigolait mais s’aperçu rapidement qu’il avait mal même s’il tentait de le cacher. Sans un mot elle l’allongea sur son lit et lui massa le dos et vérifia qu’il n’avait pas de lésions internes. Elle aurait pu rester des heures comme sa. Il regarda l’heure et se dégagea à regret de son amie.

- J’ai réservé au resto pour notre dernière soirée.

En ce levant il lui tendit la main pour lui déposer un bisou.

- Tu es sur de ne pas vouloir resté couché ?
- Agent Scully en voilà des propositions !
- Ton dos Mulder …
- Moué c’est sa … Sa va ne t’inquiète pas et j’ai faim … Prépare toi je t’attend.

Il avait réservé au restaurant de connu l’autre soir, soir où il comprit ce que Dana lui apportait dans sa vie, soir où il aurait voulu se noyait dans ses yeux si bleu, si clair … Ils marchaient mains dans la mains en silence. Ce silence qui chez eux, valait toutes les paroles du monde. Mulder lui avait attaché les cheveux avec la fameuse fleur. Avant d’entrer, il se retourna vers elle pour l’embrasser tendrement. Le charmant serveur leur ouvrit la porte sur une soirée romantique, tendre, de joie, de rire. Ils se découvraient l’un à l’autre dans un domaine qui leur était encore inconnu d’eux, l’amour. Après ce délicieux repas, ils quittèrent l’endroit vers 23h46. Mulder était épuisé de cette journée sportive ce qui n’échappait pas à Scully. Ils arrivaient devant leurs chambres respectives et Scully préféra le laisser seul cette nuit.

- Reposes toi, tu en as besoin et demain on fera les bagages.
- Si c’est ce que tu veux …
- Mulder j’ai passé une délicieuse soirée … Une semaine exquise … Je ne t’abandonne pas … J’anticipe la réalité …
- Je comprend … Hey Dana ?
- Oui ?
- Rêve de moi et tu rêvera d’un ange !
- Sa fait 7 ans Mulder !

Elle l’embrassa et entra. Il lui manquait déjà mais elle savait se qu’elle faisait. Cette réalité aller les frappés de plein fouée s’ils ne se protégeaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:07

Samedi 1 Juillet 2001
Chambre de Mulder
9h02

Il dormait paisiblement, les traits détendus. Jamais elle ne l’avait vu comme sa. D’habitudes ses nuits étaient mouvementés de cauchemars, d’insomnies. Elle le réveilla le plus délicatement possible, des baisers dans le cou, des caresses dans les cheveux. D’une voix tout endormis il arriva à lui demander :

- Alors cet ange ?
- Il était gris-verts, des yeux ovales et des longs doigts …
- Je ne vois vraiment pas où tu vas chercher des idées pareilles Scully.
- Je ne t’ai jamais parler de mon partenaire ? Tout un roman pourtant ! Comment va ton dos ?
- Mmmmh sa va … parle moi de lui …
- Plus tard on doit partir d’ici une heure !!

Elle l’embrassa et l’aida à se lever pour le pousser dans la douche. Il n’avait pas envie de partir et le fit savoir. Comment pouvait elle se battre contre lui si grand, si fort ? Après avoir fait leurs sacs en dix minutes ils partirent avec un quart d’heure de retard. Elle conduisait et lui la dévorait de son regard intense. Malgré la chaleur, il avait vêtu un jean. Le retour à Washington allait être rude par le changement de température. Les questions des sentiments laissaient place aux questions du futur. Scully alluma la radio et tomba sur Joy To The World … Elle le regarda amusé et il lui répondis par une caresse délicate sur ses cheveux en lui dégageant le visage.


Aéroport de Washington
Samedi 1 Juillet 2001
17h52

Mulder et Scully venaient d’atterrir. Ils avaient fait bon voyage, discutés et vécu leurs derniers instants en couple « normal ». Ils grimacèrent quand ils sortirent de l’avion. Pluie et vent venaient frapper leurs visages. Dana était encore en pantalon de toile et débardeur quand elle senti la veste de son ami sur son épaule. Une fois à l’intérieur de l’aéroport, trempés, ils partirent chercher leurs bagages. Mulder observait les couples passer devant lui ce qui n’échappait pas à Scully. Elle lui prit la main pour le rassurer.

- Caché ou pas on est à deux, c’est le plus important.
- Oui mais tu mérites bien mieux Scully, en 7 ans tu as vu tout se que tu as souffert ?
- Peux être mais maintenant je suis heureuse. Je l’ai toujours été avec toi à mes cotés. Pas besoin d’être comme tout le monde !
- Tu n’imagines pas à quel point tu me rend heureux …
- Non et je compte sur toi pour me le prouver … Allons y.
- Quoi ? Ici ?
- Mulder !! Les bagages !!

Une fois les valises en main, ils se orientèrent et se quittèrent au niveau des taxis. Chacun sa route pour rentrer chez sois. Une fois rentré, elle appela sa mère qui avait laissé des messages sur le répondeur. Scully lui expliqua dans les grandes lignes son séjour sans mentionner le plus important. Elle lui expliqua qu’elle avait encore une semaine de vacances et qu’elle désirait les clefs de la maison familiale.

- Je dîne en vile se soir avec une amie, je te les apporterai.
- Merci, A ce soir.

A peine raccroché que le téléphone sonna. Une voix familière vint lui chatouiller l’oreille, lui suppliant de se voir se soir. Mais elle attendait sa mère et avec le décalage horaire et le voyage, elle était exténuée. Il était déçu et savait aussi qu’elle avait raison de réagir comme sa. Il s’allongea dans son canapé et se regarda un film tout en mangeant une pizza. De son coté, Scully venait d’ouvrir à sa mère.

- Quelle mine splendide ma chérie ! Tu devrais partir plus souvent !
- Oui je m’en suis aperçue.
- Et Fox va bien ?
- Euh … Oui … Pourquoi ?
- Comme ça … Tiens voilà les clefs … Personne n’a prévu de passer … Profites en bien.

Dana savais très bien que sa mère avait tout compris par sa façon de parler et d’accentuer certains mots. Voyant que sa fille ne voulait pas en parler et la connaissant elle préféra s’en aller mais ne pût s’empêcher de dire :

- Je suis heureuse pour toi Dana. Viens quand tu veux à la maison.
- Merci Maman, Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:08

Appartement de Scully
Dimanche 2 Juillet
15h00

Tout en se préparant, elle s’était rendu compte que ses angoisses, ses questions c’étaient envolées. Elle était heureuse et ne désirait rien d’autre que cette situation. Du moins pour le moment. Après avoir vidé et refait sa valise, elle parti en direction d’Alexendria, appartement 42. Ils ne s’étaient pas appelé aujourd’hui. Mulder avait décider de faire un brun de nettoyage dans son appartement si lugubre d’habitude en attendant des nouvelles de Dana. On venait de frappait à la porte et Mulder annonça gaiement que c’était ouvert. Après s’être dit bonjour, Il lui rappela qu’elle avait depuis longtemps la clef de son appartement et qu’il n’était plus nécessaire de frapper.

- On ne sait jamais, si tu caches une conquête dans un de tes placards …
- Alors c’est sa ?!
- Quoi donc ?
- Cette lueur que tu as en ce moment, c’est de la jalousie et c’est pas la première fois que je la croise celle la !
- …
- Si je doit mettre une personne dans mon placard Dana sa serai toi, pour que tu ne sortes jamais de ma vie …

Il l’enlaça tendrement pour y mettre son nez dans son coup et sentir son parfum, cette odeur qu’il reconnaîtrait n’importe où, parmi tant d’autre. Elle se dégagea et demanda à Mulder de faire ses bagages. Il s’étonna mais ne discuta pas. Sa faisait une heure qu’ils étaient partis, elle au volant de sa voiture, lui passager. Le voyage se faisait en silence mais non sans gestes. Mulder la provoquait avec sa main baladeuse mais elle résistait, du moins pour le moment. Elle venait de freiner net et Mulder se senti partir en avant alors qu’il s’était assoupi.

- Oups, désolée …
- Tu veux me tuer avoue !

Ils sortirent de la voiture et Scully lui fit faire le tour de la propriété. En expliquant que son père avait reçu cette maison en héritage de sa mère. Elle y avait passé toutes ses vacances avec ses frères et sa sœur. Maison rempli de souvenirs. Maison où elle n’avait pas mis les pieds depuis un certains temps. Mulder avait senti le cœur lourd de Scully et s’approcha d’elle en l’enlaçant de ses bras. Il posa son menton sur son épaule fragile et lui chuchota un merci. Elle se retourna les yeux embrumées et l’embrassa. Après avoir fait le tour rapide, Mulder allait chercher les valises pendant que Scully préparait un dîner aux chandelles. Ils passèrent le repas à discuter comme ils en avaient l’habitude. Les yeux dans les yeux, les pieds jouant ensemble, les doigts qui ne se quittaient plus. Elle se leva pour débarrasser la table aidé de Mulder. Une fois fini, il l’attira vers lui et l’embrassa fougueusement. Ils montèrent s’installer dans la chambre d’adolescente de Scully. Il observait le moindre coin, le moindre objet pour en connaître d’avantage sur sa partenaire. Elle venait de se changer et était appuyée à l’entrebâillement de la porte.

- Si tu as des questions Mulder n’ai pas peur de me les poser.

Il sursauta. Effectivement des photos et des sujets de conversations lui brûlaient les lèvres. Il voulait connaître le passer de la femme qu'il aimait, ses relations, ses amis, ses souvenirs ...

- Demain ...

Ce n’était qu’un murmure. Elle était la si près dans son pyjama de soie, ses cheveux roux qui lui retombaient dans le cou, si menue, si fragile. Il était assis sur le lit et la fixa avec un regard auquel elle se demandait comment elle avait tenue si longtemps. Elle s’approcha lentement pour faire durer le désir et s’abandonna dans ses bras toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   Mar 1 Aoû - 19:09

Lundi 3 Juillet 2001
Résidence Scully
13h50

Mulder et Scully débarrassaient la table quand il fut attiré par la grandeur du jardin qu’il n’avait pas vu hier soir en arrivant. Il y avait des grands arbres, un terrain à perdre de vue et un bois à l’horizon. Il s’approchait de la baie vitrée quand il fût arrêter par Dana.

- Plus tard l’excursion.
- Pourquoi ? Il fait très beau on pourrait aller faire un tour non ?
- Si tu veux mais pas le tour complet.
- Que me caches tu ?

Elle l’avait emmené ici pour une chose précise mais ne voulait pas lui dire avant se soir. Sinon le nom de cette surprise ne signifierai plus rien. Après avoir fini de ranger, elle l’emmena dehors et commença la visite des moindres recoins de cette magnifique propriété.

- Ici la cabane de mes frères et la celle de Melissa et moi.
- Ton père qui les a faite ?
- Oui …

Son visage s’assombrit. A chaque fois qu’elle pensait à eux, disparut trop vite elle avait le cœur lourd. Elle n’en parlait jamais et sa devenait de plus en plus dur. Mulder qui ne la connaissait que trop bien dévia le sujet, ne préférant pas la bousculer. Il l’entraîna sur les transats exposés sous un saule pleureur. Il faisait chaud mais ils étaient protégés du soleil. Ils s’installèrent chacun sur un fauteuil et restèrent en silence un moment. Elle se retourna pour lui proposer à boire quand elle le trouva endormi paisiblement. Elle le laissa et parti chercher de l’eau fraîche. Elle refit surface quelques minutes plus tard pour se réinstaller quand un souvenir d’enfance lui remonta.

- Dana vite ils vont attaquer !
- J’arrive !
- T’as pris de quoi nous protéger ??
- Oui et même plus que prévue.

Elle grimpa machinalement sur l’échelle de la cabane en bois. Une fois en haut, elle s’assit, les jambes dans le vide en repensant à cette bataille frères-sœurs. Elles avaient remportés la bataille comme souvent et étaient trempées jusqu’aux os. Bill et Charles étaient de mauvais joueurs et demandaient toujours une revanche. Leurs jeux n’en finissaient pas. Scully avait le regard perdu et n’avais même pas vu que Mulder était en bas, en dessous d’elle et lui parlait. Des larmes lui coulaient sur les joues et s’en était pas rendu compte.

- Elle me manque Mulder.

Un sanglot incontrôlable se fit entendre.

- Tu me permet que je monte ?

Jamais un homme n’avait été invité à grimper. Il était le seul à qui elle donnait sa permission, le seul qui avait su lire en elle, en qui elle avait confiance. Si sa ne marchait pas avec lui sa ne marcherait avec personne. Ces deux esprits qui ne faisait qu’un depuis des années. Il s’assit à coté d’elle, en silence, passant son bras sur ses épaules frêles et la berça doucement. Elle se sentait bien et commença le récit de sa vie. Des souvenirs d’enfance, de ses amours d’adolescente, de ses histoires douloureuses, de ses relations avec ses parents et sa famille, de son frère Bill. Elle regarda sa montre indiquer 22h50, le soleil avait laissé place à la lune et ses étoiles.

- Tu as faim ?
- Non …
- Alors suis moi.

Elle descendis suivi de Mulder. Elle lui fit signe de ne pas bouger et se dirigea vers la maison. Quelques minutes plus tard une partie du jardin s’éclaira et Scully apparut, une lampe torche à la main. L’air était lourd. Elle empoigna la main de son coéquipier et se dirigeât vers le bois.

- Mais où m’emmènes tu ?
- A un endroit similaire de celui où je me suis aperçu que tu étais bien plus que mon collègue. La où je me le suis avouée sans peur.

Mulder la regarda intensément et ils poursuivirent leur chemin. Scully lui expliqua que se bois ne leur appartenait pas et qu’ils enfreignaient la loi.

- Où est passé Dana Scully, celle qui ne transgresserait le règlement que si je la force ?
- Loin … Pour se soir.
- C’est encore …

Il s’arrêta en admirant se qu’il avait devant lui, une magnifique étendue d’eau bordée d’arbres, d’herbes et de fleurs sous les rayons de la lune. Scully lui expliquait qu’elle passait son temps ici avec sa sœur à discuter.

- Et tu as déjà amené tes amants ici ?
- Non, je gardais cet endroit pour l’homme parfait.
- Dit moi ça dans les yeux ? J’ai peur d’avoir rêvé.
- Ne rêve pas Mulder tu es loin d’être parfait, mon âge avance c’est tout … Alors on y va ?
- Tu sais que partout où tu iras j’irais.

Elle plongea du haut du ponton et Mulder ne pouvait s’empêcher de l’admirer. Il était comme figeait sur place mais il reprit vite conscience et sauta à son tour. Il s’approcha d’elle lentement et lui enleva le peu de vêtement qui lui restait. Rien ni personne n’aurait pu les déranger et les yeux dans les yeux ils se prouvèrent leur amour.

- Tu n’as jamais été aussi belle que se soir Dana.

Ils passèrent la fin de cette semaine à explorer la propriété et le lac dans les moindres angles, à discuter de leur passé et de leur futur. Mulder s’était livré comme l’avait fait Scully. Ils étaient enfin heureux et ça ne pouvait que durer.
_______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mise à pied...bien méritée?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mise à pied...bien méritée?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mise à pied, motif : grossesse - FINALEMENT DES NOUVELLES !
» Comment bien faire la Mise Au Poin ??
» Mise au point sur l'oeil ...
» Une série bien marrante dans le métro de Paris
» mise en place roulement bas moteur et joint spi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: *Luciole*-
Sauter vers: