Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sequel: Signs&Wonder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Polly

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Sequel: Signs&Wonder   Mar 1 Aoû - 20:43

Auteur : Polly
Genre : Séquel
Time-Line : Signs & Wonders/La morsure du mal - Saison 7 - Episode 09.
Disclaimers : Cette fanfiction est réalisée à but non lucratif, simplement dans un but divertissant, je n'en retire aucune source pécuniaire. Les personnages de Fox Mulder et de Dana Scully ne m'appartiennent en aucun cas, ils sont la propriété de Chris Carter, de 1013 Production et de la 20th Century Fox.
Résumé : Au moment où Scully va pour sortir de la vieille caravane, O'Connor débarque et veut lui faire subir le jugement de Dieu à travers celui de ses serpents... Mulder débarque pour la sauver et paf, on passe direct au commissariat! Mais que s'est-il passé le temps que Mulder lui passe les menottes et décide de l'amener au commissariat hein? Est-ce que Scully va si bien que ça après cette belle frayeur?
Feedbacks : AndreaParCoeur@hotmail.fr





_______________________

Signs & wonder
_______________________


O’Connor n’est pas dans l’église en tout cas, peut-être que Scully l’a trouvé à l’extérieur.

« Scully ? »

Je sors, me fondant immédiatement dans cette obscure atmosphère. Pas un bruit aux alentours malgré la proximité de la forêt. Où peut-elle bien être ?
J’avance doucement, me méfiant de l’endroit ou je pose les pieds, dès fois qu’il aurait laissé quelques serpents en liberté…

« Scully ?! »

Je cris plus fort mais ma voix reste sans écho. A travers la pénombre je distingue enfin ce qui semble être une vieille caravane délabrée. En approchant je crois bien que j’entends quelqu’un parler, un homme. Je pense que c’est lui, ce religieux fou furieux. En rejoignant les lieux, je perçois de mieux en mieux ce qu’il dit.

« Préparez-vous à la sentence… Repentez-vous, apprêtez-vous à subir le jugement de Dieu… »

Vite, je dois accélérer et rejoindre Scully, j’ai la désagréable impression qu’elle est en mauvaise posture. Elle n’émet pourtant aucun cri… Tout à l’heure, face aux serpents, sa réaction a été plus digne que la mienne. Pourtant, O’Connor a pris tout son temps, ramassant en dernier l’animal qui la menaçait elle, pas moi.

« Voici la main du Seigneur. »

Je me rue à l’intérieur, mon arme pointée devant moi. Ils sont là tous les deux et ce cinglé maintient la tête de Scully contre l’une des boîtes contenant un serpent. Je peux l’entendre siffler, prêt à enfoncer ses crocs dans la peau de Scully afin de lui administrer son puissant venin.

« Lâchez-là ! »

Ce type ne réagit pas, il me fixe, peu disposé à coopérer. Scully, quant à elle, me lance un regard angoissé mais ne se laisse pas envahir par la panique. Comme si elle savait que j’allais arriver. Je déteste voir la peur dans ses yeux.

Ce type est complètement malade, il ne bouge pas d’un pouce, gardant sa main sur la nuque de Scully. L’irrésistible envie de lui tirer une balle entre les deux yeux s’empare de moi peu à peu. Finalement, au bout d’un moment qui a dû paraître une éternité pour Scully, il relâche la pression et elle repousse le couvercle pour se redresser.

Je soupire de soulagement tandis que Scully jette un regard noir à cet homme à l’esprit dérangé. Elle recule ensuite doucement vers moi, scrutant méticuleusement le sol à la recherche de son arme, probablement perdue durant leur altercation.

Par réflexe, je me poste devant elle pour la couvrir et tourne un instant les yeux vers Scully pour voir si elle va bien. A première vue, son visage est intact, ce qui a pour effet de vite me rassurer.

« Est-ce que ça va Scully ? »

« Oui, merci Mulder. »


Je perçois un léger tressaillement dans sa voix mais n’y fais aucune allusion. Au lieu de ça, je place ce type contre une étagère et lui passe les menottes. Tout en lui récitant ses droits, je le conduits jusqu’à la voiture, non sans vérifier encore une fois si Scully va réellement bien, et l’enferme à l’arrière.

Je reviens ensuite sur mes pas, trouvant Scully qui m’attend en hauts des marches de l’étrange caravane. Elle est en train de rengainer son arme, appuyée contre l’encadrement de la porte.

« Il ne t’a pas piquée ? »

Je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter pour elle lorsqu’elle secoue négativement la tête. Mais quand elle veut descendre le petit escalier, ses jambes choisissent cet instant pour l’abandonner et je la rattrape au vol.

Je reste muet, la tenant dans mes bras et sentant son corps trembler contre le mien. Je n’ose faire aucun commentaire, je sais qu’elle déteste être en situation de faiblesse. Au lieu de ça, je la serre plus fort, je n’ai qu’une envie, lui redonner confiance.

« Je… J’ai eu peur d’être trahie par ma foi. »

Cette phrase résonne dans mon esprit, s’il existe une personne dont la foi en Dieu et l’allégeance est indéniable, c’est bien Scully. Mais ce ne sont pas des serpents élevés par un fou à lier qui vont me faire penser le contraire.

« Ne crois pas ce type Scully, un serpent ne peut pas émettre de jugement avisé… Je sais que ta foi est inconditionnelle et c’est à elle que tu dois te raccrocher… Pas aux élucubrations d’un soi-disant prophète. »

Sans desserrer mon étreinte, nous nous asseyons sur les marches et elle garde sa tête contre mon épaule.

« Tu sais, au fond de moi je savais que tu arriverais à temps mais, d’une certaine façon, la peur a pris le dessus. »

« Scully, ce serpent était prêt à ne faire qu’une bouchée de toi, ce n’est pas étonnant, n’importe qui aurait hurlé de panique à ta place. »


Ma remarque parvient à lui arracher un faible sourire, je ne le vois pas mais le devine. Scully passe sa main sur ma nuque, provoquant en moi quelques frissons incontrôlés, et dépose un versatile baiser sur ma joue avant de se relever.

Elle va pour rejoindre la voiture quand ma main sur son avant bras la retient. Elle fait demi-tour et m’interroge du regard. Je fais un pas dans sa direction, posant ma main sur sa joue pour attirer son visage au mien et l’embrasse tendrement. Je sais que ce genre d’initiative à tendance à la réconforter, comme l’autre jour, quand un type l’avait rendue aveugle avec de la magie vaudou. Un simple baiser, et tout repart comme avant, mais l’avenir que l’on envisage désormais est souvent bien plus agréable…

« Mulder, ça fait deux fois, tu ne peux pas attendre d’être chez toi… ou chez moi ? »

Elle me tourne le dos, connaissant déjà par cœur ma réponse, et continue à marcher. Je la rattrape au bout de quelques pas et lui donne la réponse qu’elle attendait.

« Je sais qu’on avait dit pas au boulot, mais il fait nuit et personne ne peut nous voir ici. »

Scully me sourit et je me sens pousser des ailes, un simple mouvement de ses lèvres et je suis hypnotisé. Des fois je me dis qu’un tel pouvoir, c’en devient malsain.

« On doit l’amener au commissariat, tu pourras l’interroger ? Je ne suis pas sûre que j’ai envie de recroiser son regard. »

« Tout ce que tu veux. »


Et je lui ouvre la porte de la voiture pour la refermer dès qu’elle est installée. Je fais le tour du véhicule et on échange un autre regard complice.

Je sens que la soirée plus longue que prévue et ce n’ai pas moi qui m’en plaindrai, bien au contraire…

The End !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pauline.de.vries.free.fr
 
Sequel: Signs&Wonder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MUGIWARA'S BASTERDS PRODUCTION PRESENTS : D.SEQUEL
» Piranha 3DD (The Sequel)
» SEQUEL P
» peterbilt Bill Signs + semi benne sur la route 66
» Celtia - Aigle Pils - Wolff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: PoLLy-
Sauter vers: