Les fanfics de la Gillian Community

Fanfics sur Xfiles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 VOl Interminable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: VOl Interminable   Mar 29 Aoû - 23:31

Je n'ai plagié personne ! Hein HelO ? LOl


Vol Interminable


-11 Septembre 2001 * 23h57-
Comment dormir, ce jour où le soleil brillait.
Ce jour où Skinner décrocha son téléphone.
Ce jour où nous étions en réunion.
Ce jour où la télévision c’est allumée.
Ce jour où mon pays c’est écroulé.
Ce jour où les regards se sont figés sur l’angoisse.
Ce jour où la vie de milliers d’innocents se sont éteintes.
Ce jour où le silence c’est emparé de moi quelques heures.
Ce jour où mes larmes ont coulé de cette horreur.
Ce jour où la peur ne m’a plus quitté.
Ce jour où j’ai pu lire de la détresse chez Mulder. Terrifié lui aussi, mais à mes cotés comme toujours. Mulder. Un Partenaire que beaucoup rêverais d’avoir à ses cotés. Celui qui sait rassurer malgré les divers évènements ...



Elle s’arrêta de lire. Un frisson longea sa colonne vertébrale. Elle regarda sa montre. 21h38, un dimanche froid d’octobre 2002. La nuit tombée, elle avait décidé de faire un tri dans son ordinateur portable pour passer l’énervement et la colère qui l’envahissait depuis vendredi soir. Moment où son partenaire, Fox Mulder, l’avait quitté au milieu d’une enquête, prétextant que celle ci n’était pas d’ordre paranormal alors que la suivante oui. Elle avait dû la boucler seule et rédiger son rapport sans partager leurs idées comme ils en avaient l’habitudes. Elle ferma les yeux et se souvint de leur conversation animée.

‘Que vas tu dire à Skinner ?’
‘Rien. Tu lui diras ce que tu veux !’
‘Tu n’es qu’un gamin irresponsable et égoïste !! Tu ne te soucies pas de ce que je souhaiterais faire …’
‘Pourquoi ? Tu veux m’accompagner ?’
‘Sûrement pas ! Démerde toi tout seul et ne m’appel pas au secours !!’
‘Ne te crois pas indispensable !’
La porte avait claqué si violemment, que la chevelure rousse de Scully flotta quelques instants.


En y repensant, ses doigts se crispèrent sur la souri de l’ordinateur. Elle n’avait aucune nouvelles depuis deux jours. Chose inhabituelle chez eux. Quand ils ne passaient pas la journée ensemble ils se téléphonaient. Jour ou nuit, peu importait. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle allait dire à Skinner demain matin. Une réunion était prévue à 8 heure et tout le monde en profiterait pour cracher son venin sur le dos de Mulder, chose qu’elle ne supportait pas. Il avait beau être capricieux, gamin, égocentrique et excentrique, il restait celui en qui elle disposait une totale confiance et une admiration absolue. Admiration par son travail, sa passion. Il savait être à l’écoute. Il avait tendance à être sur protecteur, ce qui agacait Scully. Femme indépendante et forte de caractère, elle ne lui avouera jamais qu’elle se sentait, cependant, en sécurité à ses cotés. Après avoir continué de trier et de lire certains passages de sa vie, elle se coucha. Sa dernière pensée parti pour son coéquipier.


- Messieurs asseyez vous.

Tous prirent place en silence sous l’ordre du Directeur Adjoins Skinner. Il commença à parler quand la porte du fond s’ouvrit doucement. Après avoir tenté de téléphoner à Mulder, Scully, excédée, fit son apparition à la réunion. Tous les regards se portèrent sur elle. Vêtue d’un tailleur noir et d’un débardeur blanc, son badge ornant sa veste et ses cheveux roux vaguant à l’air libre, elle entra timidement refermant la porte derrière elle.

- Agent Scully, puis je me permettre de vous demandez la raison de votre retard ?
- Bonjour … J’essayais de joindre l’Agent Mulder.


Le silence total régna. Scully s’étonna de ne pas entendre les remarques désobligeantes de ses collègues. Mais leurs habitudes reprirent vite le dessus.

- Et peux t-on savoir où se trouve l’Agent Mulder ?
- Encore parti à la chasse aux hommes verts …
- Pour changer …
- Messieurs s’il vous plait ! Agent Scully ?
- Je ne sais pas Monsieur.
- Bien. Installez vous. Nous réglerons ceci plus tard.


Elle s’assit sur une des chaises libres, au milieu de ces Agents masculins, bavards et insolents. Des regards se braquèrent sur elle, mais n’y fit pas attention. A peine installée, un téléphone sonna. Celui de Skinner. Il décrocha. Elle le regarda s’éloigner. Scully ne se sentais pas bien depuis la sonnerie du réveil. Un mauvais pressentiment c’était emparé d’elle. Une boule lui serrait la gorge. Une sensation qu’elle n’arrivait pas à analyser. Plus le temps avançait moins l’angoisse la quittait. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que quelque chose n’allait pas. Une impression de déjà vu se voilait devant ses yeux. Elle observa autour d’elle et s’aperçu que ces collègues pensaient à la même chose. Skinner raccrocha.

- Bien continuons.

Il avait la même figure soucieuse, le même ton que cette maudite réunion, à peine un an auparavant. Il reprit ces explications quand il reçu un second coup de téléphone. Une fois de plus, le silence se fit absolu. Personne n’osait bouger, juste des regards.

- Ne quittez pas … Agent Scully êtes vous certaine de ne pas savoir où est l’Agent Mulder ?
- Je sais qu’il est parti pour Dayton dans L’Ohio mais je ne sais rien de plus.


Sa voix se brisa. Elle voulu poser des questions, obtenir des renseignements mais Skinner repris la communication.

- … Il semblerait que ce soit exact … Etes vous sur ?? Très bien … Je … Oui … Merci.

Elle se leva, le visage blême.

- Que ce passe t-il ??

Il prit une profonde inspiration avant d’affronter le regard de son Agent.

- Il semblerait, mais rien est sur, que Mulder soit dans un avion pour Washington et … et qu’il soit détourné.


A Suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: VOl Interminable   Mer 30 Aoû - 0:05

Tremblante, elle se rassis sans un mot. Comment était ce possible ? Hier soir elle avait relu son journal pour la première fois depuis qu’elle l’avait écrit et aujourd’hui le cauchemar recommençait. Elle fut surprise qu’un Agent pris la parole.

- Comment ça pas sur ?
- Le code d’alerte n’a pas été déclenché mais il vole anormalement bas et ne prend pas la direction habituelle. Le cockpit ne répond pas.
- On est sur que Mulder s’y trouve ?
- C’est ce qui apparaît sur la liste d’embarquement.
- Et il ne peux rien faire ?
- Je n’en sais pas plus. Agent Scully ? …Scully ?
- Oui ? Je... Heu ... Je vais à l’aéroport … Ils en sauront plus.
- Agent Scully ils me tiennent déjà au courant des moindres faits. Vous ne pourrez rien faire là bas.


Elle quitta la pièce et se mit à courir dans le couloir gris et sans vie. Elle appuya sur le bouton de l’ascenseur quand une main retint les portes se refermant.

- Réunion ajournée. Je vous accompagne.

Elle sourit brièvement à son supérieur et s’adossa aux parois fraîches de la machine descendante.


8h35
Une fois sur les lieux, le commandant Hetson de la tour de contrôle relata les faits. Rien de plus que ce qu’avait dit Skinner. Il semblerait que ce soit le seul avion dans cette situation. Les minutes défilaient mais le temps semblait s’arrêter. Scully et Skinner regardaient et écoutaient les personnes travailler. Beaucoup s’activait à essayer de comprendre et à avoir plus d’informations sur ce supposé détournement. Elle attrapa son téléphone pour la vingtième fois ce dernier quart d’heure et tenta de joindre son ami. Pour la vingtième fois, elle tomba sur sa messagerie vocale. Entendre sa voix lui faisait du bien l’instant d’une seconde.

- Dana …

Il posa une main amicale sur son épaule.

- Je sais …
- Commandant Hetson ?
- Oui ?
- Savez vous si l’Agent Mulder est armé ?
- Depuis les évènements de l’année dernière, les armes sont interdites à bord pour toute personne sans exceptions.
- Pouvez vous vérifier s’il vous plait ?


Il appela l’aéroport de Columbus dans l’Ohio, et eu pour confirmation que l’Agent Fox Mulder ai été dans l’obligation de laisser ses armes ainsi que son téléphone dans son sac de voyage, situé dans la soute.


8h42
Le téléphone d’urgence retenti.

- Commandant Hetson. Oui … Ok … Ils réclament quelque chose ? … Ok … Des blessés ? … Oh mon dieu … Rappelez moi … Merci … Et si l’Agent Mulder du bureau fédéral appel, transférez le ici. Il est dans l’avion. Merci …

Il raccrocha et se retourna sur les deux Agents, debout, face à lui. Son regard se posa sur cette jeune femme au teint pâle et au regard livide. Qui était cet homme pour qu’elle soit dans cet état la ? Les Agents du FBI ne sont ils pas censé n’être que collègues ? Elle attendait, impatiemment les nouvelles. Il ne put lui parler directement et se tourna vers son supérieur, les bras croisés.

- Il semblerait, d’après une hôtesse de l’air, que les ravisseurs soient quatre. Ils auraient abattus les pilotes et blessés deux ou trois passagers.

Scully se laissa tomber lourdement sur sa chaise. Le sol tournait, le visage des personnes l’entourant, se voilait. Le noir prit place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: VOl Interminable   Mer 30 Aoû - 21:41

8h45
- … Scully … Dana !?


Elle sentit des mains lui tapoter le visage. Elle entendait son nom mais ne pensait qu’a Mulder. Celui qu’elle connaissait depuis six ans. Le seul homme de sa vie. Celui qu’elle n’avait pas cherché à évincer au bout de quelques mois. Même s’ils n’étaient qu’amis, elle se rendait compte, aux fils des années, des semaines, des minutes que sa vie ne signifiait rien sans lui. Elle bu une gorgée d’eau et se redressa péniblement.

- Des nouvelles ?

Elle reçu pour réponse un signe négatif de la part de son supérieur. L’avion 7052 qui avait décollé de Columbus à 7h18 ce matin, n’avait toujours pas donné signe de vie depuis l’appel de cette hôtesse paniquée. Elle se dirigea vers une fenêtre de la tour de contrôle. Elle admirait la vue sur la ville de Washington et observait les divers avions atterrir ou décoller. Le ciel était chargé. Le soleil peinait à pénétrer les nuages gris, lourd de pluie. Où était il ? Que faisait il ? Etait il un de ces passagers blessés ? Elle le connaissait si bien qu’elle savait qu’il tenterait tout pour sauver quiconque, quitte à mettre sa vie en péril. Elle s’imagina ce que serait devenue sa vie à ses cotés.


9h08
La main tremblante du Commandant Hetson décrocha le téléphone. On lui indiqua le nom de son interlocuteur.

- Agent Mulder ? Ici Hetson.
- On m’a transféré ici. Vous êtes le chez de l’opération?
- Oui. Comment allez vous ?
- Je ne me suis jamais senti aussi bien !
- Excusez moi … Dites moi tout. Je sais d’après une hôtesse, que les pilotes ont été abattus et que des passagers sont blessés. Qu’en est il pour vous et les autres ?
- Deux sont dans le cockpit et deux nous surveilles au cas ou nous déciderions de prendre la fuite.
- Avez vous entendus leurs noms ou quelques choses pour pouvoir les identifier ?
- Non ils ne sont pas très bavard. Ils sont typés et ne parlent pas notre langue et sont armés de poignard et d’une bombe. Je ne peux rien faire contre eux sans mon arme de service et ça me rend fou !
- Une bombe ?
- Oui … Mais certains pensent que c’est une fausse. Ils veulent les maîtriser.
- Vous vous en sentez capable ?
- Quitte à mourir autant mourir dignement.


Debout, aux cotés du Commandant depuis le début de la conversation, Scully vacilla à l’écoute de ces paroles. Skinner la rattrapa de justesse.

- Les Agents Scully et Skinner sont à mes côtés. On tente de trouver une solution …
- Il n’y en a pas vous le savez très bien et vous savez aussi comment cela se terminera. J’essayerai de vous rappeler.


Le ton sec, il raccrocha sans un mot de plus. Le silence régna une fois de plus. De nouvelles larmes coulaient sur le visage terne de Scully. Les salariés reprirent leur travail après s’être arrêter quelques secondes. Personne ne pouvait agire, tout le monde le savait.


9h23
- Commandant !! Le 7052 se dirige droit sur Washington à toute vitesse !!!
- Oh mon dieu … Faites évacuer la Maison Blanche d’urgence !
- Reçu.


Il se retourna, le visage tendu et vit le directeur du bureau fédéral essayer d’apaiser l’un de ses Agents en larme. Comment y arriverait il ? Ces larmes qui roulaient de rage et de dégoût contre ces terroristes. En rage contre lui qui ne lui avait pas adresser un mot et qui en a employé des durs. En rage contre elle même, de ne rien pouvoir faire. Le temps paraissait long, trop long. A peine une heure qu’ils étaient ici. Elle repensait à sa rencontre avec lui. Ses pensées se mélangeaient, le temps lui paraissait une éternité.

9h27
Le téléphone sonna une fois de plus. Elle sursauta et se leva faisant tomber la couverture, offerte par un secouriste, à ses pieds.

- Hetson.
- Mulder. On va tenter de les maîtriser. Certains passagers sont avec les hôtesses pour rassembler des outils …
- D’accord …
- Si on y arrive, je prendrais les commandes mais j’aurais besoin de vous.
- Bien sur … Je n’ai pas de mots … Je vous souhaite de réussir.
- Merci … le haut parleur est branché ?
- Oui.
- Enlevez le et passez moi l’Agent Scully.
- Voilà …


Il quitta son siège et l’offrit à Scully. Elle attrapa le téléphone. D’une voix frêle, elle parla mais se brisa rapidement …

- Mulder …
- Scully s’il te plait … soit forte.
- Comment veux tu que …
- J’ai besoin de te sentir avec moi … Il faut que tu ailles bien pour moi … Tu me fais toujours confiance ?
- Oui mais …
- Pas de mais … Ecoute j’ai plus beaucoup de temps … Juste te dire que je suis désolé pour ce week end et pour tout a l’heure et tout ce que tu as perdu à cause de moi … Je ne suis qu’un imbécile qui n’a pas su ouvrir les yeux plus tôt. Tu fais parti de moi, tu es tout pour moi. Toutes ces années à te charrier était une façon de te dire que tu es bien plus qu’une amie pour moi mais j’aurais du me douter que ton esprit scientifique n’attendait que des preuves …
- Muld …
- Promet moi de prendre soin de toi, d’être heureuse et … et d’arrêter ton obstination pour ces stupides hommes verts !


Un éclat de rire se mêla aux larmes qui coulaient abondamment. Surpris, Skinner, Hetson et d’autres se retournèrent vers elle. Comment pouvait il la faire rire dans un moment comme celui ci ? Seul Mulder en avait le secret.

- Je dois te laisser. Je vais piloter et je rentre à la maison.
- Mulder ?
- Oui partenaire ?
- Tu as perdu autant que moi et sache que tu ne m’as jamais rendu malheureuse. Rentre vite … On a plein de choses à faire ensemble …
- … Promis …


Sa voix rauque mais emplit d’émotions se cassa et la tonalité résonna. Ils savaient tous les deux que c’était leurs dernières paroles. Ne pouvant s’arrêter de pleurer, elle sorti de la pièce, claquant la porte. Ses talons résonnèrent dans les escaliers. Besoin d’air. Besoin de solitude. Besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*LuciOle*

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 34
Localisation : Chez Les Ch'ti Mi !
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: VOl Interminable   Jeu 31 Aoû - 21:42

Vendredi 13 Décembre 2002
Elle se redressa dans son lit, genoux contre poitrine, laissant apparaître son dos, nu. Une larme silencieuse roula sur sa joue gauche. Deux mois que cette tragédie avait eu lieu et elle en rêvait encore. Ou plutôt cauchemardait. Revoyant sans cesse les images de cette journée. Elle voulait oublier, elle le devait. Deux mois qu’elle partait seule au travail. Rejoignant ce bureau emplit de souvenirs. Elle senti une bouche se poser sur son épaule droite mais ne se retourna pas. Elle ferma les yeux. Elle ne voulait pas se montrer fragile. Pas une fois de plus. Il comprit et sans un mot, sortit, fermant la porte derrière lui.

Elle sortit de la tour de contrôle aussi vite que possible. Une fois dehors, elle hurla de tout son corps, de toute son âme. Jamais elle n’avait eu aussi mal. Les larmes coulaient à flot. Pourquoi les arrêter ? Pourquoi lui ? Pourquoi aujourd’hui ? Elle vit au loin des camions de pompiers, des ambulances et des collègues de la police. Elle courut une nouvelle fois à en perdre le souffle.
‘Que ce passe t-il ???’
‘Il arrive …’
Ils levèrent la tête. Il était là, fonçant à vive allure. Tout le réseau aérien était bloqué. Tout les regards étaient figés, concentrés sur lui, sur eux. Avait il vraiment réussi ? Skinner vient à ses cotés lui expliquer que Mulder, un passager et une hôtesse se trouvaient dans le cockpit. Il atterrit brutalement, faisant crisser les pneus pour exploser quelques secondes après face à la puissance du choc. Le 7052 prenait feu. Les pompiers ouvrirent, au chalumeau, la porte d’accès. Skinner retenait l’Agent Scully se débattant, prête à bondir à l’intérieur. Des passagers conscients furent accueilli par une équipe de psychologues, les blessés emmenés par ambulances et les terroristes récupérés par les policiers. D’autres n’avaient malheureusement pas survécu.
‘Mulderrrrrrrrrr’
Les pompiers le descendirent de l’avion sur une civière, inconscient, intubé, un collier cervicale lui entourant le cou. Les yeux fermés, le corps ensanglanté, il parti d’urgence à l’hôpital, accompagné de Scully. Le diagnostique fut lourd. Coma profond suite à ses blessures. Sa tête avait percuté le tableau de bord, laissant derrière lui un traumatisme crânien. La colonne vertébrale fut touché, laissant ses longues jambes paralysées.




Il s’assit à ses cotés, au bord du lit, vêtu d’un simple jean, les cheveux humides par la douche et un plateau à la main. L’odeur du café et des toasts parfumèrent la chambre. D’une main tendre il lui remit une de ces mèches rebelle du matin derrière son oreille.

- Faut que tu arrêtes d’y penser, c’est derrière nous maintenant.
- Je sais … Je suis désolée …
- Ne t’excuses pas mais si tu dois retenir une chose de cette histoire c’est que c’est toi qui m’a donné la force de tout ça.


Elle déposa ses mains sur chaque joues et l’attira à lui, l’embrassant amoureusement. Il se redressa à regret, sourire aux lèvres, lueur dans les yeux.

- Scully … Grosse journée aujourd’hui. Boulot pour toi et dernier jour de rééducation et remise de médaille d’Honneur pour actes de Courage et de Dévouement pour moi … Une belle après midi avec toute l’équipe de focus, suivi d’une belle et grande soirée … sa promet !
- Tu la mérites amplement … Mais … Tu es sur de vouloir aller te fatiguer avec eux ? Tu reprends le travail lundi, tu devrais te reposer …
- Je vois très bien où tu veux en venir et l’idée est bien loin de me déplaire mais on ira, ne serait ce que pour les autres victimes et … ta mère qui insiste. Et ne t’ai je pas démontré cette nuit que j’étais inépuisable ?
- Justement j’ai oublié …
- Compte sur moi ce week-end !



Je ne serait pas long … Je ne voulais pas faire de discourt il y a encore quelques minutes mais l’improvisation, c’est mon truc … Je ne voudrais pas paraître prétentieux mais est ce que je mérite vraiment cette médaille ? Je n’ai fait que mon devoir de citoyen et d’Agent du FBI. Celui de venir à l’aide des personnes en difficultés. Mon travail ne consiste pas qu’a la recherche de phénomènes inexplicables ou inexistants, comme beaucoup le pence mais d’essayer de comprendre pourquoi et comment certaines choses se produisent comme cet avion, détourné dans sa lancé. Malheureusement beaucoup de ses affaires sont étouffées …Mais retenez que mon entêtement est loin d’avoir vu la fin …
J’aimerai juste dire merci au Directeur Adjoint Skinner, au Commandant Hetson et surtout à celle qui m’a donné la force de me battre chaque jours contre moi même et contre les autres … Celle qui ne m’a pas jugé au premier regard … Mais au deuxième sûrement … Celle qui a placé une confiance en moi alors que tout le monde me croyais irrécupérable … Celle qui fait de moi ce que je suis aujourd’hui … Je souhaite à tout le monde d’avoir une partenaire aussi entêté que fidèle …
Cette médailles est pour ceux qui, malheureusement, ne sont pas revenus avec nous …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOl Interminable   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOl Interminable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie d'échec interminable...
» Attente interminable...
» ONGLET MUSIQUE - Règle le problème de chargement interminable des fichiers audio
» Maudit hiver interminable!!!
» fermentation interminable sans bactéries..... ?!?!!?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fanfics de la Gillian Community :: Les fanfics :: *Luciole*-
Sauter vers: